pierre_charpentier

Member
  • Content count

    274
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

5 Neutral

About pierre_charpentier

  • Rank
    Active Member
  1. Apogée ALTA U8300 perdue par la poste

    Bonjour, La poste a "perdu" mon colis contenant une caméra Apogée ALTA U8300 N° de série 100396 Le colis a été perdu du coté de GAP (05), la caméra était en panne, je la retournais au vendeur (Messier63) pour remboursement ou réparation. Donc, si vous la voyez passer, ne l'achetez pas, elle est en panne, et prévenez moi. Merci d'avance. Pierre Charpentier
  2. Hello Jean, La cavité de 100µm, c'était une idée séduisante. Je l'avais utilisée avant de mettre les micro ballons. Sur le SF6, le pb était à froid, la colle en se rétractant tirait tellement que ça clivait juste au droit de la bordure de la poche. On a abandonné et mis les microballons. Je dois pouvoir t'en trouver un peu pour un si petit collage. Je vais regarder. Sinon, oui, on avait acheté un sac de 50kg.... Le microballons étant bien répartis dans le film de colle, il n'y a pas de concentration de contrainte . Ceci dit, mes pbs de clivage étaient certainement liés au fait que c'était du SF6 (N-SF6 même) verre à haut indice (1, 85 si mes souvenirs sont bons) et assez exotique. Sur su BK7 ou du borofloat c'est probablement moins génant (et puis, j'ai qualifié le bazar à -40°, c'est méchant). SInon y'a bien des billes de verre chez SF composites (bonne piste Chris !) mais elles sont grosses, calibre 425- 850. Donc film de colle de 850 µm, c'est un peu gros.... J'ai trouvé ça : https://www.cookson-clal.com/materiel-bijouterie/Microbille-de-verre-53-à-106-microns-fin-prcode-9990-0036&add=n Je te tiens au courant en MP si je trouve des µbilles. Pierre
  3. Hello Jean, Bravo pour ce télescope, magnifique !! Quelques éléments sur le collage verre métal que j'ai pratiqué : Il faut choisir une colle avec un TG le plus proche de la température d'utilisation. LE DP190, c'était 20° je crois me souvenir. Le tg est la température au delà de laquelle la colle "ramollit". Pour le silicone, c'est -65° je crois (le silicone est toujours dans sa zone "molle") et pour les colles haute température, ça doit tourner aux environs de 200°. Pour le collage verre métal ("précis", prismes en SF 6 sur plaque acier) j'ai expérimenté avec succès à titre professionnel la colle 3M DP190 qui est l'équivalent en cartouche 2 composants de la 2216 B/A (citée plus haut). La difficulté pour le collage epoxy est de maîtriser l'adhésion du film de colle car les résistances à la traction ou cisaillement sont données pour une rupture du film de colle, pas une rupture de l'adhésion si mes souvenirs sont bons. La meilleure solution qu'on avait trouvé était de doucir la pièce juste avant le collage pour avoir une surface non oxydée (bon c'était du SF6 qui s'oxyde vite) . Et là on a eu des ruptures cohésives de l'assemblage et non pas adhésives. Si tu ne peux pas doucir au centre de la lame, colles au moins le plus tôt possible après la fin du polissage pour éviter pollution et oxydation du verre. Un coup de douci sur ta pièce en alu ne posera pas de pbs... Pour maitriser l'épaisseur du film de colle (trop peu ou trop est nuisible) on mettait des µballons de verre de diamètre 100µ dans la colle (5%/ 10% du poids du mélange). De cette façon on a une épaisseur de colle constante et maitrisée (et la pièce restait parrallèle à son support). Une épaisseur de colle un peu plus grande améliorait les choses en termes de tenue du collage en thermique. les micro ballons se trouvaient chez prolabo. Attention aussi à la surface de collage (bon là c'est pas le pb je pense). Si tu maitrises bien l'adhésion, les dilatations différentielles entre la colle, le verre et la pièce en alu peuvent te cliver le verre ( Bon mes essais, c'était du SF6 et à -40 / +70°)... La solution avait été de minimiser la surface de collage pour limiter la traction de la colle. Voilà, bon continuation et au plaisir de se revoir ! Pierre
  4. Réparer Ethern'Aude ?

