spoutnicko

Member
  • Content count

    614
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

spoutnicko last won the day on April 10 2018

spoutnicko had the most liked content!

Community Reputation

265 Excellent

1 Follower

About spoutnicko

  • Rank
    Active Member

Personal Information

  • Hobbies
    astronomie, optique, halos
  • Adress
    region parisienne
  1. pour m'occuper un peu en cette période particulière, 2002V1 présentait une augmentation de brillance assez similaire à celle de ATLAS, mais avec ATLAS qui a une magnitude absolue plus brillante de 3 magnitude. par ailleurs, ces deux comètes semblent assez similaires, avec une forte dominante gazeuse. le fait que 2002V1 NEAT ait tenu son passage au périhélie à 0.1AU me semble de bonne augure pour ATLAS qui a une magnitude absolue plus forte (plus gros noyau?) et un périhélie à 0.25AU du coup, pour voir, j'ai appliqué la loi de brillance de 2002V1 NEAT à ATLAS, seulement en modifiant la magnitude absolue qui est de 3 magnitude plus brillante pour ATLAS. ca donnerait autour de -2 au périhélie, et autour de 0 quand elle sera encore visible dans un ciel crépusculaire. autre point intéressant, la géométrie "pré-périhélie" me semble très favorable à avoir une très longue queue gazeuse, avec la queue qui s'étendrait dans la direction de la terre, assez "au dessus". en comparant avec NEAT, dont la queue faisait qq degrés avec une géométrie moins favorable, et avec les valeurs du logiciel guide qui calcule la longueur de la queue en tenant compte de la géométrie, il me semble que la queue pourrait atteindre plus de 5° visuellement (dans un ciel pas parfaitement noir), et photographiquement, la queue de gaz pourrait être très étendue (>15°?) car elle sera quasi perpendiculaire à l'horizon avant le lever du soleil. la géométrie post périhélie par contre est vraiment mauvaise bref, avec tout ca, il me semble qu'il y a de bonnes chances que cette comète soit vraiment sympa, en particulier photographiquement du 15 au 25 mai, avec la nécessité d'avoir un horizon NE vraiment bien dégagé sur la fin de période
  2. ok, donc on aurait une base autour de 4.5-5 (grosso modo ce qui était prévu, voir un chouilla moins) et en "orientation finale", une contribution supplémentaire qui fait passer à la magnitude 2.5 une large proportion d'entre eux. donc pas du tout des flares comme les iridiums, mais deux gammes de satellites, une certaine partie (à estimer) de la population totale à la mag 4.5-5 et une autre partie à la mag 2.5?
  3. les valeurs de Thierry s'inscrivent clairement dans un scénario pire que les estimations les plus pessimistes qu'on avait... on estimait magnitude 4 à l'orbite définitive, la on est à magnitude 2.5... qu'est ce qui fait que c'est pire? est ce que le fameux argument de "l"orientation finale" de spacex était à ce point du flan qu'au lieu de réduire la luminosité, il empire la situation par rapport à ce qu'on pensait???? pour redonner un contexte, il y a moins de 100 étoiles dans le ciel complet de magnitude <2.5. magnitude 2.5, c'est plus brillant que 98% des étoiles visibles...
  4. Voie Lactée filtre NISI

