Cyp

Member
  • Content count

    447
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Cyp

  1. NGC 4217 au T200

    Salut ! Je suis bien d'accord sur l'utilité potentielle d'une référence cartographique ou photographique. Encore plus dans le cas énoncé par @fred-burgeot des amas de galaxies. Je ne dis pas que y avoir recours va forcément nous faire imaginer avoir vu le détail représenté. En fait, ça conforte presque ce que je disais plus haut. Si on a recours à un tel support, il faut d'autant plus s'efforcer, une fois à l'oculaire, de rester le plus neutre possible et faire fi de tout préjugé. Ce n'est pas parce que telle zone nous paraît devoir être visible à l'oculaire qu'elle le sera forcément, ni que telle autre extension a priori moins marquée sur la photo ne sera pas visible à l'œil. Je pense qu'il faut plus le voir comme un guide global. Connaître l'existence et la position des détails est une chose ; rester la rétine rivée pendant de longues minutes à l'endroit exact de ce qui devrait être vu à attendre le moindre glimpse ou sursaut chimique aléatoire de la rétine pour ensuite noter que le détail à été perçu en est une autre. M'est avis que mieux on « connaît » un objet, plus l'effort a produire pour rester un maximum détaché de ce que l'on croit connaître devrait être important. Garder l'esprit critique, en somme. L'aide apportée est certainement indéniable. Surtout lorsque les détails potentiels sont nombreux. J'en reviens à mon observation de NGC 4449 que je posterai bientôt. Les nombreux détails semblaient s'emmêler et brouillaient la vue ; ils requièrent un certain effort pour les positionner au mieux. Avec l'aide d'une photo de référence, l'esprit doit certainement être mieux armé pour démêler la pelote. Attention cependant aux nombreux détails que l'on trouve sur les photos d'aujourd'hui. Les images sont quasi toutes composites. L'usage d'un filtre Ha couplé à des poses plus longues permet de faire fortement ressortir les régions HII d'une galaxie. Sans parler de la différence de sensibilité en longueur d'onde de l'œil. Également, l'usage de traitements cosmétiques permettant de faire ressortir les faibles lueurs et abaisser les hautes lumières augmente fortement la dynamique des photos et lisse énormément les zones de contraste. Bref, ne vaudrait-il en fait pas mieux une bonne vieille pose photo argentique d'époque comme référence plutôt que les magnifiques images modernes ? Malheureusement, ces bonnes vieilles photos d'époque surexposent souvent le cœur des objets plus facilement visible à l'oculaire pour justement faire apparaître les extensions plus faibles... Il faut aussi savoir garder un certain détachement lorsqu'on a lu beaucoup de CROA d'un objet dans différents diamètres instrumentaux. Si cette galaxie présente une bande d'absorption visible au T600, au T500, au T400, au T350 mais pas au T300 et au T200, suis-je un mauvais observateur si je ne la vois pas avec mon T450 ? Du coup, on insiste, on espère, puis on croit l'avoir vu. Peut-être que c'est vrai, d'ailleurs. Quelle influence l'envie de voir ce détail a-t-elle eu ? Ça fait quand même beaucoup de questions À titre tout à fait personnel et une fois à l'oculaire, je n'ai pas vraiment envie de m'embêter avec elles. Du coup, ma solution de facilité et d'en savoir le moins possible Mais je ne m'interdirai certainement pas d'avoir recours à l'un de ces supports si le besoin venait à se faire sentir.
  2. NGC 5466 au T200

    Merci @Pascal C03, ça c'est un beau compliment
  3. Salut à tous ! Après l'observation de NGC 5297, je quitte les Chiens de chasse afin de suivre la ronde des constellations, et passe au Bouvier. Pour changer des galaxies — et qu'est-ce que c'est plaisant ! — la cible est un amas globulaire très peu concentré que j'aime beaucoup, NGC 5466. Page web : https://www.cypouz.com/croa/200517/ngc-5466 Objet : NGC 5466 Type : AG Constellation : Bouvier AD : 14h 05' 27" Déc. : +28° 32' 04" - Date, heure, durée : 17/05/2020, 23:18 TU, 55' - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m - Vent faible à moyen, 12,5 °C - T0 (mvlonUMi 6,31), P3, S1/154× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 77× (champ de 38'), H = 65°. AG circulaire vu V3 aux limites plutôt nettes, d'un diamètre estimé à 5'. Moyennement détaché du fond de ciel, un fond diffus de luminosité L3 est recouvert d'un poudroiement d'étoiles assez dense sans condensation centrale apparente. De nombreuses étoiles sont clairement visibles sur toute sa surface. Remarque : L'étoile de mV 7,0 située à 20,3', PA 106, de NGC 5466 apparaît dorée.
  4. NGC 5466 au T200