    Merci Louis de ta réponse.J'ai réparé ma carte. C'était une piste de liaison entre la prise RJ45 et le transfo ethernet qui était oxydée. Je l'ai doublée par un petit fil de wrapping et ça gaze.Pour info, j'ai retrouvé les schémas et les softs de programmation gràce aux archives du web (waybackmachine). Trop pratique ce truc !A plusPierre
  5. Réparer Ethern'Aude ?

    Bonjour à tous,Je viens de faire un peu de ménage dans mon observatoire pour essayer après une longue période de jeûne astronomique de m'y remettre.Et là, j'ai un souci, mon interface ethern'aude ne fonctionne plus. Quand je branche le câble réseau, les chtites leds ne clignotent même pas..J'ai ouvert la boite (qui comprends aussi l'Alaudine) rien vu de suspect, et j'ai bien l'alim qui est présente (+5V sur le composant 232 de la carte du dessus).Je n'ai pas retrouvé les schémas pour aller plus loin mais je sens que ça va pas être coton.Est-ce que quelqu'un saurait faire ou fournir des cartes d'ethernaude ? Je sais c'est vieux maintenant mais j'ai un KAF 1603 ME dedans et j'aimerais bien m'en servir encore un peu...Merci d'avance de votre aide.Pierre
  6. Avis nebulosity

    Salut,Prism en version Light devrait remplir tous tes besoins. La DSI III est supportée ainsi qu'ASCOM, il y a une carte du ciel très complète. Ca tourne sous 7 64 bits, c'est ce que j'ai mais attention aux drivers du matériel qui doivent être compatibles.Au niveau pré-traitement et traitement d'images il y a tout ce qu'il faut et c'est en français.L'ergonomie est très sympa et vraiment simple à comprendre, pas de prise de tête..Tu as aussi un forum dédié en français où tu peux poster tes questions...En version Light, c'est pile poil dans ton budget et tu pourras l'installer sur 2 PCs.Que demander de plus ???CordialementPierre [Ce message a été modifié par pierre_charpentier (Édité le 17-02-2013).]
  7. Ben, c'est vous qui voyez comme on dit !! L'idée en plus d'allonger le bras de levier, c'était d'ajouter un moyen de réglage en plus pour le centrage du secondaire. Aujourd'hui il est fait comment ce centrage ? En jouant sur le primaire et le PO ou y'a un moyen que je ne soupçonne pas sur les tubes de maintien de l'anneau ?Pierre
  8. Laurent,Les 4 vis ne sont là que pour centrer le support du secondaire. Il faut ajouter 3 taraudages à 120° dans l'araignée (on peut utiliser les trois existants pour le réglage peut-être) de façon à plaquer la rondelle additionnelle contre l'araignée. Les trois trous dans la rondelle laissant passer ces 3 vis doivent être plus grands pour permettre le mouvement en X/Y de la rondelle % à l'araignée. Tu mets sous ces 3 vis une rondelle et une fois que tu as réglé le centrage, tu bloques ces trois vis. Il te reste les 3 autres vis qu'il faut ajouter quelque part sur un diamètre de 170 pour régler le secondaire.Je sais pas si c'est clair, je t'ai envoyé un schéma modifié avec ces trois vis.A plusPierre[Ce message a été modifié par pierre_charpentier (Édité le 19-10-2012).]
  9. quelle est ce verre ?

