patry

Member
  • Content count

    4207
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Posts posted by patry


  1. Marcus> en fait le satellite est peut être visible (mais c'est pas facile). Si je te donne cette image ci (simulation calsky pour 23h20 le 14)

    Je pense que l'on retrouve un tache un peu claire (heureusement sur le limbe, le contraste y est meilleur) à l'endroit où la simulation place Rhéa. Bon c'est pas flagrant donc ce peut être aussi un artefact.

    Mais tu a raison, il faut beaucoup de dynamique (donc beaucoup d'images compositées) pour faire sortir de subtils contrastes comme peuvent l'être un satellite en transit. Qui plus est, la taille joue un rôle important d'autant plus que le contraste est faible. Sur l'ombre passe encore (elle mesure en théorie 0,24" d'arc, issue de l'angle sous lequel on voit Rhéa ~1500km vu à 1,2mkm) mais le contraste est "fort", pour le satellite, c'est nettement plus difficile.
    D'ailleurs, il n'apparaît pas sur la première image (moins d'images c'est vrai mais aussi plus proche du centre du disque).

    [Ce message a été modifié par patry (Édité le 20-04-2010).]

    [Ce message a été modifié par patry (Édité le 20-04-2010).]


  2. sandra & gilles> Je ne sais pas pour l'agrandissement, on va pas mal agrandir les défauts (bruit) aussi. J'ai oublié de préciser que je suis à la taille d'acquisition là.

    Marcus> de mémoire, chaque plan compte 900 images et j'ai du en garder 200 ou 300 environ (avec Registax). J'ai une luminance qui comportait 1200 images dont j'ai du en conserver 600 à peu près.

    Stemm> merci ! Ta saturne du 16 à 22h est très équilibrée pour la colorimétrie. J'ai pas mal de progrès à faire de ce coté là (il faut que j'étalonne mes filtres pour un rendu "automatique").


    Marc


  3. C'est une image du 14 avril que je n'ai traité que recemment.
    Au début je pensait à un artefact du au traitement ...

    Mais une seconde image (en noir et blanc) confirme un petit "spot" noir ... mince normalement les tempêtes sont claires non ?

    Un petit tour sur calsky et j'ai eu mon explication ... c'est rhéa qui projetait son ombre (~1500km) sur le globe de saturne. Bon il faut pousser un peu les curseurs pour faire apparaître le truc mais c'est bien cela (l'ombre a même bougé un peu entre les deux captures).
    Par contre point de Rhéa sur le globe ... mais là le contraste est en manque !

    C'est pris au C11 + filtre RGB astronomik + DMK21.


    Marc

    Edit : correction second lien

    [Ce message a été modifié par patry (Édité le 20-04-2010).]


  4. Cela rejoint ce que j'ai pu lire sur différents sites US, le TSC225 est un instrument légendaire, mais comme dans toutes légendes, il y a un jour ou on se confronte a la dure réalité du terrain.
    Et 225mm actuellement, c'est bien, mais un newton de 250mm ou un C11 ne sont-ils pas meilleurs ?

    N'empêche que c'est un bel instrument qui fera des envieux ... comme peut l'être une voiture de sport italienne, mais finalement pour aller à Carrouf, c'est pas franchement adapté !

    Amuse toi bien avec, c'est cela le principal ! Et comme on te l'a dit plus haut, avec une latitude clémente, les planètes se verront mieux dans un bon 225mm de chez toi que dans un C11 du ch'nord de la métropole !

    Marc


  5. Pareil que toi, j'ai un C11 (plutôt pas mal d'après les différents tests qu'il a subi) mais par chez moi (Toulouse) les nuits où on exploite un tel tube sont rares.
    Le bilan de 2009 est assez clair : moins de 15 nuits dans l'année et encore parce qu'on a eu une semaine de bonheur en été. Par contre le tube n'est pas sorti une seule fois entre Septembre et Janvier. A coté de cela j'ai une 80ED qui se moque un peu de la turbulence à 1"5 !!!

    Donc un site en montagne (ou a flanc de montagne) est-ce que c'est bon ? Quand tu dis qu'il y a eu des nuits potables, est-ce que à x400 tu voyais des ondulations sur une étoile. Si c'est encore un gros blob bouillonnant, c'est encore pas cela et tu te contentera de visuel.

