Alexandre Renou

Member
  • Content count

    449
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Alexandre Renou

  1. 300 comètes en visuel !

    Bonjour à tous, Quelques nouvelles de la dernière du soir, pas NEOWISE car maintenant cette comète brillante est aussi visible le soir, mais C/2019 U6 LEMMON : Observée le 13 au soir à 22h10 TU, mag m1 estimée à 8,5 à 9 (S), mesure imprécise car la comète était fort basse à l'Ouest, d'autant plus que le ciel était loin d'être excellent dans ce secteur où quelques voiles de cirrus lointains sont passé mais sans conséquence. Mais elle a été tout mieux vue que le 10 au soir avec le même instrument (voir message plus haut 300ème +1). Dia estimé à 2' d'arc et dc 2 (donc toujours bien peu contrastée).
  2. 300 comètes en visuel !

    ....
  3. 300 comètes en visuel !

    Et voilà la 300ème + 1 de plus ce soir avec C/2019 U6 LEMMON. Observée ce soir à 22h10 TU au ras des pâquerettes (hauteur +6°) comme la belle NEOWISE, mais LEMMON est bien plus faible avec une mag m1 mesurée à 9,5 (S)... autant dire qu'elle est bien plus faible et un T 250x80 n'était de trop pour la voir (Il n'y avait rien à la L 90) . Le filtre swan band C2 est efficace (ce qui m'a permit de vérifier que c'était bien elle tellement elle était peu évidente à l'oculaire...). Autre mesure sur cette comète, dia 2' d'arc environ et dc 2 (donc bien peu contrastée et sur le fond de ciel pas totalement noir + la très hauteur sur l'horizon, ça n'arrange pas les choses). Avec LEMMON, je passe au-delà des 300 comètes observées visuellement. Sympa. J'en ai profité aussi pour revoir C/2017 T2 toujours au T 250x80 à 22h50 tu : mesurée à m1 = 11,2 (B), dia 1,5' d'arc environ et dc 3. Elle a bien faiblit depuis ce printemps.
  4. BRAVO !!! Superbe réalisation avec en plus une action "zoom" sur la page web dédiée très sympa pour explorer les profondeurs du ciel profond austral particulièrement riche en amas et nébuleuses dans cette région. Ayant eu la chance de bien étudier cette zone lors de voyages au Chili, j'admire encore plus le travail réalisé et son exploitation possible pour d'éventuels futurs voyageurs français... quand ce sera possible...
  5. 300 comètes en visuel !

    #Laurent : Merci bcp. Avec un bridge, il faut tout paramétrer en manuel et utiliser le RAW en plus. #Yves : Merci. A l'époque de Messier, il n'y avait pas toutes les informations pour n'en rater (presque) aucune et contrairement à Messier je n' en cherche pas, surtout à notre époque où les télescopes automatisés ratissent tout le ciel jusqu'à des magnitudes élevées. Il n'y a plus aucune chance (ou presque) pour qu'un amateur en découvrir une. J'ai fait quelques rares essais de recherche il y a 20-30 ans mais il faut passer bcp trop de temps à un tel projet. C'est ainsi qu'en 1990, j'ai fait 2 photos dans le Scorpion avec sur chacune un objet diffus qui se déplaçait (de mag 11 très approximative) avec une petite queue. L'info a été relayée par un expert amateur français de comètes de l'époque, mais sans résultat. Le problème a été que le film (argentique bien sûr) a été développé bien trop tard et l'inconnue est partie dans une direction impossible à définir avec 2 seules positions (il en faut 3 pour établir une première orbite). Parmi les comètes majeures, visbles à l'oeil nu depuis Holmes en 2007, il y a eu : - C/2011 L4 Pan STARRS à mag +1 en mars 2013 dans le couchant, - C/2014 Q2 Lovejoy à mag 4,2 en janvier 2015, - 46 P/Wirtanen à mag 4,6 en decembre 2018, ... sans oublier quelques mois plus tôt que Holmes (au maxi en octobre 2007), la comète C/2006 P1 Mc Naught en janvier 2007 dont j'ai estimé la magnitude à -1,5 !!! .... (magnitude comparée avec Vénus)... dont l'élongation n'était que de 11° à ce moment de l'observation. La queue était visible sur fond de ciel très clair (Soleil à 5° sous l'horizon seulement). Cette comète historique a été certainement l'une des plus belles sur 100 ans...pour l'hémisphère austral....
  6. 300 comètes en visuel !

