Cyp

Member
  • Content count

    447
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Cyp

  1. @etoilesdesecrins pour le coté « long » plus marqué, je suis assez catégorique dans mes notes à ce propos, donc je pense pouvoir dire l'avoir perçu sans trop de doute. L'asymétrie des deux extrémités, c'est moins catégorique. Mais si je l'ai indiqué, c'est que ça ne doit pas avoir été juste pressenti. En tout cas, l'impression que m'a laissée la remise au propre était plutôt positive ; l'observation me paraissait assez fiable. C'est en la comparant avec les autres que je n'étais plus sûr de rien Parmi les dessins qui m'arrangent et me rassurent car semblant aller dans mon sens et réalisé par un observateur des plus aguerris, il y a notamment ceux-ci de Bertrand dans son T254 : Il s'agit de mon principal espoir que mon observation ne soit uniquement l'expression d'un système cérébral défaillant @fred-burgeot je suis plutôt d'accord. En ce qui me concerne, l'impression la plus confuse et que je ne retrouve nulle part, dans aucun rapport d'observation, est celle que la pénombre centrale est habitée par une petite forme à faible grossissement ; 77× dans mon cas, au T200. Au premier abord et sans connaître sa magnitude, on pourrait penser à l'étoile centrale non-résolue. Hypothèse plutôt hasardeuse lorsqu'on connaît sa luminosité. En y faisant bien attention, il ne s'agit pas de quelques glimpses isolés mais d'une vision plutôt claire. Par contre, à bien y regarder, ce n'est pas ponctuel. Plutôt comme une légère plissure, un trait ou une sorte de forme en V. Mais bel et bien quelque-chose. Sur un tel objet si souvent visité, j'ai toujours eu peur de paraître pour un fou à exprimer cette impression mais, encore une fois, je semble être le seul à faire cette observation sur cet objet pourtant assez lumineux. Je fais donc ici mon coming-out C'est grave docteur ?
  2. Objet : M 57, la nébuleuse de la Lyre Type : NP Constellation : Lyre AD : 18h 53' 35" Déc. : +33° 01' 45" - Date, heure, durée : 10/05/2007, 23:20 TU, 10' - Lieu, altitude : La Roque d'Anthéron (13), 175 m - Vent nul, 16 °C - T1 (mvlonUMi 6,17), P1, S3/400× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 400×, H = 45°. Brillante NP annulaire ovalisée vue V1, aux dimensions estimées à 1,2' × 0,7', PA 60. Un anneau ovalisé encercle une zone bien plus sombre. Les extrémités de l'anneau sont également plus sombres, et de forme légèrement différentes. Alors que l'extrémité NE est plutôt bien arrondie, l'extrémité SO paraît légèrement triangulaire. La portion NO de l'anneau apparaît plus lumineuse. Remarque : Une étoile toute proche de mV 12,9 est située à 1', PA 88, du centre de la nébuleuse.
  3. Merci @Jose Rodrigues et @yves65 ! Je ne connaissais pas la cible sous cette appellation non-plus. J'avais griffonné les numéros NGC dans un de mes classeurs comme cibles potentiels, sans en savoir beaucoup plus. Depuis, je retrouve ce groupe partout, jusque sur la couverture de « The Realm of the Nebulae » de Edwin Hubble que je suis en train de lire
  4. Super compilation d'observations. Bravo à tous ! Ça rappelle un peu les dossiers spéciaux de Ciel Extrême
  5. Un rayon vert

