astrocomets

Member
  • Content count

    540
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by astrocomets

  1. L'Observatoire Flammarion sur ARTE

    Bonjour astroperenoel, bonjour à tous,En attendant le plaisir de vous retrouver nombreux les et 3 juin lors des Festivités Flammarion où toutes les associations et clubs d'Ile de France et d'ailleurs sont conviés, quelques souvenirs de cette bien belle journée du 7 avril 2007 à l'adresse : http://www.astrosurf.com/saf/news/JUVISY/ARTE_2007.html
  2. Bonjour à toutes et à tous,La Société Astronomique de France (SAF), la Municipalité de Juvisy-sur-Orge et l'association "Les Amis de Camille Flammarion" oeuvrent depuis maintenant plus de deux ans pour la restauration de l'Observatoire de Camille Flammarion. Le projet d'Astropole Camille Flammarion soutenu par la SAF a fait l'objet d'un manifeste signé des douze astronomes français membres de l'Académie des Sciences et la restauration de la lunette va débuter en juin prochain. La SAF a par ailleurs suscitée deux opérations de mécénat autour du projet ... et ce n'est qu'un début.Le site a en effet été retenu par la chaine ARTE pour participer à un concours de sites à restaurer. 10 sites ont été choisis en France et 10 en Allemagne et 2 sites seront élus par les télespectateurs, 1 en France et 1 en Allemagne. Le fond de restauration de chacun d'entre eux recevra 500 000 euros.Ce concours fera l'objet de la diffusion d'une séquence quotidienne diffusée à 20h15 du 27 août au 15 septembre 2007 avec proclamation des résultats le 15 septembre.Quant au tournage, il aura lieu le samedi 7 avril toute la journée à partir de 10h, le mardi 10 et le mercredi 11 avril.Mathilde Tinthoin, la réalisatrice de l'émission et Franck Ferrand, son instigateur, ont insisté sur l'intérêt de rassembler durant la journée du 7 le plus grand nombre d'instruments d'observation et d'observateurs pour la réalisation de plains montrant ce que pourrait être l'activité de ce haut lieu une fois restauré.La renaissance de l'Observatoire Flammarion a aujourd'hui besoin du soutien de l'ensemble de la communauté des amateurs, tant pour le tournage de cette émission que pour les votes lors de la diffusion. La volonté des partenaires engagés dans la renaissance de ce patrimoine d'exception et en particulier de la SAF est d'en faire un haut lieu de la popularisation de l'astronomie et des sciences annexes, à l'image de ce qu'est le Griffith Observatory pour la population californienne.Nous vious attendons donc très nombreux le 7 avril si possible avec vos instruments (il y aura du Solarmax 90 sur place pour joindre l'agréable à l'utile), mais aussi le 10 et le 11.Le tournage aura lieu à l'Observatoire Flammarion, 32, av de la Cour de France, 91260 Juvisy-sur-Orge, très facile à trouver, le long de la route nationale 7 sur la gauche à 4km au sud de l'aéroport d'Orly.Pour tout renseignement, vous pouvez joindre la SAF au 01 42 24 13 74 ou à l'adresse : saf.secretariat@wanadoo.frD'avance un grand merci pour votre aide à cette renaissance d'un genre unique.
  3. L'Observatoire Flammarion sur ARTE

    Bonjour à tous,Hier après midi, la mémoire des Flammarion de Juvisy a une nouvelle fois été honorée grâce à vous.Pour cette partie du tournage réservée aux amateurs et à la Société Astronomique de France, nous étions environ 70 répartis autour d'une vingtaine d'instruments d'un diamètre allant jusque 300 mm. Un exploit quand on pense que moins de 10 jours nous ont été offerts pour organiser cette réunion.Les conditions de prise de vue étaient parfaites avec un Soleil resplendissant placé dans un ciel bleu profond peu usuel en région parisienne.Mathilde Tinthoin et ses deux techniciens, tous trois d'une extrême gentillesse, ont réalisé les séquences avec passion et professionnalisme ; la dernière a réuni tous les participants sous le slogan "Sauvez l'Observatoire ... votez pour lui !".Dans l'attente du plaisir de vous retrouver les 2 et 3 juin durant les Festivités Flammarion, un grand merci à toutes et à tous pour votre présence emprunte d'émotion et de générosité. Les Flammarion de Juvisy peuvent être fiers des générations de passionnés qu'ils continuent de susciter.Philippe Morel, Président de la Société Astronomique de France.
  4. L'Observatoire Flammarion sur ARTE

