yapo

Member
  • Content count

    1889
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

1093 Excellent

2 Followers

About yapo

  • Rank
    extrémiste du ciel

Personal Information

  • Hobbies
    ciel profond
  • Adress
    www.astrosurf.com/cielextreme

Recent Profile Visitors

9298 profile views
  1. en l'occurrence, pas trop parce que c'était mon modus operandi que je présentais donc j'avais juste sélectionné deux dessins bruts et préparé des canevas au cas où la liaison internet ne passait pas, c'est surtout pour ceux présents et masqués qui m'ont admiré patauger avec l'informatique : comme l'a justement fait remarqué un auditeur, le papier et le crayon, il n'y a que ça de vrai ! Bien joué Laurent, un excellent début. Juste peut-être faire des étoiles un peu moins volumineuses. Me rappelle plus si je l'ai mentionné mais j'utilise un fichier de 2000x2000 pixels et des étoiles entre 5 et 30 px maximum. Elle est pas facile la bande d'absorption de 7814, très fine.
  2. Est-ce qu'il y a visuellement beaucoup de jeu au niveau du serrage oculaire dans ton PO (i.e. porte-oculaire) ?
  3. Pendant que Serge ratait une éclipse, je plantais complètement mon exposé à la Villette pour cause de connectique récalcitrante… De retour au bercail, je me suis refait le "film" et je vous le propose en deux séquences sur Youtube, ce qui donnera l'occasion aux covidriaques d'en profiter quand même : 1ère partie= https://youtu.be/g6FuUGJzKlQ 2ème partie= https://youtu.be/HV6UCsKlY1E Je ferais bien une troisième partie en détaillant le fonctionnement des macros de magnitudes sur Aladin et leur adaptation à votre instrument et votre ciel, mais je pourrais également en profiter pour y répondre à vos questions ou bien pour détailler d'autres paramètres qui vous semblent peu clairs. Donc allez-y ici avec vos questions et remarques afin d'enrichir cette dernière partie. Merci d'avance.
  4. RCE 2021

    yes, c'est prévu, je fais la seconde partie et j'indique le tout là bas.
  5. RCE 2021

    Pour ceux qui ont assisté (et les autres qui l'aurait souhaité) à ma présentation Astro Dessin Digital minée par les problèmes technico-connectiques, voici une première partie de ce que je vous aurais bien montré : https://youtu.be/g6FuUGJzKlQ Une seconde partie sur une nébuleuse est prévue.
  6. Un truc raté

    On t'avait pourtant prévenu dans Astrodessin que le petit rhum avant d'observer ne serait pas sans conséquence à long terme...
  7. On peut aussi envisager le filtre polarisant simple en choisissant des objets à 90° de la Lune (avec une marge de +-20° pour rester efficace) et en orientant le filtre pour éteindre le fond de ciel. Cela fonctionne de manière nette en visuel : à une échelle qui ressemble à un filtre interférentiel assez large, entre ceux à rejet de pollution lumineuse et ceux à nébuleuse -UHC, OIII, etc-. En imagerie, cela devrait logiquement être encore plus bénéfique (avec peut-être moins de radiant ?).
  8. Sou lou viou dé latch

    toutafé, le gain est aussi notable pour les amas, mais je nuancerais quand même car certains showpieces à petite ouverture et faible G (genre NGC 752 par exemple) deviennent lâches et insipides dans les grands instruments.
  9. Sou lou viou dé latch

    Et enfin, après un échec sur PK 149-03.1 (IsWe 1) -à retenter plus haute cette hiver ?-, je termine cette dernière nuit du séjour sur un amas ouvert sympa à proximité qui résistera un peu au crépuscule astronomique, NGC 1444. Organisé autour d'une étoile "centrale" double et brillante, il est petit et assez dense (même si le dessin effectué à fort G ne rend pas justice à cette densité). T445x286 fiche NGC 1444 Voilà, terminados (ça c'est pas du patois alpin). Pas mal de menu fretin peu spectaculaire mais toujours quelques originalités distillées de ci de là qui motivent et encouragent à chercher la prochaine rareté !
  10. Sou lou viou dé latch

    Puis une autre dans le même genre car cela faisait longtemps que je n'avais pas taquiné autant le catalogue Perek-Kouhoutek : PK 147-2.1 (M1-4). Comme la précédente (mais un peu plus brillante), elle aussi répond bien aux filtres NPB et OIII et se révèle un peu floue à fort G. T445x364 T445x364, OIII fiche PK 147-2.1
  11. Sou lou viou dé latch

    Encore une nébuleuse planétaire stellaire très faible, difficile à dénicher : PK 142+3.1 (K 3-94) dans la Girafe toujours. Elle répond moyennement bien à l'OIII et devient même un peu plus floue que les étoiles adjacentes à fort grossissement, toujours avec le filtre OIII. T445x286 T445x286, OIII fiche PK 142+3.1
  12. Sou lou viou dé latch

    PK 113-06.1 (Abell 83) m'a fait sortir les tripes m'a arraché la rétine pour le coup : seulement une poignée de glimpses perçus sur la durée totale d'observation (15-20 minutes). 182x et le filtre NPB se sont révélés être la meilleure combinaison pour l'extirper du fond de ciel. Nul besoin de vous dire qu'aucun autre détail hormis sa silhouette éthérée ne s'est révélé… T445x182, NPB fiche PK 113-06.1
  13. Sou lou viou dé latch

    Sur le chemin vers la nébuleuse planétaire suivante, je suis tombé sur deux nébuleuses par réflexion, vdB 14 & vdB 15 dans la Girafe. Rien de particulier pour ces deux là si ce n'est qu'elles entourent des étoiles très brillantes et que malgré tout, on repère bien qu'il s'agit d'un halo renforcé par rapport au halo de diffusion présent autour d'autres étoiles de même éclat. Celle au Sud était la plus étendue et la moins difficilement repérable. T445x50 fiche vdB 14 fiche vdB 15
  14. Sou lou viou dé latch

    Ensuite, un échec (le 4ème) sur PK 102-05.1 (Abell 80) dans le Lézard. Son anneau Halpha est pourtant alléchant sur les images mais la contrepartie OIII a l'air extrêmement faible. Bertrand l'a pourtant observée au T635 et Uwe Glahn au T400 (par nuit parfaite). Mais je ne sais pas si il y aura une cinquième tentative me concernant…
  15. Sou lou viou dé latch

    La dernière nuit (11-12 août) a commencé par la visite d'une ancienne connaissance, PK 104-01.1 (M2-53), dont je cherchais à percer les détails qui m'avaient échappé lors d'une première visite un peu rapide. Une cacahuète à peine marquée se laisse deviner avec le filtre NPB en insistant et marque les rehauts fragmentaires d'un anneau plus complet (alors que l'OIII écrase un peu le différentiel). T445x364, NPB fiche PK 104-01.1