    Superbes ambiances ! Le crayonné noir autour du soleil donne un coté bande dessinée que j'aime bien
  6. Merci pour vos commentaires ! @etoilesdesecrins effectivement, l'étoile centrale, bien que plus brillante que l'autre étoile, n'a pas été vue à 200×. Alors qu'elle était plutôt facile à 400×. Certainement noyée dans la nébuleuse, encore bien trop lumineuse et compacte à ce grossissement. Bien vu ! Quant à l'observatoire, il y a pourtant des panneaux en bord de route. Tu passais certainement beaucoup trop vite, une fois rendu sur le plateau après en avoir chié dans la montée @yves65 je ne compte bien évidemment pas sur ma mémoire, dans ce cas précis Je ne me fie qu'à mes notes manuscrites. Et, bien heureusement pour moi, elles étaient ici plutôt précises. Je me suis néanmoins posé quelques questions en les remettant au propre ; questions qui auraient certainement trouvées des réponses si je l'avais fait dans la foulée. En tout cas, merci pour ton complément d'information et les liens vers tes observations précédentes. Mais ton site web — ou plutôt celui de ton association — est déjà dans mes marques-pages Firefox @fred-burgeot merci pour la confirmation des détails perçus ! Pour l'iris, il me faudra néanmoins repasser J'essaierai de l'attaquer au T600 !
  7. Salut à tous ! La phase lunaire n'est plus très propice à l'observation du ciel profond. Néanmoins, je suis retombé avec surprise sur trois anciens comptes-rendus d'observation que je n'avais pas remis au propre ! Et quand je dis ancien... je parle de 2007 C'est donc parti pour les deux premiers d'entre-eux, à savoir une double observation de NGC 6543, la nébuleuse de l'œil de chat. La première observation a eu lieu chez mes parents. La seconde s'est déroulée onze jours plus tard, à l'observatoire Sirene. Les instruments utilisés sont presque identiques car il s'agit du Meade Lx90 dans le premier cas et du Celestron C8 dans le second. Cette observation a été doublée car je me sentais fortement limité par le grossissement de 200× utilisé la première fois. Comme de fait, passer à 400× a apporté de très nombreux détails supplémentaires ! Ces deux observations permettent donc de comparer la vue de cet objet à 77×, 200× et 400×. ### Première observation Objet : NGC 6543, la nébuleuse de l'œil de chat Type : NP Constellation : Dragon AD : 17h 58' 33" Déc. : +66° 37' 59" - Date, heure, durée : 10/05/2007, 23:10 TU, 5' - Lieu, altitude : La Roque d'Anthéron (13), 175 m - Vent nul, 16 °C - T1 (mvlonUMi 6,17), P1, S2/200× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 77× (champ de 38'), H = 55°. Petite et brillante NP circulaire de couleur verte vue V1, graduellement brillante vers le centre. 200× (champ de 15'). NP ovale vue V1, orientée NE aux dimensions estimées à 40" × 25". Une zone centrale contrastée uniformément lumineuse et de couleur verdâtre est entourée d'un petit halo. Remarques : L'étoile centrale de mV 11,3 n'a pas été vue. Deux étoiles de mV 9,7 et 13,0 sont visibles à proximité, situées respectivement à 2,7', PA 291, et 2,1', PA 323, du centre de la nébuleuse. Page web : https://www.cypouz.com/croa/070511/ngc-6543-nebuleuse-oeil-chat-t203-200x ### Seconde observation Objet : NGC 6543, la nébuleuse de l'œil de chat Type : NP Constellation : Dragon AD : 17h 58' 33" Déc. : +66° 37' 59" - Date, heure, durée : 21/05/2007, 22:15 TU, 15' - Lieu, altitude : Observatoire Sirene (84), 1 100 m - Vent 1, 15 °C - T3, P3, S2/400× - Instrument : C8, 203/2000, F/10 Observations : 400×, H = 55°. Brillante NP vue V1, incolore. Une étoile centrale vue VI2 est entourée par une petite cavité sombre au cœur d'une nébuleuse ovale aux bords nets vue VI3, orientée NE aux dimensions estimées à 40" × 20". Deux renforcements lumineux en forme d'arc de cercle vus VI3 sont observés en bordure de nébuleuse, au NE et au NO. Le renforcement NE apparaît sur une plus grande section. L'ensemble baigne dans un halo presque circulaire aux limites floues vu VI1. L'usage d'un filtre [OIII] renforce le contraste des détails internes mais assombrit le halo externe et l'étoile centrale. Remarque : Deux étoiles de mV 9,7 et 13,0 sont visibles à proximité, situées respectivement à 2,7', PA 291, et 2,1', PA 323, de l'étoile centrale. Page web : https://www.cypouz.com/croa/070522/ngc-6543-nebuleuse-oeil-chat-t203-400x Les deux dessins ont été mis à la même échelle afin de pouvoir les comparer plus facilement. Évidemment, la vue à 200× était bien plus petite que celle à 400×.
  8. Objet : NGC 6543, la nébuleuse de l'œil de chat Type : NP Constellation : Dragon AD : 17h 58' 33" Déc. : +66° 37' 59" - Date, heure, durée : 21/05/2007, 22:15 TU, 15' - Lieu, altitude : Observatoire Sirene (84), 1 100 m - Vent 1, 15 °C - T3, P3, S2/400× - Instrument : C8, 203/2000, F/10 Observations : 400×, H = 55°. Brillante NP vue V1, incolore. Une étoile centrale vue VI2 est entourée par une petite cavité sombre au cœur d'une nébuleuse ovale aux bords nets vue VI3, orientée NE aux dimensions estimées à 40" × 20". Deux renforcements lumineux en forme d'arc de cercle vus VI3 sont observés en bordure de nébuleuse, au NE et au NO. Le renforcement NE apparaît sur une plus grande section. L'ensemble baigne dans un halo presque circulaire aux limites floues vu VI1. L'usage d'un filtre [OIII] renforce le contraste des détails internes mais assombrit le halo externe et l'étoile centrale. Remarque : Deux étoiles de mV 9,7 et 13,0 sont visibles à proximité, situées respectivement à 2,7', PA 291, et 2,1', PA 323, de l'étoile centrale.
  9. Objet : NGC 6543, la nébuleuse de l'œil de chat Type : NP Constellation : Dragon AD : 17h 58' 33" Déc. : +66° 37' 59" - Date, heure, durée : 10/05/2007, 23:10 TU, 5' - Lieu, altitude : La Roque d'Anthéron (13), 175 m - Vent nul, 16 °C - T1 (mvlonUMi 6,17), P1, S2/200× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 77× (champ de 38'), H = 55°. Petite et brillante NP circulaire de couleur verte vue V1, graduellement brillante vers le centre. 200× (champ de 15'). NP ovale vue V1, orientée NE aux dimensions estimées à 40" × 25". Une zone centrale contrastée uniformément lumineuse et de couleur verdâtre est entourée d'un petit halo. Remarques : L'étoile centrale de mV 11,3 n'a pas été vue. Deux étoiles de mV 9,7 et 13,0 sont visibles à proximité, situées respectivement à 2,7', PA 291, et 2,1', PA 323, du centre de la nébuleuse.
  10. M 45, Vénus et ISS