    @etoilesdesecrins je n'ai pas encore dessiné NGC 5053, mais il est bel et bien sur ma liste Un peu tard pour cette année, ce sera pour une prochaine fois
  5. NGC 5529 au T200

    Merci à tous les deux Bin c'est quand même bien sympa ces galaxies-là, dans un champ stellaire avenant. Parce que bon, la galaxie elliptique diffuse aux limites introuvables dans un champ anonyme, on se lasse un peu, à force L'environnement de l'objet compte beaucoup pour moi lors de la sélection de futurs cibles. À moins que l'objet pointé se suffise à lui-même, j'aime bien lorsqu'il y a un autre objet dans le champ ou quelques étoiles notables ou colorées... Enfin, ça vaut surtout pour les galaxies, qui sont très nombreuses et potentiellement très semblables. Pour les NP ou les AG, en général, le simple plaisir d'observer autre chose qu'une galaxie suffit à ma motivation
  6. NGC 4217 au T200

    Oui, il faut vraiment se méfier des a prioris ou potentiels souvenirs que l'on a d'un type d'objet, d'un objet précis ou d'une de ses photo. Faut vraiment essayer d'en faire abstraction et tenter de l'observer avec un regard neuf de tout soupçon. En cas de doute, il faut insister et essayer de multiplier les ressentis et sensations de voir certains détails, sans forcément trop se focaliser dessus, toujours en essayant de garder une vue d'ensemble. À trop se focaliser sur un détail en particulier, on risque souvent de ne plus rien voir du tout. Faut rester détendu et ne pas se crisper ni se frustrer de ne pas parvenir à correctement décortiquer certaines zones. C'est étonnant comme les détails les plus discrets se révèlent souvent à moi alors que je ne cherche pas à les trouver, que je suis concentré sur une autre tâche, comme le placement d'étoiles faibles ou la description d'une autre structure. Faut être d'autant plus patient lorsque les détails sont nombreux et ont tendances à se mélanger, comme cela a récemment été le cas pour moi avec NGC 4449. C'est que j'ai pas l'habitude, moi, à 200 mm d'un tel feu d'artifice ! Faut savoir rester zen Y a pas à dire, l'observation astro, c'est un sport de haut niveau
  7. Plusieurs jupiters du matin

    Pas banal, encore, le dessin au smartphone Bien joué !
  8. Très très bel instrument ! Bravo. Et une belle première lumière aussi
  9. NGC 5529 au T200

    Objet : NGC 5529 Type : Gx Constellation : Bouvier AD : 14h 15' 34" Déc. : +36° 13' 35" - Date, heure, durée : 19/05/2020, 22:39 TU, 56' - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m - Vent moyen à gênant, 17 °C - T0 (mvlonUMi 6,27), P3, S2/77× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 77× (champ de 38'), H = 75°. Très faible Gx effilée vue VI3, orientée PA 300 aux dimensions estimées à 4,5' × 0,5'. Un noyau stellaire vu VI5dd est entouré d'une zone oblongue de luminosité L2 qui s'étend en de très fines extensions. L'ensemble est auréolé d'une couronne très effilée aux limites plutôt nettes de luminosité L1. Remarque : L'étoile de mV 10,9 située à 4,9', PA 111, de NGC 5529 est entourée de deux étoiles plus faibles très proches, l'une de mV 12,9 à 35", PA 317, et l'autre de mV 13,5 à 28", PA 138. Ce trio d'étoiles alignées, orienté NO, forme une jolie étoile multiple optique dans le prolongement de l'axe galactique. Page web : https://www.cypouz.com/croa/200519/ngc-5529
  10. NGC 4217 au T200

