Cyp

Member
  • Content count

    447
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Cyp

  1. Magnifique, comme d'habitude ! Autant dans la qualité de l'acquisition que dans le soin pris lors du traitement.
  2. Merci Siril !... Heu, pardon, merci Cyril Voici la Lune du jour, à comparer à celle d'hier La phase a évolué, évidemment. Sans les nuages d'hier, j'ai aussi moins de bruit. Manque plus que 27 jours de beau temps consécutifs pour avoir la lunaison complète. Hum... Date : 4 octobre 2017 Appareil : SBIG STL11000M Instrument : Pollux T250 ASA, f/3,6 Lieu : Observatoire Sirene Vitesse d'obturation : 9 × 1/1000e de sec. Binning : 1x1 Filtre : R Acquisition sous MaximDL, traitement sous Siril et Darktable.
  3. 171004 - Lune gibbeuse - Pollux - STL11K

    Sujet : Lune gibbeuse Date : 4 octobre 2017 Appareil : SBIG STL11000M Instrument : Pollux T250 ASA, f/3,6 Lieu : Observatoire Sirene Vitesse d'obturation : 9 × 1/1000e de sec. Binning : 1x1 Filtre : R Acquisition sous MaximDL, traitement sous Siril et Darktable.
  4. Hé mec ! Je fais en fonction de ce que j'ai à disposition, hein ; j'ai pas le choix, d'abord Le pire c'est qu'à cette focale, j'ai largement dû croper l'image parce que sinon la Lune et toute riquiquite
  5. 171003 - Lune gibbeuse - Pollux - STL11K

    Sujet : Lune gibbeuse Date : 3 octobre 2017 Appareil : SBIG STL11000M Instrument : Pollux T250 ASA, f/3,6 Lieu : Observatoire Sirene Vitesse d'obturation : 15 × 1/1000e de sec. Binning : 1x1 Filtre : R Acquisition sous MaximDL, traitement sous Siril et Darktable.
  6. Décès de Jean-jacques RAPP

