patry

Member
  • Content count

    4414
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Posts posted by patry


  1. Merci beaucoup.

    La triangulation est une solution en effet. J'avoue que j'étais parti pour le moment sur la chose suivante :

    J'identifie au mieux 3 points sur le pourtour du disque lunaire (l'imprécision va venir du relief sur le limbe).
    A partir de ces 3 points je retrouve le centre du cercle inscrit par ces points (ok, ma feuille excel me donne la réponse, le rayon de la lune mesure entre 8700 et 9100 pixels).
    Connaissant les deux angles de libration (lat. et long.) je peux retrouver les coordonnées du centre. Ensuite il me faut un point de référence connu pour orienter une grille de projection sphérique.

    Une "simple" projection d'un référentiel (sphérique) à un autre (polaire ?) devrait permettre une visualisation "immédiate" sur la carte.


    Bon en triangulation, j'ai essayé en partant de de Moretus, puis Newton, et assez rapidement au dela l'identification est difficile à cause du relief. Je vais lire attentive ton lien, cela va certainement m'aider (je suis ignare en la matière et comme il est dit dans le lien (j'ai lu en travers pour le moment), je ne suis pas topographe. Donc "forcément" je n'ai pas les bons reflexes né du métier !


    Marc

    Edit : au moins j'ai découvert un livre de jules verne que je ne connaissait pas.

    [Ce message a été modifié par patry (Édité le 03-06-2009).]


  2. Marc> Oui, mais il courait partout depuis le matin, alors forcément à l'heure de la sieste il s'est écroulé. Non pas que les techniques d'imagerie n'étaient pas interessantes, ca a beaucoup excité la curiosité de son père en tout cas !
    Il n'a pas fait trop de bruit du coup, faut voir le bon coté des choses.

    Marc (un autre).


  3. ... je partage ton avis sur juju.
    C'est pas forcément aussi joli que saturne, mais j'apprécie avoir "de la lumière", de rester à 30i/s à plus de 6m de focale, ... ce genre de choses !
    En tout cas les images en IR sont nettement (sans jeu de mot) plus détaillées qu'en RGB.

    Tu l'avais dit dans ta présentation à la cité de l'espace, et j'attendais de voir l'effet sur juju. C'est très convaincant !

    Marc


  4. PierreB en tout cas doit être content d'avoir un tube de cette qualité, et testé de main de maitre.
    Le niveau de coma "seule" reste d'un bon niveau ... et que l'on peut encore arranger en collimatant plus précisément (en "situation" je veux dire). Il y en a sous le pied en effet !

    Merci pour toutes ces explications david, ca a été fort instructif !


    Marc


  5. Rassuré ? Carrément oui !
    En tout cas merci david de cette précision importante de "retirer la coma".
    Parce qu'avec les valeurs, justement j'étais assez loin de trouver un L/6 (plutôt L/3 à L/2 peut être).

    Pour les ascenceurs des coefs Z, je ne les ai pas sur la version de winroddier (enfin celle que ... j'utilise et avec laquelle je suis ... "familier"), à savoir la 2.2.

    En tout cas merci, ces coefs m'on littéralement "sauté aux yeux".

    Question subsidiaire : pourquoi enlève tu la coma ? Surtout qu'elle est rarement négligeable dans un SC. Chez moi elle représente la majeure partie des aberrations (L/5 environ) avec les coefs
    7;Coma (cos);1,06376768589382
    8;Coma (sin);-7,20377690467997

    De même pour la coma d'ordre plus élevé qui va aussi "plomber" le résultat :
    16;Sec. coma;9,69546715680436
    17;Sec. coma;-5,81096438046721


    Y'a un "truc" de spécialiste là je le sens !

    Marc


  6. Pareil ... 2 barlow cela me semble inutile. Tu veux grossir tes "2 pouces" et transformer le 30 en 15 (tu l'a déjà) ou le 15 en 7,5mm (tu a un 6,4 très proche) ? Inutile à mon avis, conserve la #140 (ce que j'ai aussi) qui t'offre x2 et x1,6 si tu visse le bloc optique comme un filtre sur les oculaires 1"1/4.
    Ce sera un truc de moins à transporter déjà !


