Patrick Lécureuil

Member
  • Content count

    1635
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2
  • Country

    France

Patrick Lécureuil last won the day on November 29 2021

Patrick Lécureuil had the most liked content!

Community Reputation

2222 Excellent

3 Followers

About Patrick Lécureuil

  • Rank
    Very active member

Recent Profile Visitors

5457 profile views
  1. Filtre Astronomik UHC Canon XL

    Filtre Astronomik EOSClip pour reflex Canon 24 x 36 (1D, 5D et 6D) Très bon état 125 € frais de port compris.
  2. M13 et M57 au smartphone

    Merci pour vos retours ! Que de vieux souvenirs ! Je me souviens des dizaines de minutes passées l'œil rivé à l'oculaire réticulé pour sortir un M13 beaucoup moins bien que ça ! Tout une époque ! Merci Franck. Après ça serait originale comme excuse "J'peux pas trop te parler, mon téléphone est sur M13 " Patrick
  3. M13 et M57 au smartphone

    Bonjour Vendredi dernier, malgré la Lune, j'ai voulu voir ce qu'on pouvait obtenir avec un smartphone en ciel profond. Le but était de faire de la photo sans aucune prise de tête, c'est à dire en sortant le minimum de matériel (pas d'autoguidage) et de montrer que ce type de photo est "presque" accessible à n'importe qui dès qu'on possède un instrument motorisé et un smartphone avec un appareil photo de bonne qualité. Et j'avoue que je suis un peu bluffé par le résultat. Certes je ne vais pas troquer mon ASI 294 et mon 6D contre un smartphone, mais on peut déjà s'amuser et faire des choses intéressantes avec. Les photos ont été faites avec une lunette Takahashi FS 152 à 1216 mm de focale, un oculaire de 25 mm et un Xiaomi Mi Note 10. Les images sont prises en raw à 3200 iso et pour améliorer le résultat final, j'ai pris une dizaine de darks. Le traitement a été fait avec le script "brutes + darks", sous SiriL Pour M13 : addition de 100 poses de 8 secondes. Image recadrée Pour M57, addition de 252 poses de 8 secondes Evidemment, comme il n'y a pas de dithering, il y a une trame importante, mais je rappelle que le but était de faire des photos sans autre matériel qu'un instrument et un smartphone. Je trouve que le ration emmerdement/facilité/ résultat n'est pas si mal ! Patrick
  4. Mars du 13/11 . . . hé oui :-))

    Belle persévérance Alain ! Et le résultat est plus que correct vu les conditions. Bravo !
  5. ma plus belle image 2022 avec SH2-200 à la TSA 120

    Bravo ! C'est une très belle image. L'objet, le cadrage, le champ et le traitement, tout est nickel !
  6. Eclipse de Lune du Mississippi

    Bravo, c'est très joli tout ça ! C'est bien déjà , parce que nous en Europe de l'ouest, il faudra patienter jusqu'en 2029 pour avoir une éclipse totale entièrement visible ! Patrick
  7. Ma dernière Jupiter 4/10/2022

    Mais non Alain, tu as seulement raté la date d'opposition, mais Jupiter est encore très bien placée actuellement et jusqu'à mi-novembre au moins. Bon après, c'est la météo qui n'est pas toujours de la partie à cette saison… Effectivement, durant plusieurs semaines j'étais un peu inquiet, je ne voyais plus tes messages, le fidèle Alain , qui en temps normal est présent tous les jours . Content de savoir que tu es revenu et j'espère que tout c'est arrangé pour toi. Patrick
  8. Aurores boréales depuis la Norvège

    Merci beaucoup Jean-Pierre. Merci pour vos messages Toutes les images sont prises avec un Canon 6D refiltré Astrodon. C'est un plus, mais ce n'est pas indispensable d'avoir un boitier refiltré, mais ça permet de mieux enregistrer le rouge des aurores. L'objectif est un Sigma 14 mm à f/1.8. Les temps de pose et la sensibilité dépendent de l'intensité de l'aurore. Si ce n'est pas très lumineux, il faut poser entre 10 et 20 secondes à 3200 iso ou 6400 iso. Les aurores les moins lumineuses sont aussi les moins spectaculaires, car non seulement la couleur est à peine visible, mais ça ne bouge quasiment pas. Les plus belles aurores bougent très vite et l'idéal est même de les filmer, si on dispose d'un boitier suffisamment sensible. En photo, quand les aurores sont très belles, je me mets à 6400 ou 8000 iso et je fais des temps de poses compris entre 1 et 5 secondes. En fait, il faut adapter ses caractéristiques de prise de vue à l'intensité de l'aurore et faire des essais. C'est très facile de se rendre là-haut. Tromso est un point de chute très intéressant (à condition de s'éloigner des nombreux lampadaires). Il y a chaque jour plusieurs vols depuis Oslo et bien entendu, il est facile de se rendre à Oslo depuis la France. Pour ce voyage je suis allé sur l'ile de Senja. On peut se poser à Tromso, mais il y a 2h30 de route. J'ai préféré atterrir à l'aéroport de Bardufoss qui est à 1h de Senja. D'autant qu'il y a 2 vols depuis Oslo par jour. Ensuite, location de voiture et d'un hébergement via Airbnb. En fait, c'est relativement simple !
  9. Aurores boréales depuis la Norvège