    Bonjour Thierry,Un grand merci à toi de t'être déplacé avec un de tes instruments préférés pour soutenir notre cause.Chacun a pu apprécier ta présence et nous espérons bien te revoir aux frestivités les 2 et 3 juin.Philippe Morel.
  5. L'Observatoire Flammarion sur ARTE

    Bonjour Astroperenoel,Ce n'est pas la peine car le 10 ce seront les juvisiens et Alain Flammarion qui seront l'objet du tournage et le 11 le Maire de Juvisy, en principe, dans sa mairie.Le tournage pour les astronomes amateurs c'etait hier et ce dernier s'est deroule dans des conditions parfaites.Tu peux cependant noter sur tes tablettes les 2 et 3 juin, date des Festivites Flammarion, moment de la descente en public de la lunette en vue de sa restauration par TRASSUD et presence sur le site, entre autre, de l'historien americain de l'astronomie Owen Gingerich.A bientot je l'espere.
  6. L'Observatoire Flammarion sur ARTE

    Bonsoir Thierry,Tu pourras entrer avec la voiture, décharger puis sortir le véhicule et idem lors du démontage.A demain peut être.
  7. La vérité sur les grands diamètres

    Remarque à l’emporte pièce très injuste pour la lunette de Rocbaron, as tu au moins déjà regardé dedant ? C’est une lunette à triplet semi apo qui donne de très bonnes images, Si je n'avais jamais regardé dedans, comment pourrais-je la qualifier ?pour tout te dire j'ai déjà observé avec plusieurs fois, y ai vu des images très contrastées mais entre un triplet semi apo et un long F/D même très chromatique, je préfère la seconde pour la résolution mais bien sur pas pour le contraste, question de goût. Il y a des Dob d'exception et le tiens en est un, probablement réalisé avec des moyens dépassant ceux de l'amateur moyennement outillé mais il est loin de constituer la moyenne des T600, tant par son optique que par sa conception mécanique qui n'a pas grand chose à voir avec ce qui est communément répandu.
  8. La vérité sur les grands diamètres

