spoutnicko

Member
  • Content count

    661
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2
  • Country

    France

Everything posted by spoutnicko

  1. saturne en Normandie

    j'hallucine, tu habites a gouville captaine?j'habite (ou plutot j'habitais) a quettreville (10km au sud de coutances) (mais bon pas en ce moment, et pas avant un petit moment encore!)spout
  2. déformation de miroir mince

    cette discussion est vraiment tres interessante!j'avais commencé a polir un 450mm super mince (25mm au bord, 19mm au centre, une vraie crepe) pour faire un dobson super léger, malheureusement j'ai buté pendant un an sur la parabolisation (miroir trop mince donc astigmatisme pendant le controle, plus astigmatisme sur le miroir selon un certain axe et astigmatisme d'aberration sphérique sur un autre axe ! jamais entendu parler de ca ailleurs mais j'ai refait mes controles maintes fois pour en etre sur)c'est donc avec grand interet que je suis cette discussion, car faire un miroir sphérique est super facile (par rapport a un parabolique, et cela d'autant plus que le F/D est petit ou le miroir mince)Z80, tu sais quand le miroir est OK en faisant un star test: si tu vois de l'aberration spherique, c'est pas bon (ca se voit tres bien en examinant les images intra-extra focale : sur un miroir parfait elles sont identique, sur un avec de l'aberration spherique, elles sont differentes)Chriske, does the deformation of the mirror involve the presence of 4th order spherical aberration, or is it negligible?how can we make sure that the deformation will lead to a parabola and not a parabola + a 4th order spherical aberration?by the way, what is the maximum deformation possible for the mirror with such a device ?do you think conic constants of -2 or less could be reached? I ask that because I think it could be possible to design a system with a flex hyperbolic primary mirror and corrector (hyperbolic secondary mirror) to get a combination with reduced field aberrations?regardsspout
  3. coélostat, sidérostat

    c'est juste pour te dire que sur un siderostat, il faut que ton moteur fasse un quart de tour en 12 heures seulement (ou un demi tour par jour...) car si tu tourne un miroir d'un angle theta, ton image tourne d'un angle 2*thetatu peux t'en convaincre facilement : avec le miroir vertical en face de toi, tu vois derriere toi, avec le miroir a l'horizontale (rotation de 90°), tu vois devant toi (rotation de 180°)spout
  4. M106, une autre galaxie et Soleil au PST

    belles galaxies!la seconde est NGC4236, galaxie assez jolie a observer avec des nodosités (regions HII) dans les brasspout
  5. pas d'avis de programmeur en traitement d'image???
  6. voila un prjet que j'avais à une époque, mais malheureusement je sais que je n'aurais pas le temps de la mener a bien avant un certain tempsj'avais il y a un certain temps un peu d'IDL et de C orienté traitement d'images et j'avais eu l'idée de développer deux filtres de traitement "spécial saturne"j'ai eu le temps de programmer le plus simple sous matlab mais avec des resultats relativement limités (bien pour les anneaux mais pas pour le globe).l'idee etait d'effectuer une TF losur des petites partie de l'images, d'en déduire l'orientation locale des details (par exemple sur les anneaux, l'orientation de l'anneau), pour ensuite separer l'image en deux images : une de details locaux radiaux et une autre de details angulaires.sur les details angulaires, on doit quasiment rien avoir, rien que du bruitpar contre sur les details radiaux, toutes les divisions de l'anneau doivent etre visiblesi on vire les details angulaires, on "floute" l'image dans le sens de l'anneau et on enleve pas de details sur dans les divisionsde cette maniere on ne cree pas d'artefact en bord d'anneau (genre rebonds) et on doit pouvoir mieux mettre en evidence des details comme une certaine division sans créer d'artefacts, et de maniere propremalheureusement les resultats n'etaient bons que sur des details deja bien visibles (pour que l'analyse locale detecte sans ambiguité l'orientation des details) et sur des images assez grandes (pour que la courbure locale de l'anneau soit négligeable, et que l'on puisse considerer que sur des petites parties de l'images, les divisions de n'anneau sont paralleles)par contre l'idee suivante, qui est un peu plus compliquée a mettre en place devrait donner des resultats meilleurs et pouvant fonctionner aussi sur le globe.l'idee ici est de se servir du fait que si l'on sait quand l'image a ete prise, on a une connaissance "a priori" sur l'image de saturne : on doit savoir quelle est la "forme" de saturne, l'orientation des anneaux, etc...en gros ca marcherait comme ca: on prend l'image on calcule, avec un gabarit de saturne correspondant a la date de prise de vue, le grandissement et l'orientation de l'image.ensuite avec le gabarit ainsi "collé" sur l'image, on peut savoir quelle doit etre l'orientation des details radiaux et angulaires (genre le sens de l'anneau, mais aussi l'orientation des bandes sur le globe, etc)en filtrant ensuite selon ces directions principales, on doit pouvoir donner une image contenant les details radiaux (divisions de l'anneau, bandes du globle, etc), et les details angulaires (a priori beaucoup de bruit mais aussi et pourquoi pas des spots sur le globe ou des spokes dans les anneaux)de cette maniere on aurait un tres bon outils pour savoir si une image contient ou non encke ;-), mais surtout et plus interessant, pour detecter des details inhabituelssavez vous si des travaux de ce genre ont deja ete mené?sinon si quelqu'un sait faire des filtres de traitement d'images, et qu'il veut tenter de voir si ca peut marcher, je serai tres interessé pour l'aider ou lancer la chosespout
  7. Saturne : Comment la voyez vous ?

