Alexandre Renou

Member
  • Content count

    451
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Alexandre Renou

  1. Comètes!

    Merci Yohann pour toutes tes belles photos et ces infos précieuses, comme pour 7 P/ J'avais lu ton info hier sur 7 P/ mais malgré cela j'ai fait l'impasse sur cette nuit passée car effectivement la Lune pouvait s'avérer gênante (sur la fin) et la qualité du ciel était un peu douteuse par chez moi. Du coup, priorité à ma seconde passion, la chasse aux papillons, nocturne elle aussi (sauf les nuits de forte lune, et oui c'est comme en astro !) A défaut de vous montrer une comète, voilà donc un gros spécimen (l'échelle à côté le montre !) de la nuit parmi les innombrables spécimens divers et variés de la nuit (jusqu'à 4h du mat) : Un grand paon de nuit, gros comme un oiseau ! PS : Au cas où vous voulez en voir plus, mon site : http://papillons.blaison.free.fr/
  2. Une galaxie + des NP vastes et ténues

    Au passage, super ton parking des NP Yann !! Il va falloir que je le croise avec ma liste pour voir les NP inconnus (dans mes stats, j'en ai 346). Il va falloir un peu de temps, déjà que je passe énormément de temps à éplucher mes photos de nuits... de papillons nocturnes... http://papillons.blaison.free.fr/
  3. Une galaxie + des NP vastes et ténues

    Oui effectivement, voir la fine bande noire de 5866 n'est pas facile dans un T400. C'est bien plus aisé dans mon T560 comme le montre mes notes d'observations : Notes au T 560 (7 avril 2016) : A 290 et 370x (visibilité 3 / intérêt 4) : Belle soucoupe volante bien contrastée et bien définie avec bulbe aplati plus dense. La fine bande de poussières est perceptible, mieux à 370x, sans difficulté, coupant le bulbe sur toute sa longueur. Extrémités des extensions latérales fines. 2 brillantes étoiles autour dont la plus brillante est SAO 29401 (mag 7,7) à 10,5' SW. Par contre sur LoTr 5, il faut surtout un ciel super limpide et chez moi en Anjou, même avec un T560 c'est super difficile, c'est l'une des plus difficiles cibles que j'ai pu voir. Au T560, voilà les notes d'observation : Notes au T 560 (24 mai 2017) : A 100x et OIII (visibilité 0,5) : Difficile lueur, grande et très peu contrastée, au niveau d'une étoile bien visible. A titre indicatif dans mes notes de visibilité pour un objet mon "0,5" correspond à très très faible, limite mais sûr, au-dessous (0 à 0,5), l'observation devient incertaine ! Yann le sait bien, il y a tant de cibles à voir que même les experts ne connaissent pas tout. Avec ton message Fred, je ne connaissais pas K2-2... Et puis en plus, il faut les observer et cela est de + en + délicat car il y a de moins en moins de nuits de qualité pour tâter du profond extrême avec les années, pollution lumineuse mise à part. Exemple, je n'ai sorti mon T560 pour cette occasion que 2 (voire 3 fois) depuis novembre (sur 4 mois)... et ce n'est pas la première fois l'hiver depuis 5-10 ans... Certes, il y a bien plus de nuits où l'on voit les étoiles mais le ciel était "médiocre" pour moi. Sûr que le ciel du Verdon de Laurent est bien meilleur que le mien. Et quand en plus, Fred sort ses yeux bioniques (qu'il a du piquer à Nicolas Biver), on tombe dans les superlatifs.
  4. Une galaxie + des NP vastes et ténues

