jldauvergne

Member
  • Content count

    20765
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    57
  • Last Connexion

    Soon available - 41285

Everything posted by jldauvergne

  1. moisson d'images du Pic (Jupiter et autre :) )

    quote:ce qu'il y a c'est qu'il me semble que les estimations de turbulence selon le système de Danjon sont bien oubliés. Il y a ce FWMH que l'on aperçoit dans les softs astro et qui sont pour les connaissants. Stan, effectivement l'échelle de Danjon n'est plus forcément très usitée. Quant aux fwhm, c'est surtout une caractérisation des images en ciel profond. Le résultat sur 10 minutes de pose sera éloigné de l'indication d'un seeing monitor sur 1s de pose. Là au T1M la seule solution pour donner la qualité d'image au moment de la prise de vue serait d'avoir un seeing monitor, car ça varie souvent fortement dans le temps. Avec l'échelle de Danjon pour donner une valeur il faudrait surveiller constamment. Le truc, c'est que si en moyenne le R0 est de 300mm et que tu utilises un 200mm, tu ne pourras pas détecter si dans la pratique le R0 fluctue entre 200 et 400mm. Mais là là c'est facile de donner une estimation selon l'échelle de Danjon. Avec un T1M, il y a souvent des images très bonnes, mais c'est quand même rare que le R0 se rapproche de 1 mètre, et donc il y a un seeeing qui généralement est relativement fluctuant. quote:Il y a un diamètre équivalent de 400mm au vue du résultat, cela signifie quoi? que la résolution obtenue est supérieure à ce que l'on pourrait y voir en visuel simple. Le post précédent de moi estimait un gain de 2x à la louche, comme le reste, mais sérieux, qui ne peut s'attribuer simplement par ces effets de seeing, mais par aussi le gain des softs de traitements (compositage et améliorations diverses) et le temps de pose sur une camera. Est-ce plus clair?Je comprends ce que tu veux dire, mais là où je parle d'échelle empirique c'est en ce sens que la valeur de seeing est rarement très stable dans le temps. Sur les nuits où j'ai observé elle variait d'un facteur 3 sur des échelles de temps très courtes. Admettons que cette image corresponde à ce que pourrait sortir un 400, je ne crois pas que la résolution soit supérieure à ce que l'on verrait en visuel, car en visuel l'œil,du moins le cerveau mémorise les détails perçus dans les "trous" de turbu, où le RO devient peut être 2 fois plus faible l'espace d'une seconde ou deux. Quant au traitement d'image il permet d'augmenter sérieusement les contrast et d'accentuer les détails simplement, donc il est toujours délicat de comparer imagerie et visuel dans ce domaine. quote:Il reste maintenant ces affaires de résultat de sondes. Cela affecte-t'il nos observations amateur? Car semble-t'il tout est recordé, et nos pauvres reports semblent bien inutiles devant. A titre perso je n'y vais pour voir ce qu'il faudrait y voir et rapporter. Cependant je crois et pense qu'il y a un domaine où ces objets n'y sont pas c'est la photométrie et la polarimétrie dans le long time. Je suis à vouloir comprendre ce que des observations depuis le sol aussi résolues soient-elles peuvent contribuer dans ce domaine? Suivre Jupiter c'est dans tous les cas intéressant pour les pro car il n'y a pas de sonde. Pour Mars je ne sais pas si des données amateurs sont encore utilisées par les pro avec toutes les sondes qui sont autour ? JLuc
  2. moisson d'images du Pic (Jupiter et autre :) )