    Merci Fred, mais toi aussi à travers les dessins de fou que tu fais du ciel profond avec ta vision et ta vue d'expert, tu n'es pas "banal" ! Au plaisir de se voir un jour, enfin une nuit, à l'oculaire de nos bolides.
  7. 300 comètes en visuel !

    Allez, c'est la fête, on remet cela ! Pris avec le même matériel le même matin avec ce plan plus large. On voit sur le zoom un peu des 2 queues associées partant du noyau, chose que l'on voyait très bien à la L 90x45. PS : bien vu Yann avec les noctulescents.
  8. 300 comètes en visuel !

    Merci beaucoup pour tes encouragements, dont une partie que je te redonne pour te motiver pour ta première centaine ! Allez en cadeau, une autre un 1/4 d'heure plus tard
  9. 300 comètes en visuel !

    Bonjour à tous les cométeux ! Pour fêter ma 300ème comète observée visuellement, en voici la photo, modestement prise ce matin avec un bridge Lumix. Le belle a été mesurée avec des jumelles J 43x10 à mag m1 = +1,5 environ, avec une coma très dense (dc = 7 à 8), et une queue un peu courbée, bien contrastée malgré le jour naissant, longue d'environ 3,5°. Elle était visible aussi à l'oeil nu assez facilement. Coma un peu jaune avec une queue double au départ dans une lunette L 90x45. Moi aussi j'ai pensé que la couleur jaune (inhabituelle) était du à l'horizon, mais après une seconde observation, j'en suis moins sûr. Profitez en vite !
  10. 300 comètes en visuel !

    Bonjour COM423, il ne faut pas mélanger les mag stellaires avec les mag du ciel profond ou comètaires (tiens ça me fait penser que j'ai écris un article là-dessus dans le n°103 de mars-avril 2020 d'Astrosurf). En visuel, si avec un T 560 on tutoye normalement mag 17 en stellaire sous mon ciel de plaine, l'expérience montre que c'est bien difficile après 15-15,5 en cométaire; sans parler de l'aspect condensé ou pas du tout qui joue bcp. Il y a tellement de paramètres pour affirmer une valeur limite que c'est très variable (lire article). Pour ce qui est de la limite à l'oeil nu, si j'ai atteint mag 7,5 au max, c'était sous un très bon ciel de montagne quand j'étais plus jeune... Je suis loin de là maintenant chez moi... Pour le choix ou le hasard de la 300 ème, c'est la chance puisque depuis 2 mois j'ai essayé sans succès de voir des comètes très faibles. Ca se fêterait bien mais y a personne sensible à cela dans mon entourage.... Pour les 400, dans 10 ans si tout va bien..................
  11. éclipse 2019 au Chili - le film !

    Merci BEAUCOUP pour ce film que je vais regarder plus tranquillement plus tard quant j'aurai le temps, mais comment ne pas réagir tout de suite à cette aventure qui me rappelle des excellents souvenirs au Chili et le MAGNIFIQUE Tres Cruces (vu en été en 2015). MERCI pour le partage.
  12. Des objets peu imagés

    Un petit mot sur les sujets originaux de Stef et en particulier sur NGC 6504 en visuel. Cette galaxie parfaitement vue par la tranche est assez intéressante dans les grandes optiques. Dans un TN 560 à 300x, certes peu brillante et petite, sa forme est typique, avec un petit bulbe bien dense et contrasté avec un noyau stellaire en son sein. Ses extensions latérales sont très fines et contrastées (rapport longueur sur largeur de 10/1). Elle est contenue dans un parallélogramme d’étoiles. L’ensemble de cette galaxie ressemble fort à la belle image de Stef. Certes, elle est petite et il faut plutôt avoir de la focale en imagerie. Mais profitez en pour capter une autre galaxie, beaucoup moins typique car très déformé, UGC 11035 qui se localise à 28’ d’arc au SW de NGC 6504, malheureusement juste hors cadre de la photo de Stef. Cette seconde galaxie, encore plus faible et à peine plus petite que NGC 6504, prend un aspect complexe au TN 560x300, un peu comme une virgule ou un bâtonnet cassé. C’est une cible sympa avec une grande focale en imagerie. Quant à NGC 6791, très riche, c’est un bel amas pour les gros dobson, comptant presque une centaine d’étoiles assez serrées et de brillances assez semblables. A voir.
  13. Les comètes VISUELLES du moment