    Jean-Pierre, Bruno et Stef : merci d'avoir laissé un message. Et ouvert à f/1.8, il est relativement bon sur les bords et très bon au centre. Etre ouvert à 1.8 est un vrai plus pour faire de la photo d'aurore, où il faut enregistrer un maximum de lumière sur quelques secondes pour ne pas avoir trop de flou de bouger. Patrick
  10. Aurores boréales depuis la Norvège

    Cédric, Martin et Xavier : merci pour vos messages 🙂
  11. Dimorphos, l'astéroïde qui se prend pour une comète

    Impressionnant ! Dommage pour le filé de points chauds, mais ça doit facilement se supprimer . Patrick
  12. Aurores boréales depuis la Norvège

    Danielo, Darkside, artezien et Etacentauri : merci pour vos messages. Patrick
  13. Aurores boréales depuis la Norvège

    Un grand merci à tous pour vos messages. Je me répète , mais c'est vraiment pour moi l'un des plus beaux spectacle naturel qu'on puisse observer. En plus on se rapprochera du maximum solaire. Cela dit, autour des équinoxe, sans trop qu'on sache vraiment pourquoi, le moindre petit filé de vent solaire peut donner de belles aurores. Et les paysages du nord de la Norvège sont magnifiques. C'est assez facile d'y aller et le coût si on se l'organise n'est pas exorbitant. Ah non ??? J'ai toujours trouvé ça magnifiquement beau, envoutant, fascinant et féérique, mais je n'ai jamais ressenti d'émotions négatives sous les aurores. Au contraire ! Il y a quelques siècles, avant qu'on comprenne le phénomène, ça faisait peur à certains autochtones . Je confirme ! C'est clair que là-bas, ils doivent se plaindre des aurores pour observer le ciel profond . Entre l'absence de nuit durant plusieurs mois, la Lune, les nuages (très souvent présents) et les aurores, il ne reste pas beaucoup de temps pour observer autre chose. D'ailleurs je n'ai pas l'impression que la communauté des astronomes amateurs soit très développée. Cela-dit, il existe des filtre qui coupent une partie de la lumière des aurores . Je connais bien ce coin pour y être allé quelques fois. C'est très joli et quand on peut fuir les lumières, le spectacle des aurores y est très beau. Patrick
  14. Aurores boréales depuis la Norvège

    Bonjour à tous Il y a près de 2 semaines je suis parti 1 semaine en Norvège, plus précisément sur l'ile de Senja, au sud de Tromso. C'est un endroit que j'avais découvert rapidement il y a près de 10 ans et que j'avais trouvé magnifique. Elle est d'ailleurs surnommée "la petite Norvège", car visiblement on y retrouve tous les paysages typiques de Norvège. A cette saison, les couleurs automnales sont superbes et rendent les paysages encore plus somptueux. Mais bon, je ne suis pas là pour vous montrer mes photos de vacances… , mais plutôt des aurores. Ca faisait quelques années que je n'étais pas allé en voir et je dois dire que j'étais en manque… Pour moi, c'est l'un des plus beaux phénomènes naturels que l'on puisse observer et sans doute le plus féérique. Je conseille à tout le monde de voir de très belles aurores au moins une fois dans sa vie. Mais attention à l'addiction ! La météo a été… norvégienne , c'est à dire avec très souvent du ciel couvert. Ne vous fiez pas à la photo d'en haut, c'est le seul jour où j'ai eu du ciel bleu ! Sur une semaine, je n'ai eu que 2 nuits dégagées, mais avec de très belles aurores. Le premier soir, j'arrivais à mon gîte vers minuit et j'étais accueilli par de très belles aurores. Mais je n'ai pas eu le temps de choisir un beau premier plan, c'est donc directement pris de la cour. Et le problème de la Norvège, c'est l'abondance des lampadaires le long des routes, où il y a quelques maisons. C'est donc un premier plan rural et un peu lumineux , mais l'important, ce sont les aurores ! Et le dernier soir, devant un premier choisi, l'un des plus joli fjord de l'ile, le fjord de Bergsbotn. Dommage, il y avait beaucoup de vent (des rafales à 60 km/h, ça piquait un peu au bout de 3h...), car j'aurais aimé avoir les reflets du ciel dans la mer. Un pano de 3 photos Avec en prime une petite filante . Et puis comme les aurores ont mis un peu de temps à arriver, quelques photos d'ambiance depuis le même endroit, mais en tournant le dos au fjord. Un pano de 3 images. Toutes les photos ont été prises avec un Canon 6D refiltré Astrodon et un objectif Sigma 14 mm à f/1.8. Au passage, une très belle optique, un véritable entonnoir à photons , parfaitement adapté à la photo des aurores. Les boitiers refiltrés sont très bien adaptés à la photo des aurores, car ils enregistrent très bien le rouge correspondant à l'oxygène atomique, centré sur 630 nm (donc pas mal bridée par les APN non défiltrés). Mais cette couleur rouge n'est quasiment jamais visible à l'œil nu. Elle apparaît grise, mais le vert est parfaitement bien visible, même s'il est moins saturé qu'en photo. Patrick
  15. Bravo Christian. Tes images sont superbes. Je préfère les versions moins saturées. Patrick