jfleouf

Member
  • Content count

    3629
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4
  • Last Connexion

    Soon available - 42594

Everything posted by jfleouf

  1. C'est blizzard quand même que VNA1 ait partagé une image truquée. Lui qui ne partage normalement que du contenu de haute qualité. Pour ceusses qui veulent voir à quoi ça ressemblait depuis San Francisco, voici une image prise par mon amis Tom Polakis à 5 km du Golden Gate Bridge. Bien sur, ça évolue pendant la nuit, mais j'ai quand même l'impression que la tempête était beaucoup moins intense sur la cote Ouest. C'est la zone centre/Est des USA qui semble avoir eu les meilleures conditions, au vu des images du Mississippi. Je vous mets un lien vers une vidéo sur facebook, prise depuis le Mississippi (pas de moi) qui donne une idée de l’intensité du truc en temps réel : https://fb.watch/s1LXwGZeIW/ Ça correspond bien à la description faite par ma compagne (restée dans le Mississippi), modulo les couleurs, bien plus subtiles à l’œil nu. Mais les mouvements rapides des filaments visibles autour du zénith étaient facilement visible. JF
  2. Ne pas hésiter à monter les ISOs pour descendre le temps de pause autant que possible. Ca bouge vite. Tres vite... J'ai utilisé du 5 à 10 secondes, mais il aurait fallu descendre plus encore. Si c'est plus faible ce soir, il faudra peut-être augmenter un peu les temps de pause. JF
  3. Un truc de dingue !!!! Je suis arrivé hier après-midi en France, et la seule fois que j'avais vu les aurores boréales c’était justement par le hublot d'un vol transatlantique il y a quelques années. En début de nuit hier soir, un nuage rougeâtre visible au Nord. Je prends quelques images avec le vieux Canon 350d que j'avais laissé à mon père vers 2008. Optique nulle, mais pas besoin de gros matos pour immortaliser ces aurores. Vers 23h, ça se calme. Mais rapidement, le spectacle reprend. Au final, je passe la nuit entière dehors, à observer entre moments de folies et accalmies. Par moment, les piliers dépassent le zénith ! Vers 3h du matin, un petit pilier qui se baladait entre la Lyre et Hercule se met soudainement à se tordre. Il danse sous mes yeux, j'ai bien faillit en tomber à la renverse !!! La plupart des transitions me semblent se faire en douceur, à un tempo modéré, mais celle-ci est fulgurante et ne dure que quelques secondes. Toute la nuit, l'horizon Nord est lumineux, comme si le soleil allait s'y lever. J'ai trouvé les couleurs (rose/rougeâtre) plus visibles dans les zones moins intenses. Certains piliers très intenses montraient une transition de couleur, mais ils me sont apparus principalement gris clair. Un spectacle que je ne risque pas d'oublier. Ma compagne restée dans le Mississippi a aussi eu droit à un spectacle incroyable (encore plus intense qu'ici). Voici une image prise en direction du Sud-Est (!!!!!) depuis Starkville, Mississippi (33 dégrées Nord). iPhone main levée (image prise par ma compagne): Notre maison sous les aurores (avec la Lune): La tempête : Avec la grande ourse : Et depuis la France, voici ce que ça donnait depuis Château-Renard (Loiret) : On remet ça ce soir ? JF
  4. Alors effectivement, je viens de rentrer en France et il y avait un voile lumineux très gênant pour observer hier soir dans la direction du Nord...
  5. Je dois avoir le cul bordé de nouilles. Ça fait pas 12 heures que je suis en France, et pour la première nuit : aurores boréales !!! (Depuis le Mississippi ça serait mission impossible, même avec cette belle tempête). J'ai juste un vieux Canon 350d avec une optique 18-50 de très mauvaise qualité, mais ça fait un souvenir. Images prises depuis Château-Renard (Loiret) Couleurs assez facilement visibles à l’œil pendant les 10 minutes les plus intenses. Ça c'est calmé assez rapidement, fallait pas le louper. Allez zou, je vais jeter un œil dehors avant d'aller dormir... JF
  6. Je ne vois pas de raison pour laquelle il y aurait moins de satellites visibles le matin. Probablement, ce que @serge vieillard a voulu dire c'est que l'aube c'est probablement pareil, mais il n'observe pas à l'aube. @Superfulgur, ça serait dommage justement, alors que la pollution lumineuse commence doucement à diminuer en France, de voir le ciel se dégrader à cause des satellites. Je prends des images principalement avec des champs de 1.07° x 0.8° (petite Lunette 80mm + Atik 414ex pour le suivit de T CrB) ou 1.2° x 1.2° (C11 Hyperstar + ASI533MM pour des occultations d’astéroïdes + photométrie) et le nombre de traînées de satellite est impressionnant. Pas encore vraiment gênant, mais avec 10 fois plus, ça risque de devenir un sacré problème. On n'a pas toujours le luxe de choisir des cibles bien placées pour que les satellites soient dans le cône d'ombre. JF
  7. Alternative observatoy