    Merci Nunky, Antoine 80 Rastaman, oui tu as bien vu, c'est Monsieur Gypaète. Il passe là de temps en temps, mais c'est là première fois que je le vois là haut. Il faut dire que l'on est pas tout le temps dehors en journée. Je ne l'ai pas croisé souvent, mais c'est toujours aussi émouvant de le voir ! Pour ceux qui ne le connaissent pas, c'est le plus grand rapace d'Europe (3 mètres d'envergure), mais aussi le plus menacé. Je n'ai pas les derniers chiffres pour les Pyrénées, mais il doit en rester en ordre de grandeur 30 couples dans les Pyrénées françaises, ... Sa fragilité tient au fait qu'il arrive en fin de chaine alimentaire, car il se nourrit en grande parti d'os. Il n'élève qu'un jeune à la fois lorsque la nichée réussi, et pour se reproduire, il faut qu'il arrive vivant à l'âge de sa maturité sexuelle soit 7 ans !Merci Patry, oui tu as raison, lorsque les conditions sont mauvaises avoir du diamètre ça fait une belle jambe Ce qui facilite les choses par contre en temps normal c'est d'être au pic
  3. peut pas tout faire, et le visu fais moins parti de mes centres d'intérêt qu'avant, mais à mon sens, les beaux dessins méritent d'être montrés ici pour être largement vus
  4. moisson d'images du Pic (Jupiter et autre :) )

    quote:En gros selon des estimations il y a au dela de 250-300mm une divergence entre les résultats sur images et les prévisions en tenant compte du seeing, et du reste. c'est difficile à recouper. C'est important de le savoir car par exemple sur mars, un voile atmosphérique présent peut-il être rapporté dans de telles conditions (déja sur le papier). Je cherche une réponse autre que celle d'un mars express par exemple publiée chaque quinzaine et qui n'est que partielle et interprétée.j'ai du mal à te suivre Stan, qu'est ce que tu cherches à établir exactement et qu'est ce que Mars Express vient faire avec les histoires de seeing ? Si tu veux simplement établir la résolution théorique d'une image a partir des conditions météo et du diamètre de l'instrument ça reste très approximatif. Tout ça ne te dit rien sur le type de turbulence, l'angle d'isoplanétisme, la qualité de l'alignement optique, l'influence de la réfraction atmosphérique (chromatisme), la qualité de la mise au point, la qualité de l'optique, la qualité du traitement. Ca fait tellement de paramètres en équation que finalement le seul critère c'est le résultat final je pense. JLuc
  5. Jupiter, Ganymède et compagnie

    Elle sont vraiment superbe, c'est du bon boulot. L'ovalisation de Io mériterait d'être corrigé par une registration sur son disque je pense. Ca te permettrait peut être même de sortir des détails dessus qui sait. 1,3" ce n'est pas beaucoup plus petit que son voisin La Lame apporte un plus c'est évident. Question bête : avant de te lancer dans la fabrication délicate d'une lame, est ce que tu as étudié la piste du turbofilm de Baader (pour ceux qui ne connaissent pas c'est comme de l'astrosolar mais sans la couche métallique). J'ai vu assez de retour sur ce produit et la simplicité de la solution semble séduisante en théorie. Néanmoins même en fermant le tube il y a toujours une différence avec une lunette, c'est le fait que le faisceau fasse un aller retour dans le tube. Mais bon peu importe, car personne ne peut se payer une lunette de 350mm ni même de 300 .
  6. ALors ça ! Un dessin animé de Jupiter, c'est pour le moins original ! Bravo pour cette réalisation. JLuc
  7. ngc891 à l'arrache au C8

    C'est déjà pas mal. Plus qu'à la refaire lorsqu'elle est haute et qu'il fait beau. Pour la buée c'est facile à éviter avec un par buée (que tu peux confectionner avec un tapis de sol) ou bien une résistance chauffante.
  8. N7814 "the needle" LRGB au C8 du Nord

    Belle image, on la voit trop peu souvent en photo celle là ! Jluc
  9. MAP sur 350D