    Merci Vincent de nous avoir fait suivre l'information.Comme Stéphane, je l'ai connu à Sirene. Un bonhomme ô combien sympathique et chaleureux ! 47 ans...C'est bien triste.
  7. Salut !Merci de vos commentaires.De mon coté, je ne recherche pas forcément les vieux ouvrages. Je n'ai pas vraiment l'esprit de collection pour l'ancien. J'apprécie néanmoins tout ouvrage pour sa pertinence, quelle que soit sa date de publication. Force est de constater que certaines anciennes publications restent toujours d'actualité, et que peu de livres récents ne mettent au rebut.Un très bon exemple qui me vient à l'esprit, et dont il me faudra aussi faire une fiche de lecture, est « Les étoiles variables » de Michel Petit, de 1982, aux éditions Masson. Il s'agit certainement d'un domaine qui mériterait une publication plus récente, mais en français, je n'ai pas trouvé ! Une très belle référence
  8. Salut !« Lorsque j'ai commencé à étoffer mes étagères d'ouvrages astronomiques, vers l'âge de 15 ans, j'opérais ma sélection grâce au très riche catalogue papier de la maison de l'Astronomie, par ailleurs complété de plusieurs feuillets volants. Une véritable mine d'or. Loin de m'intéresser aux dernières sorties traitées par les revues périodiques, je me tournais bien plus fréquemment vers les anciennes publications. Ma démarche était de ne sélectionner que les ouvrages de références qui me semblaient faire loi dans leur domaine respectif, en tout cas ceux qui me semblaient couvrir leur sujet de la manière la plus complète possible. Afin de constituer ma petite bibliothèque idéale personnelle. »La suite est à lire ici : https://www.cypouz.com/article/150904/ma-petite-bibliotheque-astronomique-ideale[Ce message a été modifié par Cyp (Édité le 18-10-2016).]
  9. Salut à tous !Titre : J. Kepler, Mathematicus Auteur : collectif Éditeur : Société astronomique de France Année : 1973« À l’occasion du quatrième centenaire de la naissance de Johannes Kepler, la société astronomique de France avait organisé un colloque qui lui était consacré. Les présentations réalisées ont alors fait l’objet d’articles dans la revue l’Astronomie, lesquels ont ensuite été compilés dans un livre. Publié en 1973, il s’agit donc d’un ouvrage collectif composé de dix chapitres pour autant d’auteurs différents (ou presque). »Lire la suite : https://www.cypouz.com/article/161018/lecture-kepler-mathematicus
  10. Salut !Après M 27, voici M 33 Je commence à prendre mes aises Télescope ASA 254 mm avec correcteur de Wynne 3" (focale résultante de 902 mm), monture Losmandy G11, caméra Sbig STL11K et filtres LRVB Astrodon. Le tout sous une coupole ScopeDome. Acquisition MaximDL, mise au point FocusMax, chef d'orchestre MaxPilote ; sous Microsoft Windows 7.Les images ont été obtenues sur les mois de septembre et octobre 2016.Capteur à -15°C. 32 poses de 20 minutes en L. 6 poses de 10 minutes en R. 9 poses de 10 minutes en V. 8 poses de 10 minutes en B. Le tout en binning 1x1.Tout le pré-traitement a été effectué sous Siril, avec alignement global sur toutes les étoiles, empilement par moyenne avec rejet des pixels déviants de type Sigma Clipping Médian et normalisation additive avec mise à l'échelle, transformation de l'histogramme et extraction de gradient.Tout le post-traitement a été effectué sous Gimp (composition LRVB, réduction des étoiles, renfort des détails, courbes).L'ensemble du traitement a été réalisé sous Debian GNU/Linux 8.Page web.Image pleine trame.
  11. Merci merci merci ! Nico, putain, tu me fais mal. Sur mon écran mal réglé ça fait franchement un fond de ciel bien trop sombre pour moi. Je viens néanmoins de mettre à jour l'image avec un effort supplémentaire sur les noirs.T'as intérêt à me dire que cette fois c'est bon sinon je fais une syncope
  12. Merci à nouveau pour vos encouragements, c'est bien sympa Je suis bien content que cette nouvelle version convienne mieux.
  13. Merci à tous pour vos messages, ça me va droit au cœur ! C'est que j'y passe du temps sur ce setup...Superfulgur, j'ai mis à jour l'image pour baisser le rouge du fond de ciel ainsi que l'assombrir un peu. C'est mieux ?
  14. Merci à vous ! J'ai opéré un troisième et dernier traitement en essayant de combiner les avantages des deux versions précédentes. Vous la trouverez dans le premier message du fil.Non, ça ne crame pas en 20 minutes, mais c'est pas loin. Je pense qu'on entame largement les limites de linéarité du capteur. Des poses de 15 minutes auraient été plus raisonnables, je pense.
