jldauvergne

Member
  • Content count

    12475
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    13
  • Country

    France

Posts posted by jldauvergne


  1. Il y a 7 heures, Gabm12 a dit :

    je me retrouve avec le porte oculaire qui apparaît quant je suis en intra. donc, il faut que je ....

    Je ne pense pas que ça pose de soucis pour une décomposition en Zernike. 
    Ce que fait le logiciel c'est prendre une liste de formes de défauts "simples" genre coma, astigmatisme, etc et voir combien il faut mettre de chaque pour décrire la forme du front d'onde de ton télescope. Le PO en intrafocale ne doit pas empêcher le logiciel de calculer quelle combinaison de polynôme décrit le mieux l'optique. Dit autrement il va extrapoler cette partie là du front d'onde. Par contre dans un cas comme celui-là il est judicieux de limiter l'analyse aux 15/20 premiers polynômes. Si en ajouter plus fait diverger le résultat c'est que l'ombre de ton PO influe sur un polynôme d'ordre élevé. 
    Dans la pratique, presque tout se joue en général dans les 15/16 premiers polynômes car on est souvent dominé par l'astig, le trefoil ou l’aberration de sphéricité.

    • Like 1

  2. Il y a 4 heures, zeubeu a dit :

    Maintenant s'il faut utiliser un instrument tel quel sorti du magasin, ya que l'APO qui va gagner et quel que soit le diamètre : on va retomber encore une fois sur la FS60 :-)

    Modulo la collim relativement stable, sur le Mewlon 250 je n'ai touché à rien d'autres (à part laver le miroir bien entendu).

    Il y a 4 heures, zeubeu a dit :

    Un C14 avec miroir bloqué et tube ventilé il va cartonner, et pourtant l'optique est moisie comparé à un newton miroir superpoli... Tout ça aussi pour dire que le budget mis dans le tube n'est pas gage de réussite non plus.

    Oui et non, tous les C14 ne sont pas égaux. Quand tu vois les couches bleues de Damian tu vois que son C14 est quasi un OVNI. On sait qu'un autre C14 bien connu, désormais entre les mains de @Simon Fabre sort du lot (en plus d'avoir été bien bricolé).
    On la connait cette disparité de production. 
    Pour illustrer, 2 C11. Je ne dis pas à qui ça appartient, je peux juste préciser qu'un des 2 n'est plus à moi :)
    Ben clairement, observer avec l'un ou l'autre ce n'est pas la même histoire. Et celui qui a fait son star test sur une étoile bleue a plutôt tiré un bon numéro. Ce n'est pas une optique de ouf mais ça commence à devenir sympa à ce niveau là. Reste à batailler pour la collim (comme le montre le star test). 
    c11.gif.cc0b9deb6011025d7faa231765daf410.gif2019-06-03-2328_5-L_l4_ap24.gif.86b7bd640f43d2673b03dbb828e95505.gif.5906a6f5326e82bffa07354e3416781e.gif

    • Like 2
    • Thanks 1

  3. il y a 14 minutes, fred-burgeot a dit :

    C'est déjà sensible en passant de 400 à 500, si je donne cet exemple du T1m c'est parce qu'il est extrême :)

    Je parle pour le visuel, mais c'est bien ce que tu privilégies.

    C'est intéressant ce que tu dis, je crois que ça met le doigts exactement sur le petit point incompréhension entre les uns et les autres dans cette discussion. Ce que tu dis souligne bien que le tube idéal en visuel n'est pas forcément le même qu'en imagerie si on est dans une recherche d'efficacité. C'est vrai que la perception des couleur change tellement avec le diamètre ! 
    Avec winjupos et les caméras que l'on a maintenant, le manque de signal on s'en fout, et on voit quel bon spectaculaire ça a fait faire aux résultats. 

    • Like 1

  4. Il y a 8 heures, zeubeu a dit :

    Merci de ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit...

    J'ai dit que le ciel limitait les instruments , et ce quels qu'ils soient. Et qu'un newton ça sera pas moins bien qu'autre chose quand les conditions sont bonnes.

    Tu vois j'en ai eu des tas des instruments différents moi aussi, mais toujours avec un mauvais seeing à cause d'un site pourri, alors je pourrai conclure que toutes les formules optiques sont merdiques  ?

     

    Toi tu as des instruments qui font des images extraordinaires quel que soit les conditions de turbu ?

