Alexandre Renou

Member
  • Content count

    450
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Alexandre Renou

  1. atlas ou cartes - nuages obscurs

    Ca c'est sûr !!!! Entre mon ciel de plaine et l'expérience d'un ciel très pur comme le ciel chilien, l'observation des nuages obscurs est à faire UNIQUEMENT si le ciel est pur ! C'est un peu comme les nébuleuses par réflexion, sous un ciel moyen, c'est toujours bof bof ou pire. Car il faut du CONTRASTE et là, aucun filtre ne vient en aide. Le secret c'est qu'il faut voir un maximum de petites étoiles AUTOUR pour les voir par contraste. J'en ai observé un peu plus d'une trentaine, sans doute moins que Xavier. Juste pour te dégouter cher Yann : j'avais prévu un programme d'observation de ces nuages au coeur du Sagittaire UNIQUEMENT avec ma lulu de 90 mm depuis le ciel chilien, et bien sur place, il y avait tellement de nuages obscurs dans le champ à l'oculaire qu'en faire un repérage complet (et prise de notes), j'ai vu que ce seul projet allait me prendre tout le séjour sur place !!! C'est dire le potentiel de ces objets sur un ciel pur même avec un petit diamètre.
  2. RAP (astro et papillons)

    Voici les nouvelles d’après RAP après les premières identifications des macro-photos papillons. C’était mon projet en parallèle de l’astro : étudier le biotope de Craponne (biotope de montagne). Pour cela, j’avais apporté du matériel pour faire de la chasse nocturne. Pour ne gêner personne, avec mes lumières UV et/ou blanc bleu qui attirent efficacement les papillons, je m’étais mis à l’écart du site des RAP, à 700 m au sud à l’orée d’un bois, à 10 min à pied. J’ai fais 3 séances, 2h la première nuit (site un peu plus proche où j’ai été gêné par des lumières d’un site industriel avec la fameuse grue pour ceux qu’il l’on vue!), 5 h la seconde nuit (idéale) et 2 h la dernière (avec bien trop de vent mais ainsi j’ai passé toute la seconde partie de nuit à regarder au T 915 avec Raphaël). Au final, j’ai photographié en macro une cinquantaine de papillons nocturnes dont 12 nouveaux pour moi (et oui, le changement de biotope a été profitable). Des rapeurs s’étaient signalées avant pour venir m’accompagner, mais comme il a fait beau toutes les nuits, il n’y a pas eu grand monde… Pas grave, j’ai l’habitude d’observer le ciel ou les papillons seuls. En journée, j’en ai eu qq uns mais bien moins que la nuit (sachez qu’il y a environ 10 fois plus de papillons de nuit que de jour.) Je m’occuperai de mettre mon site de papillons à jour bientôt (nom du site plus haut). L’indication « Craponne sur Arzon et mai 2022 » dans les tableaux vous permettra de voir lesquelles j’ai eu en photos… si vous êtes intéressé sur le sujet.
  3. atlas ou cartes - nuages obscurs

    Bonjour Yann, As tu essayé l'iDSA (interstellarum Deep Sky Atlas) ? Dessus, il y a largement de quoi faire en nuages obscures, avec leurs formes sur un fond étoilé montant à mag 10, avec le petit + de cet atlas, leur apparence en 3 modes + ou - clair ou foncé/police + ou - en gras selon la difficulté. C'est mon atlas de REFERENCE !!
  4. Galaxies, des NAT et d'ailleurs

    Evidemment de superbes dessins et tout cela avec un T400 !!!! Apparemment, Fred et Nicolas B. ont la même vue hyper bionique !! ... et des talents de dessinateurs. Je suis loin de voir cela avec toutes ses subtils détails de bras spiraux même dans mon T560. J'ai fait l'expérience de l'OVNI (l'intensificateur) pendant les RAP en grossissement 1x en H alpha et aussi branché sur le T915 du très sympathique Raphaêl Guinamard. Resultat : à 1x, toutes les grandes nébuleuses de la Voie lactée, IC 281, IC 1396, NGC 7000, Le pélican, les Dentelles,... faciles, et au gigantesque T915 de Raphaêl sur NGC 6888 on voyait facilement tellement de détails qu'il faut taper très fort dans l'imagerie longue pose pour en voir autant. Bref, avec l'OVNI, le visuel est complétement renversant, tant amplifié que cela rivalise avec l'imagerie longue pose.... ... et la question qui me vient, Fred aurait-il un petit OVNI dans ses yeux ?!
  5. RAP (astro et papillons)

