patry

Member
  • Content count

    4275
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Posts posted by patry


  1. Billyjoe> c'est pas un "concours" tu sais (en tout cas je ne le prends pas ainsi) y'a pas de première place ou de seconde place. Il n'y a rien à gagner (enfin je pense, je reste ouvert à toute proposition) si ce n'est de la reconnaissance et des conseils certainement avisés.

    Poupeau> oui mais c'est pour cela qu'il y a le petit tag non ?
    Tu crois "qu'ils" sont aussi susceptibles que cela ?
    Bon c'est sur qu'une inversion totale c'est rapide à faire et si cela "les" mets dans de bonnes dispositions ...

    broxot> Non, la meilleure c'est toujours la prochaine. C'est ce qui motive sinon à quoi bon continuer !


    Claude> ... c'est tentant, mais il faudra changer pas mal de choses avant. Monture, domicile, ... compte en banque probablement.
    Mais sinon, si un jour tu veux un coup de main pour ton C14 qui "doit" faire mieux que ton (pardon "mon") C11 ... il suffit de demander. Faut lui parler doucement, lui caresser les vis de collimation dans le bon sens du poil, ... bref le flatter quoi !


    Je dis un grand merci à tous les autres.


  2. C'est l'histoire d'un C11 qui se prend pour un C14 parfois, et quand les conditions sont propices, alors il s'enfle, ... et là je me réveille !
    Bin non, c'est toujours un 11 pouces mais il est des nuits où on le regrette, vous avez tous vécu cela j'imagine.

    Bon sans plus attendre une IR-RGB, et une RGB en projection oculaire (K25)


    Deux très gros plans en projection oculaire (axiom 15mm)

    Et enfin un version intermédiaire à la barlow + tirage en RGB. Là l'IR n'apporte pas grand chose par rapport au R.

    Tout cela fait à Blagnac, sur mon coin de terrasse.


    Marc


  3. Attention marcus, IR..."cut" ou IR..."pass" !
    Souvent on conseille de couper l'IR quand on fait autre chose (bêtement du visible par exemple). Là c'est l'inverse, couper le visible et ne conserver que l'IR tu l'aura compris.
    Sinon tu a la solution "du pauvre" en associant un filtre rouge (genre 23A ou 25) avec un bleu ou un violet (W47), qui vont s'annuler mais laisser passer l'IR comme souvent avec les filtres teintés. Evidemment, avec des filtres interférométriques comme les Astronomik estampillés CCD (coupant l'IR), c'est pas la peine.

    Un peu de lecture si tu veux (et si l'admin de AS m'autorise de donner un lien vers WA) : http://www.webastro.net/forum/showthread.php?p=904523#post904523


    Marc

    [Ce message a été modifié par patry (Édité le 11-07-2010).]


  4. Pour un rendu plus "naturel" tu devrais prendre la couche G (pic de sensibilité de l'oeil et de la caméra) pour la luminance. Encor faut-il que celle ci soit bien résolue, mais dans ton cas, je ne me fait pas trop de soucis.

    Pour la luminance avec le L oui évidement, c'est ce qu'il faut faire en CP, mais la résolution dans les deux cas, compte tenu de la dispersion atmosphérique, est loin d'être la même !


    Marc


  5. VL> Beaucoup de boulot doublé d'un chef le plus crétin du monde c'est très chronophage ! Sinon je ne suis pas du tout d'accord avec toi. Les images en IR, tout comme en UV ou quoi que ce soit sont tout aussi informatives que celles en R, G ou B, sauf que notre oeil ne les voit pas (là dessus n'importe quel coléoptère fait mieux).
    En tout cas, un filtre IR n'est pas du tout gadget (ou alors un filtre UHC ou OIII est un gadget), cela permet de voir des éléments autrement moins contrastés. Cela permet de donner une touche de "science utile" aux images (cela complète les informations dans le visible, sans les remplacer).

    LGT150> collimation, turbulence, entre autres. Mais crois moi, quand les paramètres sont "orientés dans le bon sens", les sat sont ronds, avec un diamètre sensible en visuel comme en photo.

    Anne, chonum> oui moi aussi c'est ma préférée Mais il faut que je revois mes paramètres d'acquisition, j'étais au quart de la dynamique là ... y'a un truc que j'ai raté sans doute (mon doigt aurait fourché sur le gain ???).

    Merci à tous en tout cas.

    [Ce message a été modifié par patry (Édité le 09-07-2010).]


  6. En effet, les images IR sont régulièrement un "gros" ton au dessus des autres plans de couleur ; Bleu évidement (le plus dur à obtenir avec qualité) mais aussi Vert (pic de sensibilité du capteur) ou Rouge. La différence est même assez sensible entre l'inteférentiel rouge et l'interférentiel IR au prix d'une énorme perte de flux lumineux ! Et d'autant plus avec la turbulence.
    Le "mieux" c'est encore de mixer les deux avec un filtre simplement "rouge" (filtre coloré) qui la plupart du temps laisse aussi passer l'IR ... le meilleur des deux mondes en quelque sorte.
    C'est ce que j'utilise pour les gros plans où de toute façon en R ou en IR le flux ne permet plus de capturer rapidement (il faudrait tomber à 1/7e en IR, ce que je trouve fatal pour la finesse).