    Cette image de M11, comme les autres de la page, c'était juste pour montrer de quoi est capable le soit disant "correcteur" de champ Paracorr photovisuel sur une ouverture à 3,3. résultat très bizarre d'ailleurs puisqu'en visuel le piqué hors de l'axe était tout autre avec le même correcteur. Très curieux aussi car d'autres amateurs ont obtenu une nette amélioration de leur champ avec un matériel identique. Probablement une question de positionnement du plan focal par rapport au correcteur qui, de toute façon, est manifestement trop petit. La version 2007, ce sera à l'Astro Optiek + JMI 3" + Robofocus ... avec une belle galère en vue pour faire marcher tout cela et si cela ne marche pas vraiment en de brefs délais, je retournerait au dessin et vous ferait une page sur le site rien que pour argumenter ce que j'écrivais plus haut. Erick s'est bien gardé de mettre en ligne l'un des premiers essais réalisés un an plus tôt au même endroit avec le même instrument sans ce "correcteur" ou plutôt "destructeur" de champ. Bien sur, ça "comate" dur mais beaucoup plus loin de l'axe. Il s'agit de plus d'images APN non défiltré ce qui n'est pas ce qu'il y a de mieux en imagerie ciel profond sur des longues focales.Comme il a été rappelé, beaucoup de télescopes de 500 ou plus ont nécéssité de longs temps de mise au point et le mien n'échappe pas à la règle car autant en visuel les choses ont été faciles sur cette mécanique de compétition qui n'a connu aucun raté, autant en imagerie c'est une autre paire de manches à ce rapport d'ouverture, ne serais ce que par les variations de position du plan focal durant les poses du fait des variations de température.Que je sache, le débat concernait l'observation visuelle et non l'imagerie où des tas d'autres problèmes d'optimisation apparaissent.Quant à David, je ne demande pas mieux qu'il vienne aux Rencontres de Valdrôme avec son 600.La lunette de Rocbaron n'a rien à voir avec celle de Triel. La première est facile à exploser même avec un SC de 280. La première vend du contraste et la seconde de la résolution signée Paul et Prosper Henry (les grands faiseurs de la 83 de Meudon). Quant à Rolf, on perçoit l'excellence de son optique et tout ce que je peux lui souhaiter c'est de trouver un moyen de maitriser la labilité de sa collimation car lui aussi ouvre à 3,3 et ce ne sera pas forcément facile.Que les Dobson soient plus agréables à utiliser que les équatoriaux c'est une évidence, ne serais ce que par la position toujours horizontale du porte oculaire, et ce, même avec des grossissements de plusieurs centaines de fois mais pour les très forts grossissements, que fort heureusement on utilise très rarement, c'est autre chose. De même en planétaire quand on connaît le rayon du champ de pleine netteté d'un T400 ouvert à F/D=4,5, alors que ces optiques sont en général parfaitement capables de grandes performance sur toutes les planètes et un certain nombre de satellites naturels quand la mécanique suit.Qu'un Dobson, même de 400 puisse exploser sur des objets grands champ un 600 d'observatoire c'est aussi une évidence et j'ai moi même fait le test qui était sans appel sur des objets étendus mais pour tout ce qui est petit et qui nécessite de très fortes amplifications c'est autre chose et c'est parce que ces objets sont plus rarement, voire très rarement observés que les Dobson ont la cote. Il m'est arrivé l'an dernier lors de méga trous de turbulence de jouer l'association suicidaire Barlow X5 + 6mm de focale sur la Lune soit 1471X de grossissement sur 535 de diamètre et c'est dans ces instants hélas trop rares, qu'on voit vraiment la différence entre les conceptions mécaniques.J'ai été un peu extrême dans mon appréciation et le reconnais mais s'agissant en gros d'un débat gros diamètre ou pas, le seul but était d'apporter un argument pouvant être une explication du retour d'un certain nombre d'entre nous à des diamètres inférieurs. Il ne s'agissait nullement de descendre tel ou tel type d'instrument mais de défendre l'idée qu'une fois passés les inévitables avatars de fignolage des instruments on prend vraiment plus son pied dans de gros diamètres, dobsoniens ou autres, que dans des petits diamètres. Si la transparence est au rendez-vous, peu importe la turbulence si elle est supportable, elle sera de toute façon bien mieux tolérée si l'ensemble optique+mécanique tient la route.
  9. Restauration d'une lunette de 220mm, aidez-nous !

    Salut Astroperenoel,Bienvenue en ce lieu d'exception qui a grand besoin de bonnes volontés.Salut Dédé,Il y est aussi aux "Rencontres et manifestations". Peu importe ou est ce post, l'essentiel est que nous soyons assez nombreux demain pour montrer à ARTE de quoi sont capables les amateurs quand il s'agit de défendre une noble cause.
  10. L'Observatoire Flammarion sur ARTE

    Bonsoir Nicolas,Donc, c'est cuit pour toi pour le tournage qui commence à 15h pour les instruments + observateurs. L'interet d'amener des instruments non solaires est uniquement d'en montrer le plus possible lors du tournage de cette séquence "instruments et observateurs".A demain.
  11. La vérité sur les grands diamètres

