Elie Rousset 2

Member
  • Content count

    4222
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    13
  • Country

    France

Everything posted by Elie Rousset 2

  1. lame de C14 explosée lors du transport

    Bonsoir à tous,En voilà une avalanche de messages tous plus sympas les uns que les autres ;o) Du coup mon moral remonte en flèche ;o) ... Bon ce C14 on va le remonter, même si je dois économiser sou après sou pour le faire, Patrick ( Pelletier ) tu peux commencer à faire chauffer le banc optique (bon ce sera peut être pas pour demain quand même ;o) mais je vais tout faire pour offrir à ce tube une belle lame toute neuve ;o) en attendant je vais essayer de poursuivre mes efforts pour faire marcher l’assurance (y’a peu de chance, mais il faut tenter quand même) Aujourd’hui j’ai envoyé deux lettres recommandées AR au transporteur et à l’expéditeur du colis, pour signaler mes réserves, je demande à l’expéditeur de tout mettre en oeuvre pour essayer de faire jouer l’assurance. J’ai eu des conseils d’un copain qui travaille dans une entreprise de transport concurrente de celle qui a effectuée le transit du colis, et qui aurait pu me donner un coup de pouce si le transport avait été confié à n’importe quel autre transporteur de l’île … décidément quant on a la guigne c’est jusqu’au bout, mais cela prouve aussi que des choses étaient possibles, et que cela dépendait uniquement de la bonne volonté du transporteur. Demain je vais prendre contact avec un avocat pour essayer d’avoir quelques conseils sur les démarches à effectuer pour augmenter les chances de remboursement, peut être aussi une visite à un huissier pour faire constater que le colis était intact et que pour se rendre compte du problème, il fallait complètement déballer le t élescope (je vous dis pas le temps pour enlever te papier bulle et le scotch d’emballage, et la difficulté, voir l’impossibilité de remballer le tube après) et carrément ouvrir le cache du télescope. Ce qui donc nécessitait d’avantage de temps qu’un simple contrôle habituel du bon état d’un colis à réception. Je signale que le contrôle s’est effectué dans le dépôt du transitaire, à une heure proche de la fermeture (en fait c’était même un peu après il me semble, vu qu’il ne restait plus grand monde, et que le seul employé du dépôt à cette heure était plutôt impatient de me voir partir. Le problème survenu provient sûrement d’une très forte secousse imposée au colis durant le transport, peut être une chute à plat du colis (jeté du camion ?) dans ce cas, quel que soit l’emballage, je pense que le résultat aurait été le même, la lame (avec le secondaire en son centre) n’aurait pas encaissé le choc. Un copain qui travaille dans l’informatique, m’a signalé qu’ils reçoivent régulièrement des imprimantes avec des bobines montées sur des axes, et que souvent lorsque les bobines sont expédiées installées sur leur axe (et non emballées à part) au déballage les axes sont cassés net, pourtant les emballages (constructeurs) sont largement sur dimensionnés.Bon que dire d’autre sinon que cela fait vraiment chaud au cœur de recevoir autant de messages et de témoignages de sympathie, C’est vrai qu’il ne s’agit que d’un problème financier, finalement pas si grave que ça, et que parfois la vie nous confronte à des épreuves beaucoup plus douloureuses, cela permet de relativiser ;o) mais autant de témoignages de sympathie des copains de la liste, cela me fait forcément réfléchir à la décision (sans doute trop hâtive, sur le coup de la déception, ce C14 c’était un peu un rêve de gosse que je réalisais ...) de mettre en sommeil ma pratique de l’astronomie. Il faudrait que je sois fou pour tourner le dos à une activité, disons même une passion, où l’on a l’occasion de rencontrer autant de Personnes aussi intéressantes ;o) Amitiés à tous Elie [Ce message a été modifié par Elie Rousset 2 (Édité le 06-12-2007).]
  2. Optiques ZEN (Italie)

    Bonjour, Une question comme ça en passant ... Est-ce que ce Monsieur pourrait par hasard faire des lames de SCHMITD (ce serait pour un C14) En fait il a déjà eu ce télescope pour refaire l’aluminure et contrôler la lame en 2005MerciElie
  3. lame de C14 explosée lors du transport

    Bonjour à tous, Merci pour vos messages ;o)Ce matin je me suis rendu chez le transporteur, avec le colis (j’avais quand même retiré les bouts de verre de l’intérieur du tube et les avait rangé dans une boite), ils n’ont même pas jeté un œil sur le paquet, le bon de transport ayant été transmis à UPS comme livré conforme, il n’y avait aucune possibilité de faire apparaître des réserves sur le bon signé ... Ils m’ont demandé de faire une lettre recommandée avec AR à l’expéditeur, et à eux même pour signaler mes réserves sur le transport, et demander à l’expéditeur de faire les démarches auprès de l’assurance, avec quand même peu de chances que cela aboutisse Ben voilà pas grand-chose de nouveau donc ...J’avais bien envisagé d’aller chercher le tube, mais le vendeur est en Belgique ... donc pas la porte à coté, et de plus tous les SC qui ont été livrés sur la Corse, l’ont été sans incident jusqu’à présent (mon C8 et mon LX200, le C9 d’un copain, deux C11 ... ) donc pour moi un SC bien emballé ne risquait pas grand-chose (miroir fixé et verrouillé) , pour le Cassegrain je n’ai pas hésité (le matériel est beaucoup plus fragile) et j’ai fait le déplacement ... c’est vrai que maintenant je regrette de ne pas avoir fait de même avec ce C14 ...J’ai gardé le paquet, et je me demande quand même si je dois faire un constat (devant un huissier ) et en joindre une copie (ou l’envoyer ensuite) aux parties concernées ? Erick je te contact à l’adresse que tu m’as indiqué Amitiés à tousElie
  4. lame de C14 explosée lors du transport