    Bonjour à tous, Oui des RAP 2022 très sympa sans nuage la nuit (sauf après 1h la seconde nuit). L’occasion de rencontrer (ou de retrouver) pas mal de monde comme entre autres André le hollandais et son 600, Laurent avec son 250 qui tient dans une pochette ordi (!), Cyrille avec son clavius et Raphaël avec son énorme 915 mm (!!). L’occasion aussi de voir avec le fameux OVNI au grossissement 1 fois (quel régal de voir facilement toutes les grandes nébuleuses de la Voie lactée comme NGC 281, IC 1396, les Dentelles, America et le Pélican et même l’arc diffus juste à côté contenant IC 5068, etc., l’OVNI aussi branché aussi sur le 915 pour voir NGC 6888 comme l’imagerie la montre rarement !… et tout ceci en visuel !! Mais je n’étais pas venu que pour l’astro si vous avez suivi mes péripéties d’avant RAP (merci à Eric R. et surtout Raphaël). J’étais aussi venu pour faire observations de papillons (nocturnes en particulier). On dit que la proportion astro / papillons était de 49/51 %… sans doute encore plus pour les seconds… Au total, j’ai certainement photographier en macro une petite centaine d’espèces différentes dont voilà un exemple avec ces 3 gros papillons (en 1 une bucéphale, en 2 un grand sphinx de la vigne et en 3 un bombyx de la ronce), en particulier la seconde nuit. Cyrille, aussi amateur de papillons, saura apprécié encore plus la photo. C’était drôle pour moi de revenir au camp des RAP à 4h du matin la seconde nuit dans le noir total puisque tout le monde dormait à cause de la météo. Un grand merci particulier à Raphaël avec son 915 mm qui m’a permit de voir les filaments des dentelles avec une définition d’images en visu absolument ahurissante même pour moi qui les connaît bien dans mon 560 !! Dommage si vous ne les avez pas vu la dernière nuit (la meilleure en qualité de ciel) en seconde partie de nuit (où elles étaient plus hautes). Les Dentelles sont vraiment parmi les plus belles visions du ciel profond (les 2 hémisphères compris). Un petit regret : qu'il n'y ait pas eu une seule nuit (ou début de nuit) pour faire découvrir la chasse aux papillons nocturnes aux intéressés, comme Joko par exemple. Mais bon, si je dis cela, mais je vais me faire bcp d'ennemis... tout ceux qui étaient venu faire de l'astro par exemple....
  6. RAP (astro et papillons)

    oui grand merci à toi Raphaêl et aux qq personnes qui m'ont contacté.
  7. RAP (astro et papillons)

    Entre tentation pour venir et problèmes divers qui m'en empêchent (voir + haut) ☹️, je me dis qu'il faut faire le ménage sérieux dans mon sac de voyage. Du coup, je ferai bien l'impasse sur mon volumineux sac de couchage et surtout sur ma (trop) lourde tente. Y aurait-il une âme charitable qui pourrait me prêter une tente sur place, le style de chose qui se glisse vite fait dans une voiture et qui pourrait me servir ? Si c'est le cas, je serai redevable à cette personne d'une manière astro ou d'une autre. Merci de me prévenir en MP avant samedi midi dernier délai pour avoir le temps de prendre ma décision finale. Merci.
  8. Voile haute altitude depuis plusieurs mois

    Pour répondre à PascalC03 qui souhaitais des stats, suite à mon post du mardi 17/5, sur mes observations météo de 2006-2007, les voici sous forme de fichiers word en pj. Et depuis, comment cela a évolué ces dernières années ? Je n'ose plus recommencer cette longue étude d'observations nocturnes dédiée au ciel profond, j'aurai trop peur de voir que cela s'aggrave encore, mais mes seules notes d'observations cométaires, de + en + perturbées par la météo, me montrent bien qu'effectivement c'est pire qu'en 2006-2007 (ceci rapporté pour ma région). PS : Comme anecdote pour sourire (jaune), sachez que lors d'un seul séjour au Chili en 2012 (2015 aussi), j'ai observé à peu près autant en nombre d'heures là-bas pendant la seule durée du séjour (8-9 nuits) que pendant tout le reste de l'année ici.... étonnant ! Météo 2006.doc Météo 2007 (1er semestre).doc
  9. Voile haute altitude depuis plusieurs mois