    BRAVO Fred, Connaissant ces cibles dans un T 400, je suis admiratif pour ce que tu en vois !!! Sacré vue Fred en passant. Et en plus, bien dessinés.
  5. Désolé Yann, je n'ai pas noté mais généralement la turbu n'est pas forte chez moi.
  6. Bonjour à tous, Le jet en visuel est moins difficile que l'on croit et je suis un peu étonné de ne pas trouver (facilement) de commentaire sur son observation avec des télescopes de la gamme des 500 mm. Voici mes notes au T 560 (3 mai 2016) : A 290x (visibilité 3) : [Pour M 87] : Centre dense avec noyau quasi stellaire un peu noyé et grossier, dégradé régulier autour. Quasi ronde. Son bord extérieur ne touche pas les 2 petites galaxies proches, UGC 7652 B (visibilité 0,5) et UGC 7652 (visibilité 0,5 à 1), cette dernière, vue un peu ovalisée avec un centre marqué. Ces 2 galaxies sont petites et mieux vues à 370x. A ce grossissement, le centre de M 87 est diffus, le noyau étant maintenant noyé dans ce centre. A 505x, le jet de M 87 est aperçu plusieurs fois comme un fin trait diffus mal défini (PA = 300°, contre 220° pour UGC 7652 B et UGC 7652). Ce jet mesure environ 20'' de long, estimation d'après photo. PS : mon échelle de visibilité est perso. A titre indicatif, 0,5/4 correspond à très très faible et même difficile et 0,5 à 1/4 à très faible. Désolé, je n'ai pas utilisé l'échelle de Bertrand Laville car je ne l'a connaissais pas quand j'ai commencé la mienne et maintenant, j'ai trop de données pour changer. Dernière chose, toutes mes observations avec mon TN 560 sont faites depuis chez moi (entre Angers et Saumur), or on peut facilement avoir un meilleur ciel ailleurs, et j'ajoute que je n'ai plus la vision extrême d'un "jeune loup" ! Je prends des notes quand le ciel est suffisamment propre (quand je vois sans forcer toute la chaine de la Petite Ourse à l'oeil nu). PS : Merci aux différents contributeurs avec toutes ces données de carto et mag.
  7. Comètes!

    Bravo les gars, vous savez profiter des moindres éclaircies, même les moins belles et surtout vous maitrisez bien votre matos, et ça j'aime bien, avec la motivation qui va avec ! C'est clair que sous un ciel top, vous iriez chercher des comètes de mag 20 moins difficilement... En visu, je m'arrête vers 15-15,5 (en comète) par chez moi, en plaine sous un ciel correct avec mon T 560. Bonne chasse !
  8. Comètes!

    308 COM423, 308, pas 383... la 383 ça sera pour 2030 si tout va bien... et si la météo est suffisamment favorable pas trop mal... Tiens d'ailleurs en passant, juste pour dire que c'est pas parce que l'on voit des étoiles qu'il fait beau (beau pour l'astro j'entends). Parce qu'un ciel qui montre au niveau de la Petite Ourse seulement la Polaire et les 2 du bout (et quasiment rien entre ces étoiles), c'était le cas pour la n'ième fois cet hiver, ben pour faire sérieusement du ciel profond et voir des comètes faibles, y compris dans mon gros dobson, c'est simple, c'est NIET ! Mais je sais que ce type de ciel médiocre suffit largement aux imageurs, tant mieux pour eux.
  9. Appel à cielextrémistes : NGC 2470

    Bien vu Laurent, 2470 n'est pas très loin de l'écliptique à une quinzaine de degrés. Il faudrait savoir avec précision la date et heure de l'observation. C'est le 3/02/21 d'après l'observateur. Ne sachant pas si c'est le 2 presque 3 ou bien le 3 presque le 4, j'ai regardé sur mon logiciel de GUIDE et... il n'y a rien mieux que mag 17 à son niveau. Donc, côté astéroïde, ça ne semble pas être bon. Sur le site http://www.rochesterastronomy.org/supernova.html il me semble qu'il n'y a pas de NGC 2470 dans la liste, donc bon ou mauvais (plus probable) présage ? C'est peut-être Yann (depuis les Alpes) qui nous donnera la solution.
  10. Appel à cielextrémistes : NGC 2470

    Pardon pour avoir pris ton T300 pour un 200... j'avais dans la tête le fameux copain à la vue extrêmement perçante qui avait lui un T200... En tout cas, mag 16 (stellaire) avec un 300, ça me parait faisable sous un ciel super limpide sans turbu à plus fort grossissement. J'avais fait un article là dessus dans le n°95 d'Astrosurf Magazine page 87-88 (je vais voir ce que j'en disais pour un télescope comme tu as...mag 15,5 à 17 qui disait "le gars" selon les paramètres évoqués. Pas facile de comparer des photos prises avec du matériel parfois très différent (avec des filtrages ou capteurs différents pour ce qui est des longueurs d'onde utilisée ; c'est encore plus vrai pour les pros) et sur des époques différentes, il y a pas mal d'étoiles plus ou moins irrégulières en brillance dans le ciel. Un vrai bazar... Ca mérite bien une observation (ou une photo "flash") pour en dire plus... si le ciel l'entend !
  11. Appel à cielextrémistes : NGC 2470

