patry

Member
  • Content count

    4275
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Posts posted by patry


  1. Une barlow oui ... mais deux non !
    Je suis déjà à 4m de focale (x2 donc), je peux éventuellement passer à 6m~6m3 avec un tube allonge, mais je peux guère faire plus !

    Il me reste la solution de la projection par oculaire, mais la lumière va manquer rapidement (j'ai beau sortir le C8 et l'arroser de temps en temps à la rosée, il ne pousse plus et reste sur ses 8 pouces).

    Il n'empèche que tu a raison, l'image gagnerait à être agrandie !


  2. Je me suis levé tôt ce dimanche matin pour faire une image de mars avec mon filtre IRcut (astronomik).

    Le C8 ultima est toujours de sortie, bien en température (depuis 18h la veille au soir) et un peu "givré" (mais pas autant que moi pour quitter mon lit douillet pour se précipiter dehors par -6°).

    J'ai utilisé une barlow x2, pas de tirage supplémentaire donc la focale doit être voisine de 4m. 1200 images capturées, environ 1000 retenues (bonne turbulence je vous dis) et filtrage "vite fait" sous registax (la version IRIS va suivre).

    L'image est petite (mais je suis déjà à 0,28" par photosite, le C8 est un peu au taquet là) et j'ai pas eu le temps de réaliser une version RGB avec ma Toucam pour completer le tableau.

    J'aurais du essayer (pour le fun) à 6,3m de focale (échantillonage à 0,18" ... glups), mais passé une heure dehors, j'ai craqué ! Ce sera pour une autre fois !




  3. Quelques images prises ce week end.
    Tout est réalisé au C8, avec barlow x2, et Vesta pro couleur. Les captures ont eu lieu en ville (Blagnac 31) sur une terrasse (visibilité Sud et Ouest jusqu'au zénith).

    Tout d'abord un pôle nord de la lune, mais le renforcement qui "va bien" pour la plaine ne réussi pas trop aux zones de relief. Bon, comme la finesse n'est pas au top, c'est pas trop grave.

    Image réduite à 85%.

    Ensuite la région de Rupes Altai. Là c'est l'inverse le traitement est trop doux et gagnerait (peut être) à être un peu renforcé.

    Image pleine taille.

    Finalement, le pôle sud cette fois, avec une turbulence meilleure, mais toujours les mêmes outils (C8, barlow, vesta pro).

    Image pleine taille là aussi

    Pour la registration, registax v4 avec pour les deux dernières, de la registration à points multiples (belle différence sur le pôle sud là http://perso.magic.fr/marc.patry/Lune/southpole1wav.jpg ok ok l'image est inversée N/S). Léger filtrage sous registax, mosaique au subpixel sous iris, et un dernier coup d'éponge (filtre gaussien) parfois pour masquer le reliquat d'artefacts.


  4. St Lary ? C'est marrant, j'y vais ce week-end (à Cadéac pour être plus précis mais mon frangin sera à St Lary justement).

    Mais pour rebondir sur ton post, je voudrais apporter quelques précisions :

    Un mak de 100mm (j'ai un 127) te permet déjà pas mal de choses même en ville. La vision d'amas globulaires depuis un centre ville (ou quasiment, je suis à 2km de l'aéroport de Toulouse) est impressionnante. Mais quand tu t'éloigne des lumières de la ville ... ma ma mia, tu ne regrette rien !
    J'ai observé (au mak 127) M31 sous un ciel noir (du genre que tu ne vois pas tes pieds) incomparablement mieux que dans un 300mm en zone périurbaine. Les bandes de poussières nettement tranchées, et le coeur hors champ tu vois encore des volutes d'étoiles ! Superbe souvenir !
    Par contre, dire que on ne commence à voir qu'avec 250mm est franchement réducteur, et pas sympa pour ceux qui n'ont pas ces moyens là (hé puis il y a des allergiques aux dobsons aussi, et un 300 stable en équatorial, ca fait mal aux finances pendant un paquet d'années). J'ai observé au 350 et au 250 il y a quelques jours, bof bof, le ciel limite vachement et à part un grossissement un peu supérieur, rien de transcendant. L'image au 250 et certes un peu plus lumineuse qu'au C8 (forcément en grossissant comme un chercheur...) mais bon tout ce que l'on voit dans l'un se voit dans l'autre.

    Alors à ton avis, ce week-end à la Hourquette d'ancizan, j'apporte quoi ?
    Mon mak bien sur (calé derrière un siège, il prends moins de place que la monture du C8) !


