Simon Fabre

Member
  • Content count

    2521
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

Everything posted by Simon Fabre

  1. Dessin de Saturne F102

    Jean-Marc: tu dois parler de mes dix doigts je présume...? A ce propos, j'utilise des sous-moufles "Mammouth" en polaire. Excellent: Les doigts se tiennent bien chaud. Par gelée, sans vent, j'avais même chaud aux doigts!!! Et le port de moufles n'est absolument pas rédhibitoire pour saisir un crayon. Vous savez tout. A vos crayons!!!PS: le problème, c'est qu'il faut d'abord s'attraper le mammouth en question pour se les confectionner...
  2. Dessin de Saturne F102

    Comme promis...un dessin de Saturne du 3/01/04, de 22h30TU à 0h30TU, puis finition anneaux de 1hTU à h115TU Instrument : Fluorite 102/900 Perl Vixen Grossissement : 200x (Nagler 9mm + Barlow triplet 2x) Turbulence : 4.5 (Très bon, 6ème étoile du trapèze d’Orion visible ce soir là à 200x !) Transparence : mauvaise (brume , lumière parasite d’un lampadaire et lune gibbeuse) Vent : aucun Qualité observation : très bonne Lieu : Chilly Mazarin (91) J'ai effectué ce dessin surtout pour les anneaux, afin de fixer tout ce que je pouvais y discerner (Cassini naturellement, "minimum d'Encke?" de l'anneau A, assombrissement à l'intérieur de l'anneau B, anneau de Crêpe...) Je me suis moins attardé sur le globe, d'où sans doute quelques inexactitudes dans les bandes. De toute façon, après les superbes simulations sous Aberrator qui sont passées, ce dessin apparaît quelque peu euh...imparfait (il est sans doute un peu trop net). Il souffre d'un très léger étirement dans le sens vertical, à cela 2 raisons:La première est que j'ai reproduit le gabarit à la main à partir d'une petite photo, en circonscrivant toutes les ellipses dans des rectangles que j'ai agrandis et reportés sur mon dessin... D'où de légères disproportions (globe pas assez aplati), et anses des anneaux un tantinet pointues...La deuxième, est qu'à 200x, l'image est encore petite, et qu'il y'a d'inévitables erreurs de proportions en la reportant sur un brouillon, très agrandie. D'où les anneaux sur le dessin un peu plus ouverts que la réalité.Mais bon, c'est ce qui fait le charme du dessin. Trop parfait ça ne serait plus qu'une photo! Et c'est ce rend l'exercice difficile. Et puis la tentation est grande, quand on observe un détail à la limite de perception, de voir non pas l'image déformée et peu fidèle de ce détail donnée par l'instrument, mais la représentation du détail objet d'après des images haute résolution que l'on a en mémoire... Voir ce qu'on voit et non pas ce qu'on veut voir, c'est un exercice intéressant sur Saturne... Dites-moi comment vous la trouvez! A+! Simon
  3. Dessin de Saturne F102

    Merci pour vos commentaires encourageants! Ca me fait oublier qu'effectivement, j'avais du un peu me geler les extrémités. Dès que le ciel se dégage, je me fais la main sur Jupiter...
  4. Dessin de Saturne F102

    Merci! Bernard: Oui, bien sûr, j'aurais eu envie de dessiner une ellipse continue, mais l'anneau de crêpe vu avec cette ouverture et son faible contraste, ne m'est pas apparu pas comme tel: Il apparaît de chaque côté dans chaque anse comme une zone de forme un peu verticale, très diffuse et surtout faible, ainsi que devant la planète. Mais je n'avais pas cette impression de continuité logique entre ces deux zones.Simon
  5. Visibilité d'Encke ?