    Bonjour, J'ai observé cette galaxie il y a une dizaine d'années avec un TN 400x250 et voilà mes notes d'observation d'époque : Centre ovale diffus plus dense + fines extensions latérales longues ! selon un rapport 5/1 ? Nombreuses étoiles de champ. Je n'avais pas fais gaffe aux étoiles en particulier comme celle très proche à 0,35' d'arc W du noyau. Je ne sais pas si ces seules notes vont vraiment t'aider... Je te joins une photo issue d'Aladin PanSTARRS/DR1 color. On y voit avec précision les détails de la galaxie et les minuscules étoiles de champ. Pour ce qui est de la magnitude limite visuel avec un T 200 (surtout signé Mirrosphère hmm hmm excusez du peu !), tout est possible si le ciel et l'observateur sont au top. Dépasser mag 15 est alors possible et les "superyeuteurs aux yeux bioniques" (j'en ai connu un) peuvent dépasser 16 en montagne avec un T200 !!! Mais c'est hors norme... ouf par rapport à mes propres possibilités perso et mon orgueil... ;-) Quant à la fiabilité des mag visuelles dans la doc ici ou là, il y a de tout, le meilleur comme le pire. Et pour finir, attention aux mesures de mag des galaxies, c'est souvent folkloriques et en plus, c'est plus facile de voir une galaxie compacte petite elliptique de mag 15 par exemple qu'une plus classique et plus grande galaxie de mag 11... Mais ça, tu dois bien le savoir en tant qu'expert (pour le peu que je connaisse de toi dans tes nombreuses observations extrémistes).
  12. Comètes!

    Merci Yohann pour ces précieuses infos (qui me permettent de vérifier les postions astrométriques données par mon logiciel de carto GUIDE). De mon côté, j'ai enfin eu une bonne nuit de 0h à 4h le 8/02 avec un ciel bien limpide et sans Lune... la première vraie bonne nuit depuis novembre... J'en ai profité pour faire du profond avec mon TN 560 et des comètes bien sûr. Mais je n'ai pas eu trop de chances : - C/2020 M3, non vue ??? m1>14, bien moins des mesures des prévisions annoncées... cette comète aurait-elle sombrée d'un coup ? - 398 Boattini : non vue, m1 > 14-15 (TN 560x290), mais au moment de l'observation, elle était pile au niveau d'une petite étoile de mag 12 d'après les positions, donc possible gêne, mais ta mag mesurée V de 16 me laisse penser qu'elle aussi a bien faiblit depuis mes dernières observations de... novembre. - C/2021 A2 : cette fois, vue, heureusement... Mesurée à m1 = 13,5 (M), dia 0,5' d'arc et dc 5/6 avec TN 560x240. Déplacement rapide visible en moins de 30 sec. Tout de même plus faible que je ne le pensais. (Vue à m1 = 12,6 qq jours avant dans une troué de ciel clair dans un TN 250x140). C'est ma première comète nouvelle vue en 2021; mon score est maintenant de 308 depuis 1983. Merci de me rappeler qu'il y a aussi 2021 A4 qui se profile. Je ne l'ai pas tenté, j'aurai peut-être du. Sinon parmi les autres cibles du ciel profond, mention pour la galaxie NGC 3058, certes petite et faible mais sympa dans un gros dob., ou bien NGC 3042 une lenticulaire fine (style M 104) que je n'avais pas mis dans ma (très longue) liste avant d'y jeter un coup d'oeil cette nuit là.
  13. Le parking des PK

    MERCI oh grand Yann pour la volumineuse source d'infos pratiques pour ces nébuleuses que tu nous gratifies Reste plus qu'à attendre les éclaircies...pour le printemps prochain ?? Je n'ai même pas pu jeter un coup d'oeil avec mon 560 sur ta cible de ciel extrême KPG 151. Par contre, je l'ai observé quelques années plus tôt avec un T 400 à 250x. Voici le croa de l'époque : UGC 4133 UGC 4133 = MCG+9-13-102 Lynx (Lyn) 08 00 08.5 +56 21 56 V = 14.4; Taille 1.7'x0.3'; PA = 165° Très difficile, quelque chose de visible mais difficile de dire quoi... UGC 4134 UGC 4134 = MCG+9-13-101 Lynx (Lyn) 08 00 12.8 +56 21 12 V(B) = 15.6 Moins difficile, ovale avec centre dense. A noter que ces 2 dernières galaxies sont à 17,5' SW de NGC 2488. Ces 2 galaxies sont assez difficiles dans ce télescope (et je ne suis pas du tout sous un ciel de montagne).
  14. Comètes!