    Bonjour, C'est malheureusement pareil ici en Anjou. Cela fait des mois que le ciel, même dégagé la nuit avec des étoiles, est médiocre, trop pour le ciel profond. Je ne suis jamais resté aussi longtemps à ne pas observer ! Il y a bien quelques rares bouts de nuits correctes (sans plus), mais sinon, c'est fou comme c'est médiocre. Des fois, on se dit que la nuit va enfin être belle quand on voit un beau crépuscule (attention pas coloré rouge ou jaune) et puis non, la nuit venue, c'est bof. Sachez que j'ai presque 40 ans d'expérience d'observations du ciel profond sous mon ciel (entre autres) et que dire cela plus haut est encore plus étonnant. J'avais fait en 2006-7 des stats spécifiquement sur la qualité (et le nombre) des nuits propices pour le ciel profond chez moi en Anjou avec un constat très inquiétant sur la "chute" du nombre de nuits par rapport à la période avant 1999-2000 (je peux retrouver cela si ça intéresse des gens). Et depuis, pas d'amélioration générale et même pire, une impression de pire depuis. Il y a des hivers depuis 5-10 ans où je n'arrive même pas à aligner 3 nuits au total de bonnes nuits !!! La période novembre, décembre, janvier est souvent catastrophique. Maintenant il faut sauter sur la moindre fenêtre même courte où le ciel est propice (vive les animations satellites pour cela) alors "qu'avant 2000", je n'ai jamais eu de problème. (Sauf une fois en 1986 ou 87 je crois où je me suis rappelé pdt bcp d'années qu'il avait fait gris pdt 2 semaines en novembre ! maintenant, cette remarque me fait rire (jaune) où je ne sors pas le matos pdt 2 semaines, 1 mois, voir 2 mois de suite !!!) J'ai constaté ce même mouvement général pour 1 ou 2 autres régions françaises que je connais (le Queyras par exemple). Alors maintenant quand je vois en plus que même les nuits dégagés sont médiocres, et ben, vivement que je sois un vieux qui ne peut plus sortir son 560 ou sa 90 mm.... Autre élément entendu par des scientifiques du climat : 1°C de plus dans l'atmosphère, c'est 7% d'humidité de plus. C'est très cohérent avec ce que je remarque, il fait plus chaud, il y a donc plus d'évaporation et donc d'humidité et au final plus de nébulosité, le filtre "eau dans l'atmosphère" est bien gênant pour les astronomes. Autre élément que j'ai appris récemment avec le sable saharien venu chez nous (entre guillemets, je n'en avais jamais vu autant sur ma région), les micrograins de sable favorisent la condensation de gouttelettes d'eau dessus. Tiens cela va toujours dans le même (mauvais) sens. Alors l'avenir de l'astronomie visuelle du ciel profond sur la Terre ? Bon courage avec ce fameux changement climatique que je constate chez moi depuis plus de 20 ans. Heureusement, en imagerie, la technique permet de plus en plus des prouesses et de s'affranchir d'un ciel même médiocre du moment que l'on pas de vrais nuages. Et la pollution lumineuse ? Même pas gênante en imagerie. Par contre en visu, ce n'est pas l'humidité plus forte ou les poussières diverses qui arrangent les choses...
  10. RAP (astro et papillons)

    Mauvaise nouvelle pour moi pour aller aux RAP : J’avais déjà un petit problème au genou et bien voilà que je me suis foulé aussi le bras ! Autant dire que venir aux RAP en train avec mes bagages (+ ou – lourds et volumineux), c’est plutôt raté. Ma compagne me voit mal faire ainsi le voyage en train d’Angers à St Etienne (sans oublier le car), elle n’a pas tord… … sauf si je fais du ménage sérieux dans mes bagages ! Pas de tente (trop lourde et ou encombrante), pas de sac de couchage (trop gros), pas de tapis de sol, le strict minimal de vêtements chaud pour la nuit (en espérant qu’il fasse chaud), rien pour l'astro (jumelles, instrument divers) et pour le matériel spécial que j’apportais pour les papillons de nuit en particulier, pas de batterie (évidemment!!!), et pas de lampes spéciales et support, etc. Ah bah non, j’y tiens à mes nuits papillons nocturnes dans ce biotope bien loin de chez moi (en alternance avec les nuits claires pour l’astro). Pour la(les) batterie(s) pour mes 2 lampes, ok, ça faut oublier et se débrouiller autrement localement. Je rappelle le dispositif sur mon site http://papillons.blaison.free.fr/ Alors du coup je ne sais plus si je peux encore venir à la grande messe des astrams…. PS : Raphaël, tu me tentes bcp avec ton 915 !!! Je serai très content de te retrouver !!
  11. BRAVO pour ces images et vidéos !! Même si je m'intéresse plutôt au ciel profond et aux comètes (je n'ai rien de spécial pour le Soleil), on ne peut qu'être admiratif devant ça ! Cela me rappelle des vidéos du même genre prises au Pic du midi il y a 30 ans : superbes pour l'époque... alors que dire de celle-là aujourd'hui avec du matériel amateur !!! CHAPEAU !!!
  12. Soir du 9 novembre 2021. Clap de fin en IDF