    Merci à tous pour vos commentaires et compléments d'observation ! @yves65, intéressante ton observation. Vue celle de @fred-burgeot, peut-être que la bande d'absorption est à tenter avec 350 mm ? C'est vrai que l'environnement de la galaxie rend son observation encore plus belle. Intéressante la remarque de Fred concernant la similitude avec M 104 car @Bertrand13 fait la même dans ses notes d'observation. À 200 mm, la ressemblance n'est pas encore perceptible
  11. NGC 4217 au T200

    Objet : NGC 4217 Type : Gx Constellation : Chiens de chasse AD : 12h 15' 51" Déc. : +47° 05' 22" - Date, heure, durée : 18/05/2020, 21:48 TU, 1:03 - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m - Vent moyen, 13,5 °C - T0 (mvlonUMi 6,27), P3, S1/154× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 77× (champ de 38') et 154× (champ de 17'), H = 70°. Gx effilée vue VI1, orientée NE aux dimensions estimées à 3' × 0,3'. Une zone centrale oblongue de luminosité L2 légèrement excentrée vers le NO est entourée d'une couronne très effilée de luminosité L1 aux limites plutôt nettes. Remarques : Une étoile de mV 11,8 est située à 1', PA 5, de NGC 4217 ; toute proche du bulbe central. L'étoile de mV 14,8 située à 1,8', PA 232, est sur le prolongement de l'axe galactique. L'étoile de mV 7,4 située à 6,2', PA 285, apparaît jaune-dorée. Page web : https://www.cypouz.com/croa/200518/ngc-4217
  12. NGC 5466 au T200

    Oui, je le trouve vraiment très chouette, cet amas. Il est plutôt grand et pourtant il ne « claque » pas comme les stars habituelles — à s'accaparer le champ pour eux seuls — avec pourtant une bonne part de résolution. Bref, une vision plutôt très douce et discrète, en somme.
  13. NGC 5297 au T200

    Merci
  14. Salut à tous ! Le ciel a enfin daigné se dégager sous les assauts du vent, qui a lui-même bien voulu se calmer (un peu). Bref, j'ai sorti le télescope Et bien m'en a pris vues la très bonne transparence et les très bonnes conditions de turbulence de ces derniers soirs ! Ma première cible fut NGC 5297, une galaxie des Chiens de chasse. Elle ne paraît pas être une destination privilégiée vu le faible nombre d'observations que j'ai pu trouver. Elle est pourtant vraiment très jolie, très effilée et à proximité d'une étoile colorée. Les plus grands diamètres pourront même l'admirer aux cotés de NGC 5296, située à seulement 1,5' de son noyau ; malheureusement hors de portée pour moi. Page web : https://www.cypouz.com/croa/200517/ngc-5297 Objet : NGC 5297 Type : Gx Constellation : Chiens de chasse AD : 13h 46' 24" Déc. : +43° 52' 21" - Date, heure, durée : 17/05/2020, 22:17 TU, 53' - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m - Vent faible à moyen, 13,5 °C - T0 (mvlonUMi 6,31), P3, S1/154× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 77× (champ de 38') et 154× (champ de 17'), H = 80°. Gx effilée vue VI2, orientée PA 330 aux dimensions estimées à 3,5' × 0,5'. Une zone centrale allongée de luminosité L3 est entourée d'une zone oblongue de luminosité L2. La Gx se prolonge de part et d'autre par une couronne très effilée aux limites plutôt nettes de luminosité L1. Remarques : L'étoile de mV 9,5 située à 2,1', PA 63, de NGC 5297 apparaît orangée. L'étoile de mV 12,1 située à 2,4', PA 329, est sur le prolongement de l'axe galactique. L'étoile la plus faible dessinée est de mV 14,6. La galaxie NGC 5296 située à 1,5', PA 215, n'a pas été vue.
  15. NGC 5466 au T200