    Merci @ALAING !
  11. Salut à tous ! ISS en plein milieu des Pléiades, même si Vénus n'est pas encore au plus proche, c'est une occasion qui ne se manque pas Au programme, une vision grand champ au 50 mm sur Star Adventurer et une vision rapprochée au Rubinar 300 mm en parallèle du télescope. J'avais prévu mon coup, organisé le matériel, chargé les batteries, sorti les objectifs dehors pour la mise en température, mis le télescope en station afin de monter le boîtier en parallèle. Le vrai pro, quoi. Et, quoi, 10 minutes avant le passage de l'ISS, je me rends compte que des $%!§#@& de flexions ou je ne sais quoi d'autre m'allongent fortement les étoiles. J'essaie de comprendre... et je comprends pas ; pas le temps. Oh p*... J'attrape le pied photo et mets à niveau la Star Adventurer. Pointage de la polaire, réglage du cercle gradué, mise en station. Plus que 5 minutes. Installation du boîtier avec le Rubinar, équilibrage. J'active le suivi et teste une pose de 30 secondes... Ça passe !!! Hé meeeeerde, j'ai le noisetier en plein milieu du champ. Plus que 3 minutes. Je chope le trépied, je me décale de 10 mètres, je remets à niveau, je repointe la polaire, plus que 2 minutes, je refais la mise en station, je vérifie la mise au point... dans les choux. Plus que 30 secondes, l'ISS est déjà visible dans le ciel et se déplace vers les Pléiades. Je suis en maxi stress, je cadre à l'arrache, je lance le Live View, je fais la mise au point comme je peux, ISS est là, j'attrape le déclencheur souple, je retiens ma respiration et je presse le bouton.............. Boum-boum boum-boum boum-boum... Qu'est-ce que j'ai foiré ? J'ai laissé en 12 800 ISO ? Le réglage est en JPEG ? Pas de carte SD ? J'ai déclenché trop tard ? J'ai oublié de désactiver le verrouillage du miroir ?... Merde merde merde, j'étais pas prêt ! On termine d'admirer le passage de l'ISS dans le ciel, puis je jette un œil à la photo... YEEEEEEEAAAAAAAAAAH, JE L'AIIII !!!! Ouuuuuuuuuf. Bon, y aura pas de vue grand champ au 50 mm, mais tant pis. Je lance d'autres photos pour compositer un peu, et je respire à nouveau C'est pas cadré parfait, j'ai un beau halo, Vénus crache sa mère, mais j'ai ma photo ! Sujet : M 45, Vénus et ISS Date : 02 avril 2020 Appareil : Canon EOS 760D Instrument : Rubinar 300 mm f/4,5 Lieu : Juliénas (69) Vitesse d'obturation : 16 × 30 sec. Sensibilité : 400 ISO Qualité : RAW Traitement sous Siril, Darktable et Gimp. Page web : https://www.cypouz.com/imagerie/200402/m-45-venus-iss
  12. M 45, Vénus et ISS