    comme les autres pour moi saturne (au C11 ou T260) apparait entre la vision de Nicolas (qui il faut le savoir et un des meilleurs observateur visuel en planetaire) et l'image de Bernard, cependant plus proche du dessin de Nicolasle dessin planetaire est tout aussi delicat que le ciel profond. en planetaire, on a souvent des details tout petits et pas contrasté sur une planète tres brillante par rapport au fond du ciel, donc pas evident au debut mais on progresse rapidement aussile progres vient surtout qu'au debut on se sait pas ce que l'on doit voir alors qu'apres, quand on l'a deja observé plusieurs fois on le repere tres facilement, donc beaucoup de progres (cf anneau C qui doit normalement etre visible, tout comme un certain degradé/bandes sur le B et couleur plus brillante du A pres de Cassini)le meilleur exemple pour moi est la tache rouge. j'ai mis quatre ans (oui 4 ans!) je crois avant de l'observer au 115. un jour j'ai vu un ovale plus pale que le reste entourné d'une petite ligne plus sombre et j'ai compris que si je ne l'avais jamais vu avant c'etait parce que je ne savais pas a quoi elle ressemblaitmaintenant, je la trouve sans probleme, meme avec de petits scopes (je me souviens d'une observation au terrain d'orval ou personne ne la voyait au 130 de philippe alors que pour moi elle etait evidente) enfin un dernier exemple j'ai mis un an et demi avant d'observer les anneaux de saturne, avant je les voyait pas !!!(bon ok c'etait en 95 dans un 115, ca facilite pas!)voila, on progresse petit a petit, en tout cas ca fait plaisir de voir que tu observes (maintenant que je suis parti!) ;-)bonne continuation!nico
  8. toute l'idée est de faire des petites TF locales de l'images. dans ce cas, tu peux supposer que si tu es au niveau de l'anneau, l'orientation du maximum de la TF va te donner l'orientation des "stries" de ton images locales.ces stries peuvent etre au choix : le bord de l'anneau, une division de l'anneau, des lignes de contrastes sur l'anneau (sur l'anneau B essentiellement)si tu es sur le globe, tu supposes que l'orientation du max de la TF te donne l'orientation des bandes sur le globedans la realité, ca marche pas tres bien car sur le globe ca crée des effets bizarres au niveau des bords du globe et des points de contacts entre glode et anneau.sur l'anneau ca marche pas mal mal ca il faut deja que tu es un bon contraste pour pouvoir bien detecter l'orientation sur ta petite image locale. (ca marchait tres moyen sur des images persos par contre pas mal sur des images deja bien detaillaiées comme celles de D.Peach)l'idée pour faire mieux consiste a se dire: je connais comment doit etre saturne et donc je sais ce qui est radial et ce qui est angulaire, donc tu fais un filtrage local (filtre adaptatif) en fonction de ces infos (dans la premiere idee, on deduit cette info de l'analyse locale de l'image, dans la seconde, on connait cette info a priori et donc normalement ca devrait bien mieux marcher)spout
  9. Calculer la mag limite en CCD