  5. Comme la météo semble propice, malgré quelques nuages qui passent, je propose aux Toulousains de se retrouver sur le site de la forêt de bouconne (base de loisirs).

    C'est facile d'accès, il y a de la place et pas de lumières.
    Le site est à proximité de Montaigut sur save et on peut se garer à quelques mètres (pour ceux qui veulent rester sur l'herbe) du lieu d'observation.

    Tiens, un plan trouvé sur le net (pour des randos) : http://membres.lycos.fr/mphil/randos/rando12a.htm

    De toulouse, une solution consiste à prendre en direction de Blagnac, de laisser l'aéroport et de continuer jusqu'à la route à grand gabarit (pour A380) derrière l'usine JL Laguardère. De là prendre en direction de Mondonville, puis Montaigut sur save (vaguement tout droit quoi). Dans le village de Montaigut prendre à gauche puis, ~500m après la sortie du village prendre encore à gauche (la base de loisirs est indiquée). Monter tout le temps et vous allez arriver à la base de loisirs. Il y a un parking à coté des terrains de tennis de foot et du minigolf.

    Vous pouvez aussi passer par Leguevin/Brax mais il vous faudra traverser la forêt. Heureusement, pas de loup ni d'ours (c'est pas la saison à priori).

    Meteoblue et meteofrance semblent d'accord pour dire que le ciel va complètement se dégager d'içi 17h~18h.


  6. Marc>
    Tournefeuille ? Ha non, je te pensait à Blagnac zut une de mes assertion est donc fausse ! Il n'empèche qu'il faudra qu'on trouve des occasions de se voir "de nuit", avec (un autre) marc, gonzague, loic et les autres pour une "mini" star party Toulousaine (bon on fera pas trop de planétaire ... c'est très pauvre en ce moment) !

    C'est qu'on commence à être nombreux dans le coin !


  7. C'est une mine d'idées ce sujet !

    Utiliser un moteur CC pour une déclinaison est loin d'être stupide. Le moteur pas à pas apporte comme "amélioration" le fait de ne pas necessiter d'encodeur pour obtenir le retour de l'information de position. Mais si encodeur il y a, un moteur CC pourrait faire l'affaire même pour du GOTO.
    Le moteur CC a pour avantage de tourner sans accoups !

    En tout cas, un montage simple, consiste à alimenter ton moteur via une "bonne" capa de façon à obtenir un accélération/décélération modérée de la vitesse.
    C'est à peu près ce qui est réalisé sur mon C8 (Ultima) qui dispose d'une prise 9V "inversable" via la raquette de commande pour alimenter le moteur de dec. Le moteur entraine ensuite une vis sans fin solidaire d'un index fixé au bout du bras de levier de dec (c'est CE montage qui empèche de faire du goto en fait).

    En utilisation c'est "simple" une courte pression sur le bouton provoque une faible rotation lié au temps de charge de la capa (constante de temps RC -résistance/capacité- du montage). Si tu appuie plus longtemps, la capa se charge "aussi vite" qu'elle se décharge et donc le moteur tourne à sa vitesse maximale !

    Simple et facile à réaliser !


  8. Moi j'y suis allé au printemps, pistonné par mon copain Serge, on a pas eu de chance avec le temps (complètement bouché avec de la neige au dessus des portes). Par contre, le sité était "à nous" ! ZERO touristes, on nous a fait une visite inoubliable (merci à tous les OA au passage) et le téléphérique a été fermé à notre descente.

    C'était très sympa de voir le "dedans" du pic, et cela a largement compensé le manque total de visu !

    Il faudra que j'y retourne avec une météo plus clémente quand même !


  9. C'est vrai que les mouvements lents sont un avantage, mais en balade et à faible grossissement, ce n'est pas du tout un problème avec des objets qui mettent de longues minutes à sortir du champ !

    Pour les objets au zénit, hé bien un renvoi coudé s'impose, mais l'équilibrage devient problématique et c'est le lot de toutes les azimutales ... sauf à ajouter un bras de levier du coté opposé muni d'un contre poids... mais on s'éloigne très fortement d'un instrument mis dans un petit sac à dos s'il faut se trimballer une monture (autant prendre une EQ3-2 dans ces conditions mais être disposé à la porter sur plusieurs heures ... chose aisée avec un pied photo et un mak).