    Sinon pour la collimation le shifting il y a des trucs ... toujours finir la map dans le même sens (facile si en plus tu a un crayford) et bien sur ne pas hésiter à vérifier la collim et à y passer du temps quand les nuits sont belles. Si tu a peu de transport à faire, la collimation tiendra relativement bien (maintenant si tu fait du 4x4 pour aller observer ... hum y'a pas trop d'espoir).

    Marc


  6. J'avais acheté cette bague (scopestuff #SMSA) mais sur un mak127. Je pense malgré tout que le résultat peut se projeter sur un mak 150 (ou 180mm). Verdict : pourri. L'angle de champ est certes un peu plus large mais le réducteur 6.3 (J'ai eu deux modèles celestron) est aussi un correcteur. Là cela ne va plus du tout et seule une toute petite fraction du centre du champ est propre (et lumineuse) et très vite l'image bave et devient illisible.

    Donc si c'est pour la fonction "réduction de focale" il vaut mieux passer son chemin ou alors utiliser un autre réducteur qui ne soit pas correcteur (ou pas correcteur pour SC).


    Marc P.


  7. J'ai eu un temps un SW 127 que j'utilisais quand je ne pouvais pas apporter le C8 (puis maintenant le C11) en balade.
    J'en parle là (http://www.webastro.net/forum/showthread.php?t=7855) c'est sur l'autre forum mais l'admin ne m'en voudra pas j'espère.

    Pour résumer : une optique excellente, un ratio diamètre/transportabilité excellent (peut être ce qui se fait de mieux même), en balade je le posait sur un pied photo un peu costaud. Les mauvais cotés : un champ riquiqui (sortie de 27mm, qui interdit l'usage du 2") et une focale un peu longue pour se balader sur le ciel. Je disposait du modèle en version "sac photo".
    En planétaire (mon usage unique) il donne d'excellente images, souvent proche de l'idéal pour le diamètre.

    Au final je l'ai revendu, mais pas pour ses défauts, et j'ai pris une 80ED un peu plus tard. C'est nettement plus encombrant (longueur), à peu près aussi lumineuse (80mm sans obstruction vs 127mm avec), avec une différence de transmission pour le mak127 qui n'est pas aussi "soigné" que la lunette. Par contre la 80ED marque assez nettement le pas en planétaire (80mm seulement) cela se voit en visuel déjà. Mais on ne lui demande pas cela, en général. Le champ de la lunette est énorme (4,6° avec le Paragon 40mm) contre un gros degré pour le mak (soit comme le C8 -en 31,75mm- ou le C11 -en 2"-) et c'est ce qui m'a convaincu de prendre un instrument "complémentaire" au C8/C11 que j'ai déjà et pas un "petit fils" qui fait la même chose.


    Marc


  8. Oui en effet pour l'équilibrage, mais il faut commencer à en mettre "beaucoup" dans la musette. Sur le C8 même avec le raccord photo et l'APN au cul, le (petit) frein de dec suffit à maintenir rigidement le tube en place.
    Et comme tout est dans l'axe, la mise en place d'un pare buée suffit largement à l'équilibre en AD. Si on veux faire plus en effet un système de Ctp coulissants est possible.
    En général, un SC "nu" est déséquilibré sur l'avant, et il faut monter quelques accessoires pour le recentrer. Pour mes 2 C8 c'était à peu près bon pour une petite crémaillère + tout l'attirail nécessaire à la photo planétaire (oculaire, bagues, caméra). Evidemment, si tu met un crayford de 1 ou 2 kg, une roue à filtre motorisée, et une grosse caméra là ça passe plus !

    Par contre, il existe une petite quantité d'utilisateur qui ont mis en place des CtP sur la base de la table EQ pour compenser le porte à faux de l'ensemble tube+fourche. Les résultats "pour de vrai" sont quand même très minimes et discutables. J'imagine que cela dépends de la rigueur de fabrication de la table EQ ?

    Sinon, le fait que cela soit un couple (tube+fourche), c'est un problème que j'ai mentionné. Mais si une monture allemande tombe en rade la monture partira à la benne tout comme la fourche. Il ne sera peut être pas possible de remettre le tube sur une autre fourche (cela ne s'achète pas souvent séparément -dans nos prix amateur s'entends-) mais sur une autre monture allemande oui certainement !