    marrant ce filtre, il fait disparaitre la lagune et omega mais pas la trifide et l'aigle
  5. mais bonsang, ce n'est pas exclusivement l'un OU BIEN l'autre !!! on peut avoir l'un ET l'autre ! et comme ca, tout le monde est content (sauf peut etre les radio astronomes...) donc ce n'est pas une question de faire le poids ou pas, si l'astro peut rivaliser avec internet ! on ne va pas arreter le truc, c'est sur, mais on peut faire le poids pour que ca ne soit pas fait n'importe comment!!! si musc arrive pas à rendre ses satellites moins visibles, il n'est pas crédible pour envoyer des gens sur mars !!
  6. quand je parle des starlink, c'est sur l'aspect visuel pour le quidam moyen que j'axe le discours. à l'oeil pas moyen de gommer les satellites comme avec photoshop. et en plus, le fait qu'ils soient en mouvement les rends plus "visibles" car l'oeil est irrémédiablement attiré par ce qui bouge... parler des soirées allongé dans l'herbe en aout regarder les perséides, j'ai remarqué que ca cause plus aux gens. et quand tu leur dit qu'avec starlink, ca ne sera plus jamais comme avant, ca le touche un peu (meme si la plupart n'ont pas forcément fait ca souvent...)
  7. la vidéo est vraiment folle! vivement qu'il y ait des taches et des flares, je me demande à quoi ca doit ressembler avec une telle résolution!
  8. il y a environ 300 étoiles de magnitude inférieure à 3.5. si on considere ~6000 étoiles visible à l'oeil nu, ca fait que les satellites sont plus brillants que 95% des étoiles visibles à l'oeil nu.... ou encore, 42000 satellites vs 300 étoiles, ca fait 100 fois plus de satellites que d'étoiles de magnitude <3.5. merde, ca m'a coupé l'appétit...
  9. plus sérieusement, le bon coté des choses, je pense que ca montre qu'ils s'inquiètent d'un retournement de l'opinion qui pourrait mettre à mal leurs ambitions. et du coup, ils se mettent à faire de la com' sur le sujet pour rassurer et contrer le truc en faisant des promesses (débiles, certes...). le mauvais coté, c'est qu'ils ne semblent pas etre dans le "on va trouver une solution", mais plutot "resignez vous" et "on vous promet des choses encore mieux". ca je ne sais pas ce que ca augure... pour nous, c'est un encouragement à continuer de mettre la pression sur ce sujet dans l'opinion publique. PS: le coup du telescope dans le satellite, c'est purement nous prendre pour des débiles! ils ne sont pas fichus de modifier le design pour diminuer la brillance et ils veulent nous faire croire qu'ils sont prêt à embarquer des scopes dans les satellites pour nous consoler....
  10. @biver il ne s'agit surement pas de changer de revêtement, mais de controler l'état de surface. le coef de reflexion est du au changement d'indice, en passant du vide au silicium (ou la protection transparent qui le recouvre) tu as une reflexion de l'ordre de 8% selon ce que j'ai pu lire. si la surface qui fait la reflexion est assez rugueuse, ca renvoie la lumière partout. si elle est polie ou tres lisse, c'est spéculaire et ca renvoie dans une seule direction. dans ce cas, comme sur les iridiums, il y a un faisceau réfléchi (d'angle 1/2° comme le soleil) qui tombe qq part sur terre. mais comme c'est pas partout, des plupart des points de la surface terrestre, personne ne voit rien, sauf celui qui est sous le faisceau qui voit alors un flare. si tu as une surface un peu rugueuse, ca fait un lobe plus gros que les 0.5° du soleil, mais comme il contient la meme énergie (toujours les 8% de réflexion), il est moins intense... mais comme il est plus gros, il est visible d'une surface plus grande sur la terre, donc par plus de gens --> depuis la terre, ca fait plus souvent des flares, mais moins intenses. @den b, meme si la panneau est vertical, je pense qu'ils ne controlent pas l'azimut. il n'est donc pas forcément tourné vers le soleil. dans ce cas, la lumière réfléchie est qq part sur un cone selon l'angle d'azimuth du panneau. avec une orientation à 60° du soleil, un panneau à quand meme 50% d'efficacité, donc il n'a pas besoin dêtre forcément pile bien tourné pour fonctionner. avec un tel angle, ca fait un cone d'angle 240° (60° de chaque coté, x2 pour la réflexion), donc ca peut quand meme éclairer notablement du coté nuit...