    Le problème du pied photo c'est que la tête doit être à la fois fluide (pour pousser le tube à la dobson, prendre une tête "vidéo") et ferme pour le retenir une fois serré avec un équilibrage moyen (faire attention au poids admissible maximal). Les bas de gamme sont rapidement hors course face au risque (j'ai fait tomber une caméra vidéo ... il y a longtemps, à cause d'une vis qui s'est sectionnée en deux).

    D'autre part, au moment de serrer les axes (surtout vertical, l'orizontal reste souvent libre) il y a parfois un léger mouvement qui, à faible grossissement (jusqu'a x60 environ) reste peu génant mais dès qu'on dépasse cette limite, l'objet pointé à tendance à se barrer du centre où on l'a placé ... pas cool !

    Là encore, il faut faire des concessions entre la portabilité ultime (on compte les grammes et les centimètres) et le confort d'observation. Chacun verra midi à sa porte en fonction des capacités de ses lombaires et on ne voit pas pareillement le portage de 50kg de matériel sur 20m (et 30" ... c'est pas la course) de celui de moins de 10kg sur plus d'une heure (attention au dénivelé aussi).


  10. Pour ma part, et à défaut d'apporter mon C8 Ultima en vacances, un mak 127 sur un pied photo permet de se régaler ! Son diamètre permet de résoudre les AG les plus gros et, si on le dote d'oculaire assez longs (attention pas de 2" par contre), le ciel profond est un régal !
    Sous un ciel de campagne, j'ai pu observer M31, placer le noyau hors champ et encore observer deux bandes de poussières avec un PL32mm !

    Pour tirer le portrait de la lune, son PO dispose d'un filet "T" intégré qu'il suffit de compléter par la bague qui va bien, et avec un tube allonge, on peut aussi faire de la projection oculaire (par contre il faudra oublier le pied photo là) !
    Bien plus court qu'une lunette de 80, son diamètre plus imposant permet de l'emporter largement en résolution et un peu plus difficilement en transparence ! Il reste d'un poids "raisonnable", et si tu veux absolument le glisser dans un sac à dos, un 102mm serait l'idéal (encore plus court, moins gros et plus léger ...).

    L'image fournie est tout simplement parfaite. La figure de diffraction (polaire avec un OR7mm) semble illustrer un bouquin, et il n'y a qu'avec le 2.5mm de GG (pardon, "autruchon") que j'ai commencé à voir des anneaux brouillés et un peu de chromatisme ... mais bon à x600, soit 4,8D c'est un peu normal !

    Il ne me quittera plus ce petit mak, et il accompagnera le pied photo qui est utilisé aussi en photo "diurne" !


  11. Salut GG !

    Effectivement, la présence ou l'absence des cache pattes ne perturbe pas trop la figure de diffraction, et en tout cas, pas assez pour que cela se "voit" à l'oculaire. Que les aigrettes disparaissent par contre pour fouiller des étoiles doubles c'est plutôt bien (en plus loi de murphy oblige, la secondaire est toujours dans l'axe d'une aigrette).

    Par contre, je suis curieux de calculer quelle et la surface des "caches" et le rapport d'obstruction obtenu. Parce que sur le site que tu indique, le cache me semble "imposant" (ok c'était pour un gros diamètre) et il parle de 7% d'obstruction de plus (ca fait passer de 25% à 32% ça non ?).

    Sinon, tu a commandé des lames courbes ? Tu n'a pas peur de la flexion (dixit Serge B. ?)


  12. Et voila le mien pour une bague minolta AF.


    Le bouchon a été percé en son centre et j'y ai fixé un vieux PO pour SC (qui était abimé) pour en récupérer la partie 31,75mm.
    Avec la bague de raccord de la webcam, j'ai mesuré le tirage souhaité et j'ai coupé le PO à la bonne longueur.
    Du coup je récupère la MAP à l'infini à la webcam quand la map est à l'infini sur l'objectif.

    Reste à faire, couper un peu du tube du PO coté intérieur qui vient buter sur certains objectifs, mais le contrat est rempli avec un télé de 200mm APO 2.8, c'est ce qui compte (pour moi) !


  13. En visuel, c'est pas facile à dire car cela va dépendre de la focale de l'oculaire employé ... mais comme il semble idiot (à priori) de prendre un réducteur pour ensuite y coller un oculaire de moins de 10mm, je pars dans l'idée que c'est avec une focale moyenne à longue qu'on va tester.