    Bravo (et merci) compustar pour ta photo de Tempel, elle n'est même pas encore dans la liste de Seiichi !!! J'applaudis pour la détection d'un tel corps (magnitude très élevée et mouvement apparent maitrisé) !!
  15. Comètes!

    ... "c'est de saison" ?? Depuis une bonne dizaine d'années oui, malheureusement.... Un long post perso pour exprimer quelques constations et humeurs nuageuses...... : Encore une autre année en cette période hivernale où je n'ai pas eu une seule nuit d'observation potable sur cette période (décembre-janvier). Par "potable", je veux dire une nuit vraiment limpide en transparence où on ne cherche pas à l'oeil nu sous mon ciel de campagne les étoiles reliant la Polaire aux deux du bout de la Petite Ourse par exemple. Certes, on voit de temps en temps quelques étoiles une partie de la nuit au mieux mais pas assez pour du vrai ciel profond et donc pour observer correctement des comètes faibles. Et même les brillantes, les mesures de mag et de diamètre apparent ne sont pas vraiment fiables. Sans avoir l'air d'un vieux qui dit que "c'était mieux avant", sincèrement, moi qui suit un minimum rigoureux et honnête, j'observais bien plus souvent l'hiver il y a 20-30 ans par exemple. Ce n'est pas une impression, j'ai fait des stats en 2006-2007 en comparant à la période d'avant 2000 (date de basculement pour ma région ; c'est variable ailleurs), pour affirmer ce constat (d'un point de vue purement astronomique, la nuit en ciel profond). Or entre maintenant (en 2020-21) et la période testée (2006-07), je ne vois aucune différence en moyenne, et même plutôt une confirmation de la dégradation météo. Comme je le dis souvent, plus de chaleur globale (encore qu'en ce moment pour nous ici en France, ce n'est pas le cas mais je parle au niveau de la planète Terre, c'est-à-dire le fameux réchauffement), donc plus de chaleur globale, c'est plus d'humidité dans l'atmosphère et donc une transparence moins bonne pour l'astro. Un raisonnement simpliste diront certains mais pas faux... Certains diront que des fois, c'est sympa, comme la météo effectivement plutôt sympa pour novembre dernier (ce n'est pas habituel du tout), mais globalement, sur une moyenne annuelle, c'est bien réellement une dégradation. Un dernier mot sur les bonnes journées ensoleillées qui cachent bien la réalité. Si les stats des météorologues ne montrent pas formellement la dégradation, c'est sans doute qu'une journée ensoleillée avec un ciel un peu délavé et quelques cirrus ici et là est une belle journée pour beaucoup de monde (y'a qu'à voir l'excitation produit par une belle éclaircie bien temporaire malgré des cirrus dans tous les sens sur les discours des présentatrices météo après plusieurs jours de grisailles dans les bulletins météo) . Mais pour un astronome ce "beau" ciel est loin d'être coronal ! Et transposé à la nuit, c'est idem. J'appelle ce "faux beau temps" un ciel de touristes... (ironiquement) Heureusement la performance des capteurs numériques et des logiciels permettent de rendre extraordinaires des images réalisées sous un ciel nocturne que je qualifierai de "médiocre". Nos yeux restent les mêmes (enfin presque avec l'âge). Et puis il y a le positif dans tout cela : On dort plus souvent... Cela n'empêche que Yohann, tu es un champion pour nous montrer toutes tes images. Bravo !
  16. Jupiter et Saturne, 20 décembre 2020