    C’est vrai que tous ces messages des copains cela fait chaud au cœur Mais ce soir je suis dans un tel état que je pense que l’astro c’est fini pour un bon moment pour moi … Bon je crois que je vais aller me coucher … de toute façon plus rien d’autre à faire …Merci à tous
  5. lame de C14 explosée lors du transport

    [Ce message a été modifié par Elie Rousset 2 (Édité le 04-12-2007).]
  6. lame de C14 explosée lors du transport

    Merci pour vos messages, commentaires conseils et précision ;o)Concernant la possibilité d’échange de la lame, je ne l’envisage pas, vu le coût, l’incertitude de trouver une lame correspondant au miroir , de plus le miroir a également souffert (voir photo).. non … le seul recours serait d’avoir un remboursement (même partiel) mais je n’y crois pas trop … le tube risque fort de partir à la poubelle .. et en plus j’attends un refroidisseur LYMAX et une résistance chauffante … décidément quand j’ai de la guigne, je fais pas dans le demi-mesure … Enfin bientôt dans les petites annonces d’astrosurf quelques pièces détachées pour C14 [Ce message a été modifié par Elie Rousset 2 (Édité le 04-12-2007).]
  7. lame de C14 explosée lors du transport

    Le tube date de 1995, il a été réaluminé chez optique Zen en Italie en 2005, le traitement de la lame était sans doute différent à cette époque (le C14 du club d’Ajaccio avait il me semble une lame qui ne montrait pas de reflets bleus)
  8. lame de C14 explosée lors du transport

    Ben l’occasion s’est présentée (2800 euros sans le transport ) pour un C14 c’était tentant (j’ai toujours rêvé d’un tel tube) , j’ai hésité puis j’ai craqué, en fait ce télescope était plutôt un complément au cassegrain, plus polyvalent pour faire du CP ou du visuel, mais aussi performant en photo planétaire, plus facile à transporter, je me vois en effet mal emporter mon cassegrain sur le Coscione ou pourquoi pas au Restefond (j’avais bien envie d’y faire un tour l’année prochaine) Enfin pour les observations du club c’était l’instrument idéal (en complément de notre dobson de 400 MEADE ) qui entre parenthèses était lui aussi arrivé avec un problème de transporteur, miroir primaire décroché (le même transporteur comme par hasard UPS + Transports ROCCA pour la Corse) L’instrument a été acheté chez un particulier en Belgique, et effectivement j’avais pu voir des photos de la bête (entière ..)Pour finir tien … puisque j’y suis ma dernière Mars prise au 254, le premier décembre, ne trouvant pas cette très bonne je ne pensais pas la poster (je croyait que c’était ma dernière prise avec le LX200 ….) mais vu l’état ou je suis ce soir je ne pense pas remonter de sitôt aussi c’est sûrement ma dernière image de cette opposition de Mars … Et dire que j’ai reçu ce matin mes filtres astronomix …
  9. lame de C14 explosée lors du transport

    sans commentaires ( Merci pour vos messages ...[Ce message a été modifié par Elie Rousset 2 (Édité le 04-12-2007).]
  10. Bonjour à tous,Une petite série d’images sans prétention, réalisées le 4 au petit matin sur les pentes du PIGNO, avec mon nouveau Cassegrain de 305 mm (il s’agit en fait de mes premières images réalisée avec ce télescope)J’ai posté en parallèle à ce message un post dans « Astronomie Pratique » pour présenter un petit peu ce Cassegrain.Les conditions n’étaient pas idéales (turbu estimée à 4 ou 5 sur l’échelle de Pickering, mais c’est très approximatif car je n’ai pas eu le temps de réaliser le moindre film sur une étoile focalisée) Il y avait de plus un peu de vent, ce qui est très gênant avec un tel tube de 25 kg et de 1m30 de long monté sur une monture (CI700) dont la tête se trouve à plus d’un mètre soixante quinze du sol, et qui n’est pas loin du maximum de poids que l’on doit pouvoir lui imposer (pour info j’ai été obligé de charger 20 kg de contrepoids sur la barre). J’ai bien du bataillé 2 heures avant de pouvoir enregistrer le moindre film (au moins le tube aura eu le temps de se mettre en température) difficile de trouver des objet (7,5m de focale au foyer) sans un réglage ultra précis du chercheur, qui de plus à tendance à se dérégler assez facilement …J’ai du refaire une colim complète (j’avais tout démonté la semaine précédente et tout remonté la veille) mais je n’ai pas réussi à affiner complètement (au niveau 2) apparemment le miroir était callé et je ne pouvais plus effectuer de correction dans le sens qui m’intéressait, il faudra que je contrôle le secondaire (la colim s’effectue sur le miroir primaire) ou l’alignement du PO.Bon malgré tout cela j’ai quand même réussi à sortir deux ou trois images disons encourageantes ;o) (David avec un C11 à quelques mètres de moi a je pense fait bien mieux sur mars ce matin là). Mais se sont mes premières images avec un tel mastodonte et je pense que la marge de progression est importante tant du coté du télescope (qui n’était certainement pas employé au maximum de ses possibilités ) que de l’opérateur qui va devoir remettre en question les quelques années d’expériences acquises tranquillement sur un LX200 en altazimutal ;o)Quand j’entends les commentaires sur les défauts des LX200 et sur les qualités des montures allemandes… et ben si au niveau de la précision (du moins pour certaines montures) cela est sans doute justifié, par contre au niveau de la facilité d’utilisation … alors là y ‘a pas photos. A méditer pour tous les débutants qui cherchent un premier matériel pour se faire la main, surtout que l’on trouve pas mal de LX200 de tous diamètres pratiquement bradés dans les petites annonces d’astrosurf Pour en savoir un peu plus sur ce télescope un lien vers une présentation plus détaillée postée sur « astronomie pratique » http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/025170.html AmicalementElie [Ce message a été modifié par Elie Rousset 2 (Édité le 10-11-2007).]
  11. Premières images au Cassegrain de 305