  15. Salut à tous !Voici ma première image complète obtenue en contrôle à distance du télescope Pollux de l'observatoire Sirene. Merci Olivier ! Il s'agit d'un tube ASA 254 mm avec correcteur de Wynne 3" (focale résultante de 902 mm), monture Losmandy G11, caméra Sbig STL11K et filtres LRVB Astrodon. Le tout sous une coupole ScopeDome. Acquisition MaximDL, mise au point FocusMax, chef d'orchestre MaxPilote ; sous Microsoft Windows 7.Les images ont été obtenue sur les mois de juillet et août 2016. Capteur à -15°C.26 poses de 20 minutes en L, binning 1x1. 11 poses de 10 minutes en R, binning 2x2. 4 poses de 10 minutes en V, binning 2x2. 6 poses de 10 minutes en B, binning 2x2.Tout le pré-traitement a été effectué sous Siril, avec alignement global sur toutes les étoiles, empilement par moyenne avec rejet des pixels déviants de type Winsorized Sigma Clipping et normalisation additive avec mise à l'échelle, extraction du gradient et transformation de l'histogramme.Tout le post-traitement a été effectué sous Gimp (composition LRVB, réduction des étoiles, renfort des détails sur la nébuleuse, courbes).L'ensemble du traitement a été réalisé sous Debian GNU/Linux 8.Page web.Image plein trame. [Ce message a été modifié par Cyp (Édité le 24-09-2016).]
  16. Oui, Gimp permet de traiter convenablement les images astro, surtout avec la version de développement actuelle — la 2.9 — qui gère 16 bits par couche.Je viens de mettre à jour la seconde version que je trouvais un poil trop magenta. J'en ai également profité pour donner un petit coup d'arrondissement des étoiles, ce n'en est que mieux Bon bin elle se finalise doucement cette image
  17. Merci pour vos commentaires ! La seconde version semble — étonnement — plus plaire.Et non, je ne mordrais pas à l'hameçon
  18. Salut à tous et merci beaucoup pour vos commentaires et encouragements ! Serais-je un artiste incompris ? Cette version plus conventionnelle vous paraît-elle meilleure ?[Ce message a été modifié par Cyp (Édité le 24-09-2016).]
  19. Salut à tous !Titre : Ciel profond, guide d'observations Auteur : Christophe Lehénaff Éditeur : Burillier Année : 2001 (1ère édition)« "Ciel profond" se veut avant tout un guide de terrain. Physiquement, cela se traduit par un format idéal à manier, une reliure à spirales, et une impression sans la moindre couleur pour plus de confort en lumière rouge. Les pages plastifiées sont de grande qualité. Même détrempées, elles ne craignent rien ; contrairement aux couvertures cartonnées, bien moins protégées. Si bien qu'à l'humidité, il est largement préférable de laisser le livre ouvert aux quatre vents ou replié sur les couvertures plutôt que fermé pour le protéger. La mise en page, quant à elle, est un peu trop austère à mon goût. »Lire la suite : https://www.cypouz.com/article/160427/lecture-ciel-profond-guide-observations[Ce message a été modifié par Cyp (Édité le 27-04-2016).]
  20. Nouvelle fiche de lecture !Titre : Astronomie astrophysique, introduction Auteur : Agnès Acker Éditeur : Dunod Année : 2005 (4ème édition)« Il existe de nombreux ouvrages de vulgarisation où l’auteur met un point d’honneur à aborder de complexes phénomènes physiques sans la moindre formule mathématique. L’objectif — qui ressemble plus étroitement à un défi — est de se mettre à la portée de tous, quelles que soient les connaissances initiales du lecteur. À l’opposé, il existe des ouvrages clairement techniques à destination des plus aguerris. Le livre d’Agnès Acker emprunte une voie médiane, comme un compromis. Pour faire toucher du doigt les phénomènes physiques à l’œuvre dans l’univers, les mots ne suffisent pas. Il faut expliquer la démarche scientifique, confronter les observations, analyser les données, étudier les graphiques. Le niveau demandé est assumé, il s’agit d’une lecture universitaire. »Lire la suite : https://www.cypouz.com/article/160411/lecture-astronomie-astrophysique-introduction
  21. La galaxie de Bode.

    Bravo, elle est superbe !
  22. Salut à tous !Bon, ce n'est pas vraiment une nouveauté que je vous présente là, mais tant pis Voici un test complet de la petite monture Sky-Watcher Star-Adventurer qui me sert principalement en photo grand champ.À lire ici : https://www.cypouz.com/article/151119/test-monture-sky-watcher-star-adventurer
  23. Tout à fait, Loye ; les étoiles sont « correctes ». Les valeurs données plus haut sont celles que j'ai obtenues pour avoir des étoiles **parfaitement rondes et piquées** en zoomant à 300 % avec des optiques offrants des images plutôt fines.Des conditions hard-core, donc, pour savoir ce que la monture a exactement dans le ventre. Pour un usage moins intégriste, on peut largement dépasser ces temps de pose. Certains montent même à 5 minutes à 300 mm sans que l'image finale n'en soit véritablement affectée.