astroperenoel

Member
  • Content count

    3083
  • Joined

  • Last visited

    Never

Community Reputation

0 Neutral

About astroperenoel

  • Rank
    Very active member
  1. Préface de J-C Pecker, c'est très bien, cela donne crédit à bien des choses mais il eu été plus prompt de demander cela à nos maîtres encore parmi nous, un Jean Texereau et un Pierre Bourge aurait été autrement plus savoureux!
  2. tube carbone VS tube alu

    Effectivement, c'est un besoin très particulier. Perso, je pencherai pour un tube plein léger avec ouvertures et circulation laminaire d'air (on matérialise bien les courant avec de la fumée). Pourquoi ne pas bâcher de couverture de survie un tube existant? Dans ce cas pas d'échauffement, de toute façon si le tube pointe au droit des rayons solaires il n'y a rien qui chauffe.
  3. tube carbone VS tube alu

    J'apporte mon grain de sel. Si tu veux absolument utiliser des barres droites (c'est un choix, hautement discutable mais chacun est libre), tu peux t'inspirer du tri-tube, problème, comme les tubes sont droits leurs sections doivent être grandes pour ne pas fléchir. L'image montrée est bien l'exemple que ça ne marche pas bien, s'il faut multiplier les barre et avoir autant de matière qu'un tube plein à quoi bon faire un montage onéreux en matière première et en temps passé à bricoler ce machin. Aussi, la question est pourquoi vouloir un tube ouvert pour faire une lunette solaire alors que s'il y a bien un objet qui doit s'affranchir d'agitation thermique c'est bien l'astre du jour, un tube plein sera hautement préférable (pas ou très peu de mouvement d'air interne), sauf si c'est pour un cas très particulier. Il faut redéfinir ton projet sur d'autres bases, ceci afin d'atteindre l'optimum en matière première, en temps de fabrication et en qualité in fine du système complet (ce qui peut se concevoir peut être plus simplement).
  4. Barillet de miroir conique

    Comment sais-tu que j'ai fait une écaille? Oui, et une grosse en plus; une relaxation dans une fissure et bling! Dès les premières passes sur l'outil céramique! Pas grave, j'ai beaucoup de verre à enlever (la meuleuse est mon ami)... Mais là c'est pour un autre tube, un chauffe eau, long, très long à se mettre en température et sans réel contrôle de la collimation du primaire d'où l'idée de revoir le barillet. J'ai parcouru la discussion sur le Gladius, pas simple du tout, mais ce n'est pas le même système de barillet. Bien entendu je ne ferai pas de contact métal sur verre.
  5. Barillet de miroir conique

    C'est étonnant car intuitivement on penserait que le miroir n'étant pas reposé sur la tranche, il devrait fléchir un peu... Mais si tu as constaté cela sur banc à l'horizontal c'est que le maintient central est plus que suffisant. Je peux commencer à réfléchir à un barillet fixe qui reprend alors le mode de maintient du primaire mais avec possibilité de le collimater. Merci pour cette info (si d'autres ont des avis dessus, je suis toute ouïe)
  6. Barillet de miroir conique

    Salut tous. Je regarde d'un œil distrait mais néanmoins appliqué ce qui se fait en terme de barillet pour miroirs coniques percés, l'idée étant d'envisager un barillet réglable dans une formule Cassegrain en partant d'un miroir à dos conique. J'ai vu ce que propose la firme CPT ici: http://astronomy-mall.com/regular/products/cpt/index.shtml , mais les choix techniques retenus m'interpellent de par le nombre et la nature des points, de plus mon intention se porte sur un miroir percé donc avec barillet ajouré. Tel quel, le miroir existant est dans un barillet à serrage annulaire au centre avec translation de l'ensemble pour la mise au point (solution discutable), donc sans possibilité de conserver une stabilité des centres optique et impossibilité de collimater le primaire (si le primaire est dans le choux, en l'état je ne peux pas faire grand chose). Le but final étant une monture collimatable digne de ce nom avec miroir fixe et mise au point par crayford (solution retenue par beaucoup de personnes équipées de télescope de formule Cassegrain et dérivées), mais je ne sais pas comment prendre le problème des points d'appui sur une surface conique. Faut-il des triangles classiques (plan droit ou incliné), des points fixes, des patins de feutre ou autre? Merci pour vos éclairages
  7. Test retro dans AM

    Il me reste la GP verte à vendre. J'avais eu envie de commencer une collection d'instruments, j'ai vite déchanté, c'est pas raisonnable quand on cherche du boulot! Dans l'idéal, je ne garde que ce que j'utilise, donc il y aura des petites bricoles dans les annonces Mais bon, je ne veux pas trop polluer le fil avec mes digression personnelles...Un test qui serait sympa ce serait de passer un vieux truc sur banc pro et conclure (idéal pour faire tomber les mythes!) Et quelques e.p. de montures d'un autre âge
  8. Test retro dans AM