    Bonsoir Guy, Rolf, Christophe, Marc Merci pour vos messages ;o) Christophe : ben oui quoi ... à force d’inverser ou de ne pas inverser les images eh ben on fini par ne plus savoir où est le nord et le sud de la planète … faudrait que je me décide une fois pour toute à présenter mes images soit droites soit inversée ... que me conseille tu (j’ai une idée de ta réponse ;o) Pour le diamètre je fais un peu comme toi j’augmente tout doucement ;o) (200 en 92, 254 en 2001 et 300 en 2007) mais je crois que je devrais m’arrêter à ce niveau car n’ayant pas de poste fixe, difficile, à moins de prendre des cours de muscu ou d’haltérophilie, d’envisager d’aller plus loin (quoi que ... un C14 ne pèse que 20 kg soit 5 de moins que mon 305 ;o))) Au fait je vais bientôt (dès que j'aurais mes filtres) travailler en vrai RVB ;o)Marc : effectivement l’artéfact est discret mais cependant bien présent, pourtant je ne sais fichtrement pas pourquoi ? réglages de capture ? utilisation de la Skynix , utilisation d’un cassegrain au lieu d’un SC plus classique ? traitement ? Faudrait que je monte un de ces soirs avec le LX200 pour voir Guy, je vais essayer de répondre à tes interrogations, même si il n’est pas toujours très facile de donner les raisons pour lesquelles une images est ou n’est pas réussie, surtout si on ne connais pas la totalité des éléments de la chaîne qui entrent dans la réalisation de cette image (capture, turbu, colim, réglages de capture, traitement ...) donc il m’est difficile de donner un diagnostique sur tes images (j’ai été faire un tour sur ton site) mais je trouve tes images lunaires (Platon, Clavius , vallée des Alpes) en général plus réussies que tes prises planétaires, il faudrait donc rechercher au niveau des différence entre les deux (traitement, acquisition, niveau de turbulence ...)« j'arrive à un niveau de qualité correspondant à tes brutes additionnées. Cependant le resultat final pêche enormement du fait que je ne maitrise pas assez la chaîne du traitement final. »Pour les images de mars présentées dans ce post, il faut que je précise que l‘image en couleur compositée n’entre aucunement dans le niveau de définition de l’image finale, elle est uniquement là pour apporter la couleur (technique du LRVB , sauf que le RVB n’est pas issue de trois films avec des filtres Rouge vert bleu, mais d’une capture toute simple avec une webcam couleur, d’ailleurs aucun traitement n’est réalisé sur cette image, les détails viennent uniquement de la prise de luminance réalisée avec une caméra NB (ici une LUMENERA ) à 30 images / secondes avec un filtre rouge, je n’ai plus l’image NB issue de la simple addition (sous iris avant traitement) du film réalisé avec la Skynix, car tu aurais pu voir que celle-ci était beaucoup plus définie que l’image de base de la couleur et il est normal qu’il en soit ainsi pour les raisons que je vais t’énoncer : Camera plus lumineuse, capture en NB (meilleur sensibilité), cadence plus rapide (30 images par secondes contre 10 pour la prise couleur) ce qui est un avantage très conséquent lorsque la turbu est moyenne ou forte, plus grand nombre d’images capturées (entre 3000 et 4000 contre seulement 800 pour l’image couleur), image plus nette à l’écran facilitant la mise au point … utilisation d’un filtre (ici rouge) pour figer la turbulence et augmenter les contrastes de surface de la planète , pas de compression de données dans la caméra (je n’utilise pas le mode raw sur ma vesta) ... voilà pourquoi l’image de base de la couleur est très en retrait par rapport à l’image finale. Sur le post je n’ai pas envoyé l’image brute issue de l’addition des images NB, car je ne conserve jamais celle-ci (sous IRIS je ne sauvegarde que les images après traitement). Concernant le traitement des images, en général je travaille sous IRIS, en fonction de la qualité des films, il m’arrive d’effectuer un BESTOF ou pas (en fait je trouve cette commande très peu efficace … ) dans le cas des images du 4/11 j’ai additionné toutes les images brutes. Le traitement proprement dit se résume presque exclusivement en une double ondelette, je travaille à l’ancienne avec les commandes (wavelet load add …) je trouve que cela permet de parfaitement doser lors de l’addition des couches successives, de plus cela me permet éventuellement d’effectuer un flou gaussien durant la phase d’addition afin de faire diminuer le bruit. J’effectue tous mes traitements en augmentant la taille de mes images de 400% (réduction à 0,25 pour contrôler l’image finale) La finition est effectuée sous tophoshop, niveau, luminosité (saturation et balance des couleurs pour des images couleurs) éventuellement filtres gaussien ou accentuation (toujours après augmentation de la taille à 400%) enfin bref rien que du classique ;o) Rolf : ben suffit de lire ma réponse à Guy ;o) AmicalementElie
  12. Premières images au Cassegrain de 305

