jldauvergne

Member
  • Content count

    20793
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    57
  • Last Connexion

    Soon available - 41285

Everything posted by jldauvergne

  1. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    ms, UHC oui sous un bon ciel c'est aussi très bien. En ville par contre le OIII passe bien devant, sans pb. Comme tu dis l'UHC est moins sélectif, à Paris ça ne pardonne pas.
  2. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    Merci Penn, oui tu peux y aller sans hésitation. Toi qui n'est pas à Paris, si tu n'as jamais eu l'occasion de le faire, tu verras sur les Dentelles du Cygne, c'est un miracle. Ca pour le compte tu peux même essayer avec ta 80 sous un ciel très sombre, sur un tel diamètre c'est simple, sans filtre tu ne vois rien ou presque, avec ça devient évident. C'est assez logique en fait si tu regarde une photo les Dentelles ont beaucoup de vert, il n'y a pas tant de nébuleuse diffuses que ça ou cette couleur est aussi présente par rapport à H alpha. M17 aussi devient très spectaculaire. Et puis il y a toutes les neb planétaires qui elles sont souvent bien vertes, mais bon leur éclat est plus condensé, sur Dumbell par exemple elle a beau être assez verte, je la trouve limite plus intéressante sans filtre sous un très bon ciel, ... mais bon, elle est très brillante, donc forcément l'intérêt de filtre est moindre que sur les Dentelles. Par contre en ville oui, on a déjà fait des trucs comme Saturne Nebula avec la lunette de 380 de Paris, ça passe très très bien filtré
  3. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    400, quand même, ... Ca fait un message par € de télescope , c'est du consulting bon marché
  4. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    On s'étonne que les pages tournent, mais même quand on croit que l'on a fait le tour de la question, Sophie à toujours une question sous le pied (ce n'est pas un reproche, au contraire).Sur les planètes et la Lune, c'est tellement lumineux qu'entre une observation en ville ou à la campagne, la différence est imperceptible, utiliser un filtre ne change rien. Certains utilisent des filtres colorés pour rendre plus contrasté tel ou tel type de détail sur une planète. Par exemple avec un filtre bleu sur Jupiter, la grande tache rouge devient très sombre et contrastée, plus qu'avec un filtre rouge. Mais cette pratique n'est pas très répandue, et je trouve l'intérêt très limité. Esthétiquement, les couleurs naturelles sont tellement belles Par contre, il y a utilisation de filtres pour photographier les planètes, mais là c'est différent, on utilise des capteurs n&b, et on peut sortir du spectre visible, bref ... on ne va pas rentrer dans le détail Pour le reste, le vrai filtre miracle, c'est le OIII.Visuellement il sert pour les nébuleuses. Pour ces objets en ville ça change tout. Le principe est très simple, le gaz des nébuleuses émet seulement dans quelques couleurs monochromatiques bien particulières. Celle à laquelle notre œil est le plus sensible est l'oxygène OIII, si tu laisses passer celle là uniquement et que tu coupes les autres, tu élimines presque toute la pollution lumineuse, tu perd un peu de lumière quand même sur la nébuleuse, mais tu gagnes tellement plus en contraste, que le bilan est fortement positif. Avec un télescope de 100 à 150mm, il n'y à guère que la nébuleuse d'Orion qui serait intéressante sans filtres à Paris, avec le filtre par contre tu peux aller plus loin et chercher des objets plus difficiles comme Dumbell. Pour les nébuleuses, OIII n'est pas la couleur la plus lumineuse, en fait elles brillent beaucoup plus en hydrogène H alpha, mais c'est dans le rouge profond, et notre œil la nuit est très très peu sensible à cette couleur. Par contre en photo si tu vas dans la galerie d'image, tu verras beaucoup de gens qui photographient les nébuleuses avec un filtre H alpha et qui obtiennent des résultats incroyables même en pleine