patry

Member
  • Content count

    4147
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Posts posted by patry


  1. Question subsidiaire à la réponse que tu a faite à Thierry : faire du CP, pourquoi pas, mais si tu espère imager M42 ou M31 avec un C14, attends toi à faire des mosaïques tant le champ à 4m de focale restera étroit.

    Mon avis (qui peut ne pas être partagé) c'est qu'en CP, l'important ce sera la monture, avant TOUTE autre considération. Ensuite la caméra, refroidie bien sur, ensuite le système d'autoguidage, l'informatique qui va autour. Et à la fin (et oui) le tube optique : une 80ED, ou un RC de 250 ne sera pas qualitativement différent (résolution limité par le ciel de toute façon).

    Alors bien sur, un SC peut travailler à F2 en mode Fastar (mis en place par Celestron depuis la fin du XXe et repris par StarArizona sous la dénomination Hyperstar). Mais bon, c'est pas du tout évident à maitriser.

    Un bon tube de 200mm, ouvert à 4, avec un correcteur de champ, une excellente caméra sur une monture de qualité donnera accès à 99% des objets du ciel profond certainement.

     

    Marc

     

    • Like 1

  2. Pas mieux ... j'aime beaucoup le C9 (que j'ai failli acheter il y a longtemps) mais si c'est un excellent instrument, il a un peu le cul entre 2 chaises. Plus gros qu'un C8 mais pas beaucoup plus finalement, il est juste un peu moins lourd ... qu'un C11 (pas beaucoup moins même) autant dire sensiblement plus qu'un C8 qui fait moins de 6kg. Pour avoir les 3 (mak, C8 et C11), en effet le diamètre parle toujours. Le mak sera TOUJOURS limité par son diamètre (c'est valable quelque soit l'instrument) et ~130mm ne peuvent pas lutter efficacement contre 200mm et à fortiori 280mm.

    Mais je suis parti en vacances avec le mak, pas le C8 ni le C11 évidemment; un bonne rotule et un pied photo et j'ai pu montrer le ciel à des petits bout de choux en corrèze autant qu'à de jeunes retraités.

    En planétaire c'est un régal, mais le C8 permet de pousser assez sensiblement la résolution. Le C11 passera au chausse pied (12kg) sur les 15kg de limite de charge de la monture. Mais bon, pour du planétaire et avec un tube court cela doit passer (à la base j'avais une CG5 sous le C11, la vixen est certainement meilleure).

     

    Marc

    • Thanks 1

  3. Il y a 9 heures, lyl a dit :

    C'est de la cohérence statistique mais pour cela il faut une longueur certaine qui soit au-dessus de la résolution pour le trait.

     

    Tout à fait ... "voir" un point est très différent que de voir un trait. On voit un fil électrique (sombre) à des kilomètres sur un fond de ciel (clair). Par contre voir un support dudit fil sera une toute autre difficulté à la même distance.

    On pourrait aussi se poser la question dans l'autre sens ... quelle doit être la longueur L d'un fil d'épaisseur e (e très inférieur au pouvoir de résolution de l'instrument) pour que celui ci atteigne un contraste donné, afin qu'il se rende "visible".

     

    Marc

     

    • Like 1

  4. Je confirme la dimension angulaire de la division de Cassini (4500km de large vue à 1,4 109 km, cela fait bien un angle de 0,6") donc normalement résolu seulement par un 200mm. Hors Cassini se voit (et pas qu'en photo) avec une lunette de 60 à 80mm !

    Du coup c'est assez troublant d'arriver à faire "l'impossible". Pourquoi pas Encke dans ces conditions avec un 300mm ou moins ?

     

    Marc

     

    • Like 2

  5. Il y a 1 heure, papatilleul a dit :

    Merci pour toutes ces courbes qui sont finalement proches de ce que les fabricants annoncent.

     

    Oui, un copain a acheté un lot de filtre Astronomik pour une expérimentation scientifique et chacun a été mesuré séparément. Au final la dispersion était vraiment très faible, preuve que le processus de fabrication est très bien maîtrisé.

     

    Marc

     

     


  6. Il y a 16 heures, astrogatel a dit :

    Tres belle image Marc.

    Pour la galaxie  c'est NGC 2841 . Je l'avais hier sur la mienne aussi ;)

    Voici une image que j'ai trouvée sur astrobin pour que tu verifies si tu veux

     

    Merci, c'est bien cela. Je suis le premier surpris vu le temps de pose (unique pose de 60s, sans dark ni offset) et la hauteur sur l'horizon en banlieue Toulousaine.