    Marc


  9. Je suis un fan des montures à fourche. D'abord parce que c'est une solution élégante pour rendre l'instrument compact, lui offrir de (très) grands cercles/roues dentées et paliers (près de 200mm pour le C8). Par contre LE problème c'est la rigidité des bras dans un fonctionnement équatorial. Les bras travaillent en flexion et il faut qu'ils soient bien penser pour que "cela marche".
    J'ai eu 2 C8 à fourche, un orange, mythique mais un peu frêle de ce coté là, que j'ai remplacé par un Ultima, avec sa grosse fourche massive (pas loin de 15kg). C'est le jour et la nuit et il n'y a plus de bougé significatif selon l'hémisphère. C'est normal, c'est une monture pensée pour la photo (ce que n'était pas la version orange).
    Inconvénient, la monture fait "corps" avec le tube et il est malhabile de changer de tube. Cela fait un couple indissociable fourche+tube qui devient vite très lourd (25 à 30kg pour un C11 ultima, c'est pour cela que mon C11 est sur une EQ6 peut être ???) ... à transporter en une seule pièce (quand une monture allemande -bien plus lourde- se transporte par petits bouts). Il y a aussi globalement beaucoup moins de masse suspendue avec une fourche (pas de contrepoids) et l'axe optique coupe l'axe de rotation en AD et en DEC ... parfait !

    En azimutal par contre, aucun problème de rigidité, les bras travaillent en compression (facile) et il faut peu d'énergie pour faire tout tourner.

    Tout cela pour dire que si elle est bien pensée, une fourche fera au moins aussi bien qu'une monture allemande, et n'aura pas ses travers comme le retournement du tube (pour avoir les CtP toujours vers le bas). Accessoirement, pour du visuel, il y a beaucoup moins de débattement de position de l'oculaire selon les astres visés - pour des observateurs à mobilité réduite, important pour un club, cela est très important.

    Marc


  10. Il y a quelque chose qui m'échappe dans le cas 'pratique'.
    Tu dis qu'un 200mm a une résolution de 0,7" d'arc dans le jaune/vert ... ok, mais c'est "mieux" dans le bleu (avec 1"1 c'est mieux ça ????) et moins bon dans le rouge avec 1"6 (là pour être moins bon c'est certain) ... c'est pas fait avec le même instrument (autour de 100mm) je pense.

    Sinon, pour la "résolution" d'un capteur couleur, Bonduelle (Etienne, pas les boites de conserves) était parti de mémoire sur la MTF et obtenait environ 1,414 fois moins bien en résolution. Cela peut se comprendre avec les photosites qui sont justement à 1,414 en diagonale pour compléter la colorimétrie.
    Il n'est bien sur pas faux (mais un peu plus conservateur) de prendre un rapport 2, c'est ce que l'on fait "un peu" avec le binning en considérant alors les "super pixels" comme intégrant directement les 3 plans couleurs.


    Marc


  11. Oui pareil, les conditions deviennent très difficile pour la catégorie 200/300mm (tu est pile au milieu), il est temps de laisser le champ libre aux >350mm (comme albéric quoi).
    Tu t'en sort quand même bien il faut le reconnaitre.


    Marc


  12. Merci à vous tous.
    Après une longue période de disette astronomique, j'essaie de conjurer le sort comme je peux.

    Pour la première c'est vrai qu'elle a ma préférence aussi. Elle est très fine mais c'est aussi du à la petitesse de la taille (elle est à la taille d'acquisition). A l'inverse la noir et blanc est un "extrême" avec une projection oculaire (Plossl 10mm) suivi de la roue à filtre, d'une petite bague et d'un raccord T2/31,75mm suivi de la DMK.
    A final un peu moins de 20m de focale et, pour 10" d'arc, cela dépasse de beaucoup la résolution du télescope (le suréchantillonnage est trop fort). Pensez donc qu'à ce niveau, Jupiter ne rentrerait pas sur le capteur (faudrait essayer à la PL1M pour plus de fun).

    En tout cas, la saison se termine même si c'est mieux que le début de saison pour moi. Place aux très gros diamètre pour trouver des détails maintenant.


