AlSvartr

Member
  • Content count

    2494
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

287 Excellent

3 Followers

About AlSvartr

  • Rank
    Very active member

Personal Information

Recent Profile Visitors

3662 profile views
  1. utilisateurs de RH200 f/d3

    Mon commentaire ne va pas faire avancer le schmilblick, mais quid de l'intérêt de ce type d'instrument? L'obstruction du RH200 est de~55%, ce qui donne la surface collectrice d'une lunette de...134mm de diamètre. Avec une focale de 600mm, on se retrouve à f/d~4.5, ce qui est nettement moins complexe à gérer d'une point de vue mécanique, et qui peut donner un champ excellent avec un bon correcteur.
  2. omc200maksutov

    Vu le passif d'OO en terme de précision de polissage d'optiques, c'est pas un peu risqué comme achat?
  3. Lutte contre la PL

    Même les Ardennes n’y échappent malheureusement pas. En Belgique il y a une maladie, c’est l’immobilier : ça se construit absolument partout, en particulier des lotissements, même dans des endroits les plus perdus. L’eclairage suit, et nombre de zones qui étaient encore très raisonnablement épargnées par la PL il y a 15 ans sont maintenant ravagées également. Je reviens en Belgique une ou deux fois par an, et je peux voir les changements sur des périodes de quelques mois.
  4. Lutte contre la PL

    A ma connaissance, Electrabel a, il y a quelques décénnies, réussi l'exploit de rendre *obligatoire* l'éclairage public dans les agglomérations (en fonction de la densité de population etc...)? C'est pour cela qu'en Belgique l'éclairage restera la plaie que l'on connait, ce n'est même pas au bon vouloir des communes (sauf erreur l'implantation des lampadaires n'est pas du fait desdites communes). Et quand on voit le "plan-lumière" du dernier gouvernement wallon, ce n'est même pas près de se stabiliser. Et tout passe au LED. Le ciel belge est virtuellement mort. Pas pour ça que je me suis expatrié, mais le ciel de campagne suisse est nettement plus acceptable :-D
  5. colim mak 180\2700

    Avant de toucher à quoi que ce soit, fait un start test visuel sur une étoile près du zenith (pas de soucis de dispersion atmosphérique, turbu minimale, pas de soucis de registration, de bruit,....). Dans l’immense majorité des cas, imager une planète a moins de 20 degrés de hauteur ne permet pas de diagnostiquer un soucis d’alignement optique. On les compte sur les doigts d’une main les gars qui arrivent à pousser leur instrument au taquet dans de telles conditions. donc: en visuel: vérification de l’ombre du secondaire pour l’assiette du primaire, etc... si tu vois rien, touche à rien :-)
  6. Oh! Une nouvelle tache!!

    En effet,je me posais justement la question...
  7. Oh! Une nouvelle tache!!

    Mais non, c'est la neige....
  8. Oh! Une nouvelle tache!!

    J'aurais bien mis le HaT à contribution demain...maiiiiis évidemment je reprend le boulot demain matin....
  9. Cfr le site de Soho
  10. C'est ça qui est bizarre, c'est que je n'utilise à aucun moment le spectre solaire (pour ce test, j'utilise le spectre de la lampe de calib comme signal et pour caler), donc je vois pas trop pourquoi il cherche à identifier les raies de Balmer. C'est bien le cas. C'est malheureusement peu probable à part peut-être fin de semaine.
  11. Oui c’est exactement ce que je suis en train de faire. Comme tu le vois sur le log le premier RMS est excellent (et c’est déduit de la lampe de calib) c’est après que ça pose soucis. Donc peut-être un problème de SNR.
  12. C’est un simple spectre solaire réfléchi sur les montagnes (je suis à l’obs de st veran), il fait ignoblissime donc on s’occupe comme on peut 😀 mais ok j’ai ma réponse alors, le spectre de la lampe de calib a lui seul est trop compliqué pour le calage. Merci!
  13. @OlivierG Je vais préciser ma démarche :-) Je fais une expérience de table, j'ai simplement acquis un spectre en visant à travers la fenêtre, puis des spectres de la lampe de calib (flat et ArNe). Donc ici point d'étoile de référence pour l'estimation de la réponse instrumentale. J'ai suivi exactement ce qui est fait en point 2 sur http://www.astrosurf.com/buil/isis/guide_alpy/resume_calibration.htm , i.e. faire un calage en fréquence uniquement à partir de la lampe.
  14. @apricotBon si je fait la correction par le flat alors je me rapproche un peu de ce que tu montres:
  15. Merci pour vos retours, Le S/B dans le bleu est clairement moins bon, et ça je pense que c'est en partie du au fait que c'est une ST10xme dont le rendement quantique est maximal dans le rouge autour du Halpha, et bien plus faible dans le bleu. Ce qui est bizarre c'est que le premier calage (premier RMS) est parfait, c'est ensuite que ça part en vrille. Si dessous un print screen du spectre de calib, je pense que la mise au point est correcte mais je peux me tromper. En revanche on voit bien que c'est faiblard dans le bleu. EDIT: bon en faitm le QE de la ST10xme est encore très bon autour de 400nm, de l'ordre de 50%, donc c'est pas ça. Ou alors est-ce que ça pourrait être la lampe qui manque d'argon? au pire ça coute 2 balle a changer.