allhoest

Member
  • Content count

    191
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 40836

Posts posted by allhoest


  1. Dernière soirée sous les aurores.

    Avant de partir vers la Scandinavie, les prévisions à long terme
    donnaient un indice d'aurores (Kp Index) assez bon pour la fin du séjour.
    Je croyais les prévisions valables pour 3 jours seulement. Ces
    prévisions long terme se sont révélées correctes.
    Voici sur quelques heures...


    =============================================================
    Le premier développement commence après le coucher de soleil.
    Quelques images de ce développement.

    L'animation est ici sur youtube.
    https://youtu.be/-DzDQQXwWjo

    https://youtu.be/-DzDQQXwWjo


    =============================================================
    L'intensité sature le capteur.
    Voici la fin du développement en réduisant le temps de pose.

    L'animation est ici sur youtube.
    https://youtu.be/yd4rk_UEKqg

    =============================================================
    J'aime assez bien l'animation qui suit, même si ce n'est pas la plus
    spectaculaire. Toutes les images postées ici ont été capturées avec un
    Fisheye; ce qui donne la dimension du phénomène.


    L'animation est ici.
    https://youtu.be/5_N7OPvS_ig

    =============================================================
    Encore un développement qui remplit tout le champ et sature le capteur.


    L'animation.
    https://youtu.be/BuCelUgLIag

    =============================================================
    Le rêve en aurore boréale est de voir une "cathédrale".
    Cette séquence y tend un peu, mais n'a pas la puissance tant espérée.


    L'animation.
    https://youtu.be/-fex_4GKRmI

    =============================================================
    Encore un développement.


    L'animation correspondante.
    https://youtu.be/KzXAHed3uPw

    Alexandre
    2017-Feb-28

    [Ce message a été modifié par allhoest (Édité le 27-03-2017).]


  2. La suite des nuits en Finlande/Norvège.
    Ici, en Finlande, 2eme et 4ème nuits.

    J'ai mis les animations sous youtube:
    https://youtu.be/JcwnbJuEhXc


    Une autre, un peu plus dynamique:
    https://youtu.be/6rIr3aaSvN0

    Les conditions locales ne sont pas toujours au rendez-vous. Mais les aurores sont bien là et leur est lumière discernable à travers les nuages.
    Le surlendemain:
    https://youtu.be/dCyE0jWTGRY

    Alexandre


  3. D'un voyage entre la Norvège et la Finlande, voici une première nuit sous les aurores boréales.

    D'abord difficiles à discerner, elles sont bien là et elles sont partout!


    Un panoramique de 360°


    La soirée est belle; je suis un peu surpris par le premier développement d'aurores. Au fisheye.


    Ce développement est très rapide et il s'arroge la moitié du ciel en 2 minutes.


    La fin du développement:


    Le long de la route vers la Finlande, leur présence est permanente:


    Jusqu'à la porte de notre logement.


    Alexandre
    2017-Feb-24


  4. Les courbes d’erreur périodiques de 2 de ces montures Star Adventurer sont présentées ici.


    Monture 1
    La voici dans son montage de test: une lunette de F360/D60, avec une caméra QSI. Le poids utile est de 3.4 Kg.
    Pour le test d'erreur périodique, les captures ont été faites à travers le capteur principal de la QSI. Ses pixels font 5.4 microns.


    Voici avec PEMPRO les courbes capturées. Elles semblent régulières en général.


    Mais ces courbes présentent des sauts. Il faut mettre ici en évidence que c'est du matériel "léger", et qu'il n'est pas bon de toucher à quoi que ce soit pendant les essais. Ici, en l'occurrence, la monture était montée sur un pied fixe, mais la table avec le PC de capture était arrimée au pied.
    Il faut dire aussi que j'ai la mauvaise habitude de laisser les câbles pendre, ce qui ne pardonne pas pour une monture légère.

    Voyons ce que donne l'analyse fréquentielle de l'erreur périodique par PEMPRO et reconstitution de PE: 8.7 arcsec peak to peak. Une surprise.


    Sous le ciel, cette monture équipée d'une CCD QSI583 montée sur objectif Hasselblad de 150mm de focale (poids total d'environ 3Kg) donne le résultat suivant.
    Guidage sous maxim.
    Stack de 80 images hors de 98, en binning 1x1.
    Filtre Ha.
    Pas de traitement; juste un Screen Transfer standard sous Pix Insight.
    L'image est rognée à 1000x1000 pixels.


    Au niveau guidage, sur 4 heures, l'axe non guidé des déclinaisons montre une erreur de 30 pixels, ce qui me paraît remarquable.
    Ici, le guidage s'est fait au travers du capteur de la caméra de guidage, une Lodestar qui a des pixels de 0.83 microns (~11.3 Arcsec/pixel).