    Entiérement d'accord avec ce que vient de dire Philippe je penses ,Astrocomets, que tu n'as pas regardé dans un dobson réalisé dans les régles de l'art Erreur : je cotoie ces bêtes là depuis qu'elles existent et les télescopes depuis 34 ans et n'en ai pour l'instant jamais croisé une dont le piqué d'image et le contraste équivalent à ce que sortent les configurations de type observatoire de même diamètre et rapport F/D.Le problème est que des Newton de conception classique de gros diamètre et réalisés dans les normes de tolérance optique et mécanique, accessibles sous des très bons sites il y en a très peu en France et que la comparaison se fait généralement entre instruments de même conception mécanique de type +/- Bartels, à la précision de réalisation près. Facile alors de se convaincre de beaucoup de chose, de bâtir des "certitudes" ... et de démolir tout avis venant de ceux qui ont la possibilité de réaliser ce comparatif.Il suffit de voir le peu de détails sortis de dessins d'objets du ciel profond avec ces instruments comparé à ce que peuvent offrir des configurations classiques bien plus modestes en diamètre.Il y a peu, lors de la Méga Star Party de Triel, le verdict a aussi été sans appel en planétaire au cours de la nuit très peu turbulente. La vénérable lunette de 225 avec son chromatisme légendaire a rectifié tous vos instruments préférés jusque 600 de diamètre et qui plus est, un 600 optimisé pour le planétaire. Les images étaient certes plus flatteuses dans les Dobson car plus lumineuses et contrastées mais la résolution n'était pas au rendez-vous de ces gros diamètres.sur le 600 , le montage et remontage des tubes serruriers ne demande qu'une legére retouche à la collimation, la rigidité du systéme est telle que l'on peut sans pb se passer de serrer les vis de blocages des tubes au niveau de la cage primaire de plus la collimation est trés stable quelques soit la position du tube,( testé et aprouvé par colimateur laser "divergent") je ferrais un post sur ce sujet prochainement je pense .Le seul test auquel j'accorde confiance est le test visuel sous 3 X le diamètre exprimé en mm et sans correcteur de coma quand la turbulence le permet. La zone de pleine netteté y est alors tellement petite qu'un rien la fait sortir du champ de l'oculaire. Là encore, j'attends la perle rare sortie des concepts novateurs mais ne l'ai pas encore trouvée. Quand à l'utilité d'avoir un grand diamétre, je penses que çà ne peut se discuter . un gros montrera toujours plus qu'un petit qqs soit la qualité du ciel , ceci dit il est vrai que l'investissement dans un "gros" ne se justifie que si on dispose d'un ciel de bonne qualité.Pour ma part, c'est le "gros" qui va vers le ciel et non le ciel qui va vers le gros.jamais je n'aurais investit dans une telle somme et passé autant de temps à la réalisation du télescope si j'habitais à proximité d'une grande ville Libre à vous de penser ce que bon vous semble, vous ne m'empécherez pas de continuer à défendre des concepts qui, eux, ont fait leur preuve. Je me demande bien pourquoi des Serge Deconihout et autre Franck Dussart, parfaitement au fait de la pratique de l'observation et de l'imagerie se compliquent la vie en proposant des doubles triangulations à leurs optiques de grand diamètre ?La nuit où la perle rare que je n'ai jamais croisée depuis que les faux Serruriers existent tombera sous mon oeil, je serai le premier à en faire l'éloge et la promotion mais pas avant. ce n'est ni une histoire de vision théorique de l'optique et de la mécanique dont je pense bien connaître les limites mais un vécu que je ne suis pourtant pas le seul à avoir qui m'a fait réagir.
  12. La vérité sur les grands diamètres

    Quand on sait qu'à F/D=4,5 la tolérance de collimation est de 1 mm tout compris (jeu latéral des miroirs, flexion du tube, jeu des éléments du barillet ...) on ne peut espérer grand chose de conceptions mécaniques approximatives dès lors qu'on s'adresse à des longueurs de tubes de 2 m ou plus.Dans ces grands diamètres, ce qui est le plus difficile et le plus onéreux à réaliser c'est la mécanique et non l'optique.A quand la large diffusion des vrais tubes de type Serrurier à la place des faux d'usage courant dont la flexion avant est à tout coup supérieure à celle de la partie arrière ?Quand on a la chance de pouvoir observer sous un vrai ciel dans un vrai Newton de 500 ou plus placé dans une mécanique a la hauteur, y compris (et surtout car cela limite considérablement l'instabilité mécanique du barillet)si le miroir est épais on gagne considérablement et à peu près toujours en qualité d'image en ciel profond par rapport à un 300 ou un 400.Cette perfection, inaccessible à la construction d'amateur, a malheureusement un prix tellement prohibitif que beaucoup pensent atteindre cet objectif à moindre coût et alors là effectivement, vive le 300, encore réalisable à la précision nécéssaire avec des moyens d'amateurs.
  13. L'Observatoire Flammarion sur ARTE

    Bonsoir Nicolas,Très bonne nouvelle. On ouvre à 10h mais le tournage de la séquence instruments et observateurs débute à 15h.A samedi.
  14. L'Observatoire Flammarion sur ARTE