    je pense que tu dois pouvoir calculer cette formule toi meme patricken gros comme dit par les autres, tu te donnes un rapport signal/bruittu calcules le bruitce qui vient du capteur : bruit de lecture + variations aleatoires du bruit thermique (ce qui reste apres la soustraction du dark, qui suit la loi de poisson, et comme le dark depend du temps de pose, ce bruit la aussi)ce qui vient du fond du ciel : bruit aleatoire du fond du ciel (loi de poisson aussi, dans la racine carrée du fond du ciel), a ponderer par le rendement quantique du detecteur, la transmission du scope,le rapport f/d utilisé et le temps de poseensuite le signal: avec la magnitude de l'etoile tu calcules le nbre de photons par seconde (cf lien de sylvain) tu ponderes par le rendement quantique du detecteur, transmission du scope, transmission atmospherique, largeur de tes filtres, rapport f/d (je crois que je n'ai rien oublié) tu calcules le max de ta distribution observée sur le CCD (avec la largeur a mi hauteur de ton etoile, donc depend du seeing)et avec le but donné de S/B initial, tu dois pouvoir deduire la magnitude limite!enfin, je pense que contrairement a ce que dit par d'autres personnes, une telle formule est plus facile a calculer que de faire des experiences de toutes sortes pour sortir une courbede telles manips prennet enormement de temps, ne sont pas toujours repetables (tu prends un scope un jour de faible transparence et forte turbulence, puis un autre un autre jour et tu ne sait pas quoi conclure car trop de parametres ont changés. si ta magnitue est limite est plus forte, est a cause d'un parametre, d'un autre, d'une combinaison des deux? si combinaisons, dans quelle mesure est ce que ca joue?)apres, cela ne veut pas dire qu'il suffit de regarder la formule et de l'admirer, il faut biensur la tester avec des images que par exemple tu as deja prises pour savoir si elle tient la routeen tout cas ce sera toujours plus rapide que de faire plein de manip dont on ne saura pas quoi tirer au finalspout
  10. Il est arrivé : l'AStrombinoscope !

    magnifique travail Paul!mais il manque ta trombine dessus c'est quand meme un comble !bravo encore pour tout ce boulot!nicolasPS: marc, je sais pas si tu le savais, mais paul a trainé à une époque au groupe astro du coutancais, je l'avais presque oublié avant de le revoir trainer sur astrosurf il y a quelques mois (genre vers les années 2000-2001 si je me trompe pas, il construisait a l'epoque un 200mm si je me souviens bien). vous etes donc voisins sans le savoir![Ce message a été modifié par spoutnicko (Édité le 04-04-2007).]
  11. test de foucault

    salut @stropilouj'ai pas de reponse pour un test de foucaultpar contre je sais pas trop ce que tu veux faire mais bon, ca a pas l'air trop simple, il faudrait que tu nous en dise un peu plusle probleme avec un interferometre ou tu as une difference de pi entre les deux chemins optiques est que cela depend enormement de la longueur d'onde (lambda sur 2 pour une certaine longueur d'onde n'est pas du tout lambda sur 2 pour une autre), et tres vite on est plus en frange noire parfaitement eteinteensuite, il y a les aberrations de champ du scope qui font que des que tu t'ecartes de l'axe, tu n'est plus en frange noire (en gros ta frange noire a une certaine largeur angulaire)cette technique ne marche bien que pour les coronographes stellaires. par contre du coup comme tu es obligé de filtrer les longueurs d'onde tu perd vite du fluxune solution peut etre d'utiliser le coefficient de coma de ton scope pour te placer en frange noire (en gros meme avec un scope parfait, tu dois pouvoir trouver un endroit du champ ou tu as une frange noire) dans ce cas tu n'as pas a chercher quel endroit de ton scope masquer mais plutot ou mettre l'etoile dans le champ pour l'eteindresinon, le plus simple est peut etre de faire deux vrais bras dans ton interferometre en prenant deux optiques separées.si tu veux nous en dire plus, tu auras surement plus d'avis eclairés sur la questionspout
  12. Meade RC 10" ou C 9.25

