patry

Member
  • Content count

    3820
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Posts posted by patry


  1. >bboulant : mon C8 vient des pises justement. Après quelques galères electriques (batteries, cablage carte) puis une grosse surprise optique (lame montée à l'envers, numéro de série à l'intérieur), le C8 a finalement été un très bon achat. Il n'y a plus qu'une petite gravure "OP" sur le coté pour en témoigner !

    Pour revenir au sujet, un secteur lisse transportable ... pourquoi pas ?
    Mais il faudrait identifier ce qui ne vas pas avec la monture actuelle. Parce que pour de l'itinérant, notre hôte ne fera jamais plus compact et léger. Par contre la rigidité du Celestar n'est pas légendaire, mais si ce n'est que cela qui ne va pas, c'est sur la fourche qu'il faut travailler.

    Je soupçonne notre ami de vouloir améliorer le suivi (photo ?) par contre. Mais si la contrainte d'encombrement reste levée, je reste dans l'idée de faire un secteur lisse "dans" la base. Et comme ca a été dit plus haut, on peut jouer sur 3 facteurs (et pas deux) : le diamètre du secteur (qui peut devenir une roue non dentée même), le diamètre du galet et sa vitesse de rotation.

    Le couplage mécanique actuel de la roue dentée avec la fourche étant assez rigide, cela permet de le conserver. Par contre cela n'améliorera en rien la rigidité des bras de fourche. Maintenant je ne sais pas si du contre plaqué sera franchement meilleur par contre.


  2. Un C8 Ultima ? Avec sa lame en BK7 et ses optiques "triées" (légende ?) Tu veux dire un comme ça ?

    J'en ai un et j'ai rien vu de made in japan dedans (sauf peut être le visual back mais les optiques sont américaines c'est sur) !!
    Bon il est actuellement dans sa malle (depuis que le C11 est arrivé en fait) mais je vais vérifier sur ses petits papiers. Tu m'a mis un doute là !


  3. Excuse moi d'être direct : Le meade DS2114 c'est pas forcément terrible comme telescope. Pas tant par la marque (on aime ou on aime pas peu importe), mais le montage optique consiste en un miroir (peut être sphérique ?) un miroir plan (comme un newton) mais comme on veut un tube court, on ajoute une barlow intégrée (dans le porte oculaire ?). Résultat peu brillant (sans aucun jeu de mots concernant un instrument astronomique). Je pensait que tu avait un 115/900 de base où le foyer ne sort généralement pas suffisament du tube pour venir sur une CCD (ou un film c'est pareil).

    En effet pour former une image on doit placer au plan focal un detecteur. Encore faut il que ce point (enfin ce plan) soit accessible. Sur un Newton (ou une lunette) on fait la mise au point en déplacant le porte oculaire (portant l'oculaire ou la CCD). Un Schmidt Cassegrain ou un Maksutov (mais pas seulement) va faire déplacer un miroir afin de repousser(respectivement avancer) le plan focal et du coup le porte oculaire est fixe lui.

    A vérifier sur ton instrument que le foyer est suffisament sorti. Vise la lune et, sans oculaire, cherche à faire une image de la lune en sortie du porte oculaire sur une feuille de papier. Quand c'est net, tu a la distance de sortie du tube. C'est on ne peut plus simple !

    Sinon, je t'invite à lire là (http://www.cieletespace.fr/instruments) le rapport de test du 150/750 (nota je n'ai pas d'actions dans C&E).


  4. pas mieux que jr56 sur l'analyse de la monture.

    Pour le montage envisagé, je ne sais pas. Un newton de 115mm, pour lequel il est fort probable que le foyer ne soit pas accessible (rédhibitoire en CP) c'est pas engageant.

    Quitte à ne pas trop investir dans un domaine que tu ne connais pas, et si tu veux quand même "monter en grade", prends toi une monture (EQ6 là on est d'accord, HEQ5 si tu est en manque d'euros) et un tube genre 150/750mm.
    Pas trop cher, bien fini et "à priori" de qualité.
    La monture HEQ5/EQ6 pourra encore évoluer en photo CP jusqu'à un 200~250mm et en visuel ou en planétaire à un 280~300 (EQ6).