    Salut Jean-Luc, Merci pour ton message ;o) Concernant l’accident arrivé à ma sœur, la situation s’est bien améliorée, c’est sur une bonne voie ;o) Merci pour tes conseils sur la monture, ta solution à le mérite d’être simple et éventuellement réversible donc je pense que je vais faire un essai, je te tien au courant Pour ce télescope, je n’aurais jamais pensé que Christian le vendrait un jour, j’ai encore l’article passé à l’époque sur astro-ciel et écrit par Pierre Bourge (un clin d’œil en passant à notre ami Pierre ) , j’ai envoyé cet article sur un post dans astronomie pratique : http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/025170.html c’est grâce à cet article que j’ai connu ce télescope, et je n’aurais jamais pensé un jour posséder un tel engin, comme l’a dit jg dans son post sur Mars, à l’époque un C8 représentait le must qu’un amateur moyen pouvait espérer (c’est d’ailleurs en 92 que j’ai acheté le mien) et les télescopes des amateurs confirmés que l’on voyait dans les articles des revues (notamment Astro-Ciel) , c’était du domaine du rêve. Aussi quand Bruno (qui avait racheté ce tube à Christian) me la proposé je n’ai pas hésité une seconde (bon ça a fait un beau trou dans mon budget, mais les trous ça se bouche ;o))) Je pense avoir un petit peu de travail pour le remettre au goût du jour (le PO est déjà commandé chez JML) mais je peux t’affirmer que ce tube ne restera pas dans mon garage ;o) (en fait je n’ai pas de garage ) , le plus dur sera pour moi d’être à la hauteur d’un tel télescope et de ses ancien propriétaires. Désolé de n’avoir pas pu te rencontrer à Mandelieu, mais le rendez vous n’est que reporté au RCE 2008 à Paris ;o)Merci Traveler63, mais le plus dur reste à faire car je pense être bien en deçà des possibilité de cet instrument, maintenant c’était notre première séance d’observation en commun, donc je pense que cela devrait s’améliorer les prochaines fois ;o) Salut Rolf : l’image de gauche est le résultat d’un petit film (900 images) capturé avec ma vielle vesta couleur, j’ai sélectionné 700 images et je les ai simplement additionnées (aucun autre traitement) pour obtenir une image couleur que j’ai ensuite combiné avec l’image obtenue avec la Skynix (capturée avec un filtre rouge) l’image NB en luminance, l’image couleur en mode couleur sous photoshop (calques) , en fait j’ai réalisé ce travail pour répondre à Bruno, concernant la calotte polaire pas bien visible sur l’image NB. C’est une des façons de procéder pour obtenir une image couleur surtout lorque l’on a pas de vrais filtres RVB (les miens sont commandés ) Voilà par exemple une image de Mars réalisée en 2005 suivant le même principe Salut Bernard , bon quant vas-tu te décider à laisser tomber ces boules de glaces toutes sales et toutes floues … je crois que l’on appelle ça des comètes et revenir un peu sur nos belles planètes ;o)))AmicalementElie [Ce message a été modifié par Elie Rousset 2 (Édité le 14-11-2007).]
  13. Saturne, Téthys, Dioné et Encelade du 10 novembre 2007

    Salut Marc Belle image quand même ;o) Actuellement très pudique, la géante aux anneaux, ne dévoile ses charmes qu’avec parcimonie, et notre ami Alain (Balagna) semble avoir une sacré cote auprès de la belle ;o) Elie
  14. Premières images au Cassegrain de 305

    Doublon[Ce message a été modifié par Elie Rousset 2 (Édité le 13-11-2007).]
  15. Premières images au Cassegrain de 305

    Bonjour Pierre, Bonjour Bruno,Merci pour vos commentaires ;o) « Belles images...mais c'est dommage que le traitement ait fait disparaître la calotte polaire de Mars! » Ben non, justement actuellement ce que l’on voit sur le pole sud de Mars, n’est pas la calotte polaire, mais des nuages présents sur le pole sud, en fait il est bien possible que la calotte commence à se former, mais comme c’est dessous les nuages, c’est difficile de savoir ;o) L’image présentée à été réalisée avec un filtre rouge, elle rend très mal les détails de l’atmosphère de la planète (il me semble que ceux-ci sont plus visibles dans le bleu), il est donc normal que cette couverture nuageuse sur le pole ne soit pas (ou du moins très peu) visible sur cette image. Pour t’en convaincre je joins une image réalisée quelques minutes avant avec un vesta pro (image non traitée, juste l’addition des 700 meilleures images du film) et l’image finale (résultat de l’addition des deux images NB et couleur, avec l’image rouge pour luminance), et là effectivement le pole sud est couvert de son panache blanc habituel. Le phénomène est effectivement beaucoup mieux rendu en vrai RGB mais comme pour l’instant je ne dispose que de filtres visuels, je dois me contenter de cette méthode, addition d’une image en rouge pour la luminance et d’une image couleur, les filtres astronomix sont commandés, et j’espère qu’ils arriveront avant la fin de cette opposition ;o)Donc pour résumer l’absence de la calotte(ou du moins de nuages blanc) au niveau du pole sud n’est pas du au traitement mais bien à la méthode d’acquisition de cette image (filtre rouge, accentuant les détails de surface de la planète, mais occultant les détails de l’atmosphère)AmicalementElie
  16. Mon nouveau Cassegrain de 305