    Marc


  7. Peite question à david en passant.

    En haut de la page 2 de ce fil, on voit la décomposition de Zernike du C11. Et là je trouve des valeurs aberrantes (à mon niveau je trouve).

    Aberration de sphéricité à -375, comment arriver à la suite de ca à L/6 PTV. Idem pour l'astigmatisme secondaire et le tetrafoil (qui lui grimpe aux arbres).
    Bizarrement en plus, le coefficient Z1 n'est, à ma connaissance, pas celui de l'aberration sphérique (mais plutôt Z11 : 6r^4-6r^2+1). Mais alors les coefficients "ne sont pas en face" ... probable.
    Mais alors les coefficients de coma sont (Z7 et Z8 - coma selon les deux axes) avec des coefficients 17,93 et 11,29 !

    J'ai du mal à comprendre comment y arriver avec ce genre de coefficients, il y a quelque chose qui m'échappe. Tu a retouché quelque chose dis donc !


    Marc


  8. Merci à toi fred.

    C'est vrai que les conditions sont peu propices, surtout quand je compare aux images de l'an dernier (pfff, ca paraît déjà une éternité). Il faudra être présent pour l'opposition surtout !


    Marc


  9. J'ai dis cela parce que j'ai tenté de remplacer le moteur sychrone (AD) de mon C8 Ultima par un moteur pas à pas et son electronique de commande. J'ai pas prévu de silentbloc et, pour le moment, le remède (intégration d'un "coeur" numérique à base de 68HCS05) est pire que le mal (remplacement du variateur de fréquence intégré à la base) : malgré ~200 µpas/seconde, j'ai des vibrations qui remontent jusqu'au tube.


    Marc


  10. Les conditions étaient favorables ce samedi matin depuis Blagnac pour imager jupiter (une première cette année).
    Le ciel était limpide mais il y avait encore un peu de turbulence (je suis en centre ville).
    Toutefois, j'ai pu quand même faire quelques images au C11 + barlow x2 + filtre R Astronomik + DMK21AU04.


    J'ai réalisé une vidéo toutes les 2 minutes, puis j'ai essayé une image (pour comparer) avec un filtre 23A (R+IR) puis enfin avec un filtre G Astronomik. J'ai tout mis dans le GIF animé.

    La hauteur modeste de jupiter ne permet pas de voir autant de détails que souhaité. On se rattrapera lors de l'opposition !


    Marc


  11. Je te conseille d'aller voir le site d'Iris, et en particulier les leçons qui traitent du sujet. Cela est abordé avec des images pas à pas !

    Maintenant ce sont les images des autres (c'est toujours plus facile), a toi de faire "TA" recette !


    Marc


  12. Merci de ta réponse.

    C'est un peu ça en effet avec Iris sauf que ... je n'ai qu'une vue partielle du globe lunaire et que du coup j'ai pas réussi (je m'y prend peut être mal) à ce que Iris me trouve le centre du globe (qui est "hors champ" bien sur). Pour le moment je part sur la détermination numérique du centre du globe, puis j'entrerais les coordonnées manuellement dans Iris.
    Bref que des truc pas très joyeux à faire !

    Pour la cartographie, pour ma part j'ai le Rükl, AVL, ainsi que quelques cartes du JPL pratiques (voir là : http://perso.magic.fr/marc.patry/Lune/Lune.html en haut de page, j'ai mis en ligne des gros PDF bien pratique).

    Non je reste sur ma faim pour être capable d'identifier, avec certitude (avec les coordonnées je veux dire) les structures du limbe de ce genre d'image : http://perso.magic.fr/marc.patry/Lune/DMK_08-09-20_0724-0728.jpg
    dès que la libration devient favorable, les cartes sont souvent "à la rue" je trouve !

    Quand aux cartes "polaires" (comme celle là : http://perso.magic.fr/marc.patry/Lune/moon_sp.pdf) elles deviennent difficiles d'usage passé 80 à 85° de latitude !

    Marc


  13. Je réponds (partiellement) mais la graduation en AD de 24h dans un sens et dans l'autre correspond justement à un usage par hémisphére. Maintenant je ne sais pas te dire quelle graduation (haute ou basse) lire dans ton hémisphère à toi !


    Marc