Strock Pierre

Member
  • Content count

    2422
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 41534

Community Reputation

228 Excellent

1 Follower

About Strock Pierre

  • Rank
    Very active member

Personal Information

  • Hobbies
    La conception des télescopes. Et la manière de couper les cheveux en quatre...
  • Adress
    Montigny-le-Bretonneux / Ile de France / France
  • Personal website
  1. Construction strock miroir secondaire

    Et la feuille de calcul du "plein éclairement". QUi donne 8mm de PE pour un miroir de 1200mm de focale. Au lieu de 10mm de PE avec un miroir de 1250mm de focale. Mais comme l'éclairement ne tombe qu'à 71% en extrème bord de champ à 14mm, par rapport à 100% au centre, c'est quasi invisible à l'oeil. Donc pas besoin de faire grossir le secondaire ! Sinon il y a des tas de conséquences sur la cage secondaire, son rangement, la taille de la caisse, le poids total... C'est fait pour marcher ! Pierre
  2. Construction strock miroir secondaire

    Pour les questions: Non (4,8 n'aura pas d'impact significatif), Oui (je valide la réponse à l'artisan) POur la 'non question': 200,0mm (en effet ce n'est écrit nul part...) Pierre
  3. Un truc curieux avec un A7 III

    Au centre d'un blanc, en forçant les contrastes, j'ai bien -d'un coté- et -en haut- une bande. Et on la distingue bien par la ligne droite de frontière, juste au milieu du capteur. Et si je corrige le blanc par le même blanc inversé haut bas: Attention que cela double les défauts: un en haut sombre et un en bas blanc, ou inversement Les bandes sont plus visibles. Donc si il n'y a pas la même chose sur les images, je vais créer des zones à cause du flat! Et inversement si il y a cela sur les images, et pas sur le flat, ben ce ne sera pas corrigé ! Certainement, si on savait d'ou cela arrive, quand cela se forme, ce serait top ! Pierre
  4. Un truc curieux avec un A7 III

    J'ai le même genre sur un A7S. Plutôt des lignes horizontales qui s'arrêtent net au milieu du capteur... On le met en évidence en traitant un flat avec lui même, mais renversé (haut bas ou droite gauche). Pour ma compréhension, j'imagine que les pixels de droite sont lus par des amplis à droite et ceux de gauche par des amplis à gauche et que les alims de ces amplis jojottent. Pierre
  5. Du Soleil de janvier

    Que du bon !
  6. N'est-ce point la comète qui sera visible, pas trop loin du Soleil et de Jupiter, lors de l'éclipse du Soleil d'avril prochain ?
  7. Un dessin pour une éclipse, et quelle éclipse !

    Excellent ! Merci d'avoir remis le nord en haut. Cela facilite la lecture de la Terre.
  8. Pour les petites pièces, en dessous de 30cm ! Voir plus si elles sont en longueur. Il y a aussi la pompe à vide des supermarchés. Celle qui permet de faire le vide dans les sac de congélation-conservation. Et de souder le sac... Ce n'est pas une idée de moi... mais j'ai acheté pas cher, j'ai eu fait des essais et c'est parfait. On peut même poser le sac sur un radiateur pour faire un peu de traitement thermique. Faut juste penser à mettre un bon support (plaque de CTP) pour que les tensions, lors de la mise en vide du sac, ne tordent pas la pièce. Pierre
  9. Astrophotographie au temps de l'argentique