    juste pour parler un peu de la nouvelle formule optique de Meadej'ai fait un peu de simulations l'année derniere pour voir les perfos theoriques. priori le choix fait par meade doit etre, au lieu d'avoir deux miroirs aspheriques dans un Rc traditionnel, de passer a un primaire spherique dont l'aspherisation est reportée sur la lame d'ouverture (qu'ils savent bien faire), et un secondaire aspherique, qu'ils savent aussi fairesur le papier, a F/D egale, cette solution est tres equivalente a un RC traditionnel.les petites differences sont les suivantes :alors qu'un RC est parfait sur l'axe, le RC modifié presente un peu de sphero chromatisme (aberration spherique nulle pour une longueur d'onde, legerement positive pour une autre et legerement negative pour une troisieme), en tout cas rien de sensible en realité, le telescope doit toujours pouvoir apparaitre diffraction limited sur un star testau niveau des aberrations de champ, l'astigmatisme residuel est legerement inferieur a celui du RC classique, genre 1,5 fois plus faible, la encore pas de grosse differencedonc pour moi il s'agit vraiment d'une formule RC modifiée sur laquelle l'aspherisation du primaire a juste ete reportee sur la lame de fermeture, et cette appellation ne me parait pas usurpée du toutles performances theoriques sont parfaitement equivalentesj'aimerai beaucoup en tester un pour voir si il colle a ces valeurs theoriques ou pas, mais en tout cas sur le papier il n'y a pour moi rien de choquant a parler de RC modifié pour cette formule optiqueenfin, idem que bart, entre un simple SC et un RC modifié, moi je n'hesiterai pas un instant, les performances hors d'axe sont tout simplement a des années lumière de celle d'un SC...spout[Ce message a été modifié par spoutnicko (Édité le 02-04-2007).]
  13. salut paul!tres jolie quand on pense que c'est fait avec une webcam modifiée N&B. bon au niveau des faibles extensions, le bruit de fond est assez genant mais ca reste bien bon!reste plus qu'a refaire la meme et ajouter les nouvelles poses au precedentes et la ca devrait commencer a donner pas mal du toutspout
  14. CPL vs Newt25

    oui, marc je suis d'accord avec toi je reprenais juste Kiopa'a (je cite "le bord de mon CPL recevra encore 70% de la lumière !")ca c'est debile, a moins que CPL ne veuille pas dire champ de pleine lumière, mais je vois pas d'autres possibilités (Champ vu Par Loculaire peut etre?) ...spout
  15. Apprendre à mieux se connaître

    tiens un mec jaloux de MEIER et qui voudrait lui aussi lancer un post a 300 reponses!arf!spout
  16. CPL vs Newt25

    je suis d'accord avec toi Kiopa'a, on peut faire des calculs plus compliquémais a la base la question de Thibaut et de savoir lequel de deux logiciels qui donnent des resultats "COMPLETEMENT DIFFERENTS" pour le champ de pleine lumière a raison.donc je maintient que rien ne vaut un bon calcul (surtout quand c'est aussi facile), et que le secondaire de 40mm ne te donne pas un champ de pleine lumière (30% de moins au bord, ce n'est pas la pleine lumière ca nom de nom!, le CPL=champ de pleine lumière c'est 100% par definition!), il te faut un 60mm pour avoir le CPL que tu veux, et la c'est exact, il n'y a pas d'erreur (j'ai pas refait tes calculs quand meme, je te fais confiance sur ce point)apres si tu es pres a perdre 30% de lumière en bord de champ, ce n'est pas grave, mais en tout cas NE DIS PAS QUE TU AS 70% DE LUMIERE EN BORD DE TON CHAMP DE PLEINE LUMIERE, C'EST DEBILE!!!70% de lumière en bord de champ ok, mais c'est toujours 100% de lumière en bord du champ de pleine lumière (en negligeant le cosinus de l'angle du champ de pleine lumière, si je dis ca car je sens que sinon certains vont me reprendre et me dire qu'en fait il y a que 99,5% en bord du champ de pleine lumière) et 0% de lumière en bord du champ totalapres si on veut faire des rafinements en calculant en se donnant des marges (genre on accepte 80% de lumière au bord, etc...), d'accord un logiciel peut etre utile, mais en tout cas ce n'est pas la question initiale de thibaut spout[Ce message a été modifié par spoutnicko (Édité le 29-03-2007).][Ce message a été modifié par spoutnicko (Édité le 29-03-2007).]
  17. CPL vs Newt25

