pfil

Member
  • Content count

    149
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

350 Excellent

2 Followers

About pfil

  • Rank
    Member
  1. Bonjour Frédéric, Je garde un très bon souvenir de nos échanges pour l'expertise de mon tube, et plus récemment aussi, j'espère d'ailleurs que tes recrutements se passent bien. Très bonne nouvelle aussi que la reprise de l'activité par Jean-Marc. Philippe
  2. Abell 72

    Merci de vos retours. C'est vrai que l'objet est faible, surtout elle émet dans une zone du spectre où la caméra est moins sensible. Pour le traitement, j'ai choisi délibérément de ne pas trop monter les niveaux, pas tant pour respecter l'aspect visuel (magnifique dessin Serge !) que parce que l'image ne l'aurait pas supporté. Il m'aurait fallu beaucoup plus de temps, ou un plus grand miroir... Philippe
  3. Abell 72

    Bonjour à tous, Abell 72, ou PK 059+18.1, est une nébuleuse planétaire située dans la constellation du Dauphin. C'est un objet faible, émettant surtout en OIII (d'où une couleur bleue marquée avec mes filtres Baader), illuminé par une étoile centrale bien visible. De nombreux détails de structure se distinguent. On notera, juste à gauche de la nébuleuse, la bien plus lointaine galaxie PGC 65491, à l'aspect tourmenté, avec au moins deux voisines. En bas de l'image, PGC 1434890 montre aussi d'intéressants détails. L'image a été prise depuis le Périgord le 10 août 2021, avec le C9.25EdgeHd et la ST10. La nuit était de transparence moyenne, avec quelques passages de nuages, mais relativement stable pour le site (fwhm de 2.3''). Il y a 111 minutes en luminance, 128 en chrominance. Je poste directement l'image en pleine résolution, cliquez dessus pour mieux la voir. Attention, c'est très faible, donc à regarder dans de bonnes conditions (écran, éclairage ambiant faible). A bientôt, Philippe
  4. Messier 94

    Merci pour vos commentaires ! Il y a deux étoiles concernées, correction pour chacune, brute par brute, avant compositage. Long à faire...
  5. Messier 94

    Bonjour à tous, Messier 94 est une splendide galaxie, que l'on trouve dans la constellation des Chiens de Chasse à 14 millions d'années-lumière, une relative proximité qui permet de bien en détailler la structure. Celle-ci est inhabituelle, avec une partie centrale brillante, entourée d'une première ceinture de bras spiraux riches en nébulosités (rouges) et en amas stellaires (bleus), et la présence de bras externes beaucoup plus diffus et pâles. Cette image date du 8 mai 2021. J'ai bénéficié de bonnes conditions de stabilité (fwhm=1.8'') et de transparence. Le traitement s'est attaché à montrer les détails de cet objet dont l'éclat présente une grande dynamique, en gardant autant que possible un aspect naturel. Conditions : Montagne de Lure, Newton 400mm de la SAML, Sbig ST10, 2h en luminance, 2h en chrominance, traitement Pixinsight. A bientôt, Philippe
  6. NGC2903

    Bonjour, Merci de vos retours. Pour le blooming, je le corrige habituellement au niveau des brutes, ou mieux encore en tournant la caméra en cours de session, mais c'est assez fastidieux. Et pour être franc, lorsqu'il s'agit de quelques étoiles, ça ne me gêne pas trop (ce ne sont pas les Pléiades !), pas plus que les aigrettes dues à l'araignée en fait. C'est une appréciation toute personnelle bien sûr. Un temps de pose unitaire plus court (ici trois minutes) aurait aidé... En corrigeant avec Photoshop sur l'image finale (tampon, correcteur) je n'arrive à rien de bien satisfaisant. Cela étant, si vous avez une recette simple, je suis preneur. Philippe
  7. NGC2903