    La bâche c'est pas beaucoup mieux. Faut commencer par desserrer le cordon qui tient la bâche. Si tu as une bâche qui couvre le tube, faut faire attention en la retirant. Ensuite faut aller déposer la bâche quelque part (pour moi en général c'est dans le coffre de ma voiture, le garage étant proche de l'observatoire). Si tu n'as pas de bâche sur le tube (seulement la monture), je peux te garantir que de trimbaler le tube à chaque observation est beaucoup plus chiant que de pousser un cabanon sur roulette. Même avec un cabanon pas super bien conçu comme le mien (faut que je pousse un peu d'un côté pour qu'il roule bien dans l'axe et ne vienne pas percuter la pile qui supporte la monture). Pour les ancres, une solution c'est d'utiliser de simples petites cales en bois pour maintenir l'observatoire en place en période de beau temps et de n'utiliser les ancres que si il y a un risque de vent. Ça demande de faire attention à la météo, mais si tu veux économiser 2 minutes c'est une option. Souvent je fais ça si la météo est vraiment bonne, pas de risque de vent, et je prévois d'observer plusieurs nuits de suite. Ça te prend combien de temps de retirer les ancrages ? J'imagine que le seuil de porte c'est de l'ordre de 15 secondes... JF
  8. Alternative observatoy

    J'ai deux télescopes en service dans mon jardin, un sous abri à roulette (voir ici: http://www.astrosurf.com/topic/136969-mon-petit-observatoire-au-fond-du-jardin/) et un autre sous bâche (Telegizmo 360). L'abris roulant est aussi (plus ?) rapide à mettre en oeuvre que le télescope sous bâche. Pour la question de l'humidité sous bâche, Frédogoto avait posté un message sur l'utilisation d'un petit radiateur d'aquarium pour maintenir la température du matos un peu au dessus du point de rosée et éviter ainsi que ça dégouline. Encore une fois, je trouve l'abris roulant bien supérieur à la bâche. JF
  9. Super réalisation. Hâte de voir le projet terminé et en place. JF
  10. Les RR Lyrae de M3

