jldauvergne

Member
  • Content count

    20969
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    57
  • Last Connexion

    Soon available - 41285

Everything posted by jldauvergne

  1. Calcul des conjonctions Venus-Mercure

    Vous avez vraiment du temps à perdre, on dirait, ...Profile du Dahut : Date enregistré: 31-12-2008 Statut: Nouveau membre Fonction: Chercheur Location: Bruxelles, brabant, belgique Loisirs: Ovnis, archéologie, cerveauFaisons la synthèse de tout ça : il suffirait de montrer que les nouraghes sont alignés sur une conjonction Mercure-Vénus exceptionnelle d'il y a 12 000 ans (à une époque où l'homme était encore à des années lumière de prévoir de tels phénomènes), pour montrer qu'il s'agit d'une construction réalisée avec l'aide d'une civilisation extraterrestre, à grand coups de neutrinos lévogyres. Encore un effort et on va y arriver, on touche presque au but là. On pourra s'attaquer ensuite à un sujet plus pointu et au combien sérieux : les cranes de cristal, l'alignement de Terre-Soleil-trou noir du 21-12-2012, et la fin du monde programmée par les Maya. Non mais quand même, ... chercheur belge en OVNI Elle est bien bonne. Elle va me faire le we, je pense .JLuc
  2. quel budget minimal pour faire de la CCD?

    Le meilleur rapport Q/P à l'heure actuel c'est clairement un 1000D à 350€, et 500€ en version 100% défiltré
  3. Calcul des conjonctions Venus-Mercure

    Et pourtant sur la datation de ces édifices on trouve bien un ordre de grandeur de -500 à -2000 dans des publications scientifiques qui semblent sérieuses : http://articles.adsabs.harvard.edu//full/2004JHA....35...85Z/0000085.000.html . Ces chiffres se basent bien sur des faits tangibles j'imagine pour qu'ils soient repris par d'autre chercheurs. Chercher si sur 12 000 ans il y a un évènement particulier qui corresponde à une orientation donnée, c'est prendre le problème à l'envers. En se donnant aussi peu de contrainte dès le départ, on trouvera toujours quelque chose qui colle, ... De là à en déduire ensuite qu'à l'âge du bronze (ou encore mieux il y a 8000 ans) les hommes avaient un niveau de connaissance insoupçonné, il n'y a qu'un pas, ...Je n'ai pas lu toute cette publication mais il y a visiblement une orientation privilégiée, ... ce qui semble logique. Pour des raisons non religieuses, on oriente toujours aujourd'hui nos maison est-ouest généralement. Je reste toujours un peu méfiant sur ce que l'on veut faire dire à l'astronomie en terme d'archéologie, certains en usent et en abusent. Je ne sais pas si il s'agit d'un travail de recherche public ou privée, mais dans tous les cas, si celui-ci se veut sérieux, le plus sage est de se rapprocher de gens sérieux, à savoir l'Institut de Mécanique Céleste et de Calcul des Ephémérides pour ce genre de question.JLuc
  4. Megrez 110 : mal aimée en visuel ?

    Oui par contre c'est clair qu'il y a de tout chez WO, ça va du plus bas au plus haut, si j'en crois ce que j'ai vu passer. En 110mm j'ai eu le triplet entre les mains, l'exemplaire était vraiment excellent. J'ai aussi vu passer le doublet 110mm (peut être bien la Megrez, je ne sais plus, on s'y perd dans leur gamme), et là je suis plus réservé, c'était à peine moyen pour l'exemplaire en question. Donc il faut bien se renseigner, et si on a en plus la possibilité de mettre l'œil à l'oculaire avant d'acheter, ce n'est pas plus mal pour se faire l'avis définitif.JLuc
  5. Recherche fournisseur en optique

