Strock Pierre

Member
  • Content count

    2374
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

94 Neutral

1 Follower

About Strock Pierre

  • Rank
    Very active member

Personal Information

  • Hobbies
    La conception des télescopes. Et la manière de couper les cheveux en quatre...
  • Adress
    Montigny-le-Bretonneux / Ile de France / France
  • Personal website
  1. idée pour outil de polissage allégé

    J'utilise avec bonheur le CP de LeroyMerluche qui est filmé brun pour faire des planches de coffrages ou des planchers antidérappants. Il y a quasiment pas de trous dedans.... J'y ai fait des outils concaves et convexes. Au début à la disqueuse pour avoir la forme approchée et ensuite avec des carrés de papier de verre, collés au double face comme des carrés de poix... Et ça m'a fait des outils très très précis. pile poil au bon rayon de courbure ! Pierre
  2. idée pour outil de polissage allégé

    Il me semble que les outils entrposés à l'obsevatoire de Paris. Ceux de l'OHP ou du picc??? Sont faits d'un couche de bois, puis de croisillons de lattes. J'ai pas pensé à photographier le dos...Sorry Pierre
  3. Barillet dobson 400

    Ben, c'est un miroir fixé par le centre. Bien épais au centre pour résister aux efforts de tenue. C'est ce qu'il y a dans tous les C8, C11, ... Je pensais qu'il n'y en avait pas trop qui tombaient. Mais manifestement, ça arrive... Et il y a des photographes qui en tirent des images très fines. Mais le Flextube est-il bien avec ce type là de miroir ?????? Sur le site SkyWatcher, on observe des patins latéraux sur les images du miroir. C'est contradictoire avec un miroir fixé par le centre ! Faut fiabiliser l'information, là je flaire un loup ! Pierre
  4. Un T400 nomade

    Bonjour, J'ai bien apprécié la simplicité de certaines solutions techniques. Pas de blabla, pas de complication, c'est fait comme ça et ça marche comme ça... De quoi inciter à se lancer dans la fabrication sans se prendre la tête. Merci pour cela Pierre
  5. Miroir allégé ...

    Excellent ! Un 400mm de 4,5 kilo, voila un bout de verre qui donne envie de redessiner un T400 tenant dans une valise de moins de 23 kilo. Pierre
  6. Transit solaire d'ISS et Crew Dragon (Pesquet inside)

    Une sorte d'obsession, non ? Mais c'est bon... Pierre
  7. Je débute, mais comme j'ai l'impression d'avoir un peu de résultat, je partage: Les gros mots techniques : Saint-quentin en Yveline Balcon 4ème Trépied Gitzo Motorisation Fornax Rotule Manfrotto 3axes alu Nikon Z6ii 1000iso Clip UHC Kowa 500mm F5.6 Map par filtre de Bathinov (pas facile avec le filtre UHC...) 3 soirées de pauses 16 groupes de 32 pauses de 30 sec +3x32 noirs +3x20 blancs zéro artificiel Prétraitement avec Siril par groupe de 32 (Pas de suppression d'images, ni de sélection par LTMH...) Traitement toujours Siril : Alignement Addition Corrections des gradients Ajustement photométrique des couleurs FiInasseries encore Siril : Saturation en blanc des étoiles Mise à zéro du fond Gamma C'est dommage de saturer les étoiles en blanc alors que je n'ai aucune saturation sur les bruts et donc une info couleur exploitable sur toutes les étoiles. Mais je n'arrive pas à mettre en valeur la rosette sans faire comme ça. J'ai encore une trame rouge. Malgrès que j'essaye de décaler la monture toutes les 32 images. Faut que je progresse là dessus... Les nébulosités sont encore trop proches du bruit. J'imagine que j'améliorerai ça en passant à des pauses plus longues avec une télécommandes JJC... J'aime bien les canaux sombres et tourmentés... Pierre STROCK
  8. A7S et objectif plus raw ou jpeg ?