    Bonjour à tous, NGC2903, dans le Lion, est l'un des grands oubliés du catalogue Messier. Il mérite bien qu'on s'y attarde ! La nuit du 1er au 2 avril 2021 était assez stable (fwhm de 1.9''), mais la transparence était moyenne, surtout pour la chrominance (l'objet était plus bas), cette dernière étant en outre affectée par une Lune assez présente (deux jours avant le dernier quartier). (cliquez pour obtenir l'image en pleine résolution). Conditions : Montagne de Lure, Newton 400 de la SAML et Sbig ST10, 2h en luminance, 2h20 en chrominance. Philippe
  8. Messier 96

    Bonjour à tous, Messier 96 est une spirale située à 41 millions d'années lumière dans la constellation du Lion. Elle appartient au même groupe que M95 et M105. On notera une galaxie plus lointaine, au noyau rougeâtre, vue à travers un bras de M96. L'image a été prise le 2 avril 2021 depuis la montagne de Lure au cours d'une nuit venteuse, assez turbulente (fwhm de 2.5'') et d'une transparence médiocre, ce qui a compromis la visibilité du halo. Franchement, si nous n'avions pas été remis sous cloche le lendemain, je serais parti me coucher. Conditions : montagne de Lure, C9.25EdgeHd+Sbog ST10, 2 heures en luminance, 2h30 en chrominance, cette dernière étant partiellement affectée d'une Lune un jour avant le dernier quartier. Philippe
  9. Bonjour, Voici un nouvel argument pour dialoguer avec les élus sur l’éclairage public. Le rapport annuel 2021 de la Cour des Comptes comporte un chapitre dédié, s’appuyant sur des communes de la région Auvergne-Rhône-Alpes : https://www.ccomptes.fr/fr/documents/55052 Il est explicitement question de la pollution lumineuse (faites une recherche sur cette expression pour trouver le bon paragraphe). Philippe
  10. NGC3718 et 3729

