patry

Member
  • Content count

    3997
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Posts posted by patry


  1. Tout a fait JP, et rien que dans l'épaisseur de la bande passante du bleu, avec un instrument de 200m, on est très vite limité en altitude.

    Dans le vert un peu moins, et encore moins dans le rouge ... mais Jupiter était dessous de toute façon !

    Alors avec les instruments qui augmentent en taille, la limite monte également.

    CATLUC, ce que tu montre c'est ce que tout le monde fait depuis ... la vesta pro quand on capture en couleur.

     

    Marc

     

    • Like 1
    • Haha 2

  2. Sur le C11, il se monte directement sur la "petite" sortie (2") du C11. Il ne faut donc évidemment pas se mettre sur la "grosse" sortie (3,3").

    En général il va donc se monter entre l'instrument et le crayford, et c'est là le hic ; rare sont les crayfords qui vont respecter la distance réducteur/capteur !

     

    Marc

     


  3. Ce serait plutôt d'associer l'astro à une activité physique qui me semble tirée par les cheveux.

    Maintenant si on part avec un 350mm, une monture de 40kg et autant de contre poids pourquoi pas.

    En tout cas, c'est pas certain que les forces de l'ordre l'entendent de cette oreille en tout cas ... on risque de demander pourquoi vous faites pas votre sport de jour !

     

    Maintenant si tu amène ton cabot pour faire ses besoins dans un champ, ... même de nuit, ... même pour y passer des heures ("comprenez m'sieur l'agent l'est constipé le clébard") ca a plus de chance d'éviter de passer pour un terroriste tentant de disséminer une arme bactériologique. :)

     

    Marc

     

    • Like 2
    • Haha 4

  4. En effet, je pensait à des dollars US, en dollar canadiens, c'est un bon prix.

    En tout cas, pour du traitement, ne passe pas sous un i5. Pour de la capture, un i3 suffira amplement s'il est accompagné d'un SSD de stockage.

     

    Une tablette ... bof, pour de la capture passe encore, mais du traitement ? Sous android ? Pas assez de RAM en tout cas ... avec le double ce sera encore pas beaucoup !

     

    Marc

    • Like 2
    • Thanks 1

  5. J'ai pris un lenovo à base de i5 pour la moitié du prix que tu nous montre MCJC. Le tout chez microkdo (https://www.microkdo.com/5-pc-portables-hauts-de-gamme-a-partir-de-350-ttc)

    A partir de 350€, tu trouve des portables "haut de gamme". C'est de la seconde main, mais vérifié et souvent complété (le portable de madame dispose de sa station d'acceuil dédié -pas un truc sur de l'USB- pour le prix) avec parfois même une batterie neuve.

    A moins que tu ne cherches un modèle précis, c'est une solution à considérer.

     

    Marc

    • Like 1

  6. C'est peut être aussi lié à l'usage d'un chipset partagé, ou pas, entre USB2 ou USB3 ou bien si la gestion est faite nativement par le coeur. Mais en tout cas, mon PC (W10 x64) a pu retrouver 6 caméras supplémentaires depuis hier : 

    QHY5L-II, PLA-Mx, PLC-M, PLB-Cx, DMK21 et une Vesta Pro. Il n'y a que la PLC-M qui ne fonctionne pas en full résolution (pas de transfert d'image) mais dès que je fait du ROI ou bien du binning elle se réveille. Je regarderais ça plus tard. Il ne me reste que la PL1M que je n'ai pas re-essayé (elle est vissé sur un chercheur d'autoguidage).

     

    Maintenant je croyais que de décocher l'isolation du noyau me lèverait des alertes critiques mais que nenni, tout reste vert et cela semble vraiment très restreint aux drivers. N'étant pas admin de mon propre PC au quotidien (la base en sécurité), on ne risque pas vraiment grand chose je pense sauf à installer des pilotes sans trop y regarder.

     

    Marc

     

    • Thanks 1

  7. Je ne sais pas si cela peut aider mais j'ai parfois un pilote qui ne se charge pas ou bien la caméra n'est pas reconnue.

    Et j'ai trouvé une solution tout à l'heure ...

    Cela se passe du coté des paramètres -> Mise à Jour & Sécurité -> Sécurité Windows (à gauche) -> Sécurité de l'appareil (ne fuyez pas tout de suite)

    Dans la nouvelle fenêtre voir les détails de l'isolation du noyau puis désactiver l'intégrité de la mémoire.