    Bravo Jacques !!!
  17. SIRIUS, la splendeur australe

    Bonjour à tous et merci de faire référence à mes (vieilles) observations VISUELLES (de 2012). Voici mes notes certes succinctes mais suffisamment indicatives : alpha CMa Sirius T 350x300 (17/05/2012) : En utilisant un cache, fil épais placé au foyer oculaire, pour masquer Sirius A, le compagnon B est visible, tout petit (bleuté ?). Pas difficile si on cache A. La turbulence est plus faible pour cette étoile australe vue depuis le Chili, ça aide, mais la bande occultante placée au foyer de l'oculaire est d'une grande aide aussi (la plupart des oculaires a un foyer accessible et on peut même fabriquer la bande de papier + scotch par ex, puis de l'ajuster sur le terrain). Il faut aussi considérer les aigrettes (cas des Newton) qui peuvent être très gênantes. Autre élément déterminant aussi, le suivi : autant c'est aisé avec une monture qui suit bien et qui permet de bien garder le cache "là où il faut", autant c'est galère sans suivi... d'autant plus que l'on "grille" son acclimatation nocturne (super important pour des astres au-delà de mag 10). Enfin, il est important de savoir dans quel secteur est le compagnon pour le chercher au bon endroit. Après on peut toujours dire : "ah oui, ce n'est pas difficile !" Il n'y a rien de déshonorant de ne pas l'avoir vu même dans un gros scope... (les grosses optiques sont encore plus sensibles aux imperfections instrumentales et météorologiques). Il faudrait refaire le test dans des conditions plus favorables, et comme bcp de paramètres jouent, il faut persévérer. Ces éléments sont encore plus importants pour la détection des satellites de Mars, mais à comparaison, c'est bien plus difficile pour eux... car la différence d'éclat est plus considérable !!
  18. Comètes!

    C'est ce que j'ai vu à l'oculaire de mon T 250 en noir et blanc bien sûr...
  19. Comètes!

    Vite Erasmus est facile à voir mais cela ne va pas durer !! Avec une magnitude mesurée à m1 = 7,5 (M) ce matin du 18/11 à 5h15 tu avec une L 90x20, cette comète est même visible aux jumelles ! Mais il faut vite en profiter car son élongation et par conséquent sa hauteur sur l'horizon vont vite devenir critique. Avec la lunette, c'était une petite boule bien contrastée (dc 7) de 2,5' d'arc de diamètre. Mieux avec un T 250x65, on voyait une discrète queue ionique fine et faible s'en échappait. Elle est maintenant juste à l'Est du Corbeau (consulter un logiciel de carto) et à voir juste avant le début du crépuscule astronomique, vers 5h15- 5h30 tu et sous 10° de hauteur donc horizon sud-est bien dégagé. Quelle évolution super rapide : mag 14,5 le 16 oct, mag 10,2 le 28 oct et mag 7,5 ce 18 nov !
  20. été indien

    C'est vrai qu'il faut essayer, surtout si le ciel est excellent depuis un super site : on risque alors de trouver la nébuleuse IC 1396 facile ! En faite, c'est surtout les nébuleuses obscures (LDN) qui par contraste avec le faible voile de la nébuleuse, se remarquent. Et la Trompe (LDN 1103) n'est pas la plus contrastée... Voilà mes notes obtenues mon T 560 chez moi (et ce n'est pas du tout un site parfait, je suis en plaine, l'Anjou), donc ces observations sont certainement faisables avec un T 250 sans problème depuis un bon site : Notes au T 560 (6 septembre 2016) : A 100x et UHC (visibilité 1 à 1,5) : Zone sombre dont le pourtour arrondi à l'E, S et W est bien contrasté, tandis que la limite N est plus diffuse, le tout baignant dans la lueur de IC 1396 dans tout le champ et avec une voie lactée riche en étoile. A noter que B 161 est aussi visible sans filtre, mais moins contrastée. Une autre zone sombre à l'W (21h36m env. +57°50'), très allongée (> 20' env.) est aussi visible (visibilité 1 mini) + une autre encore (21h33m +57°30') plus petite et plus discrète au SE. A noter aussi un bel arc de 8 étoiles peu brillantes (mag 12 à 13) remarquablement enchaînées (21h41m +57°45') à 2,5' NE de SAO 33677, l'une des 3 plus brillantes étoiles de IC 1396. Autre zone sombre au niveau de la "trompe d'éléphant" (LDN 1103), au niveau de 2 étoiles bien visibles : zone très allongée dont la limite S est mieux définie (visibilité 1). A voir aussi les petites zones sombres Barnard 163, 162 et LDN 1101 dans la partie S de IC 1396. Evidemment, la photo apporte un + plus qu'appréciable, mais finalement cet objet que l'on dit uniquement photographique, montre des choses aussi en visuel s'il on y prête attention, comme souvent dans le ciel ; les dessinateurs sont doués pour cela. Tout de même, quel fortiche ce Yann pour nous retranscrire si bien par dessin son observation !!!! Yann, tu l'as vu mieux que moi la Trompe, mais je n'ai pas le ciel du Queyras et un 560 en Anjou, c'est pas toujours mieux qu'un 445 en montagne surtout quand on vise une nébuleuse de ce gabarit là !
  21. été indien