ville. Contrairement à notre oeil, les capteurs numériques CCD adorent le rouge. Pour les galaxies en ville dans tous les cas tu peux passer ton chemin, il n'y a pas vraiment de solution pour filtrer efficacement car leur spectre d'émission est continu, il y a toutes les couleurs de l'arc en ciel (c'est un groupe d'étoiles). Pour les amas d'étoiles c'est le même problème tu ne peux pas trop utiliser de filtre, par contre une étoile c'est ponctuel et du coup l'effet de contraste sur le fond de ciel est moins critique qu'avec une galaxie dont l'aspect est diffus. Quand tu grossis, une étoiles ça reste un point, donc son éclat ne change pas (jusqu'à une certaine limite liée à l'optique et à la turbu), en revanche le fond de ciel devient plus sombre en grossissant (il s'étale sur ta rétine). Donc sans pousser jusqu'à mettre l'oculaire le plus court, grossir un peu sur ces objets apporte un gain notable. Il existe bien des filtres anti-pollution qui bloquent les raies principales d'émission des lampadaires, mais leur effet n'est pas miraculeux je trouve, car la bande passante reste large en dehors des raies du sodium et du mercure (des lampadaires), et la pollution lumineuse est loin de s'arrêter à cette partie du spectre visible (domiciles privés, enseignes lumineuses, phares de voiture, ...) Ce qu'il faut avoir en tête pour finir, c'est que vu que l'on perd tout de même pas mal de flux avec un filtre, il est plus recommandé des les utiliser sur des télescopes qui collectent suffisamment de lumière, on conseille ça pour les 150mm et plus généralement. Ca ne veut pas dire qu'il ne faut pas en monter sur un 127, mais l'effet est moins spectaculaire, beaucoup plus d'objets sont visibles mais restent sombres. Il faut avoir en tête aussi que filtre ou pas, quelque soit la taille du télescope, si ton balcon est éclairé par les lampadaires plus ou moins directement, tu n'auras jamais les yeux mis dans les conditions adéquates pour faire de l'observation du ciel profond. De toute façon, ça tombe bien, tu es partie dans une logique tout planétaire, et c'est plus sage ainsi. Le ciel profond, tu essaieras bien un jour j'imagine, tu verras ce que ça fait sur M42 d'Orion. En fonction du résultat, tu verras bien si ça te donne envie d'essayer d'aller plus loin avec un filtre. [Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 30-10-2009).]
  5. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    quote:Quels seraient a priori les avantages/inconvénients d’une solution avec un oculaire de 3mm vs. un 6mm avec une barlow x2 (ou un 9 avec une barlow x3, voire un 7.5 (si ça existe) avec une Barlow x2.5.. et je vous épargne la barlow x1.8 ). J’imagine qu’empiler les « lentilles » n’est pas la meilleure solution mais quelles seraient les autres conséquences ou bénéfices de l’une ou l’autre solution Ca c'est difficile de répondre, tout dépend des gammes que tu choisis. En tout cas le relief d'œil sur certains 3mm est hyper bien géré. Certains sont même donnés pour 20mm de relief, c'est excellent. C'est un vrai pb sur les formules optiques les plus basiques mais pas forcément sur ceux qui coûtent 100€ et sont de conception moderne. Comme je disais, j'ai un zoom 2-4mm, je le trouve assez confortable, et pourtant je suis regardant sur ce point, il n'y a "que" 10mm de relief, mais c'est encore tout à fait suffisant pour ne pas avoir l'effet trou de serrure évoqué plus haut. D'ailleurs c'est l'idéal sur un télescope de cette ouverture un 2-4mm, comme ça tu choisis le bon grossissement en fonction de la turbu, et à 2mm, pour l'alignement optique c'est pas mal à F/5. Celui là en particulier je ne te le conseille pas, il coûte plus cher que le starblast, mais un 3mm + une barlow pourrait convenir dans ton cas. Jluc