    Il faut sans doute redémarrer (je l'ai fait en tout cas), et à partir de là, j'ai pu re-installer le driver de ma QHY5L-II sous windows 10 x64 à l'instant. De même que mes PLx et même une vi

    Explication trouvée : le pilote, ou plutôt son intégrité, pour une raison qui m'échappe, n'est pas reconnu par windows et finalement ne permet pas son chargement et du coup tu a un point d'exclamation dans le gestionnaire de périphériques. La manipe permet d'ignorer cette vérification.

     

    En espérant que cela serve.

     

    Marc

     

    • Thanks 1

  8. Pour ma part, j'ai toujours été systématiquement rattrapé par la turbulence au dessus de 30ms voire parfois 25ms. Ce qui fait que pour la map (critique en HR) c'est gain au maximum - epsilon (pour pas avoir un nuage de pixels saturés) et je corrige avec l'exposition (souvent autour de 5 ~ 10ms pour Jupiter par exemple). Ensuite, je corrige pour revenir à des trucs plus raisonnables (expo de 20 à 40ms) et gain en conséquence.

     

    Marc

     


  9. Oui et c'est très formateur pour comprendre ce qui se passe sous la_commande_qui_fait_tout !

    Mais OUI Registax ou Autostakkert sont bien meilleurs en planétaire (et aussi bien plus rapides) pour traiter un flux vidéo, c'est évident ... tant que ca marche.

     

    Marc

     


  10. Je crois qu'il existe des ports USB3 qui ne sont pas vraiment rétrocompatibles en USB2.

    Sur mon portable où j'ai les deux (2xUSB3, 1xUSB3.1, 2xUSB2), j'ai aussi des caméras qui ne fonctionnent que sur le port USB2 (qui doit passer par un autre chipset sans doute). Il faudrait que je re-essaie mais de mémoire, c'était le cas moi aussi entre autre de l'ASI120m, mais c'est peut être qu'une question de logiciel, un pilote USB3 récalcitrant à l'USB2 ? Ce qui me fait douter c'est que c'est pas général à toutes les caméras USB2.

     

    Je vais suivre ton sujet avec intérêt en tout cas.

     

     

    Marc

     

    • Thanks 1

  11. Il y a 1 heure, assurtourix a dit :

    Le truc qui me laisse perplexe ce sont les photos en RGB de Jupiter... Vu la vitesse de rotation... il doit falloir poser pas plus de 15 /30 sec par couleur  pour avoir qqchose de correct?

     

    En principe c'est un peu ca.

    Au C11, et quand le ciel est coopératif, deux captures de 60~80" enchainées montrent un léger décalage sur Jupiter, c'est nettement moins flagrant sur Saturne (plus lente ET plus petite, les autres planètes on s'en fout, elles tournent encore plus lentement et/ou sont encore plus petites).

    Du coup une capture individuelle ne devrait pas dépasser ce temps, avec une caméra couleur par exemple.

    Si tu veux faire du RGB avec une caméra mono, il faudrait que les 3 plans se fassent dans cet intervalle ... c'est chaud comme tu le fait remarquer.

     

    Toutefois il existe aujourd'hui des outils qui permettent de faire une dérotation. Le principe est simple ; tu identifie la planète dans l'image (ou mieux, dans le flux) et le soft va aplatir comme sur un planisphère cette image. Tu fait de même pour d'autres images (compositage) et pour d'autres plans et à la fin tu reconstitue virtuellement une "carte" plus large que chaque original. Tu n'a plus qu'à remapper le tout sur le planétoïde (pas toujours sphérique, cf Jupiter) et tu retrouve du détails d'un limbe à l'autre et pour toutes les couleurs.

    Idéalement c'est la date moyenne de la somme des plans qui va compter. Donc si tu capture la séquence RGBBGR, la date moyenne RR, GG et BB est commune et tu a le meilleur résultat possible. Il faut par contre maintenir des captures courtes pour chaque plans.