    Si tu disais quel est ton objectif, quels sont tes besoins et quel est ton budget, ce serait plus facile de t'orienter. Dans tous les cas si c'est pour du sur mesure, tu ne trouveras pas ce que tu cherches dans une grille de tarifs (logique, ...)
  6. quote:Je n'ai pas tout compris a ton explication mais j'ai compris que si l'on veut faire des photographies du sud il est mieux que l'horizon sud soit degagee. C'est logique. C'est ce que tu voulais dire? Désolé, oui en gros c'est ce que je voulais dire. Pour préciser, puisque je n'ai pas été assez clair : pour voir au mieux un objet en photo ou en visuel il faut qu'il soit à son point le plus élevé par rapport à l'horizon. Or, un objet situé au nord, à l'est ou à l'ouest sera nécessairement, à un un moment ou un autre, plus haut dans le ciel. Les objets les mieux situés de la voûte céleste à un moment donné, sont ceux qui passent au plus haut sur le segment reliant l'étoile polaire, au point cardinal sud. L'étoile polaire est à près de 50° de hauteur, et c'est ce qui est au dessus d'elle qui nous intéresse, pas ce qui est en dessous, donc on peut accepter un halo lumineux au nord. En revanche, un objets qui ne monte jamais à plus de 10 ou 15° par exemple (ce qui est faible), culmine en direction du sud, le reste du temps il sera encore plus bas et plus difficile à observer (à cause de la turbu et surtout de l'absorption de l'atmosphère). Donc si on a un halo plein sud, on se prive de bonnes conditions d'observation pour tous les objets qui ne culminent jamais bien haut (à moins de 20°-25° disons). Si il n'y avait pas d'objet remarquables qui passent dans cette zone sous nos latitude, on pourrait ne pas trop préoccuper de cet aspect. Mais il se trouve précisément que c'est là que culminent les plus beaux pans de la voûte céleste, avec le Grand Chien, le Sagittaire et le Scorpion pour ne parler que des plus remarquables. [Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 29-11-2009).]
  7. Megrez 110 : mal aimée en visuel ?

    Oui, oui, c'est connu, plus on monte en diamètre moins bonnes sont les images Juste par acquis de conscience, explique nous comment tu collimates ton C8 (quelle méthode, quelle grossissement ? )
  8. Calcul des conjonctions Venus-Mercure

    Si, si , mais c'est pour les neutrinos je ne savais pas, ça me fait quelque chose d'apprendre ça.
  9. quote:jldauvergne> Pourquoi faut-il eviter la pollution lumineuse au sud? Au nord-ouest de Paris c'est bon donc? Et la Seine et Marne c'est de l'autre cote de Paris c'est de la folie il faudrait que je traverse toute la ville et en plus faire des kilometres apres! C'est simple, c'est une question de mécanique céleste. Un objet situé sous l'étoile polaire au nord est circum polaire (visible tout le temps), et se retrouvera fatalement plus haut dans le ciel à un autre moment de la nuit ou de l'année. Donc quand il est nord ce n'est pas le meilleur moment pour l'observer ; dans la pratique on regarde rarement, voir jamais dans cette direction. En revanche celui qui passe au dessus du sud est dans ses conditions optimales de visibilités on a donc tout intérêt à avoir un minimum de visibilité dans cette direction. Bref plein nord de Paris il faut éviter, et vis à vis de la seine il vaut mieux être en dessous ou bien s'en éloigner suffisamment au nord. Dans tous les cas aller à l'est c'est mieux qu'à l'ouest de ce point de vue, c'est nettement moins peuplé.JLuc [Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 29-11-2009).]
  10. Calcul des conjonctions Venus-Mercure

    quote:- Magnitude maxi car effet maximal (c'est une question de lumière polarisée circulaire lévogyre, et peut-être de neutrinos).Bien, bien, bien, ... Je passe mon tour Bonne journée. JLuc
  11. Le nord de Paris je te déconseille car il faut éviter d'avoir de la pollution lumineuse en direction du sud. A l'ouest il y a la vallée de la seine, c'est assez pollué. A l'est il y a certainement de bons coins mais je ne connais pas (en seine et marne à l'est de provin par exemple). Et enfin au sud je peux te conseiller de regarder du côté d'Arvile à la pointe sud de la Seine et marne, c'est à un tout petit peu plus d'une heure de Paris. Il y a pas mal de champs, c'est tout plat, aucune difficulté pour trouver un chemin tranquille éloigné des grosses départementales. Dans tous les cas un repérage de jour s'impose, et il faut éviter d'avoir un village trop proche au sud, parfois à la nuit tombé dans un cadre idyllique l'église du coin s'allume, ... et là c'est le drame (c'est du vécu).JLuc
  12. Calcul des conjonctions Venus-Mercure

    Ca peut se calculer, mais il y a un travail à faire à la main je pense pour vérifier la visibilité. C'est pour quoi faire exactement ?
  13. C'est l'histoire d'une débutante (part2)