    J'ai justement retraité et reclassé de vieilles photos ce WE. Je me demandais si je pouvais poster ça. Le sujet tombe à pic. La comète de Halley dans la constellation du Loup. Photographiée le 9 avril 1986 depuis un atoll innomable du pacifique sud. Avec une planchette équatoriale (entrainement manuel sur une vis de 6mm et une montre à trotteuse...). Et un Nikon EL 55mm 1,2 avec de l'Ilford HP4 noir et blanc... Qui a encore des photos de la comète de Halley ??? Ce sera peut-être pour les prochaines générations... Le Sac à Charbon, la Croix du Sud et la zone de Eta Carène. Mêmes détails Et le Grand Nuage de Magellan. Mêmes détails. Comme on a déjà des Hale-Bopp, je complète. Toujours le Nikon EL 105mm F2,8 avec de l'EktachromeP1600 monté en parallèle sur une lunette 60-900 Galaxy à entrainement manuel. Une petite zone du ciel lors d'une conjonction Jupiter-Saturne vers Sept 2000. Là on est sur un veil appareil à soufflet et une pellicule 6x9 Ektachrome200. Sans doute sur la planchette équatoriale. Pour finir mes préférées: les chapelets. Le premier en 1998 en Martinique et le deuxième en Zambie en 2001. Fait avec un 6x9 à soufflet sans faire avancer le film... tout sur une seule diapo, sans se tromper ni sur les temps de pause, ni sur le bon moment pour déclencher ! Pierre
  10. Le liseret vert... est sur celle-ci. Mais elle n'est pas super nette, je la gardais cachée... Pierre
  11. Nous étions donc un peu plus haut (vers 2000m) que Fabrice, pour observer l'éclipse (puis les étoiles). Un garçons sympa s'est précipité pour dessiner la chose à l'occulaire de mon T250. J'espère qu'il postera son dessin. Ici croqué à 19h29. J'ai aussi saisi l'instant avec un petit APN à mains levé derrière le T250, avec Pano24mm et filtre AstroSolar. On y retrouve les facules du haut, mais la qualité (contraste, nettetée ?) d'image est insuffisante pour celles du bas. Il faut dire que je n'arrive pas à aligner des images du Soleil (avec Siril). Il y a toujours un décalage... du coup l'addition d'images ne donne pas le gain escomptable... (Sans doute que Siril n'est pas fait pour ça... ou que je suis incompétent...° ici à 19h27 Vers la fin le Soleil était bien gondolé dans les nuages de basse altitude loin à l'horizon (donc sans filtre AstroSolar...) Le T250 était bien un peu sous l'horizontale... Là à 19h45 (Le coucher de Soleil étant à 19h33 au niveau de la mer...) J'ai bien quelques images avec une -lunette de 500mm de focale, et un appareil de course (Nikon Z6) mais c'est moins bon qu'au T250. Peut-être un poils plus ésthétique, mais moins fin. La peuve: et bien content de t'avoir recroisé, Fabrice. Pierre STROCK
  12. De retour de La Silla [16/16]

    Joli ! J'apprécie beaucoup ce mélange : le ciel, le dessin, l'astro et comment y arriver... le voyage, les aléas, le matos et les émotions de la découverte. La suite, la suite.... Pierre
  13. Un dessin pour une éclipse, et quelle éclipse !

    Grandiose ! Et je n'en doutais pas. Même le Soleil en visible ! T'as de ces détails... Mais elle n'était pas si haute que ça dans le ciel. Alors c'est quoi cette rotation de champ ? Et tu démontres encore que la modernité, c'est formidable, mais ça marche pas toujours, ni toujours du premier coup. Indispensable d'avoir un compte à rebours de secours... C'est même le propre de la modernité: Faut passer son temps à s'occuper des cas ou ça n'arrive pas à tomber en marche. Pas beaucoup de réponse à la question... Je vais tenter: Canards en mousse jaune! Mais je ne sais pas le dire en Australien... Pierre
  14. Etoiles brillantes : attention aux reflets internes !

    Bonjour, Il me semble que les aigrettes se dédoublent lorsque le fil (le fer, le clinquant, le plat, ...) de l'araignée n'est pas pile au centre du chemin optique. Toutefois, là, elle semble moins intense. Donc peut-être que ce n'est pas cela. Pierre
  15. Haloa ! Quand je suis passé à Fuerte Ventura et Lanzarote: Aucune altitude, beaucoup de vent, un ciel bien sableux (Sahara très proche), et pas mal de lumière (Hotel...). Mais pour les volcans et le farniente, c'est acceptable. Sinon nos T250 et T400 passe en cabine et en soute. Par la companie espagnole: 1 Paris-Madrid + 1 Jamon iberico-bière à l'escale + 1 Madrid-La Palma + 1 voiture à l'arrivée + 1 location vers Puntagorda Simple ! Pierre