    C'est une bonne (une excellente) entrée en matière je pense ainsi.


  5. Tiens il y a eu des C8 japonais ?

    Pour revenir sérieux, je pense qu'un C8 et un VMC ne s'adressent pas au même public. Le premier est assez généraliste, le second a une aura "du passé" (de l'époque où vixen faisait effectivement du bon matériel).

    Perso je n'ai pas vu beaucoup d'images planétaire "sortir du lot" avec un VMC mais c'est peut être aussi parce que comme je l'ai dit ce ne sont pas les mêmes public d'utilisateurs. De généraliste pour le C8 (avec peut être rien d'excellent disent certains et une propension à faire plus de planétaire que de CP, bien que de magnifiques images CP trainent ca et là) et résolument CP (parce que pas terrible en planétaire ... glups L/2.5 PTV et L/11 RMS c'est moins bien que du chinois) mais sans réellement aboutir dans le domaine (un vixen 200F4 semble mieux taillé pour cela).

    Choix difficile en tout cas !


  6. Je n'ai pas vu grand chose non plus. A mon avis si tu démonte un peu tout, tu peux effectivement virer la couronne dentée de la base et y mettre un disque circulaire entrainé par un galet. Tu peux ensuite jouer sur les diamètres roue/galet pour obtenir la bonne vitesse de rotation (86164" par tour).
    Par contre, il te faudra un excellent galet et/ou un équilibre parfait sur l'axe AD, l'entrainement par galet n'etant pas particulièrement réputé pour son couple d'entrainement.

    De mon coté j'avais eu dans l'idée à une époque de modifier en pas à pas l'entrainement AD (synchrone 110V@60Hz) de mon C8. Grosse simplification de l'electronique finalement.


  7. Bruno a raison de signaler qu'en photo (CP s'entends) le C11 n'apportera pas grand chose par rapport à un C8. En planétaire c'est tout différent.
    Maintenant comparer un C11 avec un dobson de 10 à 12" effectivement il faut tout compter pour faire le bon choix dans le bilan de masse. Mais une des remarque ignorée c'est que si le dob t'en montrera "autant" qu'un C11, il ne pourra toujours pas faire de photo.
    Donc c'est sur que de comparer un dobson avec un C11 sur G42 c'est pas en la faveur du C11 ... mais c'est le prix à payer pour faire des photos surtout.


    Pour répondre à ta dernière question, un C8 sur une EQ6 (préférée à une GM8 moins "moderne" et portant plus, et à une CGE coutant le triple) serait un bon choix. Autoguidable facilement, moins chère mais aussi moins "évolutive" car limitée au C11 pour du visuel ou du planétaire. Le C9, meilleur "forcément" approchera un peu les limites de la monture en CP (avec autoguidage de toute façon).


  8. J'avais déjà vu qu'aucune nouvelles n'étaient données à propos des "cassegrains de chez JML" sur le site. Des Newtons il y en a à la pelle ca et là. Mais des cassegrains, "pensés" pour faire de l'imagerie, "taillés" pour faire de l'imagerie, et "réalisés" pour faire de l'imagerie c'était mon truc. Alors c'est sur que le prix est "refroidissant" mais quand j'ai cherché un tube pour remplacer mon C8, il a été longtemps mon option principale.

    Il n'empèche que c'est triste. Mais c'est mieux ca que de finir à vendre sur Ebay des lunettes de supermarché ... comme d'autres ex-magiciens gratteurs de verre.

    JML je te souhaite de rebondir dans ta nouvelle vie en tout cas, et un grand merci pour avoir comblé des milliers (?) de clients et fait rêver encore plus d'amateurs !