     

    A la reconstruction (et comme le fil parle de filtre) il est important de conserver le flux proportionnel à la largeur de bande du filtre. Donc si tes filtres se recoupent largement, un même détail coloré sera présent dans les deux couleurs. A l'identique, si les filtres ne se recoupent pas, le détail ne sera dans aucun plan ! C'est ce qui fait l'intérêt de la série Astronomik d'ailleurs, c'est qu'il n'y a pas de perte et que la somme des bande passante est toujours voisine de 100%

     

    Marc

     

     


  12. Pas mieux, le 807 pour le 300 mm fera double emploi dans 99% des cas avec le 742.

    Après, pour les cibles pas très brillantes (Uranus, Neptune, et dans une moindre mesure Saturne), le 742 bouffe un peu trop de flux, et un 610 sera bien meilleur, ou un W23A qui est plus "laxiste" encore mais il ne va pas sur toutes les formules optiques selon que l'IR (qui passe largement) est bien focalisé ou pas (C11, C8 c'est tout bon, 80ED pas du tout, mak 127 il faut que j'essaie).

     

    Pour du vrai planétaire spécialisé je prendrais ; un UV (pour le 300 surtout, a essayer sur ton mak), plus un IR610 et/ou IR742 (plus sélectif car plus résolument "IR" que le 610 qui laisse beaucoup de visible quand même).

     

    Marc

     


  13. Il y a 13 heures, Achaim a dit :

    La motiv le soir des fois c est dure 

    Tout dépend si on fait un boulot physique ou pas

     

    Non pas franchement mais si vous voulez vous déplacer en sécurité en avion, veillez à ce que ceux qui travaillent sur les systèmes embarqué, comme les commandes de vol par exemple, aient bien les yeux en face des trous.

    Du coup arriver au boulot avec 2h de sommeil c'est pas recommandé si on veut éviter de laisser un gros bug.

     

    Marc

     

    • Like 1

  14. Après une 911 (le reste est-ce que c'est encore des Porsche des toute façon) c'est la sportive la plus utilisable au quotidien.

    Maintenant, sur un circuit, avec une Ferrari ou une Lamborghini (pour parler de ce que j'ai pratiqué) tu te rend compte du "monde" qui sépare ce genre de voiture ... du reste de la plèbe !

    Coté bilan carbone, c'est certain que c'est infiniment éloigné d'une prius, mais c'est infiniment plus fun aussi.

     

    [Mode Joke ON]

    jm-fluo> une lunette de 180mm (on parle bien de diamètre ?) dans une 911 ? Ca va rentrer ? :):) 

    [Mode Joke OFF]

     

    • Haha 2

  15. Il y a 23 heures, Yoann DEGOT LONGHI a dit :

    Apres on peut trouver toutes sortes de "bonnes raison" pour ne pas sortir.....dont la flemme.

     

    Et fort heureusement c'est une passion et pas un travail. Donc on a pas à "s'obliger" à sortir quand les conditions ne sont pas remplies. Ca vaut le coup de sortir quand le temps permet de faire ceci

    Jupiter20100728bis.gif

    ou cela

    DMK_08-09-20_0724-0728.jpg

     

    Mais dépenser la même énergie, loin de ses proches, dans le froid, être crevé pour le boulot le lendemain pour faire ça ...

    J20100708-0336TU-MPa.jpg

     

    C'est pas très gratifiant et ca fini a la poubelle. Et en fait c'est assez facile de se rendre compte que ce ne sera pas bon. En CP c'est facile, tu vois les étoiles et ca passe (de toute façon on ne cherche pas la résolution), mais en planétaire, voir les étoiles ne suffit pas : il ne faut pas de vent, et pas de turbulence. Et quand une étoile turbule à plus de 70° de hauteur, ca ne sert à rien de se fatiguer, tu aura largement plus de 1"5 à 2" de turbulence, soit la résolution d'une lunette de 60.

    Autant sortir la lunette de 60 mais c'est là que la flemme arrive.

     

    Après, on s'éloigne du sujet des constellations de satellites c'est vrai. Avec plus de 200~300mm, on a largement de quoi se faire plaisir en visuel c'est vrai. Et puis le diamètre permet aussi de réduire le champ (avec la focale qui augmente naturellement), ce qui limite le problème. Maintenant, cela veut dire que les poses de 10 minutes unitaires vont être difficile à maintenir mais certains font du CP avec des poses courtes de quelques secondes et cela permet de ne virer que quelques images en cas de passage d'intrus.

    En étant à proximité d'un aéroport, et donc de balises de navigation, il y a des dizaines (centaines ?) d'avions qui passent dans mon ciel chaque jour ... et chaque nuit, en plus des satellites, il faut faire avec.