    Merci Bernard, JP, chinois02, Alain, Jipipi, Rolf pour vos messages et commentaires ;o)Pour l’aluminure, je ne compte pas me lancer tout de suite, je vais surtout essayer de rendre opérationnel ce tube pour l’opposition de Mars (et le temps presse) on verra peut être en début d’année (c’est vrai que la possibilité d’augmenter la luminosité du primaire et du secondaire d’environ 15% c’est plutôt tentant ;o) Et oui Bernard le PO et le porte oculaire sont fixés (3 vis) il va donc falloir étudier l’adaptation du nouveau PO (normalement un MOONLIGTH commandé chez JML) Pour la fixation du tube je pense qu’avec une poignée bien positionnée cela devrait être possible. Sinon la solution sera effectivement de réduire la taille du trépied , ou de faire des économies pour l’achat d’un tube en carbone (Je pense qu’a terme il faudra que j’investisse dans un de ces tubes, ce qui ferait descendre le poids de l’ensemble à environ 17 kg contre plus de 25 actuellement) le premier chiffrage (M42 Optic) cela se monterais (uniquement pour le tube en carbone) à environ 1200 euros (tube de 1,5 mm d’épaisseur ) donc resterait à savoir si cette épaisseur serait suffisante pour ce tube, et ensuite à trouver un intervenant capable de travailler et d’usiner le tube pour réinstaller barillet, secondaire, support ... Jean-Pierre : c’est vrai que ces petites voitures ont de la ressource, enfin pour l’instant j’arrive à tout caser dans ma petite clio, mais cela me fait 4 voyages (3éme étage sans ascenseur pour tout charger , et la même chose pour tout décharger) Jipipi : Concernant l’obstruction et le diamètre du secondaire, cela doit être autour de 19 ou 20% (je n’ai pas mesuré ) mais le trou du primaire est plus réduit que ce que fait en général JML sur ses cassegrains (52 mm contre 60) ce qui d’ailleurs pose problème pour adapter un PO (le tube du PO doit pouvoir coulisser à l’intérieur du Baffle, ce qui ici est impossible car le diamètre est trop réduit, mais Jean-Marc a trouvé une solution ;o) Bon ... pour l’histoire de fantômes dans le tube ... j’avoue que j’y avais pas pensé, et cela m’ennui un peu ... va falloir que je fasse appel à des spécialistes pour le faire exorcisé ;o))))))Alain : Bon, pour la ressemblance avec Richard Gere ... je suis d’accord, mais alors comparer mon nouveau télescope à un cumulus alors là je trouve que tu exagère ... non mais, l’est bien plus beau qu’un cumulus mon 305 ... non ? ;o)))))) Rolf : content que cette première image de Mars te plaise, en tout cas j’espère que tu va enfin, avant la fin de cette opposition, trouver les conditions pour nous sortir une images à décoiffer tous les astams avec ton 600 Amitiés Elie
  17. Bonsoir à tous,Après les premières images réalisées la semaine dernière avec mon nouveau cassegrain de 305, et afin de compléter le post que j’avais envoyé sur la liste : Questions sur le choix d’un nouveau télescope (300mm ou plus) visible sur le lien : http://www.astrosurf.com/ubb/Forum2/HTML/024282.html je vous ai préparé une petite présentation de ce télescope ainsi que quelques questions que je me pose sur les possibilités d’amélioration. Tout d’abord présentation de l’engin, il s’agit d’un Cassegrain de 305 mm à F/D 24 soit une focale d 7,5m. Le bestiau, un joli tube blanc, qui va tout doucement sur ses 22 ans si j’en crois le bulletin de contrôle du miroir (photo ci-jointe) établi par R. Mosser lui même le 29/12/1985 et qui mentionne un L/80 prometteur, mais du fait des marges liées aux précisions de calcul (+ - L/50), il est garanti à L/25 minimum ) mesure 1 m 30 de long pour 39 centimètres de diamètre, et le poids ne doit pas être loin de 25 / 26 kg, pas évident à déplacer (surtout qu’il n’y a aucune poignée de transport de prévue) après démontage la répartition est la suivante : Miroir : 4,9 kg Barillet + PO + Baffle interne : 5,5 kg Tube + secondaire + araignée + supports Queue d’aronde : 15 kg En fait il s’agit de l’ancien télescope de 305 de Christian ARSIDI (eh oui celui avec lequel il a réussi ses superbes images argentiques de la Lune dans les années 80/90)Quelques remarque: Première chose qui m’a frappé lorsque j’ai vu l’instrument en réel (avant d’aller le chercher je n’avais pu visualiser que des photos) c’est la taille de l’engin (et de la monture), il rentre tout juste dans la clio le bougre … et encore il faut rabattre les sièges arrières … et avancer un peu les sièges avant , me voilà condamné avec mon mètre quatre vingt trois à conduite tout recroquevillé contre le volant Pendant le transport (300 km tout de même ) le tube était positionné à plat, légèrement relevé sur l’avant ) des bruits, métalliques se sont fait