    Il y a 14 heures, ALAING a dit :

    Un fond de ciel un peu rouge mais une belle image de cette comète :)

     

    Le ciel de banlieue est ce qu'il est. Et il s'est localement très nettement amélioré depuis le remplacement des boules oranges du village. J'ai du gagner une grosse magnitude je pense.

     

    Il y a 2 heures, polo0258 a dit :

    bien joué marc !

     

    Merci polo. Je n'arrive pas à faire mieux car ma douzaine de vues (réalisées a des expositions différentes) font irrémédiablement planter DSS qui, à ce que je vois, ne gère pas bien le manque de RAM (et le swap c'est pour les chiens ?).

     

    Marc

     


  7. Bon c'est pas transcendant mais la comète reste très en deça de mes espérances (je pensait avoir à faire avec une hale bopp mais bon on s'en contentera.

    Mon premier essai s'est tenu dans les lueurs de l'aube au début du mois avec peu de succès. De retour dans le ciel du soir c'est plus facile. En plus avec les jours elle devient plus haute et plus "facile".

    Samedi au 105 sans suivi c'était pas terrible donc dimanche soir j'ai déplacé la monture pour la mettre au bout du jardin afin de me dégager quelques degrés au N/O.

    Quelques vues plus tard j'ai sorti (sans aucun traitement) de DxO cette image capturée en 60" à F/4 et 100ISO. Monté sur EQ6 sans autoguidage, ni darks ni flats. Image unique.

     

    5f15ba99e7978_CopiedeDSC06704_DXO.jpg.0e58e44e5cdd48140f770df10aba0385.jpg

     

    Augmenter le temps de pose ou les ISO ne font que faire monter le fond du ciel, ouvrir plus provoque en plus des aberrations périphériques donc j'ai sélectionné ce qui me semblait le meilleur compromis. On voit les deux queues distinctement c'est déjà ça.

    Il y a même une petit galaxie au bord à droite.

     

    Marc

     

    • Like 8

  8. Le 17/07/2020 à 14:56, Pascal C03 a dit :

    Un Newton reste bon pour les longueurs d'onde plus courtes que le rouge ce qui permet de mieux résoudre un système d'étoiles proches

     

    Dans le principe c'est vrai, mais attention, la résolution mesurée entre un filtre vert (par exemple) et un filtre rouge si elle n'est pas nulle, nécessite que le ciel présente une turbulence très inférieure à ce que tu mesure. En l’occurrence pour un 250, assez inférieure à la demi seconde d'arc. Très très loin de ce que tu aura avec des poses plus longues que la seconde dans la très grande majorité des sites. Par contre, l'effet "lissant" d'un filtre rouge (ou R+IR pour avoir plus de flux) sera toujours présent et sera, à mon avis, à conserver. Oublie donc ton filtre Vert ou bleu qui ne sert à rien dans ce cas, un filtre R+IR concentrera un peu plus le flux en limitant la turbulence sera bien plus bénéfique.

    Peut être également que tes cibles rayonnent plus dans le rouge que dans le vert (redshift) ?

     

    Ensuite, et j'avoue ne jamais avoir essayé (jamais eu la patience d'obtenir un autoguidage correct au C11), mais la magnitude 17 est atteignable certainement en une seconde. Pour mémoire (1), j'atteint une magnitude >13 (mimas extrait du fond du ciel) en 25ms au C11 à F20 avec un W23A et une QHY5L2. Gagner 4 magnitude (mag 13 -> mag 17) nécessite de multiplier l'exposition par 2.5^4 = 40 soit autour de 1".

    Pour être tranquille, et ne pas avoir à batailler pour voir ta cible, multiplier par 2 ce temps semble raisonnable ...et multiplier les poses pour augmenter le rapport S/B. Et pas la peine d'allonger de trop la focale pour résoudre 3" d'arc non plus. Au foyer (F5 ?) tu gagne déjà un facteur 8 par rapport à mon F20 !

    Poser plus court te permettra de gagner sur la turbulence en tout cas !

     

    Marc

     

    (1) un de mes essais sur Saturne en 2013. Mimas se cache sous l'anneau de droite. L'exposition est la même entre l'image du haut et celle du bas dont je n'ai fait que corriger les seuils.

    https://www.astrobin.com/56038/?image_list_page=3&nc=&nce=

    • Thanks 1

  9. Pour comparer le champ (sur le ciel) de deux oculaires, tu fait le produit focale x  champ apparent.

    Un Plossl de 32mm et 52° de champ en montre presque autant (sur le ciel) qu'un 20mm de 80°.

    Le produit maximum atteignable en 1"25 est un peu au dessus de 1600 (mon Plossl 32 fait peut être 51° au lieu de 52°) et environ 2800 en 2" (du coup un Pano 41 de 68° ou mon Paragon 40 de 69° en montre nettement plus qu'un Nagler 31 de 80°).