    Marc


  9. En effet, Celestron à abandonné la commercialisation des tubes Carbone. Pas assez de gain (coef de dilatation) versus les contraintes (inertie thermique, cout).
    Les utilisateurs ont "demandé", Celestron l'a fait. Puis finalement "ca sert à rien", Celestron l'a arreté. C'est comme ca que ca se passe !

    Pour les "promos" effectivement, pour quelqu'un qui ne veut que le tube, acheter le kit avec la CG5 (goto quand même) revenait au même prix. Du coup tu peux vendre ou donner la monture ... c'est cool non ?


  10. legalet> j'ai sur mon C8 un chercheur dit "polaire" avec un réticule gravé et non formé de deux fils. Résultat, une épaisseur 3 à 4 fois plus fine, et une fois que l'objet est au centre du réticule, c'est au centre du champ d'un Or7 (x280 sur le C8). Accessoirement il est éclairé et coudé (ou non coudé d'ailleurs).
    Il est tellement bon que j'ai décidé de le conserver sur le C11 pour lequel le chercheur est ... bref c'est du skywatcher quoi. Ca sort pas du lot ! J'ai adopté une nouvelle fixation Celestron, et désormais, si c'est dedans, c'est dans le capteur de la PL1M (1/2" certes).

    Bon ca ne sert pas de poignée sur le C11 (ou le C8). Remarque c'est pas génant, sur le C11 y'a une poignée solidaire du barillet arrière. Sur le C8 (à fourche) les poignées sont sur les bras de la fourche.
    Je dois dire que la poignée sur le C11 est quand même bien pratique pour le montage/démontage.


    kaptain> Pour un tube fermé on a pas les mêmes contraintes de dimensionnement de tube que pour un tube ouvert. Sur un SC, la problématique ne vient pas de l'air qui circule sur le pourtour mais du gradient de température entre le baffle et l'air du tube. Le miroir est assez fin pour se mettre en température assez vite finalement (pour un ~300mm je veux dire). Par contre on conserve longtemps une colone d'air induite par le baffle (bien visible sur une étoile défocalisée).


  11. 8kg pour 210mm, même si dans l'absolu c'est effectivement moins que 10, il n'empêche que c'est vachement lourd (rappel le C8 fait 5,6 kg pour 10mm de moins de diamètre).
    Nota le µ250 est à 15kg (+3 par rapport à un C11 plus gros en diametre).

    Mais si c'est pour rigidifier l'instrument (je veux bien le croire même quand on manipule un miou) pourquoi pas. Le tube est quand même assez long (70cm contre 60cm pour le C11), et le poids du tube intervient de façon non négligeable.

    Pour la monture ca passe encore sur une HEQ5/CG5/Sirius je pense. Le C11, comme je l'ai dit passera aussi mais en visuel ou en photo planétaire seulement.

    Maintenant le poids ou l'encombrement c'est parfois un élément déterminant dans le choix de l'instrument. Perso avant le C11 j'hésitait pour un Newton de 250 à 300mm mais bon, 1m2 à transporter c'est pas forcément facile quand il y a un siège (très bientot 2) dans la voiture. Dans tous les cas, le C11 pour moi vit dans son sac Geoptik ce qui simplifie grandement le transport de l'appart à la voiture (3 étages et 80m à faire).

    Et pourquoi pas un cassegrain (JML ou autre) ?


  12. Bonne remarque que celle qui vient d'être faite à propos des UV.
    Je sais (mon C8 est ainsi) que la lame est en Crown (subtilité par rapport aux C8 précédents), mais j'ignore quel est le matériau utilisé pour le C11 et les C8 suivants (plus récents).

    note bien tout de même que si 5mm de verre viennent à filtrer significativement les UVs (ce que je veux bien croire), il faut alors aussi considérer les mm "équivalents" dans la barlow ou l'oculaire utilisé en projection (parce que vénus à F10, même dans un C11, ca reste tout petit).