    C'est quoi comme Dobson, il est motorisé ? Tu n'as pas à "avoir les boules", de toute façon, mettons qu'il soit ouvert à 5 ton télescope, en atteignant le foyer, tu aurais une Jupiter de 70 pixels sur le capteur, soit 0,45mm, c'est peu, qui plus est sur un capteur couleur. Donc non seulement une Barlow te permettrait à priori d'atteindre le foyer mais en plus elle s'offrirait un échantillonnage plus adapté. Dans tous les cas, le reflex numérique reste peut adapté, mettons que tu mettes une Barlow 2x, avec le tirage de l'appareil, elle deviendra une 2,5x mettons, tu utiliseras alors seulement 0,025 millions des 8 millions de pixels générés à chaque déclenchement, donc au final un gros volume de donnés long à traité pour rien. Et il se pose plein de problèmes annexes comme évoqué plus haut, du type vibration du miroir et du rideau, cadence de prise de vue faible, etc, ... Si en plus tu n'as pas de motorisation tu as vraiment tous les ingrédients pour ne pas réussir une seule image regardable. JLuc http://www.astrophotography.fr/
  10. Images des sites Apollo depuis la Terre ?

    Pour faire un calcul à la louche. Mettons que les modules sur place fassent 10 mètres (je suis très large là), il se montrent à nous sous un angle de 0,005". Un télescope de 200mm a un pouvoir séparateur de 0,5". Il nous manque donc un bon facteur 100 pour y arriver. Donc même Hubble n'en est pas capable car il n'est "que" 12 fois plus gros que nos télescopes de 200mm. Io effectivement on y arrive, mais il est 250 fois plus gros qu'un détail de 10 mètres sur la Lune. A 1,3" plus exactement il peut être résolu tout juste par un 200mm, et plus facilement par les instruments de plus de 250mm. JLuc http://www.astrophotography.fr/
  11. Très chouette, tu surexpose de combien pour pouvoir utiliser l'appareil en mode auto dans de telles conditions ? A+ JLuc
  12. Pour de la webcam avec un 200, c'est très propre, belle dynamique. JLuc
  13. astro

    quote:JL tu triches, y'a de la gravité là... et en piqué tu finis dans le hachoir à jambon ... Certes, mais tu avoueras que c'est quand même osé de demander à une telle bande hurluberlus -pour certains franchement graves- d'imaginer un volume sans gravité Et hop ! Je plonge directe vers la sortie .... noooooon pas le hachoir
  14. ce matin invité bizarre

    Ca ressemble à un reflet, mais tu devrais l'avoir sur les deux images. Par contre ton avant plan est éclairé on dirait, si il y eu un coup de flash c'est peut être une poussière défocalisée proche de l'objectif.
  15. astro

    un bon gros ventilateur et hop
  16. moisson d'images du Pic (Jupiter et autre :) )

    Merci à tous pour vos commentaires quote:Superbe coucher de soleil, sur la 6eme image ça ressemble à un champignon atomique! Ha le pic, faudra que j'y fasse un tour un de ces quatres! Voilà un champignon atomique c'est exactement l'impression que ça m'a fait Et oui montes ! Là ce n'est pas le meilleur moment en été, mais l'automne c'est bien là haut. quote:17m ah ouais faut des gros capteurs... même en planétaire ... Oui en fait si tu prends une webcam ça ne fonctionne pas, trop grosse. Avec un capteur 1/4" donc ça ne rentre pas. Il faudrait donc un 1/3" comme une DMK 31AU, à la limite ça rentre, mais avec les bords de la planète au bords du capteur dans la hauteur, seulement quelques pixels de marge. Bref ce n'est pas terrible. Pour Jupiter c'est donc un capteur 1/2" minimum qu'il faut voilà ce que ça donne si on utilise une webcam : maintenant avec un capteur 1/2" pour 1,3 millions de pixels : Et donc forcément avec un tel échantillonnage il faut d'excellentes conditions pour pouvoir exploiter des images pleine bourre. quote:et le soleil encore jamais vu comme ça ! C'est qu'il faut que tu montes au pic alors Meier JLuc
  17. Bonnes Jupiter en IR... et tout le reste (11/12)

    Jolie série, les IR sont très fines. Au fait, tu as résolu tes problèmes optiques sur le 250 ? A+ JLuc
  18. Non mais est ce que tous les paramètre étaient équivalent par ailleurs ? Peut être que tu as visé à une déclinaison plus élevée et donc plus tolérante pour le guidage. Peut être qu'il y avait moins de vent. Peut être que ta lunette et ta caméra étaient mieux fixées, il pourrait y avoir plein d'explication en fait . JLuc
  19. Eclipse de soleil sur ganymede!