     

    Marc

     

     


  10. J'utilise un sac Geoptik pour mon C11, sac que j'ai renforcé en bas (plateau en polystyrène compressé + mousses) comme en haut (polystyrène) et dans la sacoche supérieure (polystyrène). Le C11 rentre entouré de son pare-bué/tapis de sol.

    Mais il y a des modèles plus petits pour un 250, ou plus grands pour des 300mm.

     

    Sinon j'ai une valise énooooorme  (37x56x80) pour le C8 Ultima (!!!) mais je ne veux pas la dépareiller pour y mettre le C11.

     

    Marc

     


  11. Je plussoie pour un ~100mm macro. Ouverts à 2.8 ils allient la performance optique (dès la PO) à la versatilité.

    Mon 105 (sigma) est rapide (HSM), configurable (full range, 0.3-0.45m, ou 0.45-∞), stabilisé (1 ou 2 axes), compatible jusqu'au FF (utilisé en APS-C chez moi), offre le rapport 1:1 et il "dépote" dès la PO, peu d'aberration chromatique, seul le vignettage est sensible à la PO (0.8d mais indiscernable à F4).

    Evidemment le champ est deux fois plus grand qu'un 200mm mais la performance optique (malgré la taille des photosites, 24Mpix en APS-C ca cause comme un 56Mpix en FF) n'en pâtit pas ! Comme tous les macros, la distorsion ne fait pas partie de leur vocabulaire (c'est aussi des objectifs de reprographie).

    C'est très bien d'avoir un macro dans sa besace en plus. :)

     

    Marc

     


  12. Il faudrait surtout refaire un test à 200 et à 2.8 (j'avais pas compris que tu était à F4.5) et observer les coins.

    Après c'est rare que l'objectif soit moins bon a 70 qu'à 200 ! Mais je trouve cela plutôt bien ; a 200 tu fais de la chasse photo et, pour peu que ton sujet soit proche, il couvre tout le champ ... et donc les coins ! Enfin c'est mon avis.

    Le 80-200/2.8 avec lequel j'ai hésité contre mon 200/2.8 est excellent partout à 80 (dès 2.8, il concurrencerait presque un 85mm fixe) mais à 200, c'était pas top il y avait facilement un à deux diaphragme d'écart avec le fixe pour la couverture de champ (et le centre n'était pas au top non plus dès la PO) ! Rédhibitoire pour moi.

     

    Marc

     

     


  13. Oui mais ce sont des optiques "nouvelles", avec systématiquement des éléments asphériques et/ou des formules très complexes ... souvent les deux quand même.

    Le 50mm canon c'est 6 lentilles en 5 groupes, quasi identique depuis 40 ans, le sigma Art plus du double (13 lentilles) en 8 groupes. C'est un peu comparer la correction de champ d'un doublet achro avec celui d'un quadruplet Petzval. En contrepartie l'objectif passe de 160g à 815g ... c'est pas rien, le tarif suit la même progression (130€ => 950€, prix de leur sites respectifs).

     

    D'ailleurs, je recommande vivement cette série, mais ce n'est clairement pas la même catégorie. Le modèle cité plus haut est dans la série Contemporary, plus économique (300€ vs 900 pour le même 30/1.4 dans la série Art) mais ce n'est pas du tout la même formule optique. Pas sur du tout que le Contemporary se comporte comme le Art dans les coins.

     

    Marc

     


  14. ... sans y laisser un rein non plus !

    Pas certain qu'il soit très bon partout avant F4~F5.6 non plus de toute façon. Par contre à l'affut, F2 ca aide pas mal pour la mise au point.

     

    Pour ma part (mes optiques) se jouent avec un 16-50/2.8, généraliste ET très bon (quand la lumière manque, hors astro, un 50/1.7 le remplace), un 105 (macro 1:1, SSM, stabilisé) 2.8 et un 200/2.8. Quand j'ai pris le 105, j'ai hésité avec un 85/1.4 samyang mais l'attrait de la macro l'a emporté sur le diaphragme et l'absence d'AF et de stabilisation.

    Je lorgne vers un 11 ou un 14 qualitatif, pour compléter vers le bas mais c'est cher pour avoir une bonne qualité en pleine ouverture (photo d'intérieur sans pied).

     

    Dans l'autre sens j'ai le doubleur apo qui va avec le 200 (=> 400/5.6) mais que j'utilise assez rarement (meeting aérien, chasse photo diurne). Faut dire que 400mm en APS-C, c'est pas non plus utile tous les jours, déjà le 200 c'est pas non plus très souvent.