    Oui, en plein sur Alcyone Merci @skywatcher !
  13. M45, Vénus et ISS

    Sujet : M 45, Vénus et ISS Date : 02 avril 2020 Appareil : Canon EOS 760D Instrument : Rubinar 300 mm f/4,5 Lieu : Juliénas (69) Vitesse d'obturation : 16 × 30 sec. Sensibilité : 400 ISO Qualité : RAW Traitement sous Siril, Darktable et Gimp. Auteur : Cyp
  14. Merci @serge vieillard et @Jose Rodrigues
  15. Salut à tous ! Troisième observation de la semaine, c'était samedi soir. Cette fois, la cible était le couple de galaxies NGC 3226 & NGC 3227, toujours dans le Lion. Les conditions météo ont été plus capricieuses que les fois précédentes. Ciel clair en début de soirée, puis quelques passages nuageux, puis voile d'altitude, puis bouché. La transparence n'a donc cessé de se dégrader au cours de la soirée. Je n'ai pas pu mener mon observation comme je l'aurais souhaité ; elle a été fortement dégradée, puis écourtée. J'ai ainsi eu beaucoup de mal à mettre mes notes au clair. Je n'ai pas pu m'attarder sur certains détails entr'aperçus ni approfondir l'observation. Il me faudra sûrement y revenir pour m'assurer de mes dires et éventuellement y apporter des modifications. Par exemple, les galaxies paraissaient initialement bien pâlotes puis, durant quelques secondes, très bien visibles ; pour s'estomper à nouveau, voire totalement disparaître par moment. Plutôt frustrant, et compliqué pour qualifier la visibilité d'un détail... Autant dire que je ne suis ici sûr de rien. Et avec la Lune qui s'en vient, pas sûr de pouvoir vérifier ça rapidement. Page web : https://www.cypouz.com/croa/200328/ngc-3226-ngc-3227 Objet : NGC 3226 et NGC 3227 Type : Couple de Gx Constellation : Lion AD : 10h 23' 30,4" (NGC 3227) Déc. : +19° 51' 53" (NGC 3227) - Date, heure, durée : 28/03/2020, 22:43 TU, 45' - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m - Vent très faible, 11 °C - T2 (mvlonUMi 5,84), P2, S2/77× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 77x (champ de 38'), H = 60°; - NGC 3227 : Gx oblongue aux limites floues, vue VI1, orientée NNO aux dimensions estimées à 2,5' × 1'. Un noyau stellaire de mV estimée à 12, vu VI2, est entouré par une faible couronne diffuse oblongue de luminosité L2. La couronne semble parfois présenter un très léger gradient de luminosité vers le centre. - NGC 3226 : Gx circulaire aux limites floues, vue VI1, au diamètre estimé à 1' et positionnée dans le prolongement NNO de l'axe principal de NGC 3227. Les deux noyaux sont séparés d'une distance estimée à 2' tandis que leurs couronnes semblent en contact. Un noyau stellaire de mV estimée à 13, vu VI3, apparaît au centre d'une faible zone circulaire vue VI5d, elle-même auréolée par une faible couronne diffuse circulaire. La Gx semble parfois légèrement allongée, orientée ENE aux dimensions estimées à 1,2' × 1'. Son axe principal apparaît alors perpendiculaire à celui de NGC 3227.
  16. Très belles observations et super rendu !
  17. Dans tous les cas, bravo ! Pour ma part, je n'ai pas encore trouvé le courage de m'attaquer aux cratères lunaires ; ça me paraît tout bonnement insurmontable vue la quantité de détails et leur complexité... Je suis purement admiratif de tout ceux qui osent se frotter à cette pratique.
  18. Super, Laurent ! Pour ceux que cela intéresse, elle a fait l'objet d'un dossier spécial dans Ciel Extrême n°25, page 38 : http://www.astrosurf.com/cielextreme/archives/CE25_read.pdf
  19. @fred-burgeot merci du commentaire J'ai toujours en tête d'essayer de détailler au mieux le champ observé. Pour moi, la description devrait pouvoir se passer du dessin. Si le dessin apporte une information non-décrite, c'est que la description est incomplète. Le dessin n'étant là que pour « mettre en image » la description, donner une vue d'ensemble, ainsi qu'un rendu graphique et plus ou moins artistique ; voire transmettre une certaine émotion que la description purement mécanique élude complètement. Évidemment, cela ne marche que pour les objets ne présentant que peu de détails. Sinon, la description risque d'être laborieuse ; à écrire comme à lire. C'est un peu comme si je devais décrire objectivement l'objet observé à un ami astronome amateur qui aurait perdu la vue. Il devrait pouvoir se faire une image précise des détails aperçus ; de leur aspect, dimensons, orientations et difficultés. L'œil à l'oculaire, ça me force à qualifier chaque détail, et donc à approfondir l'observation. SI je suis resté sur ma faim, c'est parce que je n'ai pas pu mener ce travail à bien. Certains détails ne sont pas sûrs ou suffisamment décrits car je n'ai pas eu le temps de m'y pencher suffisamment longtemps ou des les comparer les uns aux autres. D'où la difficulté ensuite de clarifier à l'écrit mes notes d'observation. Merci @etoilesdesecrins également pour ton commentaire et ton complément d'observation Concernant la météo, j'avais vraiment hésité à sortir le télescope. Puis j'ai craint d'avoir des remords en voyant la phase de la Lune avancer. Alors je me suis lancé Merci @yves65 pour ton commentaire et ton complément d'observation. Concernant NGC 3222, je ne l'ai même pas cherché — et je n'en aurais de toute façon pas eu le temps... Guide 8 annonce mV 14. Je pense que c'est hors de portée pour moi, même si le ciel avait été bien clair Pour ma part, l'œil à l'oculaire, la vision de ce couple ne m'a pas fait penser à M 51. Le coté « ventru » de cette dernière qui ne se retrouve pas ici y est peut-être pour quelque-chose. En tout cas, bien content d'avoir fait ressurgir cet objet de ta mémoire
  20. 16 dessins hivernaux 2020