entendre dès que l’état de la route secouait un peu la voiture. Je me suis arrêté deux fois pour vérifier que rien ne s’est décroché, et je me suis dit que cela devait provenir du trépied, et ne m’en suis plus soucié (tout en ralentissant lorsque la route était cahoteuse pour ne pas quand même trop secouer mon précieux chargement). Je me suis aperçu bien plus tard en manipulant le tube à la maison, que ces bruits venaient en fait du miroir non tenu dans son barillet qui basculait vers l’avant (lorsque par exemple on mettait le tube à l’horizontale) et frottait au niveau du trou centrale sur le baffle en alu … (heureusement les 3 griffes de maintien du miroir recouvertes de liège empêchaient le miroir de basculer complètement) Je me suis bien sur empressé de démonter le barillet pour visualiser les dégâts éventuels , apparemment pas trop de marques, (quelques très légers éclats au niveau du trou centrale (voir photo) Mais impossible de dire s’ils étaient déjà présents ou résultent du transport du télescope. J’ai mis (pour parer au plus pressé, avant de déterminer comment régler définitivement le problème ) deux petites cales en carton entre le miroir et le baffle centrale, et depuis plus de bruits inquiétants en portant le tube, mais il faudra bien d’une manière ou d’une autre régler ce problème de miroirs trop libre, le télescope étant destiné à être transporté (au moins 10 km) pour chaque observation. On m’a conseillé de mettre 3 point de mousse de silicone pour tenir le miroir, sans le contraindre, mais cela ne peut se faire qu’entre le miroir et la paroi interne du tube (décollage obligatoire lorsque l’on démonte le barillet, ce qui théoriquement doit arriver assez peu souvent, quelle influence ou contraintes un tel collage peut il engendrer sur le miroir ( colim : attention celle ci est effectuée sur le primaire, contrainte du miroir). Autre solution : l’installation d’un système permettant de bloquer le miroir lors des déplacements (un peu comme pour les SC MEADE), par exemple fixer (collage ?) une pate métallique sur le dos du miroir, sur laquelle se trouverait un filetage (ou un écrou soudé) et percer dans le fond du barillet un trou pour pouvoir passer un boulon qui viendrait se fixer sur cette pate … le miroir n’étant fixé que lors du transport du télescope, et libéré pour les observations, là aussi quels risques ou contraintes cela fait il courir au miroir. sur ce sujet j’attends vos conseils ;o) J’ai lors d’un second démontage du tube remplacé les cales en carton par de la feutrine, cela à l’air plus sécurisant aussi je pense laisser en l’état pour l’instant, de plus je me suis rendu compte que la place disponible, entre le miroir et le barillet, pour poser un système de fixation était vraiment réduite. Autre remarque, concernant la taille de l’engin. Le tube est difficile à manipuler, mais cela reste néanmoins faisable (il pèse 25 kg), soit quelques kilos de moins que la base de mon LX200 10 pouces (non GPS), le plus problématique dans les manipulations et transports (eh oui j’habite un troisième étage sans ascenseur) est la taille de la bête et surtout l’absence de prises. Donc nécessité de faire quelque chose de ce coté là pour améliorer le transport et l’installation du tube sur la monture, j’ai pensé à rajouter 1 ou 2 poignées (du coté opposé à la queue d’aronde donc sur le dessus du tube, j’ai donc préparé 4 supports en alu de 50 cm de long sur 30 mm de large et 3 mm d’épaisseur cintrés sur la courbure du tube, 2 seront installés à l’intérieur du tube, boulonnés avec les deux supports extérieurs, sur lesquels viendra se fixer la poignée de transport. Après un premier essai sur le terrain je me suis aperçu qu’il serait très difficile, voir impossible ou du moins très risqué de fixer seul le tube sur la queue d’aronde de la monture. En cause bien sur comme déjà évoqué la taille le poids et le manque de prises du tube, mais aussi la hauteur du trépied et de la monture (la queue d’aronde doit se situer à plus d’ un mètre soixante quinze … (voir photo de la monture à coté du trépied du LX200 et photo du télescope monté lors de la première matinée d’observation, ou nous nous sommes mis à deux pour effectuer la fixation) Une solution serait de couper le trépied, avant le premier essai sur le terrain j’étais parti pour le réduire à la même taille que le trépied du LX200, mais après une matinée passée à genoux pour régler l’engin, (faut dire que ce matin la Lune et Mars étaient pratiquement au zénith ou du moins à plus de 70°) je dois me résigner à modérer mes ambitions. Avec quelques centimètres de moins (suffisamment, mais pas trop sinon je me condamne