    Objet : NGC 5466 Type : AG Constellation : Bouvier AD : 14h 05' 27" Déc. : +28° 32' 04" - Date, heure, durée : 17/05/2020, 23:18 TU, 55' - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m - Vent faible à moyen, 12,5 °C - T0 (mvlonUMi 6,31), P3, S1/154× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 77× (champ de 38'), H = 65°. AG circulaire vu V3 aux limites plutôt nettes, d'un diamètre estimé à 5'. Moyennement détaché du fond de ciel, un fond diffus de luminosité L3 est recouvert d'un poudroiement d'étoiles assez dense sans condensation centrale apparente. De nombreuses étoiles sont clairement visibles sur toute sa surface. Remarques : L'étoile de mV 7,0 située à 20,3', PA 106, de NGC 5466 apparaît dorée. Page web : https://www.cypouz.com/croa/200517/ngc-5466
  16. NGC 5297 au T200

    Merci @Pascal C03 et @yves65 Je ne fais qu'éplucher mes bouquins Très belle cible hier soir également, mais bien plus faiblarde. Mais avant ça, j'ai d'abord un amas globulaire que j'aime bien à partager, NGC 5466.
  17. NGC 5297 au T200

    Objet : NGC 5297 Type : Gx Constellation : Chiens de chasse AD : 13h 46' 24" Déc. : +43° 52' 21" - Date, heure, durée : 17/05/2020, 22:17 TU, 53' - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m - Vent faible à moyen, 13,5 °C - T0 (mvlonUMi 6,31), P3, S1/154× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 77× (champ de 38') et 154× (champ de 17'), H = 80°. Gx effilée vue VI2, orientée PA 330 aux dimensions estimées à 3,5' × 0,5'. Une zone centrale allongée de luminosité L3 est entourée d'une zone oblongue de luminosité L2. La Gx se prolonge de part et d'autre par une couronne très effilée aux limites plutôt nettes de luminosité L1. Remarques : L'étoile de mV 9,5 située à 2,1', PA 63, de NGC 5297 apparaît orangée. L'étoile de mV 12,1 située à 2,4', PA 329, est sur le prolongement de l'axe galactique. L'étoile la plus faible dessinée est de mV 14,6. La galaxie NGC 5296 située à 1,5', PA 215, n'a pas été vue. Page web : https://www.cypouz.com/croa/200517/ngc-5297
  18. NGC 5740 et 5746 au T350