  11. Cette approche de la réflexion dans une seule direction pour avoir des flares semble très raisonnable à première vue. Attention cependant, car les panneaux sont très grands par rapport aux antennes des iridium ! si on se prend une réflexion solaire directe d’un panneau bien poli de 12m x 4m, avec un coef de réflexion de 8% (j’ai trouvé cette valeur sur internet), je trouve que ca fait quand meme magnitude -11 pour un satellite à 400km de nous ! ca fait beaucoup plus que les iridium !!! pas loin la pleine lune dans un objet ponctuel (plus besoin d'attendre que Betelgeuse pete pour voir ce que ca fait) ! Cette valeur semble aussi cohérente avec les antennes iridium qui faisaient 4mx1m selon ce que j’ai pu voir. la on a 12x plus, donc pas loin de 3 magnitudes de plus. Dans cette optique, le mieux serait de gérer la rugosité pour avoir une réflexion non parfaitement spéculaire. Par exemple, avec un lobe de réflexion de 5° (10x le diamètre angulaire du soleil), ca ferait dans le pire cas des flashs vers la magnitude -6 (luminosité de chaque flare divisée par 100 mais 100x plus de flares au total!). faut voir que ca reste un peu chiant quand meme, car en partant sur 16000 satellites = 200x plus que les iridium, des panneaux 12x plus grands que les iridiums, et des lobes (pour ne pas faire des flares de magnitude -12), ca fait quand meme 2000 fois plus de flares que les iridum. Toujours à la louche, ca fait passer de qq gros flares nocturnes par semaines pour un lieu donné avec les iridium à un flare nocturne toute les 10 minutes avec les starlink…
  12. on peut etre d'accord que le nucléaire c'est indispensable, sans accepter de gober que le nucléaire c'est propre, et que c'est sur! on a pas le choix je crois pour le moment, en particulier pour le RC. apres, il faut juste accepter qu'avec le nombre croissant réacteur, d'autres merdes vont arriver. perso, ca ne me satisfait pas de me dire: croisons les doigts pour que ce soit loin... et ce qui m'horripile, c'est quand on conclu que le nucléaire, c'est mieux que les eoliennes parce que c'est vraiment trop moches ces machins et que les ecolos sont des superdangereux à vouloir des eoliennes et le gros levier, c'est de réduire la consommation, donc télétravail pour tout le monde, rationnalisation des déplacements, isolation des baraques, etc...
  13. comme dit au dessus, pour la photo, ca ne sera pas la fin du monde pour les photo en longue focale: planétaire, galaxies, etc... la ou ca sera chiant, c'est clairement les skyscapes, les timelapses, et surtout comme le dit super, pour le visuel: profitons bien des perséides 2020, parce que ca sera les dernières ou on pourra se poser dans l'herbe, et profiter d'une belle nuit d'été à se perdre dans le ciel... à notre latitude, on est en plein dans ceux qui n'auront aucun répit l'été pour les solutions, je pense que tout le monde s'accorde à dire qu'on empechera pas ces satellites d'etre lancés: ca c'est mort... après, la gene c'est le nombre de satellite x leur brillance. et sur la brillance, on a une carte à jouer... c'est notre seule carte d'ailleurs. actuellement, aucune règle, le problème n'est pas pris en compte. et pour d'éventuelles régulations contraignantes, elles ne sortiront que bien trop tard. on doit donc compter sur la bonne volonté de spacex et des autres. et pour ca, notre seul levier, c'est le "bad buzz" qui peut faire plus de mal que tout le reste... il faut faire des videos effrayantes, les diffuser, parler du problème. spacex s'en tapera au début. mais imaginons que oneweb se mette à faire une com ou il garantisse des satellites invisibles parce qu'ils auront pris le problème en compte à la conception, et que spacex qui veut sauver l'humanité se traine le boulet d'être celui qui fait disparaitre le ciel, alors la ca peut faire bouger les choses... on a pas grand chose à essayer à part ca, et pour une fois, on a tout a gagné et plus rien à perdre.... donc perso, j'en parle autour de moi et j'essaie de participer comme je peux à faire monter la mayonnaise...
  14. on en reparlera quand une tornade F5 passera sur Gravelines (il y a deja eu des F5 dans le pas de calais), ou qu'on se tapera un ouragan comme Lorenzo sur Flamanville (premier ouragan mastoc à aller dans l'atlantique ouest....) aller, j'arrete, sinon ce post des records risque de fermer!
  15. faut pas oublier que le nucléaire, c'est aussi: des mines dignes du grand canyon! des parcs d'attraction pour touristes qui veulent des sensations! une centrale de retraitement de la taille d'une ville! enfin, question pour les partisans du 100% nucléaire: sachant que pour la sécurité des sites, les ingés ont calculés des évènements exceptionnel qui n'arrivent que tous les qq siècles, ils ont pris un coeff de sécurité qui fait que les centrales sont OK avec des évènements exceptionnels qui n'arrivent qu'un fois tous les 2000 ans, mais qui ne seront pas OK avec des évènements purement inamiginables qui ne sont jamais arrivés! genre un truc qui n'arrive que tous les 10 000ans! avec plus de 400 centrales nucléaires dans le monde, quelle est la fréquences attendues des accidents nucléaires dus à des évènements qui n'arrivent que tous les 10000 ans? combien de Fukushima allez vous connaitre dans les années de vie qu'il vous reste? je ne suis pas partisan du 0 nucléaire, il en faut dans notre mix énergétique à court terme. mais il faut en sortir car c'est un fait, le nucléaire, ca va péter régulièrement ! EDIT: je garantis pas les chiffes, mais c'est clairement les ordres de grandeurs en jeu dans des choses que j'avais lue apres fukushima