    Comme d'habitude, un post super intrusctif avec en plus une animation spectaculaire ! Ça me donne envie de faire une nuit complète sur M3 avec le C11, c'est la bonne saison... JF
  11. Xavier, J'ai enfin pris une minute pour mettre mes scripts sur github: https://github.com/jfgout/TCrB_Photometry J'ai écris une petite description vite fait, qui devrait suffire à comprendre comment ça marche si tu programmes un peu. C'est codé à la va-vite, il faut modifier un peu le code pour que ça fonctionne sur ton système, mais ça ne devrait pas être trop compliqué. N'hésite pas à me contacter directement si tu as des questions. Un truc qui pourrait être pas mal, je pourrais partager les codes pour envoyer des messages sur le canal Telegram pour que je puisse recevoir l'alerte si un autre observateur détecte la monté en luminosité. Réciproquement, je peux aussi inviter les astrams intéressés à joindre le canal Telegram en mode passif pour recevoir l'alerte. On pourrait se faire un petit réseau d'observateurs qui envoient l'alerte sur le même canal... JF
  12. Salut à tous, En ce début d'année, je vous propose de découvrir ce qui sera peut-être l'événement astronomique le plus important de 2024 ! T Coronae Borealis est une nova récurrente située dans la constellation de la couronne boréale. En temps normal, cette étoile est de magnitude ~10. En 1866 et 1946, elle a connu un sursaut de luminosité bref mais intense, passant soudainement (~24h) à magnitude ~2 avant de faiblir rapidement (quelques semaines). Il s'est écoulé 80 ans entre 1866 et 1946, donc si la nova bat comme un métronome, elle devrait revenir en 2026. Mais, rien ne dit que la période des nova récurrentes est régulière à ce point. L'activité récente de T CrB laisse suggérer que la prochaine éruption est imminente, avec des prédiction pour la première moitié de 2024 (cf: https://arxiv.org/abs/2308.10011 et https://www.aavso.org/news/t-crb-pre-eruption-dip + un webinar ici: https://www.youtube.com/watch?v=1Zfg67Q-szU). Ces prédiction sont à prendre avec des pincettes, donc ne venez pas m'engueuler si il ne se passe rien dans les 6 prochaines mois. Mais ce qui est certain, c'est que la prochaine éruption est pour bientôt (même si ça n'est pas pour 2024, c'est quasi certain d'arriver dans les 5 prochaines années) et que le suivit régulier de cette étoile variable peut être hyper intéressant. Avec un peu de chance, par une belle nuit de printemps, vous pourriez observer un lever de Couronne Boréale absolument anodin, et voir la constellation gagner une étoile supplémentaire avant la fin de la nuit. C'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de voir une nouvelle étoile ! Alors, pour vos résolutions de 2024, vous pouvez ajouter : jeter un coup d’œil à la Couronne Boréale autant que possible. Pour ma part, j'essaie de prendre de mesures de photométrie de T CrB chaque nuit claire. Il faut que je me programme un script qui analyse les image automatiquement et m'envoie une notification pour me sortir du lit si il se passe quelque chose d'anormal (= si la magnitude V monte au dessus de ~9). J'imagine que les spectroscopistes du forum seront également aux aguets. Bonne année, et bonnes observations ! jf
  13. Pas de réponse à ta question, mais juste un petit message pour dire que j'aime beaucoup ce genre de manip (j'en ai fait quelques une aussi pour le fun). Ceci dit, une différence d'un facteur 10 entre le diamètre attendu et celui mesurer, ça semble étrange. JF
  14. Franges parasites et ciel profond

    Peut-être un problème de signal parasite. Tu as essayé du changer le câble USB qui relie la camera au PC ?
  15. J'ai toujours pensé que c’était simplement une question de détection (plus difficile de détecter les interactions avec les particules chargées coté jour) mais sans jamais vraiment me poser la question. Maintenant que j'y pense, ça semble logique en fait, vu que les particules chargées arrivent en gros de la direction du Soleil (léger décalage du au temps de trajet), le coté nuit est atteint par une route plus directe alors que le coté jour nécessite que les particules fassent une sorte de demi-tour. Mais bon, vu la tendance actuelle, on va voir un tas de "photos" avec l’éclipse + aurores + éruption de volcan + un geyser ... JF
  16. Possible, oui. Probable, non. J'imagine qu'il faut une tempête assez forte pour que ça soit visible pendant une éclipse (le ciel n'est pas très sombre pendant l'éclipse).
  17. Oui il y a quelques secondes de perdues en effet. Il faut que je re-regarde en détail . 2min13sec au max depuis le sol en Iceland (Bjargtangar) contre 1min50 en Espagne (1min40 sur la côte méditerranéenne). Pour l'Islande faut se dire que si on loupe l'éclipse (mauvais temps), on aura toujours un voyage exceptionnel. Je fais un calcul différent en sachant que je serai stressé par l'éclipse et donc je ne profiterai pas vraiment du voyage. Mais c'est juste mon tempérament. Si il fait beau, avec un peu (beaucoup ?) de chance il y aura des aurores boréales visibles furtivement pendant l'éclipse. Là pour le coup ça serait vraiment exceptionnel. JF
  18. J'ai vu: - Celle de 2017 à 43 degrés au dessus de l'horizon. - Celle de 2019 à 11 degrés - Celle de 2024 à 59 degrés (1999 j'étais sous les nuages) L'avantage principal d'une éclipse basse sur l'horizon c'est pour faire un beau chapelet photo avec un joli premier plan. Inconvénients : plus risqué niveau météo et plus de turbulence si tu prévois d'observer dans un instrument qui grossi un peu (je me suis régalé à observer celle de la semaine dernière avec un Nagler 23mm sur une lunette 100ed). Mis à part ces considérations, pas vraiment de différence. En 2019 j'ai trouvé les ombres volantes particulièrement visibles, mais je ne sais pas si c'est un hasard ou si ce phénomène est plus visible quand l'éclipse est basse sur l'horizon. Pour 2026, j'aimerai observer depuis Majorque, avec une totalité juste au dessus de l'océan. Mais je ne conseille pas ce plan à tout le monde (pas seulement parce que je n'aime pas la foule) car c'est hyper risqué avec la météo (pas de plan B). Avec une totalité à moins de 3 degrés de l'horizon on doit aussi entrer dans un autre domaine. L'absorption atmosphérique va être importante et les zones plus faibles de la couronne seront beaucoup plus difficiles à voir. JF
  19. Eclipse du 8 avril