    On appréciera toujours autant tes dessins, avec ou sans bouchon et comme dans les Deux-Sèvres, il y a bcp moins de bouchon qu'en IDF, tant pis mieux ! Et puis tu auras bien moins de kms à te farcir pour trouver une zone de moindre pollution lumineuse. Tiens tu seras dans le département près de chez moi...
  13. Comètes!

    Une petite observation pour vous tenter à l'observation visuelle de la comète C/2021 F1 Lemmon-PanSTARRS en toute fin de nuit : il ne faut pas attendre car elle est de plus en plus basse sur l'horizon nord-est et comme elle est l'une des plus facile du moment, on y va. Cela fait suite à mon message du 23 février dernier. Observée ce 5 mars à 4h30 Tu (une quinzaine de minutes avant le début du crépuscule astro) avec un TN 250x115 : Mag m1 mesurée = 11,0 (M), dc 4/5, dia 1' d'arc. Mieux vue avec un filtre C2; son dia grossit alors à 1'3/4. Dépêchez-vous !
  14. Comètes!

    Bonjour à tous les comateux dont Yoann (que j'essaye modestement de concurrencer cette nuit) avec toutes ces belles images ! Enfin une nuit (entière !) correcte (pour un ciel de plaine), ce 24-25 février, sans nuages ou brume ! L’occasion pour ratisser les comètes du ciel, celles bien visibles cet hiver et d’autres. Voilà les observations visuelles avec les mesures de magnitude entre autres : - 19 P/Borrelly Observation à 19h30 TU avec T 250x50 : m1 = 9,8 (M), dia 1’ 1/4, dc 5/6. Mieux vue avec filtre C2 (dia 1’2/3). Elle commence à un peu faiblir depuis sa remontée chez « nous » début janvier. - 104 P/Kowal 2 Observation à 19h45 TU avec T 250x80 : m1 = 10,8 (M), dia 1,5’, dc 2. Mieux vue avec C2 (dia 2,5’). Comme on le voit le filtre est très efficace (pour une fois) sur cette comète et fait gonfler son diamètre apparent. C’est d’autant plus précieux que la comète est peu contrastée (et donc sensible à la qualité du ciel… qui n’est jamais parfaite en tout début de nuit avec l’activité lumineuse humaine…). Elle aussi commence à faiblir, elle était à mag m1 = 10,1 le 31 janvier. - 67 P/ Churyumov-Gerasimenko Observation à 21h45 TU avec T 250x115 : m1 = 12,2 (M), dia 1’1/4, dc 4. Ca y est la comète de Philae commence vraiment bien à faiblir, elle était mesuré à m1 = 8,9 début décembre et 10,3 le 4 février dernier. - C 2019 L3 ATLAS Observation à 22h 15 TU avec T 250x115 : m1 = 10,4 (M) (mesure un peu gênée par les petites étoiles de fond en pleine Voie lactée), dia 0,75’, dc 6/7. Petite comète particulièrement contrastée et ce faisant, elle est plus facile que Borrelly par ex. Je suis ATLAS depuis fin 2020 et c’est en janvier qu’elle était au mieux (mag 9). Elle commence donc à faiblir mais sa position très favorable et son contraste en font une cible pas difficile pour les optiques moyennes. - 116 P/Wild 4 Observation à 23h15 TU avec un T 560x240 : m1 = 14,7 environ, dia 0,5’, dc = 4/5. C’est une comète périodique que je vois à son 4ème passage (1996, 2003, 2009 et 2022). C’est la comète la plus difficile de la soirée. - C/2020 V2 ZTF Observation à 0h10 TU le 25/2 avec un T 560x290 : m1 = 14,0 (M), dia 0,3’, dc 6/7. Petite comète bien condensée et contrastée. A voir dans des optiques bien plus petites. - C/2019 T4 ATLAS Observation à 1h15 TU le 25/2 avec un T 560x165 : m1 = 12,8 (M), dia 0,4’, dc 5/6. Cette comète remonte de l’hémisphère sud et devient de moins en moins basse (à seulement 15° lors de l’observation au plus haut). Elle a aussi été vue dans un T 250x115 mais trop faible pour bien la mesurer. Nulle doute que les métropolitains les plus sudistes sous un ciel de montagne la voient plus aisément ! Mais elle monte… Résumé de la nuit : 7 comètes mais j’ai fait l’impasse sur 4 P/Faye que j’avais vu en début d’année et qui faiblit vite maintenant (mesurée à m1 = 13,5 le 31/1) et sur 29 P/SW1 qui a fait un super sursaut en automne dernier. J’aurai pu faire aussi C/2017 K2 (que je suis depuis juillet 2020) et C/2021 F1 (pas encore pointée) en toute fin de nuit (encore un peu trop de Lune actuellement). Comme quoi, il y a pas mal de choses à faire en visu. Signalons pour terminer que C/2020 V2 et C/2019 T4 sont mes 318 et 319ème comètes différentes vues dans mon tableau de chasse (depuis 1983). Dernière chose : il est étonnant d’avoir autant de périodiques visibles dans des optiques moyennes cet automne-hiver !!!?
  15. Rencontres Astrociel de Valdrôme nuit 6