    Bonjour à tous, Dernières nouvelles des comètes du soir, profitant d’une éclaircie providentiel. - C/2019 Y4 Observée à 21h50tu avec un T 250x50, elle n’est pas difficile du tout mais si peu contrastée que depuis des sites urbains, il ne doit pas y avoir grand-chose à voir… Mesurée à mag m1=10,0 environ (valeur pas évidente car elle se diffuse bcp et elle est allongée), diamètre 4’x2’ environ, dc= 1. Observée dans un T 560x110, elle est assez facile mais toujours peu contrastée et très diffuse. La coma est bien allongée (4’x2’ environ) et un peu plus grande avec un filtre swan C2 qui permet de mieux voir la coma. Cette dernière est plus contrastée côté Nord-Est et à l’opposé, on distingue une queue faiblarde de 6’ de long très approximativement vers pa = 60°. Le « chapelet » de nodosités vues lors de l’observation précédente le 13 avril n’a pas été revu (voir le croa au début de ce post) ; le centre est bien moins évident. Même si elle faiblit et se diffuse de plus en plus, elle reste accessible aux instruments relativement modestes … si le ciel est suffisamment « bon ». Comme anecdote observationnelle avec ce gros télescope, j’avais essayé de la revoir en milieu de semaine et je n’avais rien vu !! il faut dire que le ciel était très médiocre ce soir là, avec des voiles plus ou moins denses. Comme quoi, même avec un gros télescopes, on n'en voit pas plus si les conditions sont mauvaises... - C/2017 T2 Observée à 23htu dans une L 90x30, mesurée à mag m1 = 8,9 (M), dia 4’ d’arc, dc 5. - C/2019 Y1 Observée à 23h50tu dans une L 90x30, mesurée à mag m1 = 8,9 (M), dia 3,5’ d’arc, dc 5/6. Étrangement, la magnitude est la même !!? Je suis passé de l’une à l’autre 2-3 fois pour me rendre compte qu’effectivement, elles se ressemblent bcp en brillance, diamètre apparent et condensation. Étonnant ! Et comme elle ne sont pas trop loin l’une de l’autre (14° ce soir), on pourrait se méprendre...
  14. Bonjour à tous les cométeux ! Voilà quelques nouvelles des comètes actuelles (observations visuelles) : - C/2019 Y4 Elle maintient sa magnitude vers 10-10,5 depuis plusieurs jours (mesurée à mag m1 = 10,3 le 10/4). Hier soir, dans un T 250x50 à 20h40tu, une étoile de mag 10,3 interférait trop pour faire une mesure plus précise de sa mag). Sa forme ovalisée (3’x2’) était très atypique d’autant que sa condensation centre allongée (dc 2/3) montre bien qu’il se passe qq chose dedans ; elle est en cours de désintégration. Observée dans un T 560x110 à 21h15tu, la comète est facile avec son aspect vu précédemment. En plus, on perçoit le reste de sa queue (long d’au moins 5’ d’arc vers pa 90°) très peu contrastée et vite très faible, dans l’axe du centre très allongé. Ce centre est intéressant à fort grossissement. Ainsi à 370 fois, très allongée et plus dense, il forme un chapelet difficile à résoudre. On sent que ce n’est pas un trait diffus continu mais un chapelet avec 1,2 ou plus de nodosités minuscules dont s’extirpe une plus stellaire en avant côté Ouest. Malheureusement, la turbulence assez forte, alliée avec un vent assez fort faisait de petites vibrations qui limitait la résolution. Comme quoi, il n'y a pas qu'en photo que l'on voit des détails. Ca doit être possible à un T 300 dans de bonnes conditions en grossissant fortement. - C/2019 T2 Observée dans un T 250x50 à 21h40tu, c’est la comète la mieux visible du moment. Mesurée à mag m1 = 9,0 (M). Diamètre 2,5’ d’arc et dc 5/6. La coma semble se diffuser vers le Sud-Est. Observée dans un T 560x110 et x165, son centre est bien marqué avec un faux noyau en son sein (dc 6/7), la rendant bien contrastée et brillante ! La coma se diffuse effectivement plus vers le SE tandis qu’un faible queue s’étend sur environ 3’ d’arc vers pa 150°. - C/2019 Y1 Observée dans Cassiopée à 1h45tu dans une L 90x30. Mesurée à mag m1 = 9,3 (M), dc 4 et diamètre 2,5’ d’arc. Les autres de la nuit : J’ai fait l’impasse sur 88 P/Howell que j’avais déjà vu à un autre passage, mais j’ai observée aussi la périodique 246 P/NEAT (déjà vue en mars 2012). Mesurée à 22h20tu dans un T 560x290 à mag m1 = 15,0. Petite (0,2’ d’arc seulement mais bien contrastée) avec un dc de 6. Et enfin une autre comète ATLAS, C/2019 N1, observée dans mon T 560x290 à 0htu. Mesurée à mag m1 =15,5 (S), dc 4 et dia de 0,3’ d’arc. C’est donc une comète très faible mais bien particulière, car c’est ma 299 ème comète en visuel depuis ma première, l’extraordinaire IRAS-Araki-Alcock en mai 1983… Je compte les périodiques une seule fois (46 P/Wirtanen vue à 5 passages différents). J'espère bien fêter ma 300 ème cette année.
  15. Neuf dessins, surtout du galactique