    T'es un monstre , mais on le savait déjà :-) (sauf pour utiliser un C11 apparemment)

    J'ai bien compris ce que tu disais. Mais j'insiste pour obtenir un bon résultat la qualité de l'instrument est primordial autant que le ciel. 
    Si le seeing est chatouilleux, il est difficile de bien collimater, donc si tu es bien collimaté d'entrée de jeu ça aide. 
    Ensuite et surtout les défauts de l'instrument se cumulent à ceux du ciel, donc si l'instrument est très bon tu dois faire face à une seul problème et pas 2. Et non, mon instrument ne s'en sort pas quelques soient les conditions, avec un jet stream très fort on ne peut rien faire, là c'est plié, tout le monde est au tapis. Par contre sur des conditions moyennes avec de la turbu plus basse là il peut s'en sortir là où d'autres tubes se seraient foutus dans le mur. 
    Un exemple concret :  voilà une observation de Saturne où je pensais rien pouvoir tirer. Avoue que c'est pas top, ...

    Et ben une fois traité, on obtient une image -certes pas parfaite- mais bien sauvées des eaux. J'étais très très surpris.
    5debba020d982_2019-09-05-1942_5-L-Saturn_ZWOASI290MMMini_lapl6_ap116h.jpg.01bb9e9061722fa46926ebf1fc2f58e6.jpg

    Et sinon pour illustrer ce que ça apporte de partir d'une belle optique voilà ce que ça donne dans des conditions assez bonnes. 
    Je n'ai pas l'impression que beaucoup de tubes de cette classe de diamètre en montent autant sur les brutes. 

    Si tu peux les vidéo va les voir sur youtube, elles sont trop étirées ici. Je précise aussi que la compression youtube massacre ce genre de vidéo, c'est meilleur en brut. 

    • Like 5

  5. il y a une heure, zeubeu a dit :

    Si on t'écoute, si on a pas un newton Stellarzac ou un Cassegrain haut de gamme on peut pas faire de planétaire...

    Merci de ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit. Je parle de mon point de vue personnel avec une recherche d'efficacité. On peut bien entendu faire des choses avec de nombreux Newton mais c'est plus facile avec un télescope de bonne facture quelque soit sa combinaison optique.

    il y a une heure, zeubeu a dit :

    Comment ils font les gars avec des C14 avec leur primaire à lambda/2 qui se balade ? Tu pourra pas nier que les C14 sortent quand même de bonnes images en planétaire. Et pourtant c'est pas le top de la qualité optique !

    Discute avec les utilisateurs de C14, tu verras que soit pour y arriver ils bataillent et ont beaucoup de mérite avec une collim sans cesse refaite, soit ils ont des tube modifiés et optimisés, soit encore des Edge plus tolérants. Principe de base, déjà faire en sorte que le primaire ne se balade plus justement. 
     

    il y a une heure, zeubeu a dit :

    Le ciel est le seul élément qui dictera si on peut faire de la HR ou pas, et affirmer que tel ou tel instrument sera meilleur qu'un autre c'est pas très réaliste.

    SI tu es persuadé que l'instrument a peu d'importance dans la facilité à obtenir le résultat, je ne vais pas me fatiguer à te persuader du contraire. C'est ton point de vu, je le respecte, et ce n'est pas grave que l'on ne soit pas d'accord, ce n'est pas la 1ere fois ;)

    Du planétaire ça fait 25 ans que j'en fais, et des tubes j'en ai eu des caisses et des caisses entre les mains, probablement plus que quiconque ici d'ailleurs. Je sais quels tubes j'ai pu pousser au bout et pourquoi, et quels tubes je n'ai pas pu pousser au bout et pourquoi. Après chacun son expérience et ses certitudes. Les miennes évoluent avec le temps d'ailleurs, j'ai trop longtemps négligé l'apport de l'état de surface en planétaire par exemple.


  6. Il y a 5 heures, JD a dit :

    à la mécanique et la collimation stable et avec 20% d'obstruction (contre 32% pour un Mewlon :|).