    Je suis d'accort, il ne faut pas que la parution de ce genre d'article agrémente la spéculation! Et que ça porte sur du matériel au succès reconnu et à large diffusion, exit les introuvables objets de collection.
  9. Test retro dans AM

    Difficile de savoir à l'avance, mais il y a de belles lignes à écrire sur le matériel Vixen (GP (j'en vends une d'ailleurs), GPDX, les fameuses apo fluorite, les newton et ce fameux cassegrain de 200 qui en a fait bavé plus d'un. Et le matos un peu plus ancien, les Zeiss Telementor, les Clavé et Sécrétant, bref, y a du boulot en archéo-astronomie observationnelle!
  10. Un miroir de 90cm pour 60 kgs !

    Effectivement, 100Kg c'est le chiffre que j'ai mémorisé concernant le 1m de David. Je reviens sur mon impression et celle de Serge, 60Kg aux vues de ce qu'il n'y a pas comme matière, c'est beaucoup!
  11. Un miroir de 90cm pour 60 kgs !

    Le verre n'est-il pas refondu/recuit pour que les point de contact entre les disques et les plots soient le plus isotrope possible?Je m'attendais à un gain de masse encore plus flagrant...
  12. Filtres Baader : problèmes en série

    Oui, mais le pbm c'est qu'il n'y a pas de règle stricte ou alors elles ne sont pas respectées! Nous ne sommes pas dans une activité industriel et chaque fabriquant va vouloir faire ses propres règles. Notons quand même que les queues d'aronde sont compatibles (faut bien un minimum!), mais il y a toujours du flottement, les douilles d'oculaires sont censées être en 31,75 (+/- la tolérance), or si on mesure chacun de nos accessoires, il y a un flottement, les filetages de filtre c'est pareil, c'est je crois du M28 au pas de 0,5 ou au pas de 0,6... Or visser du 0,5 dans du 0,6; sur un ou deux filets ça s'emboite, mais pas plus. J'ai également ce genre de pbm sur des douilles d'oculaires et sur des filetages de filtres pas de la même norme. D'où l'importance d'une cohérence dans ses gammes d'accessoires.Pour finir, je ne sais pas c'est le fait de la fabrication asiatique à bas cout (production de masse, pas de contrôle, pas d'harmonie d'une usine à l'autre), ou si c'est une autre raison (conception des fabricants, brevets, pas de normes industrielles strictes) qui justifie que les dimensions ne sont pas toujours respectées. Faut voir par rapport à ce qui se faisait avant, y avait-t-il autant de flottement (ou en comparant dans une même gamme la dispersion de mesure)?
  13. Filtres Baader : problèmes en série

    Bienvenue dans le monde merveilleux des constructeurs qui font chacun de leur côté leurs propres normes, tant dans les cotes que dans les filetages! Je ne crois pas que Baader n'ai jamais eu une réputation d'excellence dans la mécanique. Ils s'en sortent parce que l'optique tient à peu près bien la route, parfois même très bien... Par contre, tout n'est que bagues en tout genre sans réelle harmonie avec la gamme des instruments. A mon avis, toute la méca vient d'Asie, le reste n'est qu'usurpation d'identité (étiquette Zeiss à prouver) et galvaudage du soit disant made in Germany...
  14. Conception dob de voyage .

    Oui, c'est tout à fait ça, une harpe! Jacques, même si tu ne fait qu'assembler des solutions existantes (c'est difficile d'innover en méca), c'est justement là où tu innoves. Là où d'aucun aurait choisi un et un seul choix audacieux en faisant tout le reste en traditionnel, toi tu te donnes les moyens de concevoir un ensemble fait d'audace et c'est cela qui est remarquable! Quid quand même de l'effet des cordes et du support secondaire sur la tache de diff? Là c'est à l'usage, mais ça doit pas être vilain
  15. Conception dob de voyage .

    Le mec, il te sort un truc en 2-3 mois, ça ressemble à rien de connu, on sait pas si ça vole ou si ça fait de la musique (j'ai vu deux cordes), la couleur est osée, la forme totalement hors norme et le mec il dit comme ça l'air de rien "ouai, j'sais pas si ça va marcher, j'hésite", genre, on t'crois... Bien sûr que ça va péter le feu, bien sûr que c'est comme ça qu'on casse les barrières, t'es un esprit libre, certains diront un génie, d'autre un artiste, mais put*** c'que tu nous fais là, ça fait du bien !!!