    Quel courage et travail pour tout si bien inventorié !!! BRAVO !! C'est un bon entrainement pour l'amas Abell 1656 au printemps prochain. Je me suis occupé de 4816 à 4931 et bien j'ai pas encore tout vu dans mon programme, une 40 taine de cibles décrites dans un T 400 et je n'ose pas y aller avec mon T 560.... En +, j'ai l'impression que tu mets encore + de descriptifs que moi.... avec un dessin en prime, chose que je ne fais pas, je n'ai pas plusieurs vies (avec la météo pour ça, sans parler de ton talent pour bien dessiner). Un dernier détail, je crois que je n'ai pas lu toutes tes fiches, tu me pardonnes j'espère... Tu observes souvent à la Clapière dans ton jardin ? Cela doit être sympa en transparence.
  22. Comète C/2020 M3 et Ikeya-Seki à rêver.

    Comme quoi, en surveillant tout ce qui "bouge" sur le long terme, on tombe sur de belles comètes. J'ai commencé vers 16-17 ans.
  23. Comète C/2020 M3 et Ikeya-Seki à rêver.

    Hyakutake, un beau souvenir pour beaucoup. A l'oeil nu, j'ai mesuré une queue maximale de 42° un soir et je n'étais pas en montagne ou depuis un super site... C'est la plus longue queue de comète que j'ai vu sur mes 37 ans d'observations incessantes des comètes. Et bien sûr Hale-Bopp, je crois que l'on a tous un peu la même photo avec M 34 à côté.
  24. Comète C/2020 M3 et Ikeya-Seki à rêver.

    Bonsoir Francesco, C'est marrant de voir un article sur une comète de 1965 et quelle comète !!! marrant car j'ai préparé il y a peu un bilan sur mes comètes que j'ai vu (depuis 1983) et cela fait pas mal de comètes dont des grandes qui ont marqué nos mémoires. Les 3 plus marquantes ont été pour moi, IRAS-Araki-Alcock en 1983, Hyakutake en 1996, Hale-Bopp en 1997 et aussi NEOWISE de cette année tout de même. Détail amusant sur la page 334 en haut à droite de la revue Sky, les 2 petits dessins de son centre rappelle bcp l'aspect de NEOWISE que l'on voyait au télescope quand elle apparaissait dans le ciel du matin. Je n'ai donc pas vu celle de 1965, tout juste pas né. Il y a eu une autre Ikeya-Zhang pas mal en 2002 (mag 3 tout de même). A lire http://www.astrosurf.com/topic/137822-300-comètes-en-visuel/ en attendant un article pour Astrosurf Magazine...
  25. Comète et M42 ce soir

    Bonjour à tous, Pour reprendre les dernières nouvelles de cette comète suite à mon observation la nuit dernière, je reprends mon message du post http://www.astrosurf.com/topic/127721-comètes/?page=17 En voilà le message : Voilà des nouvelles fraiches de C/2020 M3 ATLAS : Vue tout à l'heure à 2h15 TU ce matin du 14/11 avec ma L 90x20. Mesurée à mag m1= 8,8 (M), dia 3,5' d'arc, dc 4. Bien diffuse sur les bords mais avec un petit centre plus dense mieux vu à x45. Le filtre C2 n'est guère efficace, sauf pour voir un peu mieux son contour extérieur, mais pas pour son centre. Dans l'ensemble, la comète est mieux vue en grossissant 30 ou 45 fois avec cet instrument. Vue aussi avec des jumelles J 80x15, mais c'est une petite boule bien diffuse loin d'être brillante ! Je complète ces notes en disant que cette observation était sous un ciel de campagne (en Anjou)