    Marc


  13. J'ai complètement raté l'opposition de mars (ainsi que tout le début de saison), j'étais assez démoralisé mais j'essaie de me rattraper depuis Février.

    Du coup, mars me narguait et j'ai donc remis le C11 en service.

    Voila (un peu en vrac), mes images

    Le 01/02

    C'est l'image qui m'a remotivé. J'ai pas trop poussé la focale (j'aurais du peut être), mais voila ca a été le déclic pour moi qui était parti pour laisser filer mars cette année. Mieux vaut tard que jamais non ?


    Le 06/03

    Sensiblement plus de focale, pour profiter d'une soirée assez correcte.
    Pour le "fun" j'ai poussé le bouchon plus (trop ?) loin avec plus de 19m (F/D 70) mais on ne gagne "pas grand" chose ... sauf que c'est plus gros !


    Le 12/03

    Edit : cette image est à l'envers par rapport aux autres -vous l'aurez remarqué- car j'ai changé le mode de grandissement. De plus les couleurs sont un peu space, j'ai pas donné suite à cette méthode de capture.

    Le 14/03

    J'aime bien cette dernière image. Malgré ses 10"5 elle montre encore quelques trucs. Quand j'ai voulu pousser un peu plus, les conditions météo se sont sensiblement dégradées et j'ai abandonné.

    Globalement, c'est fait au C11, avec une DMK21 et des filtres RGB astronomik. La luminance est faite avec un Lumicon 23A. Coté traitement, c'est du registax pour les plan séparés et en général Registax pour le RGB ou IRIS pour le LRGB (j'ai du mal avec le L sous registax).


    Voila, elle se réduit sensiblement maintenant (autour de 10") et cela devient très chaud pour sortir des détails !


    Marc


    [Ce message a été modifié par patry (Édité le 17-03-2010).]

    [Ce message a été modifié par patry (Édité le 17-03-2010).]


  14. Tout dépend de ce que fixe comme limite au mot "transportable" !

    A une époque (pas si reculée) j'avais complété le C8 par un mak 127 (skywatcher) : pratiquement, le plus gros diamètre dans un volume et un poids très modéré (se contente d'un gros pied photo). Très bonne qualité optique, mais un champ riquiqui ! Parfait pour du lunaire et du planétaire par contre.

    Avec le temps, et l'arrivée du C11 que tu connais bien, j'ai trouvé que le panel d'instruments mak127,C8,C11 était trop orienté planétaire et que finalement le C11 éclipse tout le temps le C8 et le mak me rendait malheureux en vacances (souvenir du C11) ! De plus, dans un soucis de partir léger, impossible d'embarquer une monture (les 2 gamins occupent désormais presque toute la place en voiture). Et sur un pied photo, le champ du mak devient pénible dès qu'on pousse le grossissement !

    Donc on a du diamètre et de la qualité mais sans pouvoir l'exploiter par manque de suivi. Du coup, au revoir le mak et bonjour la 80ED. Au change j'ai gagné du champ (beaucoup) et j'ai perdu un peu en diamètre. La qualité optique est très bonne aussi et les étoiles sont bien piquées (pas d'obstruction).
    En planétaire il faut glisser un 5mm pour la voir commencer à s'essouffler ! Par contre la résolution est indubitablement moins bonne, et M13 reste un objet nébuleux pratiquement sans détails quand le mak te montre des étoiles de partout !

    Il n'empêche que pour les dernières vacances astro (quercy 2009) c'est le C11 qui est venu ... mais on a du prendre 2 voitures !

    Pour résumer, si tu est disposé à apporter la monture qui va bien avec l'instrument, un diamètre conséquent peut être envisagé (disons 150 à 230mm pour bien encadrer un 200mm). Par contre, si ce n'est pas le cas (on parle de gagner 15 à 25kg de transport, monture, contrepoids, énergie, ...), un instrument de type mak127 ou 80ED ouvre des perspectives intéressantes selon que tu cherche un "petit" C14 ou un complément optique ! Si en plus tu veux envisager de la photo en plus, il faut compter avec une petite table, un peu plus d'énergie, ... est-ce que le plaisir sera encore présent ?


    Marc (qui maudit le temps depuis 3 mois)