  6. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    quote:De mon coté je vais appeler OU pour savoir pourquoi le dobson 150/750 n’est plus « cliquable » mais l’engin me plait bien C'est une nouveauté, il ne l'a jamais été je pense (sans doute le temps de faire la page). Va sur le site du fabricant si tu veux plus d'infos : http://www.telescope.com/control/main/ quote:Néanmoins je lis des commentaires qui laissent sous entendre que la collimation n’est pas si simple que ça, qu’elle est pas toujours réussie, etc.. alors qu’en est il ? Ce qui n'est pas simple c'est de faire comprendre aux gens que c'est indispensable avec ce genre de télescope Après ça fait peur de toucher à ces réglages, et les premières fois seront seront hésitantes voir peu rassurantes (c'est de l'optique, comme un reflex on a peur d'y toucher, comme d'autre trucs tant que l'on y a jamais touché ). Mais il faut avoir en tête que sur un newton comme ça, aucune erreur ne pourra être irréversible, à moins de dévisser le miroir secondaire et qu'il tombe sur le primaire, mais ça il faut limite le faire exprès. En cas de doute, tu peux aussi mettre le télescope dans un sac et aller dans un club pour que l'on t'explique bien pour la première fois. Après pour faire simple, il y a deux niveaux de collimation. Le réglage de base que tu pourras faire avec l'œilleton d'origine ou un laser de jour, c'est relativement facile. Ca permet d'avoir des images bien à 150x je pense en gros dans un 150mm. Après si tu veux arriver à un très bon niveau de réglage, il te faut déjà un oculaire puissant, permettant de grossir au moins 300x sur un 150mm. Là ça demande un peu d'habitude et d'expérience, si tu es motivé tu devrais y arriver. On regarde les images défocalisées en avant et en arrière, et on essaye de faire en sorte que la figure soit concentrique (en un seul mot) A ce stade on est presque bon. Pour fignoler, il va falloir aller voir la tache de diffraction : un spot rond brillant avec un anneau autour, à 300x c'est perceptible mais tout petit , mieux vaut pousser à 400 voir 500x et pour ça il faut une barlow sur un tel télescope. Et ce qui est difficile c'est que la qualité du réglage va dépendre de la qualité du ciel, ce que tu va voir va nettement ressembler à ça si le ciel est assez stable mais pas parfait : http://astrolabo.com/wp-content/uploads/2007/01/WindowsLiveWriter/LECHELLEDEPICKERING_10544/pickering7%5B2%5D.gif Ca danse, et savoir quand on est arrivé à un niveau de réglage tel que l'énergie est répartie de façon uniforme dans l'anneau, ça demande de l'expérience (ça ça s'acquière si on est motivé c'est comme tout). Si tu veux en savoir plus sur la collimation va voir sur : http://www.astrosurf.com/legault/collim_fr.html Ca parle d'une autre formule optique, mais tu auras les principes théoriques. Sur un Newton, le réglage final se fait sur le miroir primaire, pas sur le secondaire comme sur les Schmidt Cassegrain. En principe il faut toucher au secondaire sur le newton, mais pour les instrument qui me sont passer entre les mais, je te conseille de ne pas toucher au secondaire dans un premier temps, le réglage d'usine est généralement suffisant pour du visuel. Et bref régler uniquement que le primaire revient à régler le secondaire sur un Schmidt Cassegrain, donc ce que tu liras sur la page de TL est transposable. Bref rien d'insurmontable, mais un peu de pratique à acquérir + une barlow appropriée. A oui j'oubliais un truc, sur Dobson, puisque l'on grossi pour régler, le plus simple est de faire le réglage sur un étoile qui ne bouge pas, donc la polaire. Il faut peut être descendre dans la cours de l'immeuble pour la voir, aller sur le toit, où au pire observer par une fenêtre côté nord en ayant mis la pièce à température des heures avant. Si il n'y a pas tout ça, une étoile qui bouge peut faire l'affaire mais c'est plus sportif . Bien entendu si après tu mets le télescope sur une monture EQ motorisée tu n'aura plus ce pb de choix d'étoile.Comme évoqué plus haut, une fois que c'est réglé, si le télescope n'est pas secoué, pas pointé vers le bas, ni mis dans une position trop proche de l'horizontale, le réglage restera assez stable.