    Stable à quel point ? Tu fais de l'imagerie ? J'ai fini par me rendre compte qu'il faut se méfier du rendu de la figure de diffraction en observation visuelle, si tu vois l'anneau qui fait le tour ça ne veut pas dire qu'il est homogène, et l’œil nous trompe assez facilement avec se réponse log. Du coup maintenant je regarde à la caméra et si ce n'est pas assez stable je stacke des images. La façon dont la lumière est diffusée autour des planètes après ondelettes est aussi un bon indicateur, sauf astre au contour non homogène, genre Mars gibbeuse. 
    C'est important de différencier les deux car on sort plus d'infos en imagerie qu'en observation visuelle. 
    En particulier avec les Mewlon je cherche toujours à gratter en résolution dans le bleu faute d'avoir du diamètre. 
    Et on peut dire que ça paye. 
    2019-06-01-0200_0-LL-Jupiter_ALTAIRGP224C_lapl6_ap119.png.jpg.160a63f48b6a50245bab883f42ff4394.jpg

     

    Après super pour les 20% d'obstruction c'est vraiment bien, mais si de l'autre côté tu es obligé de filtrer pour effacer les aigrettes c'est dommage. Je ne sais pas ce qu'il en est sur le µ300, mais sur le 250 cet aspect est bien géré (à mon avis je les verrai quand même à l'opposition de Mars l'an prochain, on verra). Au 210 par contre c'est ok sur Saturne mais pas sur Jupiter. Les images sont belles mais on prend vite goût à se passer de ces aigrettes. Dans le µ300 je suppose qu'elle  redeviennent visibles avec la solution à 4 branches. 

    En tout cas pas de raison d'opposer une formule à une autre. Tu as un très beau télescope. Il est balcon incompatible, et pour avoir déjà utilisé un SV même plus petit en planétaire je peux te garantir que ce n'est pas simple d'en tirer parti à 100 en imagerie. A commencer par la prise au vent, mais ce n'est qu'une des difficultés. @Billyjoe avait été plus doué que moi à ce jeu là (ce qui prouve que l'on peut faire de belles choses). Quoi qu'il en soit perso je cherche de l'efficacité pour produire un maximum de données à partager avec les chercheurs, et même un Dobson bien maîtrisé ne répond pas à mon avis à ce soucis d'efficacité. @wilexpel peut témoigner aussi que le challenge est à chaque fois beaucoup plus grand pour lui quand on observe en même temps car il doit gérer beaucoup plus de réglages, et faire face à d'autres difficultés nombreuses, comme une mise au point moins incisive, les problèmes thermiques parfois, etc ... Au final il produit des images extraordinaires, mais un peu moins souvent et avec beaucoup plus de mérite que moi. 

    • Like 1

  7. il y a 10 minutes, messier63 a dit :

    Avant l'ADC et tout en vissant uniquement en vissant.

    Oui je connais bien cet accessoires, mais est ce vraiment suffisant entre la précision mécanique obtenue, la précision d'alignement du laser, la précision de ton réglage avec cet outil, et la précision du préréglage ADC. 

    Surtout si on parle d'un Newton f/4 ou moins franchement je n'y crois pas trop, ce sont les même problème de coma en ordre de grandeur que sur le Mewlon et franchement pour être 100% parfait il faut être tellement pointu. Sur le capteur je suis à f/24, changer la position de la planète de 2 mm ça a une incidence. Donc sans la barlow tu as besoin d'une précision de l'ordre du mm. C'est chaud. Tu as intérêt à utiliser le laser barlow montée d'ailleurs, mais de nouveau attention aux flexion. Il faut en plus s'assurer que la sortie du laser est à la même position que le capteur de la caméra ce qui n'est pas forcément trivial. Sur ces laser la tête est dans le PO alors que sur nos caméras le capteur est souvent en dehors (pas toujours, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai pris une version mini de l'ASI 290)


  8. il y a 14 minutes, Sébastien Lebouc a dit :

    Faudrait que tu regardes un jour dans un Stellarzac

    +1 pour Stellarzac, c'est plus confidentiel comme production, et je n'ai jamais utilisé, mais connaissant Fred je n'ai aucun doute sur les qualités mécaniques. 

     

    Là où j'ai plus de mal à vous suivre toi et @messier63, c'est sur le laser de collimation. Le modèle qui donnerait un alignement parfait je ne le connais pas, et quand bien même il existerait, il faudrait m'expliquer comme vous vous démerdez pour gérer la décollimation induite par l'ADC. On peut monter le laser sur l'ADC j'imagine mais il faut dans ce cas que l'ADC soit bien dans la bonne configuration d'utilisation et que ce montage n'induise pas de flexion. Je suis sceptique. 
    Après voir plus haut la collimation n'est qu'un des soucis qui se pose avec le Newton de base, et tu avoueras qu'évoquer un Newton Stellarzac on n'est plus dans le Newton de base justement. 
    Et encore une fois je ne dénigre pas le Newton. 
    Au delà des performances constatées en moyennes avec ces instruments, il y a aussi de nombreux autres aspects pratiques que j'évoquais plus haut. Comme évoque aussi  Olili, la position d'observation est confortable sur un Cassegrain, et dans mon cas sur un balcon la question du Newton ne se pose même pas. 