    Comme d'habitude, merci pour tes dessins Xavier ! Comme on parle de IC 195-196, voici mes notes pour ces galaxies dans un TN 400x250 sous un ciel de plaine : IC 195 IC 195 = UGC 1555 = MCG+2-6-17 = Arp 290 Bélier (Ari) 02 03 44.7 +14 42 33 V = 13.0; Taille 1.5'x0.5'; PA = 126° Petite, ovale avec centre marqué + noyau stellaire assez net. A noter une double inégale (mag 10,4-13 / 14") assez bien visible à 2,5' WSW. IC 196 IC 196 = UGC 1556 = MCG+2-6-18 = Arp 290 Bélier (Ari) 02 03 49.9 +14 44 20 V = 12.9; Taille 2.8'x1.4'; PA = 5° Assez semblable à IC 195 à première vue avec toutefois un noyau stellaire moins brillant. Mais elle semble en fait bien plus allongée avec des extensions assez grandes et fines, mais ses dernières sont difficiles à voir car très faibles. Pour le parachute, Xavier va certainement le voir. Voici mes notes avec un TN 560 toujours sous mon ciel de plaine : Notes au T 560 (29 août 2019) : A 580x (visibilité 1 maxi) : Quasi stellaire, à peine diffus, ovale 1,5/1 environ dans le sens E-W.
  16. Question de taille

    Attention, ces tailles apparentes sont des tailles "photographiques". En visuel, c'est moins, voir bien moins comme c'est le cas de celle-ci qui est peu contrastée. Sous un ciel peu limpide, c'est encore pire et on ne ne voit (si oui !) que la région centrale !
  17. Une patte d'ours et une aiguille

    Bonjour Danielo, Avec ce couple galactique, tu nous en as fait un beau portrait. Cela tombe bien puisque dans ma prochaine rubrique d'Astrosurf magazine "Balade dans le ciel" (n° de mars-avril consacré au Lynx), ce couple sera à l'honneur entre autre. Je viens au passage de voir que la distance de 2537 est différente selon les méthodes : tu indiques 39,5 M (+ ou - 12,5 M d'après Wiki) et j'ai indiqué dans mon article 25 M environ (basée sur le redshift). Le plus important est .... de l'admirer en visu ou à travers ta photo par exemple !
  18. Rencontres Astrociel de Valdrôme nuit 5

    C'est toujours sympa de voir ta prolifique production. J'y jette souvent un coup d'oeil pour comparer tes dessins par rapport à mes observations seulement sous forme de notes. Merci cher Xavier !
  19. Une douzaine de bricoles automnales