    Très impressionnant Fred !!!! Tout cela avec ton T 400 ! C'est hallucinant que tu puisses voir autant de détails. Je connais ces objets dans un T 400 et certains dans un T 560, et bien bravo, tout d'abord pour si bien les retranscrire et aussi pour la vue exceptionnelle que tu as, digne de l'extraterrestre Nicolas B. !!!!!
  16. Michel Verdenet (1944-2020)

    Une brillante étoile dans notre ciel s'est malheureusement éteinte. En tant que brillant observateur variabiliste que je n'es pas eu l'honneur de connaître, je suis sûr qu'il aurait aimé étudié sa courbe d'éclat comme il aimait le faire avec passion. Il a tant fait pour l'astronomie amateur, c'était un GRAND dans notre univers. Brillant hommage de tous.
  17. Les comètes VISUELLES du moment

    Bonjour à tous, Tout d'abord, félicitations à Nicolas pour ses observations et photos dans des conditions urbaines abominables... j'imagine même pas rechercher 2019 Y4 perdue dans la Girafe avec des repères visuelles absolument invisibles à l'oeil nu depuis son site.... depuis lequel j'avais jeté un coup d'oeil il y a bien longtemps il y a 20ans ou +? d'ailleurs. J'ai profité d'une éclaircie sympa pour revoir la comète ce soir : - C/2019 Y 4 à 21h15tu dans une T 250x50 : mesurée à mag m1 = 10,2 (M), coma ovale (rapport longueur sur largeur de 2/1) avec un centre bien allongé diffus, dc2/3 donc toujours peu contrastée, trop peu diront ceux en milieu urbain. Il y a encore un début de queue (long approximative de 4' d'arc vers pa 90°. Le tout ressemble fort au dessin de eroyer plus haut. En grossissant (140x) au T 250, pas vu de nodosité comme celles vues mardi soir dernier au T 560 (voir croa en haut de page). Finalement, elle tient bien le coup avec ce palier de brillance.
  18. Les comètes VISUELLES du moment

    Merci Fred, Rappelle nous ton optique et ton grossissement utilisé pour tenter les autres observateurs à voir cette curiosité... pendant que c'est encore visible.
  19. Quasar QSO J0831+5245 _ galaxies