    quote:De prime à bord, je n'ai qu'une inquiétude, la monture à l'air aussi légère que je le craignais, Bah ça, .... J'ai vu cette monture il n'y a pas si longtemps en boutique. Le bras qui tient l'instrument est plus stable que je n'aurai imaginer, par contre la base est effectivement chétive, et c'est dommage. Tu as une astuce simple pour rigidifier tout ça, c'est d'abaisser le centre de gravité en rajoutant du poids sur le triangle que tu as au milieu du trépied (avec des altères par exemple, ou n'importe quoi d'autre de très lourd, un gros bocal plein de cailloux par exemple).
  14. Pour ce qui est du ciel profond, il faut bien avoir en tête que la nuit tous les chats sont gris . Notre œil est comme une caméra vidéo, il film le ciel avec des cellules très sensibles et performantes, mais dont la vision est monochrome. Bref le rendu est très différent de ce que l'on voit sur les photos prises avec des capteurs couleur ou bien des filtres pour les restituer en pose longue (souvent plusieurs heures). Ca ne signifie pas que l'observation visuelle du ciel profond est sans intérêt mais je préfère faire cette mise en garde pour éviter une déconvenue très classique (et parfois brutale) quand on débute. Pour se faire une idée de ce que l'on voit en visuel l'idéal est d'aller faire un tour dans la rubrique dédiée où on voit de nombreux dessins http://www.astrosurf.com/cgi-ubb/forumdisplay.cgi?action=topics&forum=Observation+Visuelle&number=15&DaysPrune=45&LastLogin= Même les dessins il faut se méfier, ça montre bien ce que l'on voit mais souvent avec des contrastes accentués et la somme de tous les détails détectées sur plusieurs minutes d'observations. L'observation du ciel profond n'est pas sans intérêt pour autant. Aller au zoo c'est marrant, mais la rencontre d'un animal sauvage dans la nature est bien souvent plus forte en émotion. Entre la galerie d'image de ce forum et l'observation visuelle c'est un peu la même chose Pour le diamètre, il faut relativiser, un instrument de 100mm sous un très bon ciel sera aussi performant en ciel profond qu'un 200mm à 50km de Paris. Mais bien entendu un 200mm sous un très bon ciel, .... c'est bien mieux qu'un 100mm quoi qu'il arrive L'intérêt d'instruments de 200 à 250mm c'est qu'ils permettent plus efficacement d'utiliser des filtres comme les OIII pour observer les nébuleuses et contrer la pollution lumineuse. Mais bon, un 200mm + le filtre là on commence à être fortement hors budget Donc je pense que c'est une bonne solution un petit télescope compatible avec votre budget à la maison, et aller trainer ses guêtres dans les clubs pour s'en mettre un peu plus plein les mirettes. La passion aidant, il sera toujours possible de revendre le petit télescope un jour et économiser dans la longueur pour un 200 ou un 250mm.JLuc
  15. Probleme avec Iris ?

    oui logiquement pour le dématrissage sur des raws, si tu ne lui indiques pas quel APN tu as utilisé tu auras des PB, ...
  16. quote:Pour les couleurs habituelles avec du bleu : j'aurais bien aimé ce genre de couleur mais le traitement n'a pas fait apparaitre tant de bleu que ça. Pas simple la couleur C'est tout simplement que cet excès de bleu n'est pas réel, c'est un effet de mode C'est pour ça que je te disais que je trouve ton rendu pas mal du tout de ce point de vue. JLuc
  17. Elles sont assez sympa les caméra Starlight, belle construction et fût de petit dimaètre très intéressant pour des configurations FastStar sur des celestron. Pour celle que je connais (une MX916 que j'avais fait acheter à planète sciences), je n'ai qu'un seul gros reproche à faire : le logiciel. Il était franchement assez mauvais, donc essaye de voir si sur les modèles récents les utilisateurs sont satisfaits sur ce point. Vu l'état dans lequel était le soft à l'époque il n'a pu que évoluer dans le bon sens à priori, mais est ce suffisant ? Peut être même qu'il existe aujourd'hui d'autres logiciels compatibles ? J'ai vu aussi dessus des faiblesses sur le boîtier d'alim avec le temps, mais elle est utilisée par des jeunes dans le cadre de séjours de vacances, donc ce n'est pas forcément une référence, je ne sais pas ce qu'il lui ont fait subir. En tout cas, pour une caméra équipée de ce capteur, le prix est pour le moins attractif !JLuc
  18. Probleme avec Iris ?

    Ok, dans ce cas est ce que tu as sélectionné le bon type d'APN tout simplement SI tu lui as mis un 5D par exemple il va y arriver mais en faisant n'importe quoi comme ça typiquement.
  19. Pour les couleurs je la trouve pas mal du tout. Elle n'a pas la dérive bleue que l'on voit trop souvent sur les M31. Par contre les zones sur ex sont un peu fortes je trouve. Et l'accentuation, c'est disons ... différent Pas inintéressant, mais je crois que je préfère les versions softs.
  20. Probleme avec Iris ?