    Marc


  7. Merci christophe, en effet j'ai pensé à toi en construisant les images

    Merci Olivier, je trouve aussi le l'IR+RGB donne plus de détails, mais comme me l'avait fait remarquer CPe, la version RGB est plus fidèle à ce que l'on voit réellement. Les deux sont complémentaires finalement.


    Marc


  8. Bref, 4 premiers plans en R, G, B et IR.
    J'ai pas mal merdé l'IR par contre je trouve (le niveau de capture était compris entre 0 et 40~50 ... j'ai manqué quelque chose je pense en voulant aller trop vite).

    Le plan serré moyen en quadrichromie R,G, B et IR et deux assemblages couleur.

    3 plans au filtre 23A avec pas mal de chance coté turbulence je pense.

    Je me suis ensuite intéressé a un gros plan à la PL1M (cause que sinon ca rentre pas dans la DMK21). C'est à la taille d'acquisition comme toutes les images je le rappelle

    Et enfin un plan XXlarge à la PL1M au foyer, et en RRGB ou IR+RGB.

    Voila, bonne journée à tous.


    Marc


  9. En planétaire il faut un bon seeing et une bonne collimation. Ensuite, se battre à coup de quart de poil de lambda ca ne sert à rien (enfin si, quand il ne fait pas beau et sur les forums), tant les deux premier éléments sont prépondérant (je dirais à plus de 90%) dans l'image. Une optique "exceptionnelle" sur un site pourri sera indubitablement moins bonne qu'un "chinois basique" sous un bon ciel.
    Et comme tu dis, quand les conditions sont bonnes, les White Spots se détachent nettement à la capture, ca aide pour la mise au point, et du coup les images sont ensuite "faciles" à bien traiter.

    En tout cas, ta "meilleure R en seeing" est remarquable. Les points noirs sont parfaitement définis, c'est superbe.

    Marc

    [Ce message a été modifié par patry (Édité le 05-07-2010).]


  10. Je deviens ton meilleur nouveau copain : La barlow Meade APO #140 dispose d'un corps optique qui se dévisse et qui, ô miracle, a un pas de vis compatible 31,75mm.
    Avec ce tirage minimal tu obtient autour de x1,6 ... J'en ai une, tu peux me croire donc.

    ...

    J'accepte toute forme de troc, C14, Ethos, Nagler ... non plus ? Bon Panoptic, filtres 2", ... toujours pas ?
    Bon une bière et une poignée de main ca ira ?


    Pour revenir sérieux (quoique si tu veux donner ton C14 on peut continuer en privé) l'image rouge est quand même pas mal du tout.
    Si tu dispose des images fit non traitées, essaie la chose suivante.
    Tu les post-fixe par _R, _G et _B.
    Tu selectionne les 3 images dans Registax et tu lui indique (s'il n'a pas compris) que tu fait du RGB.
    Alignement par centre de gravité (seuil > 32 selon le fond de ciel) et stacking.
    A l'étape "ondelettes" tu dois avoir une image couleur qui doit être équilibrée si tu n'a pas touché au gain entre les plans. Dans le cas contraire tu devra jouer sur la balance des blancs bien sur.
    Ensuite, Colour Mixing, Create Luminance from RGB, et tu pousse le curseur R au maxi et le B à zéro. Le G, dans ton cas, sera faible (à toi de voir ce que tu en veux). Le filtrage à venir ne s'appliquera que sur la luminance (la couche R si tu ne prend qu'elle).
    J'ai fait l'essai sur ton post mais il vaut mieux travailler sur les originaux en FIT malgré tout.


    Marc


  11. Si tu a suivi un petit peu les discussions passées sur les états de surfaces, tu verra qu'il est très facile d'obtenir industriellement un état de surface excellent (par rapport à ce que l'on obtient pour un parabolique) pour des surfaces sphériques. La lame de schmidt est, je pense, un processus industriel maitrisé depuis quoi ... 40 ans maintenant ?
    Reste le correcteur qui doit lui être aligné et positionné au meilleur endroit (dans le baffle, alors que les correcteur précédents sont fixés sur la sortie du télescope).

    Maintenant est-ce qu'un correcteur est compliqué à faire ?
    Moi je me poserait la question suivante : est-ce qu'un doublet ou un triplet d'objectif est compliqué à faire et à centrer ? Est-ce qu'un montage à 6, 7, 8 lentilles d'oculaire est compliqué à faire et à centrer ? Sans maintenance quotidienne bien évidement !

    Aujourd'hui, l'aspect photographique "large champ" d'un Edge semble remplir son contrat. La FWHM est à mon avis exceptionnelle "de série" sur un champ qui couvre aisément un APS. Les correcteurs très complexes (à 3 ou 4 voire 5 lentilles) qui corrigent le champ d'un Newton ouvert me semblent offrir la même correction en tout cas.

    La question de la résolution sur l'axe reste entière car personnellement je ne me contenterait pas de 1,5" d'arc de résolution et j'attends avec impatience des photos planétaire, petit champ, faites avec ce montage.

    D'ici là, je garde jalousement mon C11


    De toute façon si tu parle de réduire la focale c'est que tu envisage du grand champ/CP et cela me semble antinomique de s'intéresser à la tache d'airy vu que la FWHM obtenue est dans le meilleur des cas 3 à 4 fois plus large encore. Un RC avec 50% d'obstruction fourni de très belles images en CP, malgré un rapport de strehl qui doit avoisiner les 0,3 ou 0,2 ... c'est pas ça l'important.

    Marc

    [Ce message a été modifié par patry (Édité le 04-07-2010).]