    La Société Astronomique de France étant gérée par des bénévoles, ces derniers ont accessoirement une activité professionnelle pouvant être débordante et à distance de l'Ile de France. C'est la raison de mon silence et vous prie de m'en excuser.Je confirme ce que vous a indiqué Charles hier, ce n'est pas un canular mais une magnifique occasion qui nous est donnée de tenter de sortir cet observatoire du péril qui le menace et, dans l'instant, d'offrir à la France et à l'Allemagne, une magnifique vitrine de ce qu'est l'astronomie d'amateur en Ile de France.Je confirme que l'ouverture du site se fera à 10h le samedi 7, que chacun pourra accéder au parc pour des observations ; le tournage du matin étant consacré aux abords de la propriété côté nationale 7 et par la porte de Louis XV.La partie tournage des observateurs et de leurs instruments est prévue à partir de 15h sous un ciel qui sera, en principe dégagé. Contrairement à ce qui a pu être dit, Mathilde Tinthoin vient de me confirmer qu'il n'y a pas de limite en nombre d'observateurs et de "figurants", dès lors qu'on reste dans le vraisemblable, c'est à dire 4 ou 5 personnes par instruments, plutot que 100 personnes autour d'un seul instrument.Si possible, les tenues d'allure estivale seront appréciées car la diffusion est prévue entre le 27 août et le 15 septembre.Il vous sera seulement demandé par ARTE de valider un formulaire d'autorisation de diffusion qui sera mis à votre disposition sur le site.Même hors la présence d'ARTE, le parc de l'Observatoire Flammarion est un endroit de rêve pour l'observation diurne. Venez y nombreux ; nous aurons grand plaisir à vous y recevoir.Philippe Morel, Président de la SAF.
  15. L'Observatoire Flammarion sur ARTE

    Merci Lorrain : au moins une voix d'acquise à cette cause.
  16. PST et Webcam

    Bonjour,Pour débuter en imagerie au PST et sans Barlow ni démontage de bague, il y a tout ce qu'il faut à l'adresse : http://www.astrosurf.com/saf/articles/PST/W_PST/Imagerie%20PST.htm Bonnes images !
  17. Manifestation astronomique mondiale ?

    Pour info, 2009 sera l'année mondiale de l'astronomie sous couvert de l'UNESCO et de l'UAI.Ouverture à Paris en janvier de cette année là. Une occasion rêvée pour ce type d'initiative.
  18. Eclipse au Nexstar 5 depuis Syracuse

    Merci Nebulium,Ce ne sont encore que des essais car je n'ai pas eu le temps de tester le passe haut optimal et sur certaines images il y a encore du fignolage a faire.Il reste de plus a faire toutes les ombres+lumieres des partielles de sortie...en a mettre en ligne sur le site un paquet d'environ 200 images reçues des copains, rediger le CR de cette memorable viree en Sicile avec la cerise sur le gateau qu'etait le survol du Stromboli en eruption.L'avantage du passe haut est de ne garder que le signal "details" de l'image de luminance. J'ai cale la luminosite des images sur ce que j'ai pu voir sur les images realisees de chez nous meme si l'eclipse etait beaucoup plus claire et contrastee depuis Syracuse.Cette manip va beaucoup faciliter les choses pour les futures totalites car exit les poses tres longues, d'autant qu'en plus de cette manip j'en ai monte une autre permettant d'anticiper l'ordre de grandeur des temps d'exposition durant la totalite, permettant de prevoir si l'eclipse sera claire ou sombre tout en quantifiant l'eclat a mesure du deplacement de la Lune dans l'ombre.Les habitues du site SAF Interactive en ont eu la primeur (http://www.astrosurf.com/saf/ECL20070303.html)Bonne nuit.
  19. Bonsoir à tous,Des images de la dernière éclipse de Lune, on en a déjà vu des centaines et de très belles.Cependant, la série présentée sur : http://www.astrosurf.com/saf/articles/ECL20070303/ECL2007.html inaugure une nouvelle technique de traitement des disques lunaires éclipsés en introduisant une image de luminance réalisée durant les phases pénombrales à des images d'ombre portant la chrominance, restaurant ainsi la résolution qu'a fait perdre la longueur des poses dès qu'on s'adresse à la partie du disque lunaire placée dans l'ombre de la Terre.
  20. Eclipse au Nexstar 5 depuis Syracuse

    Bonsoir à tous,A l'adresse http://www.astrosurf.com/saf/articles/ECL20070303/ECL2007.html a été mise en ligne une nouvelle série d'images de l'éclipse beaucoup moins dures que les précédentes grâce à une modification du protocole de traitement.Ce n'est plus l'image de luminance qui est compositée aux images de chrominance mais sont passe haut de 3 pixels.On élimine ainsi toute participation de la lumière de la Pleine Lune dans la modificvation d'aspect de l'ombre pour ne garder que l'effet de renforgement des détails.Les images obtenues sont beaucoup plus douces mais tout autant détaillées. Les poses de 10 secondes ont par ailleurs été éliminées pour tenter de garder une homogénéité du début à la fin de la série.En prime, quelques essais d'ombre+lumière sur les partielles d'entrée.S'il y a des intéressés, j'aurai tout ce qu'il faut aux JOA pour expliquer la manip.
  21. Eclipse au Nexstar 5 depuis Syracuse