  9. Il y a 16 heures, Christophe Pellier a dit :

    J'ai d'autres noms à te proposer, en commençant par Dobson = Newton, y'a que la monture qui change et depuis l'année dernière on sait qu'en planétaire la monture dobson n'a plus rien à envier à l'équato. Phil Miles avec son 500 en Australie, CD sur ce forum avec son bête Skywatcher 305 (regardez bien ce qu'il a sorti...),  Marco Guidi (dob 600 en Italie)... bref il faut savoir retrancher certains paramètres comme le fantasme de l'instrument de luxe, et certaines raisons historiques qui font que la plupart des gens associent encore le Newton à l'instrumentation des débutants sans aucune raison objective. Le jour où les observateurs se rendront compte de tous ces paramètres, certains fabricants auront des soucis à se faire et d'autres beaucoup moins.

    Phil Miles il me semble a un télescope avec un peu le même ADN que celui d'Anthony. Ce n'est pas le Newton de Mr tout le monde. On peut en effet faire des Newton optimisés façon Mad Max mais il suffit de voir celui d'Anthony pour mesurer le boulot et les compétences  que ça représente. Et pour refaire le même bonne chance, à commencer par le primaire tenu par le centre, ...
    Les autres je veux bien des images en exemple. Je ne les connais pas (désolé). Quelle est leur régularité de production ? Est ce qu'ils sont à 100% de ce que peux produire leur tube ? 
    Franchement je ne dénigre par les Newton, c'est la solution économique évidente quand on ne peut pas casser la tirelire. Il faut la promouvoir.
    Dans le commerce je ne connais pas de Newton qui offre les qualités que l'on trouve sur certains instrument de la famille Cassegrain haut de gamme (à part peut être Skyvision). Un télescope qui tient mal la collimation est un mauvais télescope pour le planétaire. Quant tu dois faire Jupiter au coucher du Soleil ou Vénus en plein jour tu ne peux pas collimater. Ajoute à ça les qualités thermiques, les qualités en terme de bafflage, la qualité du barillet et enfin cerise sur le gâteau l'état de surface du miroir, qui est finalement un paramètre plus important encore que ce que je pensais avant en planétaire. 
    Donc que des gens dont tu fais partis soient très débrouillards avec des solutions de compromis je n'en doute pas et je ne dénigre pas bien au contraire. Mais perso j'ai eu un C11 pour monter en diamètre, j'ai demandé le divorce après seulement 2 mois car j'avais perdu toutes les qualité énoncées plus haut que l'on a sur un Mewlon et quelques rares autres tubes. Et j'ai basculé dans le déraisonnable, c'est à dire emprunter à la banque pour avoir le tube que je voulais. Donc un peu comme sur les choix de Olili on peut voir ça comme de la déraison, ça en est. Le planétaire est à mon sens tellement exigeants que si on doit à chaque fois se débattre au milieu des contingences techniques on perd en efficacité.  

    • Like 1
    • Love 1

  10. il y a 46 minutes, JD a dit :

    pourquoi tu veux à tout prix un cassegrain.

    Moi m'sieur, moi m'sieur, je peux répondre à sa place ? :) Absence d'araignée, obstruction faible, prise au vent limitée, miroir loin du sol, miroir tenu pas le centre, et collimation stable pour les bons élèves de cette catégorie. 
     

     

    il y a 48 minutes, JD a dit :

    Mon 500 actuel coûte la moitié du prix d'un mewlon 300 et l'écrasera en visuel n'importe où et n'importe quel jour de l'année.

    C'est très rare que l'on voit un gros Dobson concurrencer les bons tubes de la famille des Cassegrain. A part Wess Higgins et @Billyjoe aucun autre exemple ne me vient à l'esprit. Oups pardon j'oubliais Anthony Wesley, mais ce n'est pas un dobson déjà, le Newton est sur une monture et il y a un niveau d'optimisation de dingue, à coup de ventilos, de pelletiers et de miroir primaire tenu par le centre. 