    Bonjour à toute l'équipe, Pour en revenir au quasar cité plus haut sur la photo de Pascal, c'est un défi aussi EN VISUEL de haut niveau. Dans mes notes, il se fait appeler aussi APM 08279+5255, avec un z = 3,91 tout de même : un bon record de distance en visuel et une sacrée machine à remonter le temps à une époque où le Soleil était loin d'exister ! Dans mes sources, j'avais noté que c'était l'objet le plus brillant de l'Univers (source de 1998). Et en voilà mes notes en visuel avec un TN 560 à 290x le 3/2/2016 sous un ciel de plaine bon sans plus... Vu stellaire (évidemment) assez faiblement 50 à 75% du temps, avec une magnitude plutôt de 16 à 17, plutôt que sa mag 15 comme affichée dans les tablettes (mais comme il noté aussi variable, tout est possible). Dans le même coin, Mak 91 aussi référencée MCG+9-14-53 et aussi PGC 23955 a été vue aussi, comme une petite boule diffuse mieux visible, petite, mais bien contrastée avec un centre stellaire, galaxie qui est juste à côté d'un astérisme de 6 étoiles assez bien visibles (mag 11 à 13). Mais il y a d'autres galaxies mineures dans le coin du quasar, parfois plus faible encore (!) ou fort sympa en aspect à l'exemple de UGC 4461 qui apparait comme un petit fuseau. En tout cas, bravo pour vouloir en faire le spectre !!!
  20. Comète C/2019 Y4 (ATLAS)

    Bonjour à tous les cométeux, Pour info, je vous joins le lien (sur le même forum) sur mes observations visuelles de la comète (et d'autres) faites hier soir. http://www.astrosurf.com/topic/133098-comète-c2019-y4-atlas-0-mag-brille-omg/?page=2&tab=comments#comment-1810747 ... au cas où vous cherchez des infos fraîches. C'est le problème d'avoir 2 (ou +) posts sur un sujet identique ; on se disperse et on rate parfois des choses.
  21. comète C/2019 Y4 (ATLAS) CRASH ! OMG !

    Bonjour à tous les cométeux, avec les comètes du soir, observées dans le créneau du 10 avril au soir depuis mon site confiné de campagne, - C/2019 Y4 Assez différente en brillance et aspect général par rapport à l’observation de la veille ! Avec un T 250x50 à 20h40tu, mesurée à m1 = 10,3 (M), dc 2, dia 2’1/4. La coma est mieux visible que la veille avec par contre une queue plus faible mais aussi plus longue (bien faible à 50 fois mais plus évidente à 115 fois). La veille, la queue était plus évidente, ce n’est pas le cas ce soir. La coma a une centre peu dense (dc =2) mais ce dernier a l’air un petit peu allongé tandis que le bord Ouest (opposé à la queue) est plus contrasté, à moins que cet aspect corresponde à un aspect fuselé de la coma, contrastée d’un côté et plus diffuse de l’autre correspondant à la queue. Coma mieux visible avec filtre C2. La comète a été vue aussi le même soir avec une L 90x30 comme une boule ronde très moyennement visible et surtout peu contrastée car bien diffuse. Mesurée aussi à mag 10,3. Pour voir la différence d’aspect et de brillance, relisez le croa juste plus haut posté le 10 à 0h41sur cette même page. - C/2017 T2 Plus brillante et plus contrastée que la première. Avec une L 90x30 à 21h10tu, mesurée à m1 = 9,1 (M), dc 4, dia 2’ d’arc. Observée aussi avec T 250x80 à 21h30tu, dc 5 et dia 2,5’ d’arc. Mieux vue avec filtre C2. Bien qu’elle soit beaucoup plus basse (il faut préférentiellement l’observer en fin de nuit), j’ai jeté un coup d’oeil sur la comète C/2019 Y1 dans Cassiopée. Vue dans la L 90x30, de brillance intermédiaire aux 2 autres et de bon contraste. Trop basse pour faire de bonnes mesures de brillance.
  22. comète C/2019 Y4 (ATLAS) CRASH ! OMG !