    Non, pas du tout. La photo avec la comète SOHO est bien une image réelle (une composition HDR, mais bien réelle). J'en ai vu passer quelques autres sur les groupes facebook. La "vue d'artiste" faisait référence à une autre image qui a un peu buzzé sur les réseaux sociaux et qui vient d'une peinture réalisée à partir d'une image de 2017. Rien à voir avec l'image de la comète. JF
  20. Cruel dilemme

    Si tu peux construire un petit abris pour le télescope, et si tu as les moyens (pour le tube et la monture qui va bien) alors prends le C14. Voici un exemple de ce que tu peux construire, pour une fraction du prix du télescope, et ça te permettra d'en profiter BEAUCOUP plus : http://www.astrosurf.com/topic/136969-mon-petit-observatoire-au-fond-du-jardin/ Pour info, depuis la construction de ce petit cabanon sur roulettes, j'ai changé la monture et le système d'attachement entre monture et bloc béton, mais tout le reste reste inchangé. Ça fait 4 ans et ça roule toujours. Etant retraité, tu as peut-être plus de temps pour préparer l'observation. Mais pour moi, avoir la possibilité d'observer/photographier en rentrant du boulot avec seulement 1 minute de préparation (faire rouler le cabanon) ça change tout. Au fait, c'est pour du visuel ? JF
  21. Magnifique série avec des détails dans les protus et dans la couronne ! JF
  22. Super Julie ! Content de voir que cette éclipse s'est bien passée pour toi. JF
  23. Eclipse du 8 avril