  7. le mythe du F/D

    Pour une comparaison avisée il faudrait savoir combien il y a de secondes de pose à gauche, et combien d'heures à droite. Le rapport des surfaces collectrices est de 1600 entre ces deux instruments J'ai cherché pour le temps de pose sur le Gemini, mais je ne trouve pas.
  8. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    Aller au club d'Ivry, c'est dans tous les cas une bonne idée. Par contre ils n'auront pas nécessairement l'oculaire repéré par PascalID, cette marque n'est pas la plus répandue, mais à lire des retours d'utilisateurs ça semble vraiment être une bonne option et un très bon rapport qualité/prix. Le revendeur le plus proche pour toi c'est celui dont j'ai donné le lien. Coup de chance ce n'est pas à deux pas de l'Allemagne cette fois ci, mais à Chaville près de Versailles (tient encore une histoire de chat ), ça doit être accessible en transport en commun j'imagine. Donc je pense que le plus sage, est d'aller sur place et de l'essayer en magasin sur une cible terrestre et un petit instrument si tu tiens vraiment à être certaine à 200% de ne pas te tromper.
  9. le mythe du F/D

    quote:Pas la peine, comme tu es une fusée dans ces trucs, donne moi juste la magnitude limite atteinte par un bon amateur avec une bonne pose avec une bon 200 ou 300, une CCD, peu importe, même si le chiffre est à la louche. Tu peux tabler sur 21 en moyenne je pense, (difficile d'être plus précis (météo, fond de ciel, seeing, ...)
  10. Choix d'un Newton

    Pas le 130, parce que c'est un 130 et que la monture est moins bien que sur les autres. De toute façon c'est vendu moins cher donc c'est normal que ce soit moins bien. Celestron et Skywatcher ça va être produit au même endroit donc entre les deux il faudrait prendre le moins cher selon ce que l'on veut faire (goto or not goto, motorisé ou pas). Sur le Meade la monture est plus grosse (donc plus stable), donc c'est aussi une solution séduisante. Sur le Skywatcher tu as 2 oculaire et une araignée à 4 branche (au lieu de 3 pour le meade), Ce n'est pas forcément simple à départager.
  11. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    quote:Est-ce que j'ai besoin d'une Barlow. Pour avoir fait de l'argentique avec un OM12 quand j'étais jeune (ahhhhhh) j'utilisais parfois avais un doubleur de focale, est-ce que c'est le même principe? Voilà donc le Burgess c'est bien si qq'un te confirme que c'est bien et surtout confortable (relief d'oeil) C'est un "hot product Sky and telescope" à ce que je vois, ce qui est plutôt bon signe : http://www.scopemania.eu/achat/produit_details.php?id=11 Pour les Barlow, oui c'est comme les doubleur en photo. En astro dans le temps on utilisait beaucoup les OM pour leurs miroir relevables, leur faible poid et leur verre de visé interchangeable, toute une époque, j'en ai encore qq'un sur une étagère Eta s'en sert encore de temps en temps pour s'initier à la photo d'une époque qu'elle a moins connu
  12. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    quote:Pour les oculaires de focale courte, la série planétaire Burgess/TMB marche pas mal aussi. Bon rapport qualité/prix, je trouve ... Je vois qu'il y a un 7mm et que ça ne coûte que 70€, c'est potentiellement une bonne idée, mais je n'ai jamais testé, tu as déjà eu l'occasion de les utiliser PascalID (ou qq'un d'autre) ?
  13. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    quote:Pour les oculaires de focale courte, la série planétaire Burgess/TMB marche pas mal aussi. Bon rapport qualité/prix, je trouve ... Je vois qu'il y a un 7mm et que ça ne coûte que 70€, c'est potentillement une bonne idée, mais je n'ai jamais testé, tu as déjà eu l'occasion de les utiliser PascalID (ou qq'un d'autre) ?
