patry

Member
  • Content count

    4201
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Posts posted by patry


  1. Claude> en effet, la turbulence fait des dégats ... même sur un C14 ! Tu a au moins le mérite de sortir une image.

    Moi, avec les gamins malades, j'ai laissé filé toutes les soirées claires de ces 2 ou 3 dernières semaines. Du coup, je commence à sentir les méfaits du sevrage ! Bon j'ai pu quand même jeter un coup d'oeil dans une A&M 152, très bien mais j'échangerais pas quand même (note bien qu'on m'a pas proposé).

    marcD> Pour te consoler marc, regarde par ta fenêtre ... le ciel semble décidé à t'attendre !


    Marc P


  2. Dangereux ca, tu aurai pu abimer le primaire avec un truc comme ça.
    Les vis d'origines sont d'une longueur qui ne permet pas ce genre d'accident. Par contre les accessoires disposent de vis longues (il faut bien compter l'épaisseur de l'accessoire en plus) mais elle ne doivent pas être réutilisées pour "boucher" le trou une fois l'accessoire ôté !

    Tu l'a échappé belle là !


    Marc P


  3. Oui c'est cela.
    Les "marques sur la tranche" sont là pour localiser "à priori" les emplacements des cales en usine.
    Toutefois, sur mon C8, j'avais plusieurs marques présentes (bien plus que de cales en tout cas), donc si tu en a 3 ou 4 => ok, sinon ... bin faut bien se débrouiller sans.


    En effet, le numéro de série est gravé sur la face avant de la lame, à 3h qua nd tu regarde le tube de face coté lame (le bouton de map sera alors à 9h).
    C'est le plan : map / secondaire / serial !
    L'idée générale, si tout va mal, serait de repositionner la lame (en fait le secondaire).
    Ensuite de collimater.
    Si malgré tout, c'est pas bon, ALORS tu peux chercher une "meilleure" position.

    Mais avec ces images, tu a quand même une très nette évolution je trouve !


    Marc


  4. Moi pour ma part, j'ai acheté le RC celestron 2"+SC sur la baie.
    Je l'ai utilisé sur le C8 Ultima (à fourche donc) et ca passe juste pour viser la polaire.
    Sa longueur (depuis le plat qui se pose sur le raccord "SC") est exactement de 102mm (= longueur raccord SC + longueur du coté de la sortie 2").

    Ensuite, sur le C11 (sur CG5 puis EQ6) évidement pas de problème pour l'utiliser avec le crayford Kepler.

    Bonne surprise avec le RC, c'est la baque 2". En effet le corps du RC (qui recoit soit la bague 2" soit le raccord SC) est lui même au format SC !
    Du coup je peux monter cette bague dans le crayford, y visser un réducteur 6.3 puis le reste de mon équipement au format "SC". Tu peux aussi visser le réducteur directement sur le RC bien sur !


    Marc P


  5. Si tu a des cales qui se chevauchent c'est simplement que la lame n'est effectivement plus centrée. Du coup tu collimate sur une mauvaise position si j'ose dire.

    Replace là comme il se doit (tu a les marques de positionnement telles que décrit dans mon message précédent). Ensuite tu recollimate ... cela devrait s'améliorer grandement entre l'intra et l'extra.


    Marc P


  6. Pour un seul oculaire ... c'est aussi mon cas ... j'ai fait cet investissement (j'ai un paragon 40mm).
    Tu a tout interêt à investir dans un RC 2" ne serait-ce que pour profiter de ton oculaire et de son champ (je pense que c'est pour cela que tu l'a acheté non ?). L'utiliser en 1"1/4 c'est réduire notablement son champ d'utilisation.

    Tu n'a pas dit si tu avait un crayford (2") ou pas. Un RC peut venir se visser sur la sortie du SC ou bien être simplement au coulant 2" (utilisation sur réfracteur ou sur le SC via un crayford).

    L'idéal ... les deux à la fois bien sur http://www.celestron.com/c3/images/files/product/93519_diagonalmirror2_mid.gif

    Ainsi tu peux "voyager léger" si tu ne fait que du visuel avec seulement le RC vissé (MAP via le bouton du SC"). Cela peut peut être rentrer en ligne de compte ?

    Quartz ou pas ? Bof, si tu commence à venir chercher ce genre de détail, c'est que beaucoup d'autre chose sont maitrisées à mon avis.

    Ensuite, pour du visuel, je ne sais pas si les x% de reflexion se voient en pratique (c'est comme d'aller chercher le centième de strehl, ce plus pour faire des choses inavouables à des mouches à mon avis).
    Par contre, il y a des choses "pratiques" qui peuvent rentrer en ligne de compte.

    En espérant ne pas semer plus de trouble encore dans ton choix !


    Marc P


  7. &Tu peux vérifier le centrage du secondaire (enfin du support du secondaire) via le PO. S'il n'est pas centré, deux solutions.

    Tu peux tourner la lame (en général le trou du secondaire est légèrement excentré justement pour régler cela au mieux), mais tu va tourner le secondaire avec ... et ça c'est pas terrible. A ne réserver qu'en cas de défaut marqué (i.e. le numéro de série de la lame n'est pas dans le plan MAP/centre).

    Autre option, recentrer la lame en jouant sur ses cales.

    Dans les deux cas, sors la lame, tu devrais voir des marques sur le coté à l'endroit où sont les cales, et le numéro de série dont j'ai déjà parlé.
    Le secondaire lui même a une marque radiale et son support a (avait en tout cas) deux fenêtres qui permettent de vérifier cette orientation.

    Plus de détails sur : http://www.celestron.com/c3/support3/index.php?_m=knowledgebase&_a=vie warticle&kbarticleid=1655&nav=0,214


    C'est seulement si la configuration "d'usine" n'est pas satisfaisante que tu peut chercher à l'améliorer en tournant les éléments. Mais garde à l'esprit le centrage du support (i.e. tourner le secondaire SANS tourner la lame qui est pour moi une solution de facilité). J'ai vécu cela une fois sur mon C8 qui a été démonté "avant" et remonté à l'envers (lame inversée AV/AR, le fautif ne savait sans doute pas ce qu'il faisait). L'opération "chirurgicale" à pris 2 ou 3h en tout et pour tout et le patient s'est bien remis !


    Courage !

    Marc P

    EDIT : vérifie tout de même que ton PO (crayford ?) soit centré ... là j'ai l'impression que le mouvement de translation déporte l'axe ( ce qui revient à un défaut de centrage mais peut être plus facile à régler ?)

    [Ce message a été modifié par patry (Édité le 10-10-2009).]


  8. On rien fait de plus pratique que 3 vis et une butée ... c'est le fait qu'elle soit en plastique (donc sans contrainte thermique) qui pose problème ? Bizarrement les tous premiers C8 (Celestron Pacific) avaient un support de secondaire en métal ... et il a été abandonné ... peut être JUSTEMENT pour éviter des contraintes non ?

    Maintenant on peut aimer provoquer de contraintes sur le verre ... ou pas !


    Marc