    Salut, En astro l'A7S a : Un gros point d'intérêt : sa sensibilité incomparable au dessus de 2000 iso. Un petit défaut : Il manque de sensibilité en H alpha. Un défaut moyen : Les pixels étant gros, les étoiles sont grosses et donc très très très présentes sur les images. Un gros défaut : Il y a un filtre passe bas qui élargit les étoiles. Un très gros défaut : Les Raw sont compressés avec perte et dans certaines applications (éclipse, Lune) c'est assez intolérable... La dessus, quand je suis passé d'un 24-240mm et d'un 100-400 super très bien notés en photo à un 200mm et un 500 mm de qualité , j'ai apprécié le gain de piqué. Donc un très bon objectif c'est mieux même avec des gros pixels. Et le qualificatif "très bon" du monde photo est à prendre avec prudence en astro ! En non astro l'A7S est presque parfait avec un zoom transchose genre 24-240. ça fait tout... même la nuit. Seuls les menus Sony sont un peu pénibles. En passant à un Nikon Z6ii, donc plus de pixel, et tout de même une bonne sensibilité: J'ai pas réessayé les "très bons" objectifs photo... normal: poubelle! J'apprécie le raw sans perte, les pixels plus petits et donc les étoiles bien moins présentes sur les images, le filtre passe bas plus doux et donc les étoiles plus fines, la sensibilité H alpha un peu meilleure (mieux équilibré % OIII et HB), L'écart type du bruit (en pause longue) plus faible que sur l'A7S ! si si ! Deux à trois fois moins ! Et je regrette seulement le manque de sensibilité par rapport à l'A7S: Tout compte fait des différences d'écarts types, de sensibilité, ... Il me faut (sur Z6ii) 50% de temps de pause en plus sur le ciel pour sortir les objects faibles avec le même rapport S/B (qu'avec l'A7S). Donc je synthétise: Plus de pixel qu'un A7S je préfère. Il y a des trucs pour ça chez Sony, Nikon, ... Moins de bruits - de pertes - de filtres que sur les Sony A7xyz c'est mieux. Donc pas un Sony... De bons objectifs, c'est mieux. Mais je trouve que c'est indépendant du nombre de pixels. Plus de pixels imposent plus de temps de pauses ! En tout cas sur les trucs faibles (ciel profond, aurores, voie lactée, éclipses, ...) Si ça peut donner des idées de shopping Pierre STROCK
  9. Mauvaise nouvelle...

    Toutiet, tout y est, tou t'y hait, Comment dire ??? Il faut de la distraction dans la vie ! Il en faut ! C'est certain... Cest comme le digestif des gastros nommes, le cigare du condamné, le sexe perdu au milieu de l'immensité de l'amour, ... Mais Racine, Aristote, Pascal, c'est-y pas plus essentiel pour supporter, survivre, ne pas sufoquer, imaginer qu'il y a un après, penser la totalitée, se sentir util à l'humanité soufffrante,... Tes postes posent les bonnes questions ! Y-a-ka voir les réponses... Très anni cordi allemant! Pierre PS: plus sérieursement! La pelle ! Je puis conseiller un éminent membre du forum qui l'a adopté pour son 600. Pourtant un 600 à F/D 3... Enfin, pas certain... Il l'a revendu (son 600) car c'était pas encore assez. Mais il avait commencé à creuser...
  10. Nombre de points pour barillet

    Un truc de plus: Recalculer la meilleure parabole à partir des résultats CATIA, c'est pas inaccessible, mais c'est pas simple. Je l'ai eu fait avec des résultats de COMSOL... c'est là: http://strock.pi.r2.3.14159.free.fr/Ast/Art/Menisque.html Faut récupérer toutes les déformations du maillage, calculer les coefficients de Zernike, retirer la parabole et calculer le P-V sur les autres déformations. Et là, avec le trou au centre, faut se pencher sur la bonne méthode de calcul des coefficients. Je flaire une difficulté de plus... Bonne soirée
  11. Nombre de points pour barillet

    Salut, je retrouve bien tes résultats PLOP. Au passage PLOP optimise les points sur R 36,5% et R76,0% tout en recherchant une meilleure parabole. Mais il n'a pas changé les angles entre les points (il y a peu à gagner en changeant les angles) Mais sur ton image CATIA : 1- je trouve 22-3 = 19 nm... et pas 10. normal ? pas pigé ? 2- Est-ce que le résultat CATIA inclu un recalcul de la meilleure parabole? Je pense pas.... Au passage je pense que la taille des patins d'appuis est pas super importante sur le résultat pour un verre de 39mm. J'ai eu modélisé des points larges avec PLOP... c'est compliqué et apporte peu sur un verre épais. En fait je pense que les rayons des points d'appuis sont super importants et expliquent une part de la différence. Et le recalcul de parabole apporte l'autre. Par exemple PLOP -sans recalcul de parabole- optimise les rayons sur 36,1% et 84,6% pour arriver à 9,2 nm P-V. En fixant ces rayons dans Catia j'imagine que CATIA donnera 9nm. Pierre
  12. Parlons designs optiques