    • Like 1

  11. il y a 16 minutes, asp06 a dit :

    je suis le seul à être gêné par une étoile artificielle à 20 mètres avec un 200 à f/5?

    Non mais vu que le test ne sort pas d'aberration de sphéricité, c'est un soucis au second ordre. 
    Ceci dit à  cette distance il devrait en révéler, c'est le polynôme le plus fort mais il reste faible en valeur absolue. A moins que par hasard l'aberration induite soit inverse de celle du télescope, .... 


  12. il y a 3 minutes, Gabm12 a dit :

    Si je change d’appareil de prise de vue et que j'utilise un 1000D à la place de la cam, je pourrais comparer les résultats ?

    De base il faut faire la mesure plusieurs fois que ce soit avec une caméra ou un eos peut importe. Il faut traiter l'image bien entendu sinon la mesure n'a pas de sens. 
    Si tu as plusieurs mesures qui se recoupe polynôme par polynôme c'est encourageant, mais ça ne te garanti pas que ce soit fiable d'après la dernière expérience que j'ai fait. 

    • Like 1

  13. Il y a 9 heures, Gabm12 a dit :

    200/1000 Skywatcher avec une asi224mc a

    Il y a eu une discussion il y a encore peu de temps sur la fiabilité de Winroddier, sur un fil lancé par @Bernard_Bayle Je passais pour le mauvais coucheur de service en remettant en question la fiabilité de la méthode. Mais Bernard semblait avoir des résultats qui se recoupaient entre eux. Je me suis donc remis en question comme il convient de le faire dans de telles circonstances, et je me suis prêté au jeu une Nième fois pour voir si j'arrive à recouper ce test avec un moyen de métrologie éprouvé. J'ai fait 3 mesures, elles convergent toutes les 3 en ordre de gardeur et 2 convergent de façon spectaculaire polynôme par polynôme. 
    Eureka ! je me suis dit, enfin, ça y est j'arrive à sortir quelque chose de ce test.

    Sauf que, .... la forme du front d'onde est bonne, mais son amplitude ne l'est pas. 
    Je n'avais pas publié le résultat, mais bon si quelqu'un relance le sujet, voici ce test. 
    roddierapresreglage2.thumb.jpg.986003216bf026e415de201cd8007da5.jpg.01cb2459aaba828ce8a33c779ec34ebd.jpg

    Ce télescope est le Bresser 130 dont le test a été publié dans le précédent C&E. En le passant au Shack Hartman il s'est avéré présenter des valeurs 2 fois plus faibles en PTV et en RMS. 
    Je ne questionne pas la méthode de Roddier en temps que tel, on connait son histoire, mais je me pose toujours des questions sur le logiciel. 
    Est ce qu'il n'y a pas un facteur 2 qui traîne quelque part tout simplement ?
    Toujours est-il que je persiste à penser qu'il y a quelque chose de pas fiable dans ce logiciel, ou bien un problème de trop grande sensibilité de la méthode, mais c'est difficile dans ce cas d'expliquer comment on peut produire plusieurs mesures fausses qui se recoupent entre elles. 
    Si je suis la source de l'erreur, si j'ai oublié de cocher une case X2 quelque part qu'on me l'indique car ça fait plus de 10 ans que je suis dans l'erreur dans ce cas depuis la première fois que j'ai utilisé ce soft. Mais il me semble avoir tout bien lu et respecté la procédure préconisée. 

     

    Bref, je ne veux pas te décevoir, mais L/8 sur un instrument Syntha je n'ai jamais vu alors que j'en ai testé pas mal, et le résultat de ta mesure est peu plausible. Par contre si il y a une erreur d'un facteur 2 ça reste très bon et représentatif des perfs possibles sur les optiques sorties de cette usine. A voir tes images intra/extra ça me semble plausible que tu sois dans ces ordre de grandeur là. On voit aussi assez bien le mamelonage sur tes images, typique de ce genre d'optique. Tu as par contre une forme globale excellente, si cette optique était reprise par un artisan juste pour doucir un peu la surface, ça deviendrait une F1. 


    En voyant tes images je ne demande quand même si tu n'as pas un peu trop défocalisé ? Est ce que tu as utilisé le petit outils fourni avec le soft pour être conforme aux limites préconisées ? 