    Bonjour à tous les cométeux ! Observation ce soir avec mon TN 250 à 50x pendant le court créneau entre la fin du crépuscule et le lever de la brillante Lune, le tout durant 1/4 d'heure chrono sachant qu'il faut la pointer dans une zone céleste fort mal pourvu d(étoile significative et bien visible. Conséquence il faut faire vite ! Etant donné qu'elle faiblissait, j'ai opté pour un T 250 plutôt que le T 120 ou L 90 qui m'avait servit avant la gêne de la Lune. Résultat des courses : elle était pas trop mal visible mais au début, à faible grossissement, j'ai pensé qu'elle avait un noyau stellaire assez présent en plus de sa coma fort diffuse. En fait, je me suis rendu compte que c'était une modeste étoile (de mag 11,5) et non un noyau en grossissant un peu et en suivant son déplacement. La comète forme en fait une boule bien diffuse (dc = 2) de 1' d'arc de diamètre environ, avec en + une queue pas difficile bien rectiligne et relativement contrastée par rapport à sa coma, longue de 3 à 4' d'arc environ vers pa 95°. Avec le filtre c2, la comète est mieux visible mais pas autant que les observations faites 2 semaines à 1 mois avant. Au final, elle faiblit bien 11 à 11,5 ce soir (mesure incertaine car l'étoile à côté gênait bcp), contre 8,8 mesuré le 26 mars avec un T 120 et 10,2 mesuré le 12 mars. Comme en + pour moi elle se dirige vers le nord-ouest, la zone la moins favorable depuis mon site (de campagne et de confinement), il est fort à parier que je ne l'a verrais de moins en moins... Ce n'est pas la première comète que je verrais se désintégrer...balayant les pronostics des plus optimistes ! Demain, aucune étoile ne gênera et le créneau de nuit propice entre la fin du crépuscule et le lever de la Lune grandit. Profitez-en avant le retour d'une météo plus incertaine et avant qu'elle se désintègre plus encore.
  23. Bonjour à tous, BRAVO, on retrouve avec joie les mêmes (meilleurs) dessinateurs qui ont eu la chance de contempler ces merveilles du ciel austral. Modestement (sans dessin, désolé), seulement à travers mes notes de terrain, je vais vous donner mes impressions de ces merveilles (puisque moi aussi j'ai eu la chance de les découvrir grâce à Laurent). En fait, c'est plutôt NGC 2736 surnommé le crayon qui accapare l'intérêt car le rémanent des Voles est bien plus faibles, sans aucune comparaison possible, en terme de visibilité , avec nos Dentelles. Heureusement que le ciel chilien est peut être excellent car il n'y aurait pas grand chose à voir... Cependant, comme je l'évoquais plus haut, NGC 2736 est une cible détectable dans les modestes optiques : - NGC 2736 L 90x31 +UHC (13/05/2012): Faible traînée toute fine. T 400x85 +UHC (13/05/2012): Grand filament fin et fort long ! Orienté NE-SW. Brillance un peu plus dense vers le NE (près du large doublet stellaire); les extrémités sont très fines et plus faibles. Légèrement un peu diffuse au-delà sur le côté NW du filament. Ressemble à une grande traînée d'avion ! - Vela SNR T 400x85 +UHC (13/05/2012) : Plusieurs portions d'arc peu contrastés visibles sur une grande longueur de plusieurs champs oculaire. 3 portions sont essentiellement visibles : la portion N (à environ 20' NW de SAO 220204, mag 4,1) longue d'environ 30' d'arc, la portion centrale (8h32, -43°20' environ) longue de plus de 40' d'arc et centrée sur une étoile (mag 9,8) et la portion S (juste à l'W de SAO 219996, mag 5). La mieux visible est la portion centrale mais qui est tout de même assez faible; elle forme une longue traînée ondulante en forme de mouette vue de face avec l'étoile de mag 9,8 pour point de changement de direction de l'arc (le corps de la mouette vue de face). Juste au NE de cette modeste étoile, cet arc diffus est mieux définit prenant l'aspect d'un doublet trait parallèle ou de 2 courts filaments. NB : Pour observer ces multiples détails, une solide carte de champ avec les portions nébuleuses est très précieuse. Malheureusement, il est à craindre que ce n'est pas cette année qu'un nordiste les contemple... :-( Alors laissons le rêve avec l'image (les beaux dessins ci-dessus) et le son (mes notes par exemple) nous emporter...
  24. Animation Vénus dans M 45 (3 et 4 mars)

    Merci à tous, avec un p'tit bonjour particulier pour Jacques Ard. Juste un mot pour dire que les images RAW du bridge ont été additionnées manuellement dans Photoshop avec au final pour chaque soirée un calque Niveaux pour remonter la visibilité des Pléiades.
  25. Comme bcp de monde, une vue sur les vedettes du soir avec cette animation prise avec un bridge Lumix FZ 200. Son observation avec de petites optiques (jumelles et lunette de 90 mm) était très sympa, et très facile malgré la forte Lune. Alors comment ne pas résister à en garder un souvenir numérique ! Composition de 3 photos additionnées le 3 mars et de 4 photos le 4 mars.