jldauvergne

Member
  • Content count

    18379
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    47
  • Country

    France

jldauvergne last won the day on October 3

jldauvergne had the most liked content!

Community Reputation

11888 Excellent

About jldauvergne

Personal Information

  • Hobbies
    Système solaire
  • Adress
    Terre
  1. TEC 200FL f/8 vs TEC 200FL f/11

    Ce graph est top. Ca tend à montrer que ça ne tient pas très comme règle en effet, et ça complète bien les simulations que j'ai fait qui montrent la même chose.
  2. TEC 200FL f/8 vs TEC 200FL f/11

    SI tu fais une poutre de Michelson c'est un peu plus simple. Mais pour le moment au niveau amateur il n'y a que @brizhell qui fait ça. Mais il est fort et il est un peu fou sur ce sujet là.
  3. TEC 200FL f/8 vs TEC 200FL f/11

    Et sont en Altaz, ce qui permet d'avoir de la rotation de champ bien utile en interférométrie. Après je ne sais pas comment ils reconstruisent les images à partir des différents angles observation, c'est un peu de la magie noire pour moi, mais ils y arrivent. Dans le cas de l'EHT ça a quand même pris des mois (voir des années) pour faire la recombinaison et produire les premières images des trous noirs. Mais la technique est encore un peu différente de celle du visible.
  4. TEC 200FL f/8 vs TEC 200FL f/11

    Ben t'embête pas à observer en L la prochaine fois, mets directement le filtre V
  5. TEC 200FL f/8 vs TEC 200FL f/11

    Je n'ai jamais entendu parler de cette règle. Je prends un cas un peu fort de L150 parfaite, vs T300 obstrué à 50% (ça existe). On voit bien que l'image de la lunette est bien plus contrastée, mais on sent que le télescope a peut être des détails un peu plus fins mais tellement peu contrastés que franchement on ne les voit pas. Les courbes de MTF sont tellement différentes que je pense qu'une règle en D-O ça ne peut pas fonctionner, ou alors dans une plage d'Obstruction très limitée. A l'autre bout du spectre de comparaison, je défend qu'un télescope obstrué à 15/20% fera aussi bien (ou quasi) qu'une lunette de même diamètre. Car on a diminution de l'EER par le secondaire d'un côté, et par le chromatisme et le sphérochromatisme de l'autre. Ca je ne peux pas le simuler parfaitement. Donc je montre un T300 à 20% vs une L300 avec un défaut de focus de L/10 PTV et de sphéricité de L/10 PTV (je suis optimiste) J'ai été obligé d'annoter pour que vous voyez qui est lunette, qui est télescope. Ce cas précédent est proche de celui décrit par David (23% d'obstruction, et on sent bien que ça ne marche pas). Mais peut être que la règle empirique s'applique bien pour les obstructions de Monsieur Tout le monde ? Allons voir. Puisque je ne peux pas bien simuler les défaut de la lunette, bien disons que c'est un quadruplet, ou bien qu'elle est à f/20, ou bien que l'on a mis un filtre jaune, enfin bref qu'elle est quasi parfaite. Je donne ainsi un avantage à la lunette. Je vais donc partir sur un télescope obstrué à 30%, comme ça on est quelque part vers les Mak/Mewlon et entre les Newton et les SCT. Et donc on compare un T300 à une lunette de 300-90=210 mm On voit que l'on a pas un gouffre sur le contraste global de l'image, les différences sont subtiles. On voit que sur les fins détails, le télescope reste devant. Mais sans doute que ce sont des détails difficile à voir en observation visuelle et donc que peut être que le rendu dans la vrai vie sera plus proche entre les deux instruments que sur cette simulation. Ca me conforte dans le terme d'"APO like" que l'on m'a repproché quand je parle de ce que je vois dans le Mewlon 250. Ce qui est certain, c'est que si on ajoute des défauts au télescope, son contraste sur les fréquences moyennes va s'effondrer assez vite et donner un certain avantage au rendu de la lunette au premier regard. De plus, beaucoup de télescopes amateurs sont plutôt autour de 35% en plus d'avoir des optiques imparfaites et souvent mal alignées, donc si on va par là on fait facilement remonter la lunette devant ça va de soit. Je peux simuler ça encore. Je repars de 30% et je lui mets du L/3 PTV L/13 RMS, c'est très représentatif de pas mal de télescopes amateurs avec de l'aberration de sphéricité et un tout petit résidu de coma. Là on voit clairement que le contraste des gros détails commence à chuter significativement. Donc l'aspect dans les deux instruments risque d'être plus flatteur dans la lunette que dans le télescope même si le télescope sera capable d'en montrer plus en imagerie, et peut être en visuel si vous mettrez Fred Burgot derrière. Je précise que tout ça est fait dans Aberrator si quelqu'un veut discuter de la pertinence de la méthode, il peut. Je n'ai pas une connaissance biblique de ce soft.
  6. oui si on peut, c'est encore mieux. Qui peut le plus, ...
  7. NGC700 a la Halley

    merci. On essaye
  8. Avec laP1 je ne fais même pas de dark. C'est pour dire !
  9. oui, oui, oui Il n'y a pas un gouffre mais moins de signal thermique. En tout cas sur les Player One. Sur les ZWO je ne sais pas. P1 a un traitement spécifique sur les pixels foireux. En sensibilité c'est voisin, mais en bruit de lecture c'est encore plus bas, donc on gagne.
  10. NGC700 a la Halley

    Tout pareil, il vient d'y en avoir une dans les PA à 150€. Je l'ai loupé c'est parti en moins de 1h. C'est filtré sur n7000 ? Belle image en tout cas.
  11. Superbe la démo. La CH4 est démente, et l'UV n'est pas en reste. Etonnant oui ce seullage, je n'ai jamais eu ça. Dans l'absolu je pense qu'on devrait toujours enlever le dark (à la prise de vue si besoin), et on zappe cette étape, mais c'est peut être là qu'est le loup.
  12. TEC 200FL f/8 vs TEC 200FL f/11

    Je viens d'en tester un (ça se retrouve sur le site de c&e), ce n'est pas si médiocre que ça. Le fait d'être en altaz évite bien des problèmes. Et on voit qu'en planétaire c'est totalement viable. Bien entendu qu'une architecture SV est bien plus belle, plus noble et supportera les contraintes d'un mouvement équatorial. Il t'avait conseillé quelle autre base ?
  13. tu as pris beaucoup d'avance sur Mars ! Je suis à la traine (pas même une image). Belle synthèse en tout cas.