    Ce serait bien que @Frédéric Lequèvre vienne nous éclairer. Si il y a bien quelqu'un capable de comprendre les difficultés que l'on rencontre c'est lui, et si ça se trouve il y a juste une paille à corriger dans le code du logiciel. Si il pouvait devenir fiable je serai vraiment le 1er à le valoriser, sur le papier c'est un super outil. 

    • Like 1

  14. à l’instant, STF8LZOS6 a dit :

    Par amateur, je pense à 90/95% des astrams. Pour les 5% restant, ou peut-être moins, je ne considère plus cela comme de l'amateurisme....pour ce payer ce genre de télescope, et 2X en coût plus pour ce payer l'observatoire et le matos pour le faire fonctionner correctement....

    C'est qu'une question de compte en banque. Sur ce genre d'instruments tu as pas mal d'achats de gus qui vont les utiliser un fois tous les 36 du mois car ils ont déjà une vie très remplie par leur boulot et tout ce que leur pognon leur offre comme possibilité de trucs funs à faire dans la vie. Amateur ça veut juste dire aimer, ce n'est pas la somme que l'on met dedans qui détermine ne niveau de passion. 
    L'observatoire en effet si on part sur un Mak de 400, mais un tel tube doit coûter plus de 50 000€. Tu n'as pas besoin de 100 000€ pour te faire un observatoire (ou alors il sera en version très luxueuse). 
    Il suffit de voir le nombre d'abris à toit roulant sur le forum. 
    Quant-à la monture, une EQ8 ne coûte pas très cher et encaisse 50 kg. 

    • Like 1

  15. il y a 41 minutes, Olili a dit :

    @jldauvergne Je t'ai envoyé quelques photos de ma future acquisition. Tu avais l'air de très bien comprendre mon choix!

    grave. C'est comme quand tu évoques la possibilité de me donner (enfin presque) le µ-300. D'abord je me suis dit hahahaha, n'importe quoi, de toute façon je suis journaliste et pas trader et pi j'ai déjà fait une croix dessus il est trop lourd en plus d'être trop cher. 1/2 journée passe et une petite voix intérieure "wait !!!!! µ300 ? Vous avez bien dit M-e-w-l-o-n trois cent, le truc qui passe en occasion aussi souvent que les grandes comètes ne pointent leur nez des confins du système solaire ? Nom d'un petit bonhomme, Jésus, Marie Joseph si vous avez existé un jour même dans la 4e dimension, pardonnez moi". 
    Mais bon une fois que j'ai dit ça, j'oppose quand même ce choix déraisonnable et donc indispensable, à un autre choix raisonnable et donc très facultatif (que moi je ne ferai pas) : céder un µ300. Y a qu'à voir j'en ai déjà deux des Mewlon c'est bien que j'ai trouvé plein de raisons irrationnelles de le garder :) 


  16. il y a 30 minutes, STF8LZOS6 a dit :

    pas vraiment fait pour des amateurs. Regardez la taille du ménisque du 400mm Maksutov.

    Fait pour qui alors ? Les pro n'achètent plus trop de télescopes de 30 à 40 cm. 
     

     

    il y a 31 minutes, STF8LZOS6 a dit :

    Je considérerai qu'il faut 1/3 instrument et 2/3 pour le reste à la louche...du moins c'est ce que je ferai....sinon autant s'acheter un dobson industriel plus gros.

    Vu les prix de ces tubes rajouter 3 fois le prix en par buée, ventilateur, résistance chauffante, clim de coupole, ça me semble beaucoup. 

     

    La réalité est à mon avis plus simple, les grosses apo et les gros Mak il y a des gens passionnés et qui ont les moyens de se les payer, et ils cherchent tout simplement ce genre apo like qu'offrent finalement peu d'instrument. 
    Il y a aussi le côté irrationnel amoureux de belles optiques. Olili est totalement là dedans j'ai l'impression et je comprends très bien ce plaisir de posséder un instrument rare, radical, et très pointu. Dans une très moindre mesure c'est ce que j'ai aussi avec le µ250. Quoi que je cherchais avec ce tube de la facilité et de l'efficacité, un mak 300 semble de toute façon moins souple d'utilisation. 

    Sans aller jusque là, il faut voir le nombre d'utilisateur d'APO de 150 à 180 mm. Ce n'est pas forcément le choix le plus rationnel, comme dans le cas du mak de 300 sans doute qu'un Newton de 400 ferait mieux dans certaines conditions, mais c'est juste un autre délire. 

    • Like 1