    Les images qui n'ont plus le gradient sont celles faites de trois images du fait de la surexposition de la partie la plus sombre du disque. Celles ne comportant que deux images posees 6s et 3s le gardent toujours. Les images realisees en debut et fin de totalite qui ne comportaient que deux images de chrominance au lieu de trois le montrent toujours, d'ou l'idee de refaire les plus centrales de la totalite avec seulement deux images.C'est d'ailleurs la meme chose quand on realise des poses uniques visant a bien exposer la partie la plus sombre du disque, la partie la plus claire est certes surexposee mais le gradient n'est pas plus respecte.
  22. Eclipse au Nexstar 5 depuis Syracuse

    Bonsoir Thierry,La manip consiste a appliquer la luminance sur chacune des images de totalite puis de compositer ensemble chaque image resultante.L'image de luminance est faite de deux images de phase penombrale, une au debut et une a la fin de l'eclipse pour annuler l'effet de la penombre sur le disque.Ces images sont prises le plus pres possible en temps du milieu de l'eclipse (environ 1h30 avant et apres celui ci) pour avoir le moins possible de parralaxe et d'effet de libration.
  23. Eclipse au Nexstar 5 depuis Syracuse

    Bonjour Laurent,Question de gout, de réglage d'écran et de hauteur de la Lune dans le ciel. A Syracuse, la totalité était à 59° de hauteur et les teintes (sur mon écran) ont été étalonnées à partir d'observations visuelles ou, du moins, à peu près car d'un compositage à l'autre il n'est pas facile d'obtenir exactement la même chose.Adoucir une image est chose bien plus aisée que de lui donner de la dynamique et rien n'empeche de le faire secondairement alors qu'à partir d'une image "douce" il est impossible d'aller vers ces images plus dures.Le but est de montrer l'aspect télescopique de la totalité avec un peu de diamètre et non l'aspet oeil nu ou jumelles.Pour les lumières cendrées, cela devrait être effectivement très difficile du fait de la libration, réservant cette possibilité aux totalités d'éclipses de Lune.Philippe.
  24. éclipse en dynamique étendue

    Bonjour Nebullium,Merci pour ton appreciation.Je suis en train de les composer et ce n'est pas une partie de plaisir. L'idee est d'associer les images de partielles montrant la parie obscure du disque aux details de la partie eclairee ; eux aussi boostes avec l'image de luminance.Inévitablement on obtient une extinction partielle de la partie obscure mais c'est pas plus mal car cette derniere respecte les teintes et donne de la profondeur à l'image.J'espere mettre en ligne les premieres images de cette serie ce soir a la meme adresse.
  25. éclipse en dynamique étendue

    Une autre série réalisée sur un principe voisin : compositage de trois expositions : 10s 6s et 3s ou 6s et 3s avec en plus intyervention d'une image de luminance réaliée à partir de deux clichés pris l'un durant la pénombrale d'entrée et l'autre durant la pénombrale de sortie.Avantages :1) on peut faire de la chrominance avec la sensibilité nécéssaire (ici : 800 ISO a F/D=10 au Nexstar 5),2) on peut rattraper la perte de détails inhérente aux longues expositions par l'image de luminace exposée 1/800e de sec (X2) sur du 100 ISO.Inconvénient :1) Il faut absolument avoir des images de pénombrales de la même éclipse et encadrer au plus près la totalité sinon effet de parallaxe + libration = coherence des details avec ceux de la totalité impossibles à obtenir.2) Il s'agit d'un procédé très chronophage car peu évident si on veut une série à peu près uniforme et à réaliser sous PhotoshopToutes les images étaient bien sur prises en mode RAW avec correction "en live" de la mise au point par visualisation des images sortant de l'APN (Canon 10D) sur écrabn de PC.Tout cela se trouve a l'adresse : http://www.astrosurf.com/saf/articles/ECL20070303/ECL2007.html