    C'est de l'apn ou de la CCD ?
  21. Star test

    Oui s'assurer que la mise en température était bonne, faire des images, et les publier ici pour mieux comprendre.
  22. En terme de budget il y a aussi une solution très proche du starblast et intermédiaire entre le 113 et le 150 c'est le Skywatcher flextube 130 Comme le starblast 150, il peut s'adapter directement par la suite sur une monture équatoriale.[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 20-11-2009).]
  23. Sans rancune non plus, désolé d'être pugnace, l'intention n'est pas d'être désagréable, je ne crois pas l'avoir été. En revanche, ça me tient à cœur de voir les débutants aiguillés au mieux, j'ai vu tellement de personnes se dégouter en faisant les mauvais choix, je trouve ça dommage. Bonne lecture et bon ciel. JLuc
  24. quote:Monsieur Dauvergne, je considère seulement qu'il est inutile de s'acharner 3 jours sur certains détails, de juger comme vous le faites certaines propositions et de critiquer les désirs potentiels de celui ou celle qui souhaite acheter, faut mettre des gants un peu... Non je ne vais pas mettre de gants car je pense que c'est vraiment pas judicieux de conseiller des instruments tellement peu stables qu'ils sont presque inutilisables. D'autant qu'il existe des solutions stables à budget comparable nettement plus satisfaisantes. quote: Puis pardonnez-moi cette nouvelle offense, mais la diffèrence entre un 130 et un 114 n'est pas non plus démesuré, et je pense que pour le budget, c'est intéressant d'avoir le plus grand diamètre, même si cela entraine quelques désagréments, c'est tout de même un gain de clarté non négligeable. Il n'y a pas offense tu conseilles des instruments entre 220 et 230€, si on est sur cette base, on a soit un 115/900 en version Dobson, intéressant pour son réglage optique stable, ou alors si on est prêt à se confronter à la collimation aussi souvent que nécessaire, il y a le Starblast 150 pour à peine plus cher et là on a 70% de lumière en plus que dans un 114 (contre 30% de plus dans un 130 par rapport à un 114). Bref à l'heure actuelle avec l'offre qui existe, mon point de vue c'est qu'il y a des solutions plus pertinentes que celle que tu évoques. Les capacités optiques sont pour moi aussi importantes que la qualité de la monture. Un télescope c'est un tout, on ne le dira jamais assez. Si on a une mauvaise monture on ne profite pas du potentiel du tube optique. Si on met un bon oculaire sur un mauvais tube optique ou bien une optique déréglée ça ne sert à rien, les images ne seront pas meilleures. Si on met un mauvais oculaire sur une bonne optique, c'est pareil, les images en sortie seront mauvaises. On ne mettrait pas des roues de 2CV sur une voiture de sport, en astro c'est pareil .[Ce message a été modifié par jldauvergne (Édité le 23-11-2009).]
  25. Le but n'est pas de décevoir votre fils En cherchant bien on doit bien pouvoir trouver une solution intéressante.Dans tous les cas si vous le pouvez il est vraiment souhaitable de pousser votre budget à 250€ je pense, ça vous offrira un peu plus de liberté.L'occasion n'est pas particulièrement risqué, le matériel astro est généralement utilisé avec soin et en sert pas 50 fois dans l'année. Au niveau des réglages il faut bien avoir en tête que la majorité des instruments astro en ont besoin, notamment le Starblast 150mm. La méthode pour faire le réglage doit être dans la doc et il y a un petit œilleton pour aider. Et puis surtout pour ce qui est de ce type de réglage si vous êtes en relation avec des gens expérimentés vous n'avez pas d'inquiètude à avoir, ils devraient pouvoir vous aider. Ce n'est pas très compliqué en fait, généralement sur ces instruments le réglage du miroir secondaire est pas trop mauvais d'origine, il suffit souvent d'ajuster le miroir primaire pour avoir une bonne qualité d'image, bref de jouer sur 3 paires de vis, ce n'est pas si difficile.Pour 200 à 250€ on doit pouvoir trouver un Newton 130 à 150mm sur une monture stable de type EQ3, c'est une option encore plus intéressante, à condition de le trouver. On trouve aussi des Dobson de 200mm à ce tarif. J'en vois un sur cette page : http://www.cieletespace.fr/petites-annonces-liste/7 "Téléscope Meade lightbridge". Il n'y a qu'un oculaire avec donc à moyen terme sur un tel instrument il faut en ajouter un autre pour observer les planètes à 200 ou 300x minimum. En occasion le choix entre un 130 ou 150mm sur une monture motorisable, et un dobson de 200mm sera déterminé par le type d'observation que vous voulez faire. Si c'est simplement du visuel, le dobson 200mm c'est très bien. Si c'est pour une pratique évolutive alors, le 150 d'occasion ou bien le starblast 150 neuf (qui pourra évoluer ensuite) sont pour moi de meilleures options.