  14. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    En Lanthanum je vois qu'il y a un 8mm mais pas à 7,5, il a du se tromper j'ai l'impression. Vu qu'il y a déjà un 10mm avec le télescope, même si il est de qualité moyenne, c'est peut être dommage de compléter directement avec une focale aussi proche. Donc pour chipoter, je pense qu'une focale de 6,5 à 7mm serait plus indiquée. Avec un 127 tu peux grossir jusqu'à 250x-300x en théorie (250x étant une limite raisonnable), se limiter à 190x avec un 8mm ça me semble un peu juste. En disant ça, je me rends compte qu'i y a très peu d'offre entre 6 et 8mm (ces deux focales exclues). Le Kepler 6,7mm par exemple serait pas mal dans ce qu'ils proposent chez eux, mais c'est un peu plus cher. Psychologiquement c'est toujours difficile de mettre beaucoup de sous dans une si petite choses, mais il faut avoir en tête qu'un bon télescope couplé à un mauvais oculaire ne fera jamais rien de bon. Sinon tu peux prendre un 6mm, là il y a plus d'offre et c'est encore raisonnable comme grossissement pour ton (future) télescope. Après tu pourrais compléter plus tard de façon moins urgente par une bonne focale intermédiaire entre 10 et 12mm. Tu aurais comme ça un bon étagement de tes oculaires si tu te limites à une panoplie de 3 (en excluant à terme le 10mm qui gagne à être remplacé). Si tu te dis que tu en voudrais 4 en tout on pourrait raisonner autrement, mais pour ce que tu vas faire 3 ça me semble très bien. Le 20mm il n'est pas trop mauvais et ce n'est pas celui que tu utiliseras le plus. IL te servira pour le repérage et pour la Lune surtout. En tout cas si tu pars sur une focale 6,5 ou 7mm
  15. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    Merci Valère quote:Dans les posts demandant des conseils, on voit trop souvent des gens exposant leur idéal ou leur façon de faire ou leur propre matos qui dans les trois cas est la meilleure option c'est bien connuCa je suis bien d'accord, sur ce point en particulier, je me sens assez libre étant donné le nombre d'instruments que j'ai eu à tester, ou qui me soient passer entre les mains pour diverses raisons), et le fait que pour ma pomme, j'utilise pas mal d'instruments différents entre les miens et ceux des autres (notamment les télescopes de divers observatoires).
  16. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    quote:Faut faire le tri maintenant. Facile ce qu'il faut retenir, c'est que pour débuter c'est un 200mm sinon rien qu'un balcon à Paris c'est presque aussi stable qu'à Paranal et que si 400x de grossissement ça ne passe tu peux retourner te coucherC'était pas la peine de faire 11 pages pour dire ça mais bon, ... C'est les photos de chat aussi, ça te fait tourner les pages rapidement pour rien
  17. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    Et de 11 BRAVO BRUNO !! Et dire que Sophie était déjà fière de ses 5 pages il y a quelques jours 171x dans un 300mm tu n'es pas encore au grossissement applicable, ça me semble quand même thyper faible. Pour moi sur des optiques bien alignées quand le ciel est plutôt calme, pousser d'avantage apporte vraiment plus de détails, pourquoi s'en priver. Par contre OK, une image dans un télescope en sous régime c'est plus esthétique, plus contrasté, moins turbulé. Mais pour moi le sous régime sur un 300mm, c'est 300x environ , sur le mak 127 ce sera 100 à 150x Je passe toujours par ces grossissements intermédiaires avant de voir jusqu'où on peut pousser pour voir le maxi de détails. J'aime bien aussi ces rendus intermédiaires autour de 200 x comme toi, mais quand c'est bon, il faut aller voir plus loin. Quand j'utilisais beaucoup de Mewlon j'étais souvent à 400x environ, et les bonnes nuit ça passait à 500x voir plus pour le fun. Là où je trouve qu'un grossissement faible est intéressant, c'est avec un tête bino, parce que tu as une bien meilleure lecture des fins détails. Je n'ai pas une grosse expérience des bino mais j'ai eu l'impression que dans tous les cas il est judicieux de grossir un peu moins que ce que l'on ferait avec un seul œil.Bref on pourrait faire un très long débat là dessus, tout ça dépend de la pratique de chacun, peut être que tu n'as jamais eu un ciel avec des images qui ne bougent pas ou peu à 400-500X ? Dans ce cas c'est le même pb que Bruno Thien.