    Sacré travail, bravo ! Qui laisse imaginer le temps passé à l'oculaire... Merci du partage !
  21. NGC 3226 et NGC 3227 au T200

    Objet : NGC 3226 et NGC 3227 Type : Couple de Gx Constellation : Lion AD : 10h 23' 30,4" (NGC 3227) Déc. : +19° 51' 53" (NGC 3227) - Date, heure, durée : 28/03/2020, 22:43 TU, 45' - Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m - Vent très faible, 11 °C - T2 (mvlonUMi 5,84), P2, S2/77× - Instrument : Lx90, 203/2000, F/10 Observations : 77x (champ de 38'), H = 60°; - NGC 3227 : Gx oblongue aux limites floues, vue VI1, orientée NNO aux dimensions estimées à 2,5' × 1'. Un noyau stellaire de mV estimée à 12, vu VI2, est entouré par une faible couronne diffuse oblongue de luminosité L2. La couronne semble parfois présenter un très léger gradient de luminosité vers le centre. - NGC 3226 : Gx circulaire aux limites floues, vue VI1, au diamètre estimé à 1' et positionnée dans le prolongement NNO de l'axe principal de NGC 3227. Les deux noyaux sont séparés d'une distance estimée à 2' tandis que leurs couronnes semblent en contact. Un noyau stellaire de mV estimée à 13, vu VI3, apparaît au centre d'une faible zone circulaire vue VI5d, elle-même auréolée par une faible couronne diffuse circulaire. La Gx semble parfois légèrement allongée, orientée ENE aux dimensions estimées à 1,2' × 1'. Son axe principal apparaît alors perpendiculaire à celui de NGC 3227.
  22. Merci @etoilesdesecrins pour ce CROA très complémentaire ! Personnellement, j'ai longtemps hésité entre VI1 et V3 pour 3190. Lorsque je fixais son noyau directement, celui-ci disparaissait mais je devinais très bien la couronne... qui n'était néanmoins pas pile-poil dans mon axe de vision puisque je regardais le noyau ; mais vraiment pas très loin, surtout à 77×. J'ai observé le couple NGC 3226 & 3227 avant-hier soir, mais les passages nuageux et le voile d'altitude ne m'ont pas facilité les choses... J'ai vraiment du mal à mettre mes notes d'observation au clair.
  23. NGC 2903 au T200

    Effectivement. Mais parfois le cerveau, lui – surtout pour un reprise —, mélange le tout est provoque une certaine dissonance qu'il faut prendre le temps de laisser apaiser
  24. Merci @fred-burgeot. Bon, OK, ce n'était donc pas la peine que je m'échine à essayer de percevoir 3187... Pour 3190 et sa bande d'absorption, il faudra que je la tente sur plus grand diamètre à l'observatoire, alors