à travailler allonger par terre pour viser les objets au zénith) le travail d’accrochage devrait être possible par une seule personne. Il faudrait quand même avant, que je fasse un essai avec des poignées, pour voir si cela rend plus aisée la manip de fixation.Autre solution, faire subir une cure d’amaigrissement à ce télescope qui a décidément beaucoup d’embonpoint. Il faudrait alléger la partie la plus lourde, le tube (15 kg), en remplaçant le carton de bakélite (5mm d’épaisseur) par du carbone. J’ai trouvé en furetant sur le forum un fabricant de carbone, (M42 Optic) qui propose des tube en carbone ( dans mon cas un tube de diam 390 mm sur 1200 mm en 1,5 mm d’épaisseur pour un poids de 4,2 kg) le devis se monte à environ 1200 euros. C’est pas donné, mais néanmoins envisageable, mais questions : l’épaisseur de 1,5 mm est elle suffisante et à qui faire appel pour percer, réinstaller barillet, araignée supports et chercheurs sur le tube (le montage doit être le plus précis et vu le prix, je préfère confier cette tache à un pro ou un bricoleur confirmé) . Autres remarques, le miroir présente de légères rayures, sans doute quelques marques d’essuyage (voir photo) , bien sur je ne m’attendais pas à un miroir neuf (après 22 ans de bons et loyaux services cela aurait été étonnant) je me demande si cela ne va pas affecter la qualité des images …bien que je me dise que si l’aluminure n’a pas été refaite, après 22 ans faudra bien que j’envisage une réfection à ce niveau ;o) J’ai fait un petit essai en éclairant le miroir par derrière et effectivement de nombreux petits points que je prenais pour de la poussière se sont révélés être de petits trous dans l’aluminure. Alors réaluminure ou pas ? Je pense devoir y passer de toute façon un jour ou l’autre, de toute façon le gain représenté par une aluminure Hilux par rapport à une aluminure standard devrait à lui seul être une incitation suffisante pour refaire une beauté au miroir. Le PO étant d’origine et datant des années 80 (aucune démultiplication, aucune motorisation) je pensais le changer (pas forcément tout de suite) mais après essai sur le ciel, il s’agit sans aucun doute d’une des modifs les plus urgentes à réaliser car lors du premier (et seul essai) sur le ciel, impossible de réaliser une mise au point fine, de plus serrage obligatoire après chaque réglage, sinon (en observant haut dans le ciel) la partie mobile du PO descend au plus bas (ruinant instantanément la MAP) J’ai regardé comment il était fixé sur le barillet arrière (pour voir si le changement serait aisé ou pas) et à ma grande surprise (après avoir sorti les 3 vis de fixation) le PO est venu avec le baffle interne, donc lors du changement de PO je vais devoir refixer le Baffle au nouveau porte oculaire (ou si cela s’avère impossible changer de Baffle) Voilà vous savez tout sur ce tube je vous joins quelques photos, et j’attends avec impatience vos commentaires conseils et suggestions  AmicalementElie Dans la galerie d’image j’ai fait un petit post sur les premiers essais du tube et les premières photos sur Mars la Lune et Venus prises au Pigno la semaine dernière http://www.astrosurf.com/ubb/Forum3/HTML/016653.html Avant de terminer j’aimerais adresser un grand merci à Christian ARSIDI et à Jean-Marc LECLEIRE pour leur gentillesse ainsi que pour les nombreux conseils qu’ils ont bien voulu me donner ;o) Photo 1 Le Cassegrain De 305 sa monture à coté du tube du LX200 / 254 pour donner une idée des dimensions de l’engin, je précise que je mesure 1m83 Photo 2 Le trépied du Cassegrain (avec la monture CI700) à coté du trépied du LX200 Photo 3 Tube démonté, une vue sur le miroir et le baffle interne Photo 4 Vue interne sur le tube Au premier plan les 6 points de fixations du barillet, dont trois, munis d’une cale recouverte de liège, servent à éviter le basculement du miroir lors des manipulation Le miroir est simplement posé sur le barillet (à 9 points) Au second plan les renforts de fixation des supports de queue d’arronde Au fond le miroir secondaire Photo 5 Gros plan sur le trou du miroir primaire, quelques éclats (très petits) sont visibles, résultat du transport ? Photo 6 Vue du miroir (cales en carton visibles entre le miroir et le bafle On aperçois les fines rayures sur le miroir Photo 7 Gros plan, les cales en carton , et les rayures sur le principal Photo 8 Vue du télescope monté sur la monture, lors du premier essai le 3/10 au Pigno Photo 9 Article Astro-Ciel : Juillet Août 1992 « ARSIDI et son T306 » Photo 10 Bulletin de contrôle du miroir par Roger Mosser Photo 11 Première image de Mars le 04/11 au matin
  18. Premières images au Cassegrain de 305