    Ceux qui me connaissent se doutaient que j'allais faire le voyage pour cette éclipse. D'autant plus que le voyage était court pour moi, seulement 5 heures de route au minimum (J'habite à Starkville, dans le Mississippi). Comme pour 2017, j'avais prévu d'automatiser au maximum pour prendre plein de photos tout en profitant du spectacle. Plusieurs changements: l'utilisation de Solar Eclipse Maestro plutôt que mon propre code pour contrôler les appareils photo (j'ai acheté un mac d'occasion juste pour ça) et utilisation d'une ASI2600MC sur le C11 Hyperstar. Ça faisait 10 ans que je l'attendais cette éclipse, mais comme un con je m'y suis pris à la dernière minute (= les 3 dernières semaines) pour tout préparer. Le boulot, les obligations de la vie de tout les jours, et le peu de temps dispo pour l'astro bien bouffé par mes observations d’astéroïdes et de T CrB depuis le début de l'année. Le week-end précédent l'éclipse arrive, et je fais un test de mon système d'ouverture fermeture automatique des filtres solaires entre deux updates des modèles de météo : Pour les plus attentifs d'entre vous : le bout de scotch sur le filtre solaire du C8 vient d'un test foiré (le filtre s'est retrouvé au sol) en 2017. J'ai refait le filtre dimanche matin avec de l'astrosolar tout frais... La météo joue avec mes nerfs, et j'hésite entre plusieurs options : aller chez des amis dans l'Arkansas avant de camper dans la Ouachita National Forest ? Tailler la route pour Bloomington, IN (j'y ai habité 7 ans) ? Au final, je vais passer la dernière nuit avant l'éclipse dans un motel au Nord de Memphis. 20 heures : je m'aperçois que j'ai oublié la bague T2 pour un des télescopes !!! Horreur !!! Finalement, je trouve la bague au fond d'une boite. 23 heures : dodo. 1h45 du mat: réveil pour aller sur site, un point d'accès à un plan d'eau à côté de Pocahontas, AR (https://maps.app.goo.gl/hAvEhhrT7ZS7ZJBeA) Je veux éviter la foule, et je me dis qu'un emplacement sans toilettes ni rien, un chouillat éloigné de la ligne centrale (3min57 de totalité "seulement") ça devrait le faire. J'arrive sur place vers 4h30, il y a un camping car un une voiture. Bref, il reste beaucoup de place. J'installe le C8 et le C11 pour faire une rapide collimation avant le lever du jour et je vais faire une petite sieste dans la voiture (ça fait plusieurs jours que je dors très peu et je commence à sérieusement manquer de sommeil). Vers 8 heures, je reprends l'installation et je fais connaissance avec mes voisins (un couple d'étudiants du Colorado, très sympa), le park ranger et le sherif local qui viennent voir ce qui se passe. Deux autres personnes viennent se mettre en place. Je discute, je file un filtre solaire de rab à un type un peu bizarre qui m'explique que son télescope a été renversé par le vent. Le temps passe et au final je suis ric-rac pour avoir tout prêt pour l'éclipse. Pour bien comprendre l'ampleur du truc, voici une photo : (Full resolution : https://photos.smugmug.com/photos/i-rdmQdXf/0/9BfdHtGdzzvsKjtDttFrPqDhssM5mfvjRCVtHdff/O/i-rdmQdXf.jpg) De gauche à droite : Le C8 (sur une AVX) avec un Canon 6D. Le C11 Hyperstar avec un ASI2600MC duo sur CEM70. Le filtre solaire n'est pas bien centré, mais il y a un gros diaphagrame en carton pour fermer un peu le télescope, avec juste un petit trou de 4cm de diamètres histoire de ramener le truc à F/~13. Hé oui, le F/1.9 du hyperstar est tellement lumineux, que même à gain zéro et 32usec (le plus rapide possible), le soleil est surex. Il faudra donc retirer ce truc à la main pour la totalité. La 80ED avec un Canon 6D + un Canon 5DM2 équipé d'une optique 24mm sur la Avalon M-Zero. Votre serviteur... La 100ed et le Lunt 60DS pour faire du visuel. 12h30, ça commence ! J'observe dans le Lunt (H-alpha) et j'annonce aux quelques personnes autour que C3 va être particulièrement spectaculaire à car il y a une protubérance d'un fort beau gabarie (ma foi...) dans la zone qui correspond aux grains de Baily pour C3. Une petite image prise au smartphone (hyper basic) à l’oculaire du Lunt: Vous la voyez cette grosse protu (en bas à droite) qui va se faire bouffer par la lune ? Comme d'hab, le temps passe vite et semble accélérer au fur et à mesure que l'éclipse progresse. Des ouvriers qui bossent sur le réseau de distribution d'électricité font un passage. Je leur montre l'éclipse dans les deux télescopes réservé au visuel. Réflexion de l'un d'eux : "I bet you can even see Jesus with such an equipment." Pas besoin de traduction. On est bien aux US (fuck yeah). Deux petites images des phases partielles, prises avec le C11, sévèrement diaphragmé (4 cm !!!) mais on voit quand même des détails (ça me donne envie de faire du solaire à F/10 sur ce système): (Full: https://photos.smugmug.com/photos/i-NMphSmz/0/CHsbB2pQVw8DFQthMPtcRtw848bQGnRzrz2vfPWrK/O/i-NMphSmz.jpg) (Full: https://photos.smugmug.com/photos/i-xFLgt9n/0/pqjgpVmxQF3CH6cCsZ3R5tXQ3x9cWJzW5rnkDks7/O/i-xFLgt9n.png) A 5 minutes du moment crucial, un groupe d'ouvriers du réseau électrique se pointe, je les laisse observer au télescope tout en me préparent pour C2. Le grans moment arrive, c'est magique, comme toujours. Je dois faire quelques opérations "à la main" (retirer les filtres solaire, un bug dans mon programme bloque l'ouverture automatique !!!) et retirer le diaph sur le C11. Je voulais utiliser les 30 premières secondes pour affiner la mise au point sur le C11, mais je suis trop pris par le moment. A l'approche de C3, la grosse protubérance devient bien visible, même à l’œil nu. Je suis scotché l’œil dans le Nagler à la 100ed. Je veux regarder tout, la corona, tout, mais mon œil est attiré par cette protubérance, comme un bout de féraille est attiré par un aimant. Elle est tellement (trop) lumineuse que ça éblouie, mais quel spectacle. Les zones les plus lumineuses apparaissent blanchâtres, le reste un rose très délicat. On voit plein de détails dans cet arc, comme des lignes. J'ai du laisser échapper 2 ou 3 jurons de plaisir, en anglais et en français... J'ai aussi jeté un (très) rapide coup d’œil au Lunt pendant la totalité. Vision étrange, un peu fantomatique/angoissante comme des grains de Baily tout faiblards qui font plus ou moins le tour de disque solaire. C'est pas tout ça, mais C3 arrive et il faut aller remettre les filtres en place. La lumière revient. Une autre éclipse de passée, je commence déjà à penser à 2026... On discute avec les quelques rares personnes présentes tout en observant la fin de la phase partielle. Le "state park" à 10 minutes d'ici est plein à craquer d'après le Sherif. Ici c'était calme. Je suis tout seul au moment de tout démonter et charger la voiture. Une guêpe à la bonne idée de venir squatter dans le tube du C11 pendant que j'enlève l'Hyperstar pour le transport. Le retour est difficile, avec un énorme bouchon à l'entrée de Memphis (2h30 pour faire 5 miles). C'était prévisible... J'arrive à la maison à 1 heure du matin. J'ai du dormir 8 heures en cumulé sur les 3 dernières nuits et dans quelques heures il va falloir se lever pour aller bosser. Dur dur. J'avais regardé les images sur les appareils photos pendant que j'étais bloqué dans les bouchons. Le matin, je découvre avec horreur que les vidéo au C11 sont presque toutes foirées (pas assez de délais entre les vidéos -> Sharpcap n'arrive pas à écrire les fichiers correctement). On va voir si j'arrive à récupérer le truc. De toute façon, avec la turbulence de folie qu'il y avait, les images du C11 ne seront pas géniales. Je vous mets une petite sélections d'images. Les grains de Baily au moment de C2: (Full: https://photos.smugmug.com/photos/i-xjwhSjh/0/FX9p39TrB4n9gSpjzSxvrZS4sX2MDcmHkTtTwdXTj/O/i-xjwhSjh.jpg) J'ai poussé un peu sur les curseurs pour faire ressortir la couronne basse, ainsi que les poussières sur le capteur : (Full: https://photos.smugmug.com/photos/i-W9B4v3W/0/DP25rm2hRHDCdmkjqspJfXpJgCsfjsn6r6V9PB4xh/O/i-W9B4v3W.jpg) La couronne étendue (pas facile avec ce vent pour les photos à longue pause - on aperçoit la double Zeta Psc, toute allongée à cause des tremblements induits par le vent) : (Full: https://photos.smugmug.com/photos/i-fXJ8SpH/0/LxmGtZBhX8Cp9Zw4LVxgb4M62xsckkwFvZw8gwXs/O/i-fXJ8SpH.jpg) Et ce qui fut, pour moi, le plus beau : C3. Au C8 pour commencer : (Full : https://photos.smugmug.com/photos/i-b7McXv6/0/D3cQdqDnrF4ckqWRgZ97pK6XPxqs95BKLNRXqhQng/O/i-b7McXv6.jpg) Et puis à la 80ED: Full: https://photos.smugmug.com/photos/i-3GRTBzG/0/ZTFZjgX3HWgBdkbNxBgX6778fgqCnL2Zf88DscgB/O/i-3GRTBzG.jpg Je vais essayer de faire du HDR pour la couronne, mais pour le moment l'objectif c'est de dormir ! JF
  24. Eclipse du 8 avril

    Pareil pour moi. Je ne sais pas encore ou je vais aller. Ca sera entre l'Indiana et l'Arkansas... JF
  25. Eclipse du 8 avril

    Oublie Mercure, concentre-toi sur l’éclipse. On peut voir/photographier Mercure hors éclipse (avec une élongation favorable et un bon horizon). OK, c'est une occasion unique de photographier Mercure haut dans le ciel avec un ciel un peu sombre, mais quel intérêt ? Les 4 minutes de totalité vont passer treeees vite ! Ne pas gâcher ça pour faire une image pourrie de Mercure. Pas de filtre. Juste faire un gros bracketing pour couvrir la grande dynamique entre les protubérances et la couronne + extensions lointaines. Fais une répétition générale pour t'assurer que tout fonctionne. Tu n'auras pas le temps d'ajuster grand chose pendant la totalité, et il vaut mieux se concentrer sur l'observation du spectacle que sur l'observation de l'appareil photo... JF