     

     

    Marc

     

     

    • Like 4

  16. Le 29/02/2020 à 12:38, zirkel 2 a dit :

    Mon Dobson XX14 est sorti 3 fois depuis octobre

     

    J'ai sorti l'EQ6 à réception de mon petit mak et elle était à la date de fin aout 2019 !

    Cela veut dire que mes tentatives de sorties depuis ont toute échouée : là la turbulence, ici la santé, ou encore la famille, et toutes les autres fois la météo.

    Est-ce que ça vaut le coup de mettre quelque milliers d'euros pour une utilisation inférieure à 10x dans l'année ?

    C'est un peu comme d'avoir une Ferrari mais qui reste dans son garage au quotidien et que tu ne sors que pour la laver (?) et pour faire une sortie ou deux à l'été. Une voiture d'intérieur quoi.

     

    Marc

     

    • Like 1
    • Haha 1
    • Confused 1

  17. Il y a 5 heures, jldauvergne a dit :

    Fais du planétaire au moins ça bouge et ça sert à quelque chose si c'est partagé avec les chercheurs. Ou encore des occultations, j'en ai passé une sur une étoile de magnitude 16 en septembre en plein Paris. Un peu de focale, c'est ciel stable et feu !

     

    Tout à fait ! Et avec le champ qui se réduit c'est autant de probabilité en moins de capturer des intrus. Après, au pire, ce sera quelques images à virer, c'est pas grave.

     

     

    Marc

     


  18. ICE Image composite editor ; marche très très bien pour des images diurnes (bien mieux qu'autopano que j'ai utilisé pendant des années, les autres je ne connais pas).Pour un logiciel microsoft, il marche étonnement bien

    :) au point que je n'en utilise plus d'autre.

    Il corrige bien les bords tant pour la géométrie que pour le vignettage et, toujours en diurne, c'est nécessaire au 16mm à pleine ouverture (2.8).

    Et le top : il est gratuit !

     

    En lunaire il passe bien et en CP je ne sais pas trop (j'en fait pas). La contrainte que je verrais c'est qu'il ne manipulera pas de FIT ou autre format "dense" (> 8bit/couleur). Du coup c'est pas sympa, il faut faire le post traitement par image et de façon rigoureusement identique. En diurne ou en lunaire c'est pas un soucis, en CP je ne sais pas.

     

     

    Marc

     

     


  19. Pour en revenir a la question première, dans l'ordre je vérifierais :

    la turbulence ; qui représente de très loin la cause la plus importante de mauvaises images

    la collimation : qu'elle ne soit pas trop dans les choux, un laser et c'est bon.

    la mise en température : parce que c'est pas la peine d'avoir un miroir a lambda sur 1000 si est à +30° par rapport à l'extérieur.

    la collimation : encore, dès que les éléments au dessus sont bien maîtrisés. Là il te faudra une étoile et un ciel collaboratif.

     

    Marc

     

    • Thanks 1

  20. Il y a 4 heures, STF8LZOS6 a dit :

    Donc si ton seeing est vraiment mauvais cette nuit là comme en ce moment où les tempêtes se suivent les unes après les autres,  ...

     

    Bon j'avais pas mis assez de :) visiblement (ou bien tu ne les a pas vus).

    Alors moi je dis que parfois même 100mm c'est trop, même à la 80mm c'est trop gros, et que donc 60 ou 40mm ce sera le top.

     

    Il y a 4 heures, STF8LZOS6 a dit :

    Bon, tu risques de rater un moment de calme....si la patience est une de tes vertus premières...

    Et non, en effet, j'ai passé l'age à me geler dehors en espérant une hypothétique trouée de turbulence. D'un autre coté j'ai aussi appris à vérifier que quand les étoiles au zénith scintillent comme des malades (avec donc un instrument de 6mm, peut être même un peu moins, mon globe oculaire n'étant même pas en température), il vaut mieux rester chez soi.


    Marc

    • Like 1

  21. A ce compte là, une APO de 60mm sortira tous les jours (quoique, j'ai aussi des jours à pas mettre ma 80 dehors, alors une 100mm n'y pense même pas), mais bon on y verra pas grand chose (un peu moins que dans la 100mm remarque bien).

    C'est comme ça qu'on fini avec un chercheur de 40mm non ? c'était pas 40mm ? 30mm ?

    :):):) 

     

    Marc

     

     

    • Haha 1