  13. Je ne connais pas trop le µ210, je n'ai observé qu'une seule fois dedans et trop rapidement pour me faire une impression ferme. C'était "un peu" mieux que dans mon C8 d'alors (premiers modèles Ultima ... de 16 ans d'age quoi), mais depuis que je suis passé au C11 (d'occasion, merci leonardcauvra) je dois dire que le verdict serait très sévère tant la différence C8/C11 est notable.
    Par contre j'ai passé du temps avec un µ180 (bien collimaté sur un interféro je précise) sans y voir une différence "notable" avec le C8 ! Le ciel était par contre à chaque fois l'élément déterminant, comme toujours.

    Certes la collimation d'un secondaire sphérique est plus aisée que celle d'un hyperbolique. Mais une fois réalisée, un simple contrôle est généralement suffisant. Et si tu ne vois pas une tache de diffraction, pas la peine de se creuser les méninges !
    Pour ma part, le C11 voyageant peu (du salon à la terrasse pour être précis), ca ne bouge pas.

    Concernant les images, bon là je ne sais pas mais si l'obstruction mange un peu de contraste, un poil de traitement informatique permet souvent de le retrouver. En résolution par contre quand c'est pas là c'est pas là !

    Coté poids, mon C11 est sur une CG5. Certains crient au scandale (sans savoir généralement) mais je dois dire que plus d'un ont été scotchés d'observer M13 à plus de x900 sans que l'image ne se balade dans le champ (nagler 3-6 à 3mm). En imagerie planétaire c'est largement suffisant (voir les dernières images là http://perso.magic.fr/marc.patry/Lune/Lune.html).
    Bon par contre le CP (qui ne m'interesse pas à vrai dire), que j'ai pu pratiquer en dilettante, montre qu'il faut une bonne monture. Déjà parce que 12kg (tube nu) ca pèse, et qu'avec 2800mm de focale nominalement, c'est chaud pour les montures. Un C8 serait largement aussi bien je pense !

    Enfin le tarif ... bon chacun voit midi à sa porte mais c'est un peu comme acheter une voiture de sport ... il faut aussi envisager le budget carburant, pneus, ... Là les accessoires taka sont à la fois (très ?) chers et très nombreux ... en plus d'être spécifiques. Avec un SC, l'universalité est un atout décisif sur le prix final. C'est d'ailleur ce qui pousse les proprios de taka à adopter la sortie "SC" ... rigolo non ?

    A mon avis, si le budget n'est pas déterminant et la recherche d'une forme "d'excellence" une priorité, je pencherais pour le µ. Le C11 aura lui l'avantage de son diametre, et d'un poids encore mesuré.
    Un µ d'occasion est une bonne piste et se revendra "sans perte" à mon avis.


  14. Sur la lune j'aurais tendance à privilégier la surface de capture entre la 31 et la 41. Attention la "résolution" est la même car les deux caméras ont la même taille de photosite (4,75µm).
    La 31 a un capteur 1/3 de pouce et la 41 a un 1/2" (ce sont des tailles approximatives).

    Du coup, avec plus de points à ramener, la 41 a forcément un débit d'image inférieur.


    J'ai actuellement une DMK31 (1/3" 1024x768 un prêt pour essai) et je dois dire que même si on exploite pas toujours la taille max du capteur, "qui peut le plus peut le moins". Et j'aurais tendance à opter pour une 41 (celle qui se rapproche le plus de la PL1M -1/2" 1280x1024- que j'ai).

    Malheureusement le cout (prohibitif ?) de la 41 me ferait finalement pencher pour une 31 qui à mes yeux a le meilleur rapport qualité/prix/taille dans la famille DMK.

    Tu n'a pas dit avec quel instrument tu allait utiliser la caméra ? C'est pour déterminer l'échantillonage par rapport à la caméra :

    DMK21, webcams : 5,6µ
    PL1M : 5,2µ
    DMK31, DMK41 : 4,75µ => moins besoin de grossir et heureusement car la sensibilité (vs un 5,6µ) est en nette baisse. Sur la lune ce n'est toutefois pas un problème.