    Merci Ulysse et Hale, ces simulations sont extrêmement explicatives. J'adore! Sympa, Aberrator!!Pour en revenir au minimum d'Encke fantôme dans la L128 (moi chipoter, naaôôôôonnnn vous croyez?), je ne mettrais pas ma main au feu qu'il soit dû à un anneau sombre de diffraction... Je vais me permettre, Ulysse, une autre hypothèse, quoique la tienne est fort logique. Oui, le Simon est une espèce chiante!Si j'ai bien compris (et modeste avec ça!), en diffraction, les maxima secondaires (dans l'image de diffraction) n'apparaissent bien que pour des objets ponctuels ou linéaires, ce qui est notre cas (enfin presque, car le cas où l'on traite un contraste entre 2 plages donne des minima je crois presque invisibles, fondus dans le dégradé, et que la division de Cassini ne peut plus être assimilée à un objet linéaire de largeur négligeable pour les ouvertures considérées)... Mais surtout, ces minima n'apparaissent que pour des contrastes de l'objet sur son fond relativement importants.C'est ce qui fait que pratiquement, on (enfin moi en tout cas!) observe un premier anneau autour des étoiles, également autour des plages brillantes lunaires dont les contrastes sont relativement violents par rapport à ceux des planètes... Les planètes ne présentent pas des brillances surfaciques particulièrement élevées (en regard de la lune), c'est d'ailleurs pour cela (je présume!) que l'on n'observe pas un premier anneau noir autour des ombres des satellites de Jupiter (où je n'ai pas fait attention). A mon avis, les planètes ne sont pas assez brillantes pour qu'on puisse observer ces phénomènes de maxima secondaires.D'ailleurs, si c'est cela qui faisait apparaitre le minimum d'Encke fantôme dans la L128, on devrait retrouver le phénomène symétrique à l'intérieur de Cassini, dans l'anneau B, sur la simulation. Quoique, en insistant on devine effectivement bien un assombrissement, mais qui n'est je crois que l'image bien réelle de la première des 3 zones sombres de l'anneau B.Alors ce minimum de Encke fantôme serait plus pour moi une savante transformation par la diffraction, de l'image fondue des 3 divisions ténues de l'anneau A (dont Encke est la plus marquée), ainsi que celle de la zone claire et fine immédiatement à l'extérieur de Cassini. Ce ne serait donc pas un fantôme, mais l'image déformée de plusieurs objets, bien réels...J'ai fini de vous assommer avec mes bêtises dont vous avez bien raison de vous être lassé! Mais comme Hale, j'aime comprendre ce que je vois dans ma 102!Simon
  6. défauts optiques d'un Newton...

    Je te conseille l'éternel "Danjon et Couder"... Tu y trouveras des réponses claires. A relire ou a acquérir...
  7. Visibilité d'Encke ?

    Non non David, je t'ai caché un épisode: exit la 127 chromatique! Les FS des amis Hale et Mezzo m'ont tant enthousiasmé que je me suis mis récemment à une fluorite (Perl-Vixen) 102!Même toi qui est exigeant, je crois que tu ne me la jetterais pas tout de suite par dessus l'enceinte du fort de Restefond... mais peut-être 5 minutes après!!!!!
  8. Visibilité d'Encke ?

    Argghh, excusez, mais dans ma hâte j'ai oublié un mot tout-à-l'heure: "j'espère que je vais PAS dire une connerie"... Oui on s'en fout mais je ne veux pas passer pour un guignol qui se moque de tout le monde, quand-même! Mille excuses donc!Revenons à Encke, maître David a frappé, rien à rajouter. (Quand on voit les images de Ludiver, on peut mourir après!)Sinon que, ne pratiquant pas d'imagerie webcam, je me garderais bien d'émettre une quelconque remarque concernant cette image prise à travers un Clavius, mais elle me semble presque contrarier la théorie... Sans doute un effet de contraste qu'un capteur peut détecter mais pas l'oeil! Me tromperais-je en pensant qu'un capteur (CCD ou Webcam) peut enregistrer des contrastes, donc des détails imperceptibles à l'oeil?Pour moi, ce n'est peut-être, comme le dit David, pas impossible en imagerie, mais à l'oeil seul et avec 15cm d'ouverture, ça relève de "l'exploit". J'ai bien en tête ce que je vois dans ma bonne 102mm, et il me semble qu'il y'a un véritable monde pour arriver à la distinguer.
  9. Visibilité d'Encke ?

    La division d'Encke avec un triplet de 152mm...? Je n'ai jamais testé, mais ça me paraît extrêmement difficile. Je l'ai soupçonnée pour ma part dans un 250, et encore j'ai des doutes. Ce ne serait pas plutôt le minimum d'Encke Ornitho?, qui se distingue d'ailleurs bien à partir de 100mm.N'oublions pas qu'il n'y a pas que la largeur (oups j'espère que je vais dire une grosse connerie, là!)de la division qui compte pour la repérer, mais également celle de la bande d'anneau A (plage claire) la séparant du fond de ciel, qui vaut 0.5" environ. Avec 15cm d'ouverture, ladite division apparaî(trai)t donc à l'image comme une bande très pâle et diffuse d'un peu moins de 2" de largeur, chevauchant le dégradé (entre bord de l'anneau et fond de ciel) distant de 0.5"... Vu l'étalement des détails et le nivellement des plages, il est question de si faibles différences de contraste que je ne crois pas que l'oeil puisse détecter quoi que ce soit!D'ailleurs, si Encke est visible avec 15cm d'ouverture, Cassini doit donc l'être, suivant le judicieux raisonnement de Thierry, avec ...1cm d'ouverture, puisque le rapport de largeur entre les 2 divisions vaut bien 1/15 environ. En diaphragmant ma lunette de 5cm à 3, j'y parviens encore difficilement... sachant qu'en plus, la différence d'éclat entre les anneaux A et B contribue à l'illusion de distinguer Cassini dans ces conditions limites, ce qui n'est pas le cas d'Encke, entourée par 2 plages d'éclat assez égaux je crois.Enfin je spécule je spécule, et rien ne vaut un test de visu. Si quelqu'un veut me convaincre de regarder dans son triplet de 15cm, je ne dis pas non, avec grand plaisir!
  10. Visibilité d'Encke ?