  18. le mythe du F/D

    Bon, le plus simple ce serait de faire un essai comparatif. Super, il a un 50mm F/1,4, on doit être plusieurs à avoir des lunettes de 80mm, Thierry a une 150 et un 300, ... et puis Stéphane a un 8m. Suffit de mettre tout ça côté à côte avec des ST11000 au foyer et voir ce qui se passe.
  19. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    quote:il y a aussi des risques qu'il finisse au placard: difficulté de suivi, apprentissage de la collimation, possible de méconnaissance de certaines règles telles que la mise en température. Le suivi il ne faut pas pousser quand même Par contre il faut savoir ce que tu proposes et à qui tu le proposes, car la collimation sera un obstacle pour certains effectivement, c'est pourquoi des fois il faut conseiller des mak quitte à perdre en diamètre. Par contre, quand tu as qq'un de manifestement très motivé, qui s'est bien renseigné et de pose pas mal de question pertinentes comme c'est le cas ici par exemple, je n'ai pas trop de crainte. Une telle personne aura la motivation suffisante pour ouvrir le mode d'emploi pour apprendre à aligner l'optique (surtout si elle a été avertie avant l'achat qu'un tel télescope se doit d'être réglé). En plus sur les 200 F/6 ce n'est vraiment pas la mer à boire, un petit starblast F/4 est presque plus difficile (pour arriver à un alignement vraiment parfait). Jluc
  20. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    quote:J'ai du mal à comprendre cette mode qui s'est développée il y a quelques années, qui consiste à faire brûler les étapes aux débutants. D'entrée de jeu il faut pouvoir voir les galaxies avec plein de détails, il faut grossir 300X sur les planètes, etc. Je lis encore dans des livres mêmes récents "une lunette de 80 mm ou un télescope de 115 mm permettent de s'occuper pendant de nombreuses années et constituent un apprentissage en vue d'un instrument plus puissant". J'adhère à 100%! Pas moi et je pense que je ne suis pas le seul. As-tu seulement une idée du nombre de télescopes qui finissent à la cave ou au grenier parce qu'ils sont décevants, inefficaces ou difficiles à utiliser (dans la famille des petites lunettes et des 115, il y a un paquet de modèles comme ça). Un Dobson de 200mm avec un Telrad par exemple, résout une bonne partie des écureuils auxquels le débutant risque habituellement de se confronter. Et sur les galaxies, il aura un peu moins de déception que si il commence avec une lunette de 60mm. Certains ont eu de belles émotions en voyant M81 et M82 dans une petite lunette pourrie avec des oculaire en 24,5mm, installée sur un trépied de table pas terrible, ... j'en fais parti, c'est du vécu. Mais pour un qui s'accroche, combien abandonnent ? Donc c'est vrai on peut s'occuper un moment avec un 115/900 ou une 60mm, mais ce n'est pas très stable et pas forcément facile à utiliser. Pour le prix d'un 115mm il y a 10 ans, on a aujourd'hui un Dob 200mm nettement plus stable et efficace, pourquoi s'en priver ?[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 29-10-2009).]