    Laisses tomber, si c'est bien du ZnSe, ce sont des lentilles prévues pour de l'IR.
  10. Laurent,Je viens de t'envoyer un PDF sur ton adresse avec orion dedans.Pierre
  11. Si l'idée d'ajouter une rondelle te plait, y'a moyen de faire qq chose de sympa avec un réglage micrométrique du centrage à peu de frais.Mettons que ton araignée fasse A mm d'épaisseur. Tu fais une rondelle diamètre 180 en alu de 10 + A mm d'épaisseur.Dans cette rondelle, tu fais un fraisage correspondant à la forme de l'araignée + 2 mm pour le réglage et de profondeur A mm (pour loger l'araignée actuelle)Tu as donc une pièce qui peut s'emboiter avec 2mm de jeu par l'arrière de l'araignée. A A/2 mm du bord de cette pièce tu fais 4 taraudages M4 radiaux qui permettront d'installer 4 vis sans tête s'appuyant sur le noyau central de l'araignée actuelle. Tu as donc avec ces 4 vis, un moyen de centrage micrométrique de l'araignée. Dans l'idéal il faudrait modifier l'araignée pour faire quatre faces d'appui planes rendant les réglages X/Y faciles et indépendants.Je peux t'envoyer un crobard par MP si tu veux...Pierre
  12. Bonjour à tous,Y'a un petit truc qui me chiffonne quand je vois le montage du secondaire qui fait 190 mm de diamètre. Il n'est tenu et réglé que sur une rondelle solidaire de l'araignée qui fait à vue de nez 70 mm de diamètre.Puisque tu es en train de faire des modifs, pourquoi ne pas augmenter le diamètre de la rondelle centrale de l'araignée à mettons 180 mm et écarter les vis de réglage le plus possible ?Tu gagnerais énormément en bras de levier, en sensibilité de réglage et en fiabilité de blocage non ?Ca peut peut-être se faire en ajoutant une rondelle fixée sur l'existante et qui reprendrait le montage du secondaire si tu ne souhaites pas refaire l'araignée qui a l'air usinée dans la masse...Cette rondelle pourrait être mobile par rapport à l'araignée actuelle et te permettre ainsi ton réglage de centrage par une translation plan sur plan, plus saine mécaniquement que le dessin que tu proposes à mon avis.A plusPierre[Ce message a été modifié par pierre_charpentier (Édité le 19-10-2012).]
  13. Qui a une Lichtenknecker FFC 760/4?

    Bonjour MUSICOS,J'ai aussi ce superbe instrument et l'ai même modifié suite à un souci de transport en avion en ajoutant des barres d'invar entre primaire et secondaire.Tu peux voir ça ici :astrosurf.com/pcharpentierAu plaisir d'échanger avec toi sur cet instrument.Pierre
  14. Collimater quand on ne peut pas.

    Salut à tous,ZEUBEU, je connaissais déjà la modif de BBAYLE, super boulot mais qui réduit à néant un des gros avantages du SC qui est sa facilité d'adaptation aux différents tirages. Si tu colles le primaire en position extrême, tu as le foyer qui sort de 530 mm sur un Celestron 8 (si mes souvenirs sont bons) ou qui est dans le baffle. c'est dommage à mon sens de ne plus pouvoir compter la dessus pour adapter des engins divers au foyer... Mais BBAYLE a fait un système qui lui permet de bouger le secondaire pour compenser celà et il a donc deux positions , une ciel profond avec réducteur de focale et une planétaire. Si on accepte ces limitations, c'est une modif très efficace. Christian, quand tu dis que tu vois le miroir basculer, j'imagine que tu parles de l'ensemble primaire/support qui bascule sur le baffle ou tu a identifié un jeu de montage primaire/support ?Patry, entièrement d'accord avec toi, les systèmes de blocage, s'ils ne résolvent pas le pb initial (jeu du au coulissement) ne doivent pas apporter grand chose. J'avais vu un truc qui me plaisait chez Vincent Steinmetz : http://xmcvs.free.fr/modc8/hqc8.htm Quand à "ma" solution, je vais y réfléchir car ça me parait faisable, il me semble que le diamètre du secondaire est plus grand que celui du baffle et qu'on doit donc avoir un peu de place pour loger des roulements. On peut aussi, sans parler de roulement, imaginer un système matérialisant un "Vé" de contact d'un coté et un genre de rattrapage de jeu à frottement de l'autre, le tout isostatique.. Bon, mais maintenant, je n'ai plus de SC...Pierre
  15. Collimater quand on ne peut pas.

    Bonjour,Je vais peut-être faire un hors sujet mais j'ai une question bien en rapport avec la collimation des SC...Quelqu'un a-t-il déjà imaginé de modifier le support du primaire sur un SC de façon à ne plus le faire glisser sur de la graisse (alésage%arbre avec du jeu) mais à le faire rouler en disposant autour du support du primaire 6 petits roulements, comme sur un porte-oculaire Crayford ?Ca me semble "facile" à greffer sur un sc existant non ? (facile pour celui qui a des moyens d'usinage s'entend..)Quel gain pourrait-on espérer en stabilité de collimation avec une solution de translation sans jeu ? CordialementPierre