    En ascension droite, monture guidée, l'erreur est stable en général, présentant des pics réguliers. Dus au seeing probablement.
    Sur plusieurs heures, il y a aussi une dérive que je ne m'explique pas. Ces données sont générées par Maxim et enregistrées dans le log de guidage.


    Voici un deuxième essai.
    Cette fois avec des poses de 5 minutes, mais en binning 2x2.
    Stack de 37 images hors de 43.
    Filtre rouge.
    Screen Transfer standard sous Pix Insight.
    L'image est rognée à 1000x1000 pixels, et couvre un champ 2x2 fois plus grand que l'image plus haut.


    En terme de guidage l'offset X montre une courbe que je m'explique par une modification des équilibres des charges pendant la rotation du système, qui s’étend sur 9h40.
    Le saut après 5h40 correspond à vérification de la mise au point et autres ajustements.
    Les pics finaux correspondent à des ratés de détection de l'étoile guide.


    L'axe d’ascension droite, monture guidée:


    Monture 2
    Voici une mesure de l'erreur périodique d'une deuxième monture de même type.
    Le montage est le même que pour la première monture: lunette de 60mm + QSI + capture via le capteur principal de la caméra.

    Voici les mesures, cycle après cycle, ~10 minutes par cycle.


    Après analyse par PEMPRO et réduction des données, l'erreur périodique calculée est de 6.3 Arcsec peak to peak!


    Il faut prendre ces chiffres d'erreur périodique avec une certaine prudence. La monture se veut légère, et elle est légère. Elle ne tolère aucune interférence. Accrochez vos câbles!


    Alexandre
    2017-Jan-21
    Star Adventurer
    Taka FS60
    QSI583WSG


  5. Les zones les plus sombres m'ont servi de référence pour ne pas boucher le reste en fait... :-)

    Je trouve effectivement qu'il y a des beaux plans en grand champ à faire.
    Le caillou n'est pas si vieux. Enfin, c'est relatif; il doit avoir 20 ans.

    Pour la MAP, il faut effectivement à peine toucher la bague. C'est le plus difficile. Je vise 1.3Arcsec.
    Dans ma cave, sur une étoile artificielle, j'ai déjà fait 0.9. Enfin, c'est le chiffre indiqué par maxim.
    A nouveau, à un effleurement de bague près.


    Alexandre


  6. Merci pour vos encouragements.

    Oups, remarque pertinente. L'optique était fermée à 4.0 sur ces poses.
    Ce sont des captures faites en 2014, que je viens de me décider à traiter.
    Maintenant, je reste en pleine ouverture.

    Le backfocus de ces optiques doit être de l'ordre de 70mm.
    Mais il faut être prudent; j'ai parfois des réflexions parasites internes.
    Sinon, compact et montable sur une petite monture de voyage style skywatcher (Ce n'est pas le cas sur l'image présentée).

    A+
    Alexandre


  7. Le grand champ autour de NGC6888, la Nébuleuse du Croissant.
    Les captures sont réalisées avec un objectif photo de 150mm de focale, ouvert pleinement à 2.8

    L'image finale est une combinaison L (avec la couche Ha) et HOO.
    Il y a très peu de captures primaires en Oiii

    Image réduite à 50%:

    Hasselblad/Sonnar T* F150mm f2.8
    QSI/583WSG
    Ha 67x300s
    Oiii 12x300s

    Voici une mosaïque de 2 champs en Ha (toujours réduite à 50%):

    Alexandre


  8. Mon newton solaire non-aluminé a été conçu pour de l'imagerie solaire. Mais il était plus particulièrement destiné à l'imagerie en Ha.
    Maintenant, le miroir a été traité afin de réfléchir le domaine du rouge, le faisait fonctionner comme un ERF géant.


    Ici, le montage.

    Cette image a été prise avec un filtre Ha Solar Spectrum.
    Les conditions de capture étaient horribles, le vent fort faisait sauter l'objet hors du champ du (gros) capteur.
    Une capture a quand même pu être gardée.


    Ici, ces deux images ont été faites un mois plus tôt avec le même montage, cependant avec un PST modifié.
    Je dois dire que c’était un test à la sauvette et que le réglage du filtre PST était loin de son optimal.

    Il y a encore du travail (Collimation...), mais le concept fonctionne.


    Alexandre
    2015-Sep-29 (1°) and 2015-Aug-29 (2° and 3°)
    Herschell Newton, Treated as ERF
    D250mm
    F1750mm
    Powermate x4
    Solar spectrum (1°) and PST Mod (2° and 3°)
    Reducer
    ZWO ASI174

    • Like 2

  9. Merci pour vos posts sympas.
    La photo a été faite quand j'ai été chercher l'optique. Il n'y aura pas de mur proche chez moi, mais des maisons autour.

    Le serre-joint, c'était pour contrebalancer la barlow, la caméra, etc.