    J'ai pas mal écumé le ciel mais je n'ai pas fait HDW2. Peut-être ai-je pensé quand j'ai observé l'amas à côté que cette NP n'était pas faisable avec un T400 (à l'époque) sous mon ciel de plaine....?? Maintenant j'ai un T560, mais toujours sous le même ciel de plaine, qui est de moins en moins limpide depuis (trop) d'années. Les nuits très bonnes sont si rares que je préfère parfois plus pointer une (ou plus) très faible(s) comète(s) qu'une NP lorsque le ciel est (enfin) bien limpide. J'ai aussi quelques petites galaxies perdues à faire. Sûr que sous un bon ciel de montagne, l'aventure m'aurait plus tenté si j'avais plus de créneaux astro favorables. Dans tous les cas, c'est sympa de voir une observation ou un dessin fait par l'un de vous. Laissons nous tenter par une observation (même très difficile) de plus....
  20. Une douzaine de bricoles automnales

    Toujours de supers dessins, avec un beau rendu et des sujets originaux. Connaissant ces objets, je vois bien la qualité de tes observations (en particulier 1491 et 2022) : merci !!
  21. c'était il y a 25 ans HYAKUTAKE et HALE BOPP

    Pour être plus visuel avec mon message au-dessus (avec le lien pdf plus lisible) voici une version jpg de ce tableau : Les plus belles comètes sont en caractères gras avec leur magnitude observée à l'époque
  22. c'était il y a 25 ans HYAKUTAKE et HALE BOPP

    Sujet des plus nostalgiques mais personne ne peut oublier ses meilleurs souvenirs quand il s'agit de comètes ! Alors moi aussi je vous fait part d'une petite photo d'époque de Hale-Bopp. J'observe assidûment les comètes depuis 1983 et parmi mes meilleurs souvenirs, il y a Hale Bopp bien sûr mais aussi Hyakutake, qui est passée en coup de vent près de nous mais qui a peut-être été plus spectaculaire avec une queue de plusieurs dizaines de degrés à l'oeil nu et bien sûr en photo comme l'a montré @MARCOPOLE plus haut. Mais d'autres aussi sont inoubliables, avec un petit clin d'oeil à la grosse IRAS-Araki-Alcock en mai 1983, ma première et quelle première !!! J'avais proposé à Astrosurf magazine de faire un article genre souvenir de comètes avec mes notes d'observations en début d'année, sujet qui aurait pu être imagé avec des photos de lecteurs (j'en ai qq unes perso mais bcp en ont fait de bien plus belles), mais bon, le sujet a été jugé peut-être un peu trop personnel ?... Alors pourquoi un post à part sur le forum ?? Alors j'en profite pour vous montrer mon tableau récapitulatif fait à l'occasion. Un moyen de se souvenir des comètes visuellement inoubliables, celles en caractère gras dans le tableau. ---> (voir le lien pdf joint sous la photo). En attendant la prochaine, bonnes chasses comètaires ! Tableau récapitulatif des comètes vues.pdf
  23. Nouvelles comètes pour 2021

    Enfin une bonne nuit entière d'astro, même si le ciel n'était pas très limpide en soirée, et enfin je sors le gros matos (T560) pour faire du ciel profond !!!!! Cela n'était pas arrivé depuis 2-3 mois !!! Y'a bien eu des nuits étoilées depuis mais de qualité sans intérêt pour faire du profond sérieusement. Au programme, quelques galaxies dont NGC 1888-89 (dont je parlerai dans le prochain Astrosurf magazine n°114) et la petite mais très intéressante IC 2431 dans la Cancer (à voir avec un gros dobson ou en imagerie avec une grande focale),... ... mais surtout les comètes du moment. J'ai fait l'impasse sur 132 P/H.R.A 2 (trop tôt dans ma sortie) et 108 P/Ciffréo (trop près d'une étoile gênante, dommage je l'avais tenté sans succès 2 mois plus tôt). Au programme restent 67 P/C.G., 4 P/Faye et C/2019 L 3 ATLAS, toutes les 3 très faciles au T 560 et chacune avec une (voir 2 pour 67 P/) queue, mais bien différente pour chaque comète. Notez que la 3ème est vraiment brillante car bien contrastée. (voir message plus haut pour les éclats mesurés le 7 décembre dernier). En plus, 110 P/Hartley 3 que je revois pour un troisième passage (après 2001 et 2008), mais attention, elle est nettement plus faible que les autres (mesurée à mag m1 = 15,0 avec un dia de 0,2' d'arc seulement). Après on range tout le matos.... pour faire en fin de nuit (pour la dernière fois pour moi) la fameuse comète Leonard : Observée au x jumelles J 43x10 à 5h10 tu, mesurée à mag m1 = 5,8 (M), dia 12' d'arc et une queue d'environ 2° ou + ? mais vite assez faible. Depuis une semaine, on voit bien le changement, elle est plus brillante et plus grosse mais la queue n'est pas plus évidente. Attention : Il reste seulement quelques jours avant la disparition de Leonard dans les lueurs du levant (à faire vers 5h30 tu)
  24. Nouvelles comètes pour 2021