    Merci à tous !
  11. NGC3718 et 3729

    Bonjour à tous, Je vous propose NGC 3718 dans la Grande Ourse. Cette magnifique galaxie doit ses formes tourmentées aux perturbations gravitationnelles liées à sa voisine, NGC 3729, elle-même de forme quasi-annulaire ! On notera les faibles ponts de matière reliant les deux extrémités de NGC 3718. Juste au nord de NGC 3718, on voit l'amas de galaxies Hickson 56 autour de PGC35620, dont le redshift plus élevé que celui de NGC 3718 (z=0.0264 contre z=0.0033) en dépit d'une apparente association a valu l'appartenance au catalogue d'Halton Arp. On notera la bulle de gaz externe de NGC 3718, qui s'étend entre le bras et Hickson 56. L'image montre aussi un groupe de galaxies encore plus lointain, ce dont témoigne sa couleur rougeâtre, autour de PGC2432523 (z=0.254). L'image pleine trame est ici, à regarder dans un environnement sombre et sur un écran bien réglé : http://pfilliatre.free.fr/images/images_astronomie/ngc3718_20210220.jpg Les galaxies sont identifiées sur l'image annotée, qui montre aussi en blanc la position de nombreux quasars : http://pfilliatre.free.fr/images/images_astronomie/ngc3718_20210220_Annotated.jpg Conditions : montagne de Lure, nuit du 20 au 21 février 2021. Lune en PQ encore levée pour une partie de la chrominance. Sbig ST10 avec Newton 400 de la SAML. 2h en luminance, 2h en chrominance. Philippe
  12. Bonjour à tous, Voilà une zone très riche en galaxies ! Il s'agit du groupe de NGC 80, dans la constellation d'Andromède, situé à 260 millions d'années-lumière.Il comprend plusieurs numéros NGC (70, 80, 82, 83, 86, 90, 93, 94, 96) . La zone la plus intéressante est formée par le couple formé par NGC 90 (ou PGC 1405) et NGC 93, figurant dnas le catalogue de Arp sous le numéro 65 : les formes des deux galaxies sont altérées par les interactions gravitationnelles. On notera aussi les petites galaxies autour de NGC 85 et les détails dans IC 1542. Le fond de ciel n'est pas totalement homogène, il y a quelques voiles de nébulosité sur la partie gauche de l'image. L'image (cliquer pour avoir la pleine résolution) : L' image annotée, indispensable pour se repérer, donne aussi l'emplacement de plusieurs quasars, la plupart détectés : L'image a été réalisée le 16 octobre 2020 avec le Newton 400 de la Société Astronomique de la Montagne de Lure et une Sbig ST10, il y a 120 minutes en luminance et 130 minutes en chrominance. Le réglage du Newton n'est pas optimal... tant pis, je n'ai pas voulu recadrer. A bientôt, Philippe
  13. Bonjour à tous, Cette opposition de Mars était vraiment magnifique ! Voici mon bilan, avec une sélection d'images mises à l'échelle. Je garderai bien sûr en mémoire trois nuits magiques à Lure (30 septembre, 17 et 24 octobre), avec des conditions de seeing vraiment très bonnes. Matériel : C9.25EdgeHd, ADC, barlow 2x, Zwo224MC Site : Manosque (6 septembre, novembre), Dordogne (août), montagne de Lure pour les autres. Philippe
  14. Bonjour à tous, Voici quelques images de Mars datant du mois de novembre, prises depuis mon jardin, confinement oblige. Le 5 novembre, Mars est passée sous la barre des 20 secondes d’arc de diamètre. Les conditions météo étaient très bonnes, ce qui a offert une très belle vue sur les régions de Syrtis Major et Hellas. On notera les nuages matinaux au terminateur, près de Sinus Meridiani et vers le pôle sud. Les images ont été prises à 21h13, 22h13, 23h13 TU. Le 10 novembre, les conditions étaient à nouveau excellentes, et Mars, présentant alors un diamètre de 18,2 secondes d’arc, dévoilait les régions entre Mare Cimmerium et Syrtis Major (qui sortait des brumes matinales). Les images ont été prises à 19h43, 20h43, 21h44 et 22h53 TU. Le 18 novembre, le diamètre de Mars a encore baissé (16.7'') et le seeing est moyen. Mais il se passe quelque chose : une tempête sur Mars ! Elle se repère à proximité immédiate de Solis Lacus, comme une zone jaune brillant. Le contraste est aussi réduit en allant vers le limbe. Les images sont espacées de 30 minutes : 19h15, 19h45, 20h15 et 20h45TU. Le 22 novembre, la tempête s'est déplacée vers Argyre, hélas proche du limbe. Les deux images datent de 18h29 et 20h36TU. On noterat sur la première le lever de Soleil sur Olympus Mons. Ascraeus Mons est aussi bien visible. Le 29 novembre, le diamètre apparent de Mars est tombé à 14.8'', les conditions deviennent difficiles. La tempête continue de fuire vers le limbe. Les deux images datent de 19h37 et 21h22TU. Sur la deuxième, le Soleil se lève sur Ascraeus Mons et Pavonis Mons. Depuis, les conditions météo sont mauvaises... ce sera tout en ce qui me concerne pour cette mémorable opposition. Matériel : C9.25EdgeHd, ADC, barlow 2x, Zwo224MC. Philippe
  15. Bonjour, Suite et fin de mes images d'octobre de Mars. Une semaine après le 17 octobre, lors de la nuit du 24 au 25 octobre, la phase devient sensible et permet une belle observation du terminateur correspondant au lever de Soleil sur Mars. La nuit était très brumeuse, mais stable. Les images sont séparées d'une heure, de 20h40TU à 1h40TU. Les images de 21h40 et 1h40 sont doublées par une image annotée. On remarquera particulièrement les trois volcans de Tharsis, Arsia, Pavonis et Ascraeus, bien visibles au lever du Soleil à 21h40. A 0h40, c'est au tour du géant Olympus Mons d'émerger des brumes matinales. Toujours à Lure, et avec le même matériel (C9.25EdgeHd, barlow 2x, ADC, Zwo224MC). Philippe