    Oui l'instrument est ouvert à f8. Mis à part le but d'augmenter la focale pour monter en résolution, un des buts est de me faciliter la tâche au niveau aberration optique, collimation, etc.
    Je suis un peu manche en optique :-(

    A+
    Alexandre


  10. Voici un nouveau jou-jou solaire.
    L'optique est de type newton, mais sans aluminure. Diamètre: 250mm
    Pour minimiser la turbulence instrumentale, le tube est complètement ouvert.


    Le secondaire d'origine est remplacé par une structure la plus fine et la plus ouverte possible.


    Il y a encore du travail d'optimisation, mais voici les premiers résultats. Les images sont capturées vers 18h00 heure locale.
    En solar continuum:

    En IR pass 742nm:

    A+
    Alexandre
    2015-May-22
    Herschell Newton
    D250mm
    F1750mm
    Powermate x2.4
    Solar spectrum or IR Pass 742 nm
    Basler ACA1300
    Stack of 12


  11. Essai d'une 65Q chinoise; un quadruplet.

    Voici, en LRGB, 40/15/15/15x120s avec le PEC.

    Avec une QSI583WSG, j'ai un anneau avec certains filtres (1.25" à visser).
    Je trouve ça bien ennuyant. A part une égalisation de fond serrée, comme pour l'image plus haut, je gère ça comment?


    05-avr-14
    TSAPO65Q
    AP/900
    Pixinsight


    Alexandre


  12. Merci pour vos commentaires critiques.
    Oui, le hdr écrase les détails; à  utiliser avec modération.
    Sur l'image présentée, il y a en effet des effets de bord.

    Pour Luminance HDR, j'ai en fait commencé par celui-là . Pas trop facile à  manipuler et peut avoir des résultats très délirants.

    Sur ce lien, http://www.presencenet.be/nucleus2.0/index.php?itemid=3748
    sur l'image composite de 6 traitements,
    - en haut à  droite (en bas à  droite, c'est le même traitement en lumière inverse)
    - et en bas au milieu
    ==>> c'est traité par LUMINANCE HDR.
    Un peu rude et il y a des effets bizarres au bord du disque.
    PS gère mieux ça.


    Je crois que la réponse est dans la modération.


    La méthode améliorée:
    Mosaique
    Unsharp
    Artificial Flat Filed
    Shadow/Highlight sous PS
    High Pass filter
    Couleur

    A+
    Alexandre


  13. Bonjour la liste,

    J'ai compacté les informations les plus importantes sur l'imagerie
    solaire ici (en anglais): http://www.groupeastronomiespa.be/SolarImagingHaSmallAper01Full_11.pdf

    Le texte termine sur le traitement de contraste, que finalement on peut
    résoudre en 2 clics de souris sous une version récente de photoshop.


    La technique:
    Que pouvons-nous faire de plus pour rehausser les images plates sortant
    du processus de capture ? De quoi disposons-nous après le stack? Une
    image ayant beaucoup plus de signal, comme un grand nombre de captures
    primaires à  8 bits (10, 12 bits ... pour les caméras récentes) résultent
    en une image avec une gamme dynamique très haute. Lisez bien: Haute
    Gamme Dynamique.

    Aujourd'hui, nous trouvons dans notre portefeuille de logiciels de
    nouveaux types d'outils répertoriés sous l'acronyme HDR - High Dynamic
    Range-, pour le traitement des images à  haute dynamique. Poursuivant
    dans cette direction et de cherchant une fonction de traitement de
    contraste tout-en-un, j'ai découvert dans une version assez récente de
    Photoshop une outil similaire pour équilibrer la dynamique des images:
    Virage HDR (HDR Toning).

    Ici, une comparaison.
    Fig . The smiley sun. Une mosaïque d’une taille de 3Mpix composée de 6
    images prises avec un setup de 60mm, combiné à  une barlow de x2.4 et un
    filtre de 0.7A en simple stack. Pour chaque image, le stack par lot
    conserve 100 captures hors de séquences primaires de 30s @30fps/8-bit .
    Les images individuelles sont ensuite combinées en une mosaïque,
    affinées et le contraste relevé avec virage HDR avant colorisation.

    Le traitement standard:
    <img src="http://www.groupeastronomiespa.be/SolarImagingHaSmallAper03HDR_Pic01r1000s.jpg">

    Full res.: http://www.groupeastronomiespa.be/SolarImagingHaSmallAper03HDR_Pic01Full.jpg

    Le traitement amélioré:
    <img src=" http://www.groupeastronomiespa.be/SolarImagingHaSmallAper03HDR_Pic02r1000.jpg">

    Full res.: http://www.groupeastronomiespa.be/SolarImagingHaSmallAper03HDR_Pic02Full.jpg

    Le traitement Virage HDR (HDR Toning):
    <img src="http://www.groupeastronomiespa.be/SolarImagingHaSmallAper03HDR_Pic03r1000s.jpg">

    Full res.: http://www.groupeastronomiespa.be/SolarImagingHaSmallAper03HDR_Pic03Full.jpg


    --
    Alexandre