    Je me faisais une réflexion comme ça : imaginez un instant qq'un qui ne connait rien à l'astro, qui arrive ici voit autant de monde s'extasier devant ces deux billes minuscules qui se croisent. On doit passer pour des fous quand même certains jours JLuc
  20. M45 : Epsilon 160 + 350d

    Sur une image autant traitée avec des niveaux de fond à 0 c'est relativement irrécupérable, si tu nous mets un lien avec un fichier tiff, pic ou cpa couleur brute de décoffrage issu de l'addition c'est par contre récupérable presque facilement je pense. Il faut aussi si possible que le prétraitement ait été proprement fait.
  21. moisson d'images du Pic (Jupiter et autre :) )

    quote:alors là je suis sur le c..., des images à couper le souffle! et enfin tu postes M108, François nous l'avait montrée au pic j'avoue qu'avec laurent on attendait avec impatience la version finale... La résolution est assez extraordinaire, on voit bien le gain d'un très gros diamètre (qu'on n'arrive pas à avoir avec le t60, à cause entre autres de la grosse turbu locale...) Juju est très beau aussi, bonne résolution surtout pour les conditions difficiles, vous avez bien chopé l'impact. bravo pour ces images magnifiques donc, j'aime aussi bcp le rayon vert, très belle série!! Content que ça te plaise JB . Au T60 il y a certes la turbu locale, mais il y a aussi l'optique à revoir ce qui est déjà planifier, le télescope diffusera moins quand il ne sera plus astigmate, et surtout en échantillonnant à 1"/pix c'est assez difficile de sortir une image à 1", par contre on gagne sur le fait d'avoir un beau grand champ. Et une image grand champ à 2" de fwhm c'est magnifique (vous devez avoir dans tout ce que vous avez fait avec Laurent des images dans cet ordre de grandeur je pense). Là, M108 rentre au chausse pied à 17 mètres de foc c'est rude . Dans de bonnes conditions -ce qui arrive quand même-, et avec des pixels plus petits je pense qu'au moins sur des poses courtes et des objets brillants style NP ça doit être possible de faire 1" au T60, il faut surtout que le vent ne remonte pas le ravin sud, ... J'ai déjà sorti ça avec : http://astrosurf.com/eternity/temp/jupiter8aout200822h36.jpg alors que Jupiter était bien basse l'an dernier, ou encore ça en 2003 quelques semaines après l'opposition, là aussi elle était bien basse et c'était de la webcam à l'époque : http://www.astrosurf.com/eternity/images/planetes/grosplans/marst60.jpg Merci Stephane, et oui j'ai pensé à toi quand j'ai vu les tiennes, je vais moins dans les extrêmes niveau forme, mais il y a des similitudes, c'est amusant. Pour M108, les étoiles sont devenues un peu carrées avec un binning logiciel, on a essayé de corrigé ça en reprenant le traitement, mais j'ai peut être gardé un peu d'info de ce traitement précédent, je ne sais plus. C'est aussi très légèrement allongé. Pourquoi exactement je ne sais pas, sans doute le guidage, j'ai fait le choix de ne pas faire une sélection trop drastique pour avoir quand même de l'info (tu sais ce que c'est F/17 ... ) du coup il reste une légère ovalisation.Stan, quote:cependant les valeurs FWMH parlent assez peu pour moi. Selon Danjon qu'est ce que cela donnait? Il me semble que les images sont de "nature" equivalente à celles rapportées par les observateurs amateurs utilisant des 300-400mm. oui en gros c'est ça, c'est dans l'absolu ce que doit pouvoir sortir un télescope de 400mm dans l'infrarouge je pense. Il y a de belles choses faites dans l'hémisphère sud en ce moment, là ou le pic et le T1M se démarquent c'est qu'ils permettent dans tous les cas de sortir du lot pour une latitude donnée. Je crois même que la Mars que l'on a fait en 2007 est vraiment dans le haut du panier toute latitudes confondues, alors qu'on l'a faite nettement avant l'opposition : http://www.astrophotography.fr/pic2009/mars18nov20072_dauvergneC.jpg quote:ce n'est pas ici de nature à créer une discussion chaude mais en y regardant de près sur chaque image rapportée je suis à évaluer une finesse d'image en comparant avec le diamètre utilisé. Reste à donner aussi le niveau réelle de turbulence dans la m^me zone de ciel ainsi que les paramètres d'exposition. Les paramètres, c'est 1/4s dans les deux cas sur des avis de 45 secondes. Te donner exactement le niveau de stabilité sur les images de Jupiter, je n'en sais rien, il n'y a pas de seeing monitor là haut, ça doit correspondre en ordre de grandeur à un R0 de 200 mm, très à la louche (ce qui est très bien déjà, mais un peu juste pour le T1M). Je ne vais pas parler en échelle de Danjon car elle dépend du diamètre utilisé, je ne la trouve pas particulièrement parlante. De plus c'est assez empirique, ce qui est évalué à un instant T à l'oculaire n'est pas forcément valable au moment de la prise de vue. Quant à la M108, la FWHM de 1" c'est plutôt bon, il est assez difficile de descendre en dessous. Pour te donner un ordre d'idée, en plaine les images sont souvent limitées à des fwhm de 3 à 4" en ciel profond, et ceux qui sortent les meilleures images (en dehors des télescopes géants dans des sites encore meilleurs à Hawaï ou au Chili) sont à 0,8, 0,9". quote:Il y a aussi une photo de mars ou 2? Bons ciels. Non, pas eu l'occasion. Merci J-Patrick. j'espère quand même arriver à sortir mieux un jour et que l'on se lasse un peu de celles-là Merci Marc, ça se défend, mais heureusement qu'il y a l'infrarouge. C'est bon pour le seeing, et en plus le chromatisme lié à la réfraction atmosphérique est moins important des ces longueurs d'onde ça doit jouer aussi. Bon ciel Jean-Luc
  22. Certes, mais tu as ton job des les profondeurs zénithales, ça aide. JLuc
  23. Lune au 250 du 120809.