    C'est quoi ce torchon fait dans une APQ de 180? Ca ne ressemble même pas à un brouillon... Encke aussi nette et noire, même dans un 10m je n'y crois pas une seconde!!! A propos, je vous poste d'ici quelques jours un dessin de Saturne de dimanche dernier... sans supercherie!
  11. conseil achat jumelle APM

    Hello!Je te conseille le "test matériel" concernant les APM 25x100 dans "l'Astronomie" de Janvier... tu y trouveras des infos à foison... Ils disent tout sur ces jumelles!
  12. cn-212 - eos10d et m42 en pleine ville

    Eh bien pour un test, on peut dire que c'est réussi! Et aux portes de Bruxelles en plus! Superbe!
  13. Jupiter ce matin

    C'est curieux, pourquoi les bandes, surtout NEB, paraissent si élargies?
  14. Les gazeuses avec un C14

    Je m'étais trompé d'icône...
  15. Pour le port du voile

    Oui, et bannir choux et haricots la veille, sinon l'observation deviendra vite insupportable...
  16. Les gazeuses avec un C14

    Bravo! Mes connaissances en acquisition et traitement sont inexistantes, mais c'est doux, très joli. Chapeau Christophe!
  17. Question sur l'astronomie

    Tu ne peux pas la louper: vers 22h, elle est à 30° de hauteur en direction de l'Est. Elle brille de couleur jaune, sans scintiller. Ne la confonds pas avec Aldébaran du Taureau, qui scintille et qui est moins brillante...
  18. Kepler 120/1000 Chromatisme - Synthèse

    Bonjour!Tout-à-fait d'accord avec Vincent, lorsque je compare une lunette avec un télescope, il s'agit d'un bon télescope, au miroir bien surfacé et bien collimaté. Je pense surtout aux miroirs "artisanaux", les autres je ne sais pas, je n'ai que très peu regardé dans des miroirs du commerce.Ulysse, si tu compares une apo de 80 avec une achromatique de 120/1000 diaphragmée à 80, il ne fait pour moi aucun doute que l'apo sera devant. A l'époque où j'avais ma 127/1140, je trouvais que j'avais de meilleurs contrastes dans ma 60/700 diaphragmée à 50 (à pupilles de sortie équivalentes). Il est vrai qu'une lunette de 50 ouverte à 14 ne peut pas présenter beaucoup d'aberration chromatique. Pourtant, lorsque je compare cette 50/700 à une Fluorite de 102/900, il y'a une marche, et dans l'autre sens (au niveau contraste et chromatisme). L'image dans la 50/700, outre la quantité évidemment moindre de détails, montre des contrastes, sur la lune, moins francs, avec un léger chromatisme.Et je crois qu'à ouverture équivalente, si l'on compare deux lunettes, l'une achromatique l'autre apochromatique, il n'y a pas que sur le plan du chromatisme que la faveur joue dans le sens de l'apo, mais également sur le plan de la tranparence. Je crois avoir compris que le cristal de fluorure de calcium transmet une bien plus grande partie du spectre que le verre ordinaire. Donc rien que sur cet aspect, l'image sera meilleure dans une apo.Bien sûr c'est une question de budget. Il est vrai qu'une 120/1000 Kepler représente pour son prix un instrument attractif et de bon rapport qualité-prix.Mais tout dépend de ce que l'on recherche. Dans mon cas, je fais passer la qualité de l'image transmise avant tout le reste. Je préfère une petite optique excellente, qu'une plus grosse moins bonne. Alors je persiste à penser que si l'on désire une lunette donnant des images pures, sans aberrations, il vaut mieux une petite apo qu'une achromatique de plus grande ouverture..."C'est vous qui voyez!" Simon
  19. Kepler 120/1000 Chromatisme - Synthèse