    J'ai fait le test avec un PL32mm (Celestron 50° de champ), et si de jour (pupille de sortie oblige) l'ombre du secondaire est visible (mais pas forcément génante), de nuit, aucun problème à signaler et le champ à x40 dépasse le degré (le max pour un C8 compte tenu du bafflage).
    Le vignettage est un peu visible mais la sensation (logarithmique pour un humain, linéaire pour un capteur) reste modérée.
    Les étoiles restent piquées même en bord de champ ... enfin je veux dire pas moins piquées (du à l'oculaire) que sans le réducteur.

    Avec un K26, évidement, plus de problème de champ !

    Le réducteur utilisé est un F6.3 celestron.


    Edit : pour ma part j'avais hésité, pour avoir du champ, à passer en 2" (sachant que le C8 ne peut l'exploiter totalement) pour profiter d'un champ "géant". Le réducteur m'a paru plus "versatile" utilisable (avec restrictions) en photo, et je ne change ni le PO, ni les oculaires, ni le RC. Le passage au 2" oblige à utiliser un oculaire, et un RC plus éventuellement un nouveau PO ... tout cela pour "un" grossissement cela m'a paru cher !

    Sur un autre forum, j'ai tenté de vérifier le champ sur la lune, sans réducteur, la lune n'est pas nette sur l'ensemble de la surface de l'appareil (D5D), le réducteur améliore grandement les bords de la lune et je n'ai pas trouvé de "cible" suffisament grande pour vérifier la résolution sur l'ensemble du capteur !

    [Ce message a été modifié par patry (Édité le 30-06-2006).]


  14. Je ne comprends pas bien le terme "encombrant" ?
    Le trépied est identique en surface au sol que les autres montures, mais le volume de la partie haute est quand même très faible (base + fourche + tube). Le tout étant d'un poids très mesuré qui plus est (une douzaine de kg maximum pour tout l'ensemble, trépied compris).

    Inconvénient de la monture du orange, son absence de mouvements de rattrapage, et l'utilisation du 220V !
    Sinon c'est que du bonheur ... j'ai revendu mon vieux "Celestron Pacific" Orange pour une bouchée de pain afin de me financer l'achat d'un C8 Ultima et sa très grosse fourche (le poids est doublé, avec plus de 15kg avec seulement le tube et la fourche, la base fait 5kg et le trépied environ 15 de plus ...) avec l'avantage des mouvements lents de rattrapage ET son autonomie sur le terrain !

    En tout cas, si je ne regrette pas la fourche du orange, je regrette son tube optique ... de tout premier plan pour un 30 ans d'age !

    A conserver précieusement !


  15. Effectivement, d'autant plus que le tirage en l'arrière du réducteur doit impérativement être respecté sous peine de dégradation importante de l'image (image fantome du secondaire notemment).

    J'ai un réducteur Celestron 6.3 et j'en suis tout à fait satisfait, que cela soit en visuel ou en photo. Toutefois, la couverture du 16x24 n'est pas assurée, tant du point de vue du vignettage (mais c'est faible en APS-C) que du point de vue de la planéité du champ.

    Je ne connais pas le Mark Gee, mais il parait que c'est un bon élément aussi !

    Attention, le réducteur 3.3 de meade ne fonctionne qu'avec de petits capteurs (webcam et petites CCD). Il est incapable ne serait-ce que d'approcher un APS-C !


  16. Oups, tu a laissé filtrer un truc en passant :

    500mm de focale ... il s'agit de d'un miroir sphérique si je ne m'abuse (pour cette ouverture) ou tout du moins très peu parabolique non ?

    Il n'y a pas de mystère, un miroir ouvert à 4 environ coute très cher (parabolisation) et pour un instrument à priori "économique" (tu n'a pas nommé le tien) cette étape ultime est souvent ... comment dire ... réalisée avec peu de sérieux !

    Ce type d'instrument est "taillé" pour faire du visuel à très faible grossissement. Du coup les défauts de forme sont à priori moins visibles ... tant qu'on ne grossis pas ! Car sinon là, catastrophe ! Bien qu'en théorie un miroir "parfait" à F4 puisse être très bon en planétaire (il suffit de lui coller un oculaire très fort), la réalité est tout autre ! Ne compare donc surtout pas les images de ton 114/500 avec celle d'un 114/900, tu risque d'avoir mal !

    Il y a donc beaucoup à gagner mais l'ouverture très importante rends les choses encore plus difficiles !