  21. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    quote:Soyons raisonnables, 200 à 300X d'entrée de jeu, c'est soit un Newton de 250 mm ou plus, soit une lunette du style Takahashi TOA 130. Autrement dit, avec 400 euros çà va être difficile. Surtout qu'on ce moment Jupiter est basse, sur cette planète je grossis 130X à la lunette de 90, 120X au T150, 194X au T250, et 163X au T300 (pas d'oculaire intermédiaire entre 163X et 300X pour l'instant, une fois j'ai grossis 300X sur Jupiter lorsque la turbulence était exceptionnellement faible).Je ne te suis pas du tout, mais alors vraiment pas du tout. Soit tu utilises des instruments décolimatés, mais puisque tu n'es pas né de la dernière pluie j'en doute. Soit, tes sites d'observation sont épouvantables (ça c'est possible, on est vraiment pas tous à pied d'égalité). Quelque soit l'instrument utilisé (et un peu de tout diamètre avec les tests), rares sont les nuits où il n'est pas possible de grossir au moins 200x. Et à Paris pouvoir grossir 300x ou plus ça arrive peut être 1/3 à 1/2 des nuits où il fait beau, ... Si tu veux t'en convaincre, je t'invite quand tu veux à faire une soirée astro ici. A la grande lunette par exemple j'estime que tu peux monter à 500 à 600x 1/4 des nuits (de beau temps) environ. Ce n'est pas représentatif du tout de ce qui va se passer sur un balcon, mais c'est pour te donner une idée de la stabilité à Paris.Et en disant : ""Et Sophie à bien compris qu'elle doit prendre de quoi grossir 200 voir 300x d'entré de jeu pour bien voir. A ce grossissement, les planètes ont un taille apparente supérieure à celle de la Lune (du moins pour Mars à l'opposition, Saturne, Jupiter et Vénus)."", je n'ai pas dit qu'il serait possible de monter à 200x tous les soirs, mais franchement c'est souvent possible donc ce serait dommage de ne pas avoir cette possibilité. quote:Jean-Luc, tes photos comparatives de Jupiter en fonction du diamètre, c'est une bonne idée, mais là encore, attention. Tout d'abord elles ne sont valables que pour des instruments "parfaits" optiquement et mécaniquement, et une turbulence faible. Oui ça a été précisé (les infos finissent par bien se noyer passer 5 pages quand même ), et je pense que ça va de soit. Mais quel intérêt y aurait-il à montrer ce que l'on voit dans un télescope à 2L, installé sur une route chauffée au Soleil ? Sophie elle en aura des soirs ou c'est bon surtout avec un télescope difficile décollimatable puisque c'est l'option choisie.[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 29-10-2009).]
  22. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    quote:Inférieur à 10mm, il faut coller son oeil contre la lentille et c'est au mieux très inconfortable quand ça ne provoque pas des ombres volantes (zones noires dans le champ). Supérieur à 20mm, je trouve qu'il est pénible de se maintenir dans l'axe sans "point d'appui".Tu as raison de mettre en garde Maïcé, mais tu ne peux pas dire ça sans apporter de grosses réserves. Déjà je connais quand même beaucoup plus de focale de plus de 20mm confortables que d'inconfortables. Dans les focales de moins de 10mm, par contre je suis d'accord ça peut vite devenir pénible. Mais si tu regarde les oculaire récent ont pour bon nombre d'entre eux une formule optique complexe avec l'équivalent d'une Barlow intégrée et du coup les 5mm on le même confort qu'un 10mm classique (ortho ou plossl). Perso j'utilise un zoom 2-4mm qui s'avère assez confortable à toutes les focales Bref il faut juste faire les bons choix et effectivement quand elle se sera fixé sur le télescope il sera temps d'avoir une discussion là dessus. Idem pour Garmagetz78
  23. Lunette ou télescope en ville? (débutante)

    quote:Te laisse pas faire Garmagetz78, moi aussi ils m'ont fait le coup du Dobson... En plus, je savais même pas ce que c'était un Dobson... Ce n'était pas un bizutage le Dobson je pense toujours que c'est une des options intéressantes pour toi , le pb de la rambarde était contournable Mais le 127 c'est très bien aussi, les deux se défendent Pour te dire à quel point j'y crois, nous aussi on a entre autre un Dobson sur un balcon (comme quoi c'est possible ), le voilà : Et ça peut quand même observer les planètes, même qu'il est à F/4 avec le gros bout de verre creusé par madame PS : Bravo M31, joli coup, mais je n'en attendais pas moins [Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 29-10-2009).]