    fait le calcul a la main et tu sauras!pourquoi se faire chier avec des logiciels quand les calculs sont aussi simple, bon sang de bon soir!c'est tout simple, c'est juste le theoreme de thales, niveau 4eme!(Dp-Dcpl)/(Ds-Dcpl)=f/d avec Dp = diametre du primaire Dcpl = diametre champ du pleine lumière Ds = diametre secondaire (petit axe de l'ellipse) f = focale du primaire d=distance centre du secondaire-foyersi ton scope est tres ouvert, il faut en plus prendre en compte l'excentrement du secondaire, mais ca ne change normalement pas grand chose au resultatspout
  18. arf marrant ce trombi!ma tronche a essayer de faire du planetaire en luttant contre la buee sur la lame de fermeture du C11... c'est vrai que ca fait un peu geek parce qu'il y a que de mecs!pour remonter la moyenne, au RAP 2006, 3 filles pour 6 mecs! spout [Ce message a été modifié par spoutnicko (Édité le 25-03-2007).]
  19. salut paulen gros, si tu sais faire des integrales et compagnie, tu utilise la loi de gladstone, (n-1)/rho=constante n=indice de refraction atmospherique rho=masse volumique du gaz la constante depend du gaz, donc en gros constant pour toute l'atmospherea pression de 1 bar et 20°C, l'indice de l'air vaut 1,0003 environsi tu connais la repartition de pression et de temperature de l'atmosphere, tu as tout pour faire les calculs toi meme! (la loi des gaz parfaits permet de calculer la masse volumique)les lois de snell descartes sont parfaitement applicables, tu as juste a "decouper" l'atmosphere en couches elementaires d'epaisseur dz et calculer la refraction avec descartes au passage d'une couche a l'autre, puis tu integres le tout pour avoir le trajet du rayon lumineuxsinon il y a des programmes qui calculent tout, tu dois pouvoir en trouver sur internetl'effet principal est de "relever" les etoiles, elles paraissent plus hautes dans le ciel qu'elles ne le sont reellement, et cela d'autant plus fortement qu'elles sont proches de l'horizon (une etoile visible a l'horizon est en realité a pres de 1° sous l'horizon)a l'epoque de l'argentique et des poses interminables, les gens qui pinaillaient vraiment prenaient cela en compte pour faire leur mise en station!c'est la variation rapide de la refraction atmospherique au pres de l'horizon qui fait que le soleil apparait ovale quand il se couchespout [Ce message a été modifié par spoutnicko (Édité le 24-03-2007).]
  20. il y a aussi l'astrometrie de position des objets nouveaux comme comete et asteroides ou l'on peut faire oeuvre utile. en effet, ces objets sont si nombreux que les pros ne peuvent pas se permettre de les suivre tous.la plupart des orbites sont donc determinees majoritairement avec des mesures faites par des amateurs.l'exemple le plus recent en date est celui de la comete lovejoy decouverte la semaine derniere. 4 jours apres sa decouverte, grace aux mesures de position d'astronomes amateurs, l'orbite a ete deduite avec une bonne precision.en gros toute les taches fastidieuses sont d'un interet important car les scientifiques n'ont plus de temps a perdre avec (l'astro pro est un buisness ou l'heure d'observation n'est jamais gratuite ni aisee a obtenir)spout
  21. Dessin de M42