    Bjr, Si je peux me permettre... à la lecture de toutes ces bonnes idées et de ce bilan fort synthétique... je trouve que: Ne manque'il point d'une appréciation pratico-faisablo-contrêto-utilisable ? Je lis que certains réglages sont pas simples... sauf que certains peinent et hésitent toujours à collimater un newton là où d'autre le fond depuis l'enfance sans le savoir. C'est-y donc un critère d'appréciations ? Pour un produit mondialement commercial sans doute... mais pour un gars normalement issu de la meilleure éducation nationale du monde sans doute pas. Je lis des appréciations sur les qualités optiques au foyer. Mais les accessoires que l'on peut mettre au foyer ne sont pas innocents ! Y faut qu'y zexistent et qui soient adaptés à la formule optique. Quant il y a pléthore commerciale de correcteurs, d'oculaires, de zooms, de bino, ben c'est vachement utilisable ! sinon c'est juste moins utilisable... OK je cause plus de la pondération à appliquer aux critères que des critères eux-mêmes... mais c'est 50% de la note finale ! Pierre S
  13. QUEL INSTRUMENT POUR L'ASTRO DESSIN

    Perso, l'astrodessin m'est nécessaire-indispensable pour mieux observer, pour analyser ce que mes sens perçoivent, pour mémoriser ce qui est passé au dessus du seuil de détection (même fujitivement). Donc l'instrument est indépendant de l'astrodessin. J'ai besoin d'analyser et de mémoriser quelque soit l'instrument. Maintenant, au bout d'un temps: plus l'instrument est gros et plus il y a de perception, plus il y a à analyser, plus il y a à mémoriser et donc plus il y a à tracer sur le papier.... Donc plus gros = mieux ! Sans verser dans le graveleux, toutefois... Pierre
  14. Nikon Z6ii versus Sony A7s

    Oui, faut comparer ce qui est comparable et de préférence sur le ciel et toutes choses égales par ailleurs. Je peux faire la même optique et le même filtre anti polution, et le même entrainement. Mais pour le ciel, j'attends encore une éclaircie ! En faisant varier les iso, le temps de pause, et la luminosité. En essayant de calculer combien j'ai de photons qui arrivent sur mes pixels grace à mon SQM. Je crois (du verbe croire) pouvoir déduire une efficacité optique-bayer-quantique de 0,65 +/-0,1. Du coup je pense avoir un gain ADU/électron d'environ 2,0 à 2000 iso sur l'A7S et d'environ 2,0 à 1000 iso pour le Z6ii. Ce qui me permet de simuler un fond de ciel à 20mv/sac, et un objet entre 15 et 19mv/sac, et les flats et les darks, et toutes les fluctuations associées. Et de voir que des choses s'éliminent bien avec le prétraitement des images. Mais qu'il faut deux fois plus de temps de pause ou deux fois plus de pauses pour sortir un même RSB avec le Z6 à 1000iso, par rapport à l'A7S à 2000iso. Mais deux choses: 1- Le calcul est vachement compliqué (pour moi!) 2- J'ai fait des erreurs (c'est tellement probable! Par exemple je n'arrive pas encore à calculer les effets de l'absence de "dithering"). Donc mon facteur 2, c'est pour l'instant une prédication (un peu comme la météo...). Si vous savez où trouver ces calculs bien détaillés quelque part sur le net, je suis preneur de la correction! Pierre STROCK
  15. Nikon Z6ii versus Sony A7s

    Je n'ai pas trouvé de défaut sur les raw, mais je suis pas super spécialiste non plus. Ce qui m'a intéressé c'est la montée plus faible du courant d'obscurité (ou de bruit thermique) du Z6 par rapport à l'A7S. Même à faible température l'A7S monte plus. A 5°C, sur 30 sec, pas un poils de bruit thermique sur le Z6. Cela ne rattrape pas la surface de pixel deux fois plus petite. Il faut poser 2 fois plus longtemps pour sortir le même S/B. Mais à part ça, nickel. Pierre STROCK