    Une (très) bonne option serait le 50-150/1.8 sigma ... mais je ne sais pas s'il existe en nikon (je l'ai vu en Canon et en Sigma).


    Marc


  15.  

    Il y a 11 heures, BORIS a dit :

    Bonsoir Nico

    F2.8

    Mais à 5.6 c est toujours parfait

    C'est ça, ces objectifs très ouverts ne sont pas terribles (pour l'astro) avant 2.8. Pour faire du portrait, comme en général le sujet n'est pas trop éloigné du centre (à 1/3 du centre parfois) ca passe et le fond se noie dans le flou d'arrière plan ... et de coma.

     

    Il y a 12 heures, NicoF a dit :

    Une illustration ; Canon 50mm F/1.8 fermé à 2.2 sur un EOS1100D

    A noter la différence entre le centre et les bords

    A F2.2 le 50 n'est effectivement pas terrible (c'est certainement pire à 1.8), et à F5 ca semble très bon, en tout cas je ne voit pas de différence flagrante centre/bords !

     

    Marc

     

     


  16. Tu a raison de pester contre les zooms qui ne sont, pour moi, pas trop adaptés à l'astro "CP/grand champ" (suir un fil astro, c'est une déduction probable).

    Sur un autre fil, j'ai indiqué avoir testé un 50/1.7 qui m'a déçu en dessous de F2.8 et qui ne devenait "parfait" qu'à F5.6.

    J'ai refait de même avec un 200/2.8, qui est excellent en diurne (testé à 6, 12 et aujourd'hui 24Mpix APS-C), mais si les étoiles sont très propres sur l'axe dès 2.8, sur les bords et encore plus dans les coins c'est pas ça. Il faut atteindre F4, voire F5.6 pour avoir tout "comme au centre".

    Seule exception que j'ai rencontré c'est un zoom 16-50/2.8 qui est visiblement meilleur que mon 50/1.7 ! Mais bon, il y a de la lentille ED (même pour du 50mm !!!) et surtout une ou deux lentilles asphériques qui doivent bien aider. Par contre la distorsion file vite (on ne peut pas tout avoir, c'est un peu comme un nagler quoi).

     

    En fixe pour moi il y a la référence : l'Apo Telyt R 180/F3.4 parfait partout dès F3.4. Chez Pentax il y a eu un 180~200 ouvert à F2.8 qui en avait surpris plus d'un. Puis un poil en dessous le Minolta 200/2.8 HS (que j'ai, jamais repris par Sony, il ferait un malheur avec une motorisation SSM) qui se détache du Nikon 180/2.8 et encore plus du Canon 200/2.8L (pour moi il usurpe la dénomination "L").

    Mais bon, en diurne, c'est pas certain de trouver des défauts à un 70-180 / 80-200 2.8 en usage courant. Le reste sera jaugé sur des détails : poids, vitesse de la motorisation, ... Mais en astro, passe ton chemin si tu est rigoureux.

     

    Marc

     

     


  17. Sinon, regarde du coté des 50mm macro. Tu sera certainement à F2.8 plutôt qu'à 1.8 mais d'un autre coté, tu n'aura pas besoin de diaphragmer pour finir ... à 2.8 !

    En général les 50mm très ouverts sont issu de la génération "portrait" où au centre tout va bien et à toutes les ouvertures (sur mon 50/1.7 en tout cas, la formule est la même sur les 50/1.8) mais les bords traînent pour ne décoller que vers 2.8 voire F4. Les 50mm 1.4 voire 1.2 sont assez semblables et sans formule complexe, avant F2.8 ce sera pareil pour l'astro.

    A F5.6 tout est bon partout dans le champ, et cela se dégrade ensuite à partir de F8 (test sur un champ d'étoiles, celles ci tiennent sur 1 ou 2 pixel).

    Les optiques asphériques améliorent un peu la donne et l'optimum sera autour de F4 en général.

    Un macro donne pratiquement son optimum dès la pleine ouverture (cas de mon 105mm en tout cas) et tout progresse subtilement jusqu'à F8 pour redescendre tout aussi gentiment à cause de la diffraction avec un décrochage autour de F/16.

    Par contre coté tarif, en neuf cela ne rentrera probablement pas. Peut être du coté de l'occasion ?

     

    Mais avec un A7S, perdre le crédit de la vidéo (à 1.2 ou 1.4) ce sera dommage quitte à avoir un peu de coma ? Note bien qu'avec ses gros pixels, pour que cela se voit, ton 50/1.8 doit en avoir pas mal ... de la coma !

     

    Marc

     

    • Thanks 1