  15. Ce qui me choque c'est que la partie surexposée (normale sur la lune d'avoir ce genre de zone à proximité du terminateur), semble non naturelle car trop franche.
    Est-ce qu'elle est cramée sur les brutes ? Si oui bon bin la y'a plus rien a faire. Sinon peut être un problème de compositage ou bien de transformation jpeg !

    Il n'y a pas de gamma réglable sur la Skynyx ?

    <Mode Joke ON>
    Si tu veux on échange, j'ai une PL1M qui elle n'est pas assez contrastée
    <Mode Joke OFF>


  16. antoine80> merci.

    jp_beausoleil> Le coté graniteux ... ha ok je vois ce que tu veux dire. Un peu charbonneux peut être ? Bon pour l'uniformité il y a 2 zones à reprendre (je vais encore faire chauffer le dual-core), mais dans l'ensemble la turbulence était clémente ... gros coup de chance.


  17. Aïe Walter j'aime pas trop, c'est bizarre parce que les craterlets sont tels des raisins sur une grappe ... ca donne envie. Mais j'ai une impression de manque de dynamique.
    Rien de tout ca avec la seconde image ... sauf que bon en cherchant bien ... bin non rien du tout, ne change rien !

  18. Ha non pas la lune !
    Tu me ferait pas ça diiiiiis ?????

    Remarque bien qu'a la vitesse où il passent, ils vont me pourrir 2 ou 3 frames. Le problème c'est le fumigène ... CA c'est la loose !

    D'un autre coté à 6h du mat on a peu de chasseurs dans le ciel de Toulouse (bon sauf la semaine dernière avec un gars qui s'est fait passage supersonique à 8h du mat ... heureusement avec une altitude "respectable"). N'empèche on l'a tous entendu !
    Nous on a plus des passages d'A380 à diverses altitudes ... pas le même style !


  19. A mon avis, vu la longueur du tube d'un C8 je le mettrais sur une QA, surtout que des trous sont prévus pour dans les barillet Av/Ar.
    Mon C11 est muni d'une QA et je n'ai pas noté de flexion.

    Pour la lulu, perso j'obterais pour une QA double car sinon elle va se retrouver loin du centre de rotation et cela va se sentir en contre poids.
    Mais j'avoue que j'ai vu de tout (double QA ou empilage de colliers) sans avoir jamais eu le fin mot expliquant tel ou tel choix !

    Marc

    Nota : J'ai en plus du C11, un 8" Ultima moi aussi, qui m'a toujours régalé. Par contre comme je ne m'en sert que pour du visuel ou de la photo CP, je le laisse dans sa fourche. Pas de fourchectomie pour moi !


  20. A mon avis (je ne fait pas de CP) mais vu les taches de partout tu devrais faire des darks et des flats, hé oui même sous la pluie il "FAUT". Et puis faire un compositage médian pour virer les satelites qui ont laissé des trainées multicolores. (Put.. ils volent bas les satelites chez toi ...).

    Bon reflexe en tout cas !

    Marc


  21. jcb77>Merci. En fait le filtre L est le filtre dit de Luminance dans le trio LRGB d'astronomik. Il est là pour filtrer l'IR et l'UV (sans l'UV on parle de filtre IRcut seulement).
    Comme la caméra est souvent manipulée, je passe d'un filtre Rouge au Vert, puis au bleu, et qu'à chaque fois on fait rentrer des poussières sur le capteur, je préfère placer "à demeure" le filtre L dans la caméra (il y a deux "emplacements" pour des filtres dans la PL1M) et changer de filtre de couleur sans "danger". Ca me coute 2 ou 3% de luminosité mais des heures de gagnées à ne pas nettoyer les images et le capteur !

    Penn Kalet>Merci à toi aussi.

    VL>Je ne vais pas rentrer dans le débat DMK/PL1M, en tout cas pas maintenant. Maintenant j'en suis à ma 4e webcam, et je dois dire que si la webcam c'est marrant pour "faire" juju, mars ou saturne, sur la lune, sa taille pèche un peu.