    Salut Olivier,Je sors d'une 127/1140, je peux sans doute t'éclaicir un peu... Si tu observes un halo violet, je ne crois pas que cela soit du à un décentrement. S'il y'a décentrement, il y'aura dispersion chromatique, et tu auras du jaune à l'opposé de ton violet. Si lorsque tu observes un objet terrestre sombre (branche d'arbre), et qu'il apparaît franchement violet si tu défocalises d'un côté, et vert de l'autre, tu n'y peux malheureusement rien... Un doublet achromatique de 120 ouvert à 8 possède de l'aberration chromatique. Reporte-toi au fameux "Danjon et Couder", et tu verras que ta lunette devrait être ouverte d'une quantité égale à son ouverture en cm (de mémoire), donc 12, pour qu'elle soit négligeable, (négligeable, pas imperceptible, car ce raisonnement est valable pour des longueurs d'onde qui ne sont pas les bornes du spectre visible, mais comprises dedans.)En conséquence, toutes les lunettes achromatiques du commerce, dont les focales n'excèdent généralement pas 1m, ne sont plus achromatiques pour des ouvertures supérieures à 10cm... Le gain par rapport au télescope de même ouverture concernant l'absence d'obstruction ne vaut plus: la perte de contraste et de piqué due au chromatisme fait plus que le contrebalancer!Il y'a la solution du filtre (type Minus violet), mais bon sur une ouverture modeste, ça serait dommage de se priver de certaines radiations...Une autre solution est le correcteur de chromatisme... Là-encore, attention cela me semble être une chimère, car cet accessoire (celui que j'ai testé était un triplet), absorbera d'une part un peu de flux, et son efficacité ne peut être obtenue d'autre part que par un alignement d'une redoutable qualité. J'ai testé, c'était encore pire après: l'aberration longitudinale avait certes disparue (image d'un objet sombre restant bien noire en intra/extra), mais la dispersion chromatique engendrée bordait l'objet (taches solaires) de franges jaune/violet et rouge/vert de 10 secondes d'arc de largeur!!Je ne vois qu'une solution assez radicale, passer à l'apochromatique si tu es mordu des réfracteurs, (ou alors t'orienter vers des optiques à miroirs...) C'est ce que j'ai fait (en attendant de m'orienter vers un 300), et je m'en réjouis chaque nuit: le limbe lunaire blanc vif sur fond noir encre, des contrastes violents et francs, du piqué... bref, c'est beau, avec la sensation qu'il n'y a pas d'instrument entre l'oeil et l'objet.A+ Simon
  20. Saturne + Lune

    Oups, le terme subdiviser était impropre, sorry Hale! Je voulais juste savoir si l'anneau B laissait entrevoir sa structure en stries, qui se dégrossissent je crois en 4 plages finement dégradées...ce que visiblement, tu perçois. Ben oui, 128, c'est pas 102!
  21. Saturne + Lune

    Salut Hale! Moi j'aime bien Saturne, très douce. Bravo. Dis-moi c'est un détail, mais en visuel, tu parviens à subdiviser l'anneau B ou pas? Dans ma 102, je perçois le minimum d'Encke, mais l'anneau B, à part un assombrissement côté planète, reste d'un bloc. A+!
  22. achat d'un télescope pour un club

    Euhh, plutôt que d'enrichir Astronomix, vous voudriez pas plutôt aider un artisan? Si vous alliez voir du côté d'Astrotelescope... Pour le même tarif, il pourrait peut-être vous faire un Newton de 500, ouvert à 4... Si vous recherchez de l'optique excellente, (et non pas industrielle), c'est LA qu'il faut vous adresser.
  23. Buée...

    Bonsoir, ici l'Essonne!Je me suis fait super plaisir cette nuit dans ma sublime 102 sur Saturne (225 et 360x) et Jupiter à 200x. (J'en vois d'ici qui rigolent, oui je sais ce n'est qu'UN seul décimètre d'ouverture...) Vu le peu de turbulence, ça commençait à se détailler sérieusement sur Jupiter, c'était très fin, d'un blanc éclatant, magnifique!! Ca caillait, mais c'était le bonheur! Je vais me remettre à crayonner d'ici peu...Seulement, comment me débarrasser de la condensation sur mon objectif froid, consécutive au retour dans une pièce chaude? A part ouvrir toutes grandes les fenêtres, euh... David tu n'utilisais pas un petit sèche-cheveux au Restefond? Cet artifice peut-il m'être utile?Même si elle ne se manifeste qu'une fois au chaud, c'est gênant. Car la buée capture et colle semble t-il bien la poussière, et laisse aussi, éparses, de minuscules traces rondes. Alors si on peut l'éviter!Merci pour vos suggestions.Bon ciel!
  24. Buée...

    Merci David pour ta diligence. Eh bien tant mieux, le sèche-cheveux, les bigoudis et les frisettes attendront!
  25. Encore un nouveau sur le forum

    Diantre quelle entrée! Jean-Marc c'est cool que toi aussi, tu ais rejoint ce super forum vraiment convivial.Bon ce soir Dodo tôt, le réveil à 3h45 sera moins rude! Dès 4h je communierai avec Saturne à travers ma 102... Brrr! Je pressens bien le gros cri d'extase (façon orgasme à la Edika) qui devrait réveiller tous mes nouveaux voisins astronomes essonniens!Tshaw!