    Très belle observation ! Si le dessin de José est fidèle, on retrouve bien une nodosité au beau milieu de l'extension droite. À lui de nous confirmer En tout cas, chouettes observations complémentaires, les amis !
  19. Salut à tous ! Il me restait sous le coude une observation du 27 avril dernier. Je vous la propose donc aujourd'hui afin, peut-être, de chercher à combler cette période de mauvais temps. Il s'agit de NGC 5005, une galaxie de la constellation des Chiens de chasse. Plutôt brillante et contrastée, elle m'est apparue dissymétrique. Avec un gradient plus marqué d'un coté que de l'autre, comme cela peut être le cas avec la présence d'une bande d'absorption. Or il n'y a pas vraiment de bande d'absorption sur NGC 5005 ; en tout cas, pas comme on l'entend habituellement. Je me retrouve donc encore avec un cas de conscience, comme cela a pu être le cas récemment avec M 57. Voici donc mon analyse, pour essayer de sauver les meubles On peut effectivement trouver une fine et contrastée bande de poussière, sur les photos, qui borde le noyau du nord à l'ouest. Je pense que ce détail est très loin de mes possibilités de perception, tout d'abord, et en plus mon impression de plus fort gradient concerne la bordure sud, pas nord. Ça m'aurait bien arrangé que la bande de poussière soit de l'autre coté, pas de chance pour moi Cherchons ailleurs. Toujours sur les photos, on peut deviner, sur la bordure sud, une autre bande sombre bordant le noyau, beaucoup moins contrastée mais aussi bien plus large. Cela a-t-il eu une influence sur ma perception ? Sur certaines photos, on a l'impression que le gradient de luminosité part plus au nord, comme si le noyau, qui est bien au centre de l'oval, n'était pas au centre des isophotes. Au sud, le halo semble beaucoup plus uniforme, nettement moins marqué et contrasté. Cela aussi a-t-il eu une incidence ? Pour référence, voici une magnifique image de l'observatoire Capella : Je me dis que j'ai peut-être aussi été victime d'une sorte de biais d'orientation, comme si le fait d'avoir l'habitude de voir les choses à l'endroit m'a fait voir une dissymétrie là où il n'y en a pas, et que si j'avais observé la galaxie la tête en bas, j'aurais eu la même impression, mais de l'autre coté... Toujours est-il que cette impression de gradient plus franc au sud m'est apparue assez clairement. En cherchant dans les comptes-rendus d'autres observateurs, je n'en trouve pas trace. Sauf chez Steve Coe, qui note également cette « bande d'absorption » au sud. Ce qui n'est pas rien, vous admettrez Bref, n'étant une fois encore sûr de rien, je vous livre mon observation telle quelle. Faites-en bien ce que vous voulez Page web : https://www.cypouz.com/croa/200426/ngc-5005 Objet : NGC 5005 Type : Gx Constellation : Chiens de chasse AD : 13h 10' 56" Déc. : +37° 03' 29" - Date, heure, durée : 26/04/2020, 22:44 TU, 1:10 - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m - Vent nul, 10 °C - T1 (mvlonUMi 6,20), P3, S1/154× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 77× (champ de 38') et 154× (champ de 17'), H = 80°. Gx ovale vue VI1, orientée ENE aux dimensions estimées à 4,5' × 1,7'. Un noyau stellaire de mV estimé à 12,5 vu VI4 est comme traversé par une petite barre de luminosité L6 puis entouré de zones concentriques ovales graduellement moins brillantes. Une zone centrale de luminosité L5 est ainsi entourée d'une couronne externe de luminosité L3 à L2 aux limites plutôt nettes. Les zones centrales apparaissent effilées, avec un bulbe plus étendu au N et un gradient plus franc sous la partie S, comme si une bande d'absorption venait augmenter le contraste.
  20. Oui, magnifique couple galactique ! Ça fait un sacré champ pour l'amas de la Vierge. Reste plus qu'à compléter au fur et à mesure des observations Quant à PK329+2.1... juste superbe
  21. NGC 5005 au T200

    Tout à fait En tout cas, c'est bien un élément auquel je peux me raccrocher pour ne pas penser l'avoir rêvé L'avantage d'en discuter, c'est que ça nous fait oublier que la météo est pourrie
  22. NGC 5005 au T200

    Petite précision. Juste pour chipoter, et comme dit plus haut, je n'ai pas « cru » à une bande sombre. Ce que je pense avoir « vu », c'est une différence de gradient entre le nord et le sud ; avec un gradient plus marqué au sud. La bande sombre, c'est mon interprétation ; car le plus souvent, lorsque j'ai cette impression, c'est dû à la présence d'une bande d'absorption. Pas plus
  23. NGC 5005 au T200

    Merci @etoilesdesecrins La photo et le dessin sont orientés pareil, oui. Le diamètre n'est pas précisé pour l'observation de S. Coe. Voici ce qu'il écrit : Voir des trucs là où il n'y a rien, ça nous arrive à tous Faut que l'impression soit répétée plusieurs fois pour en être à peu près sûr... Être sûr de l'impression, hein, pas que ce dont on a eu l'impression existe vraiment. Heu, je m'emmêle, là
  24. NGC 5005 au T200

    Salut et merci pour vos commentaires ! @laurent13 j'avais bien initialement dans l'idée d'observer les deux galaxies ensemble. Malheureusement, n'ayant pas d'oculaire grand champ sous la main, il m'a fallu faire un choix. Et il s'est tourné vers la plus contrastée des deux, feignant que je suis Mais l'observation et le compte-rendu d'observation y perdent de la saveur, et bien plus que de moitié… Joli dessin à la L80 ! @Bertrand13 impressionnante NGC 5033 ! Super dessin. Pour NGC 5005, ce n'est dans mon cas définitivement pas la petite bande d'absorption située au nord du noyau que j'ai perçue. Par contre, sur ton dessin, le noyau semble un peu excentré vers le sud et ça, ça irait bien dans le sens de mon analyse On retrouve aussi le contraste entre le centre et la couronne, dont la luminosité n'est pas un simple dégradé ; le centre étant bien plus lumineux que la couronne.