    Pour la collim tu as du mieux. Tu devrais vraiment faire des images de star test à la webcam un de ces jours voir si il n'y a pas un autre paramètre à optimiser (à mon avis oui). En tout cas il y a du mieux, beau boulot (bon je vais rien dire pour le petit trou au terminateur je sais qu'un accident est si vite arrivé A+ JLuc
  24. Cool, j'ai hâte de voir ça. Déjà là c'est la classe internationale une image comme ça. Il faudra quand même avoir un rayon vert docile à la bonne date A bientôtJLuc
  25. moisson d'images du Pic (Jupiter et autre :) )

    Merci Alexandre Effectivement c'est l'époque quote:Et bien …du F: 17, FWHM à 1" pour certaines des poses de 20 minutes ! Le 1 M se défend sacrement !! J'aimerais bien avoir le même à la maison !! ;-)Tu serais bien encombré en plaine avec 17 mètres de foc , il faudrait un réducteur balaise Déjà là sur les pixels de 9µm de la STL ça fait du 0,11"/pix, c'est beaucoup trop en ciel profond. Il y a eu des poses plus courtes avec des pics à 0,8", donc un échantillonnage de 0,2 à 0,3"/pix suffirait. Là ce n'était qu'un test dans tous les cas, prochainement une nouvelle caméra entrera en service avec des pixels plus gros et un réducteur. Ca lui fera du 0,2"/pix je crois. C'est encore un peu fort pour faire des images du ciel profond, mais pour l'astrométrie et la photométrie des astéroïdes ce sera très bien. En planétaire, le télescope travaille à 17 mètres de focale également, mais avec des pixels plus petits. Là aussi c'est un peu fort lorsque les conditions sont seulement moyennes comme là. Mais lorsque ça devient vraiment bon, c'est l'échantillonnage qu'il faut selon moi A+ JLuc