    Merci pour vos commentaires supers sympa ;o) c’est vrai que ce tube a du potentiel, mais vu ce qu’ont réalisé ses anciens proprios (Christian Arsidi, qui fut le concepteur de cet instrument, et Bruno Daversin) il n’y avait aucun doute sur ses capacité et sa qualité optique, c’est plutôt l’actuel propriétaire qui va avoir du mal à être à la hauteur ;o) Je suis en tout cas très content que ces premières images vous aient plues Amicalement Elie
  19. mars et saturne, YES!

    Très belle série ;o) Une bonne Mars et une superbe Saturne, très bien définie, et surtout très naturelle, avec en bonus le présence de ces trois satellites On en redemande ;o) En tout cas au milieu de tous ces astronomes qui se précipitent pour photographier ces espèces de boules toutes floues, oui ces trucs qu’on appelle des comètes… je crois, il est heureux que certains gardent le bon sens des valeurs et continuent contre vents et marées à tirer le portrait de nos bonnes vieilles planètes ;o)))))AmicalementElie [Ce message a été modifié par Elie Rousset 2 (Édité le 12-11-2007).]
  20. Mars et compagnie

    Très belles images Jérôme ;o) Un super rendu sur Mars, tu maîtrise parfaitement la technique du RGB, et une très bonne définition sur Tycho. Cet OMC 300 semble être un bon tube, J’avais un moment envisagé l’achat d’un de ces 300, une optique de bon diamètre et de qualité et (c’est ce qui m’avais intéressé à l’époque) un poids qui reste raisonnable, que demander de plus ;o) Par contre je n’avais pas envisagé à l’époque l’achat d’un C11 , pourtant très voisin en terme de diamètre et de poids, peut être que je trouvais ce tube trop proche de mon 254 .C’est vrai que la mode est actuellement à l’augmentation du diamètre, hier soir David inaugurait son tout nouveau C14 (monté sur une G11 Gemini) au sommet du Pigno, hélas le temps n’était pas au rendez vous et je n’ai même pas sorti mon tromblon de la voiture, tellement il y avait du vent ...Pour ma part la progression a été la suivante, de 1974 à 1992 une petite lunette de 60, de 1992 à 2001 un C8, de 2001 à 2007 un LX200 de 254 mm et depuis septembre 2007 un tromblon (Cassegrain) de 305. Je précise que je possède encore tous ces instruments (et oui je suis un sentimental moi, je ne me vois pas vendre comme de vulgaires objets, ces fidèles instruments qui on été les compagnons de mes longues nuits d’observations ;o)))) AmicalementElie
  21. Choix d'une nouvelle monture

    « Le système GEMINI est considéré par certain comme peu ergonomique » « car j'ai déja du mal à me dépatouiller en utilisant un PC... »Ben je te souhaite bien du plaisir car si la Titan est une bonne monture (mais selon moi pas meilleure que la G42 ) le Gemini est bien la pire interface au niveau ergonomie qu’il m’ai été donné de voir dans ma vie d’astronome informaticien ... et je ne suis pas le seul à penser cela AmicalementElie
  22. Désolé de ne pouvoir être avec vous cette année ( Nous avions les billets en poche pour passer 3 jours à Mandelieu (c’est un rendez vous auquel nous tenons à participer depuis 2003) mais un problème familiale nous a obligé à tout annuler au dernier moment ... Rendez vous pour le RCE 2008 AmicalementElie
  23. Test du SkyVision 320 dans C&E

    Bonsoir à tous, Salut David, methrotrexate, BrunoOn en apprend des chose intéressantes dans ce post ;o) concernant mon tube, le bulletin de contrôle donnait bien L/80, mais Mosser le garantissait du fait « de la précision de la méthode de contrôle (+/- L/50) et d’une certaine marge d’erreur dans les mesures » (ce sont les mots mêmes de MOSSER) à L/25 sur l’onde au minimum (le miroir primaire) , mais je ne me fais pas de soucis sur la qualité optique de l’instrument, vu que le propriétaire était un certain Christian Arsidi et que l’expérience de Christian ainsi que les images réalisées à l’époque avec ce télescope sont une preuve supplémentaire le la qualité optique de la bête ;o) de toute façon dès que j’aurais réglé tous les Pb qui m’empêchent de l’utiliser pour l’instant, je réaliserais un Start test (image intra et extra focale) et j’essayerais même pourquoi pas un Rodier, et je passerais les images et résultats sur le forum, mais c’est vrai qu’il serait intéressant de pouvoir soumettre ce tube à des mesures plus modernes, ou plus simplement à le faire tester par un artisan (j’en ai touché un mot à JML qui trouvait la chose amusante) pour pouvoir comparer les résultats ;o) Amicalement, Elie
  24. Clavius au 200mm le 2octobre

    Salut Bernard,Ben oui j’ai franchis le pas, je suis passé à un diamètre supérieur ;o) Faut dire qu’après de nombreuses soirées d’observation passées en commun (j’ai acheté le LX200 en 2001) je commençais à avoir fait le tours de mon vieux 254 (bien que modestement je pense ne pas avoir tiré le maximum de ce télescope) je pense bien connaître ses qualités (et elles sont nombreuses, n’en déplaise au détracteurs de la marque au tubes bleus) mais aussi ses défauts et ses limites.C’est suite à un post passé sur le forum, ou je demandais des conseils et ou je soumettais mes interrogations concernant le choix de mon nouveau télescope, qu’un copain m’a proposé son tube (et sa monture) dont il n’avait plus l’utilité du fait d’un déménagement récent. N’ayant pas de monture pour passer à un diamètre supérieur, j’ai saisi l’occasion, surtout que le tube ne m’étais pas inconnu et correspondait à un choix que j’avais envisagé (mais auquel j’avais renoncé du fait du coût prohibitif d’un Cassegrain de 300 mm neuf chez les fabricants Français). Je prépare un post, pour présenter la bête et demander des conseils pour résoudre les problèmes que je rencontre avec ce tube, en vrac : Poids et encombrement important, impossible à monter seul sur la monture du fait de la hauteur de celle ci, PO à changer, mais le scope n’accepte pas les montages standards, mise en température du scope, nettoyage du miroir, problèmes de monture (en partie résolus), fixation du miroir (trop libre dans son barillet, le télescope n’ayant pas été conçu à l’origine pour être déplacé en voiture)... enfin je présenterai tout cela avec des photos dans un prochain post. Amitiés,Elie
  25. Test du SkyVision 320 dans C&E

    Ben ... et moi qui viens d’acheter un cassegrain de 300 avec un miroir MOSSER à L/80 ... alors j’ai tout faux ...Elie