    c'est vrai qu'elles ont pas l'air mal ces jumelles, mais je sais deja celles que je veux!il m'en faut des grosses de 100mm de diametre avec des oculaires que je peux changer pour pouvoir faire avec et sans filtre, a moyen, faible et tres faible grossissement (la plupart ont des oculaires fixes, pas cool)!et puis je veux vraiment des bonnes jumelles, avec une visee a 45 pour pouvoir observer confortablement (ca aide enormement pour bien voir les choses), sans trop d'aberration chromatique ni astigmatisme ou courbure de champ comme sur les moyennes, du coup le prix grimpe pas mal mais bon...@+nico
  22. sans mentir, frank, je prefere ton image a celle de gabany! la tienne est plus nette et traitee de maniere plus douceson image est plus profonde, on voit des extensions plus lointaines que sur la tienne, mais question finesse, tu est au dessus sans le moindre doute!un grand bravospout
  23. Dessin de M42

    voila je l'ai retrouvé.en tout cas il y a beaucoup plus de fins details sur ton dessins, le 400 apporte un plus evident par rapport au 260 sinon, un truc qui j'ai toujours adoré dessiner c'est M51: c'est beaucoup plus facile que la nebuleuse d'orion (moi de details tout tordus et irregulier), et la difference entre ce que l'on voit en mettant juste l'oeil a l'oculaire (vague spirale) et en dessinant est enorme (nodosité dans les bras spiraux, pont de matiere entre les galaxies, larges extensions faibles)je suis en train de lorgner sur des grosses jumelles en ce moment et je pense que je vais craquer sous peu parce que je commence a etre en manque d'astro en ce moment!@+nico[Ce message a été modifié par spoutnicko (Édité le 18-03-2007).]
  24. Dessin de M42

    salut marc, je viens de voir ton email, mais je te reponds ici histoire de faire remonter ton post!je vois qu'apres NGC891, tu t'attaques a du lourd, la nebuleuse d'orion!en tout cas c'est bien joli, et c'est vraiment que l'on observe toujours infiniment plus de choses en dessinant que en mettant juste l'oeil a l'oculaire. en dessinant on chercher a cerner tous ce que l'on peux voir et du coup on voit plein de choses qui passent inapercu sinon.sinon au niveau de la qualite du dessin ,quelques remarques: la position des nebulosités et des etoiles autour sont pas parfaitement respectés, je pense que c'est en partie parce que tu as dessiné les etoiles a la main et que c'est toujours dur de bien les placer (genre bon cette etoile la est a peu pres deux fois plus loin que l'autre, un peu au dessus et fait un triangle comme ca avec la troisieme donc je fais un point ici sur la feuille...)vraiment, en tout cas pour moi, imprimer les champs d'etoiles a l'avance permet de bien mieux conserver les formes et les proportions sur des objets tres complexes comme la nebuleuse d'orion ou les dentelles du cygne.apres autre truc au debut, on a tendance a tout mettre au meme niveau de brillance sur un dessin, genre le coeur en gris moyen et les extensions aussi en gris moyen alors que le coeur est bien plus brillant, c'est jamais facile mais moi je mettais des annotations sur le dessin, genre tres brillant, assez faible... pour garder les niveaux respectifs de brillance, c'est pas facile mais au final ca aide aussi beaucoup.sinon au niveau du temps une heure pour la nebuleuse d'orion est assez honnete, je tournais dans les meme eaux avec le 260. (je dois avoir un dessin sur mon disque externe, je le posterais si je le retrouve)en tout cas bravo et continue sur ta lancee!nico
  25. Saturne au C14 du 15-3.

    pour la couleur, traitement tres doux, aspect naturel, c'est joli. aspect vraiment tres proches de tes images precedentes, surement ta facon de traiterpar contre le fond du ciel a une dominante bleue un peu genante quand on s'attarde sur l'anneau Cpour le noir et blanc, je trouve que le fond est trop sombre, on voit pas l'anneau C du tout, par contre cote resolution rien a redireje vois que le C14 sert de temps a autre tout de meme! les etudiants ont ils le droit de s'en servir aussi, ou ils ne sont juste pas motivés pour revenir le soir?spout [Ce message a été modifié par spoutnicko (Édité le 18-03-2007).]