    Bonjour à tous, Comme nous sommes dans le message « comètes de 2021 », voilà des nouvelles de ces dernières en visuel. Ces observations ont été faites cette nuit du 7 décembre depuis chez moi en Anjou (comme quoi il y a bien des « fenêtres » d’observations dégagées dans le nord de la France…) - C/2019 L3 ATLAS Observée au TN 120x45 à 0h45 tu : mesurée à mag m1 = 9,9 (M), dia 1’ d’arc environ, dc 6. - 67 P/C.G Observée à au TN 120x30 à 1h20 tu : mesurée à mag m1 = 8,9 (M), dia 1,5’ d’arc environ, dc 4 mais avec un faux noyau assez présent. La coma est vite bien diffuse. Queue rapidement faible vers l’W. Observée aussi au TN 250x115 à 2h tu : belle boule bien diffuse avec un centre petit bien dense (dc 7). En plus de la queue, on remarque que la coma est plus contrastée côté N que S ; ce côté S diffus correspond à l’ébauche d’une seconde queue courte. - 4 P/Faye Observée au TN 250x140 à 1h45 tu : mesurée à mag m1 = 11,7 (M) mesure pas facile car nous sommes dans la voie lactée de l’hiver, une région riche en petites étoiles qui gênent plus ou moins. Dia 0,6’ d’arc, dc 5. Voilà…. Ah oui il y a aussi Leonard…. Observée avec des jumelles J 43x10 à 4h tu (assez basse) : mesurée à mag m1 = 6,2 (B), (bien proche de l’étoile de mag 6,1 en brillance et proximité), dia 10’ d’arc environ, dc 5. Queue faible (moins bien vue que mon observation du 2/12 mais elle était bien plus haute à ce moment et le ciel de ce matin du 7 n’est pas top au niveau transparence). Bonne chasse et profitez en vite, elle va très vite disparaître vers le levant. PS pour Nicolas B : Dans ton observation de Leonard du 29 novembre, tu parlais de 2 fourches dans la coma. Or ce matin là, en revoyant mes notes, j'avais vu au T 250 une tête de coma un peu aplatie en avant, ce qui correspond à ton observation (et sur la photo de Yoann). Par contre, n'ayant pas ta vue d'aigle super affutée, je n'avais pas perçue cela comme 2 fourches.
  25. La conjonction C/2021A1 Léonard et M3 à la L80

    Salut Laurent, Cela change des photos que l'on voit apparaître ici et là. Avec la météo loterie du moment, j'ai eu le tirage de la veille de la conjonction (le ciel s'était totalement dégagé à 5h45...) et du coup dans de bonnes conditions, je l'ai vue avec de multiples instruments. Voilà mes notes : Avec des jumelles J 43x10 : magnitude mesurée m1 = 6,7 (B), dia 7-8' d'arc, dc 5 et début de queue. Jolie aussi au TN 250x80 avec une queue visible sur moins de 1° environ. Sympa aussi dans des jumelles J 80x15 avec une queue de 1,4° environ. Dans le champ, on voyait M 3 en bas, plus brillant mais surtout bien plus contrasté, mais de taille plus petite que la comète. Comme tu vois la mag que j'ai mesuré va bien avec ton appréciation. Par contre, le diamètre de la coma en visu dépasse largement le diamètre montré par pas mal de photo, ....mais sans la couleur.... J'ai regardé un peu plus ton site de plongée avec mon amie ce w-k : très très bien et sympa la bonne bouille du gars sur http://snorkeling-exploration.eklablog.com/a-propos-de-l-auteur-p1689700 Certes, tu fais de l'astro en noir et blanc (dessins) mais dans autre domaine, on y voit plein de couleurs !!