AlSvartr

Membre
  • Compteur de contenus

    2 015
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France

Réputation sur la communauté

12 Neutre

À propos de AlSvartr

  • Rang
    Membre très actif

Visiteurs récents du profil

596 visualisations du profil
  1. Et le soleil ?

    Oui mais ça reste malgré tout très raisonnable, cfr le graphe ci-dessous. On voit qu'il y a en effet un max de transmission vers 1um, mais en terme de radiance ça reste malgré tout inférieur à la composante bleue qui tape avec une O.D. de 4 (3.5 pour la partie NIR). Mais en effet, un simple filtre UV/IR et on est tranquille.
  2. Et le soleil ?

    Oui ça marche très bien, surtout en imagerie d'ailleurs. Mais pour l'imagerie il y a quand même une subtilité si l'instrument transmet tout le spectre (avec un miroir dépoli ou un hélioscope par exemple), certains OIII fonctionnement apparemment mieux que d'autres. En septembre dernier j'ai pu comparer un OIII astonomik avec un OIII lumicon sur un HaT de 8", et bien le premier faisait nettement mieux que le second. Je n'ai pas pu mesurer leur transmission spectrales respective dans l'IR mais j'imagine que c'est lié. Avec l'astronomik ça fonctionnait nickel, cfr l'image ci-dessous ou tu peux voir que le contraste est vraiment bon (cliquer dessous pour la resolution max.).
  3. Et le soleil ?

    C'est même plus que ça. Si au départ je me suis pris au jeu du partage, pour le plaisir de discuter, j'ai constaté qu'avec le temps la motivation changeait en une sorte de dépendance au regard de l'autre. A un certain point j'en avais oublié qu'au départ je faisais de l'astrophoto pour mon plaisir, et pas pour les autres, et encore moins dans l'attente de commentaires. Et donc j'ai arrêté de poster ici. Rien à voir, mais je ne peux pas m'en empêcher, ton pseudo m'y force :-D
  4. Et le soleil ?

    Je pense que c'est un peu lié à l'activité solaire qui est calme depuis 2 ans, un disque quasi uniforme ne motive pas bcp. Et puis, les forums ce n'est pas tout, perso je fais du solaire avec un HaT de 8" et un parfois un 250 pour la LB, mais je ne poste plus jamais.
  5. Et le soleil ?

    Hé Bruno c'est excellent tes peintures!! Le choix des couleurs est particulier (vu que c'est du Halpha) mais pourquoi pas!
  6. Et le soleil ?

    Pas certain qu'il y ait si peu d'observateurs du soleil. Et à l'époque avec l'arrivée des Lunt et Coronado, j'ai même l'impression que ce nombre a un peu explosé. Autour de moi, à partir de 2009-2010 c'est passé de zéro à "hein? quoi? t'as pas de Lunt 60?? hé les gars, un has been!! " Le truc c'est que l'observation du soleil, pour bcp, rime avec récréation tranquille avec une bière ou des croissants à la main: on observe sans complications ("oh la joliee protu, hé t'as vu le flare?"). Aucun jugement de valeur, mais je pense que c'est une de raisons qui fait que les observateurs du soleil sont plus discrets...
  7. Monture astrophoto, capa 20 kg, goto : laquelle?

    Un peu plus cher mais alternative quand même, l'EM-400. Les avantages *partie la plus lourde moins lourde que la partie la plus lourde de l'EM-200 car séparation possible en deux blocs. *38kg de charge *viseur polaire taka nickel pour une MES nomade désavantage *raquette non goto, pas de suivi lunaire Se trouve parfois en occase.
  8. Bruit de lecture sur une basler 1920-155 (IMX174)

    Ah juste c'était tout simple. Merci.
  9. siril et windows 10

    Pas d'accord :-) J'ai cotoyé bcp (mais vraiment bcp) de gens de plein d'horizons au CERN et dans plusieurs unis. A la grosse louche c'est 45% linux, 50% mac et 5% de windows (et je parle là de machine persos) :-) La où mac a fait fort c'est en donnant la possibilité de bosser à-la-linux sur terminal, ce qui est la base indispensable de travail pour bcp de monde (dont moi), tout en offrant le confort d'OSX et d'un super trackpad (sans rire...).
  10. Hello, Faisant quelques tests avec la basler pour évaluer le gain (en e/ADU), j'ai constaté que le bruit de lecture est strictement nul (moyenne et stddev sur les images d'offset) lorsque le gain est à zéro (dans Genika). Ca m'interpelle, car cela pourrait vouloir dire qu'il y a un problème de clipping, i.e. une soustraction trop grande dans la calibration de l'ADC (correction d'offset) qui ferait passer les signaux faibles à zéro. A priori je m'attendrait à ce que le niveau zéro ne soit pas atteint ou alors pour une petit proportion de pixels. QQun a une idée d'où est la faille dans mon raisonnement? a+ Simon
  11. Heureusement que non, sans quoi plus personne à part la fraction infinitésimale de physiciens ne pourrait avoir une vision d'ensemble raisonnable de comment les choses se passent :-)
  12. En fait, cet argument est en soi sans vraiment d'importance à condition qu'il ne serve pas à l'édiction de règle contraignantes envers la science: Il n'a pas besoin d'être paré, simplement parce qu'il n'est pas scientifique: impossible de le démontrer l'intervention divine (ce qui est aussi à définir par ailleurs) ni son inverse. Comme il est déconnecté de tout argument scientifique, la marche de la science peut continuer tranquillement. Le seul danger, c'est que cet argument serve une doctrine prônant que la nature ne puisse être étudiée car c'est une oeuvre divine et donc à vocation insondable. Sans cela, l'argument est en tant que tel totalement vide.
  13. PEMPRO et autres

    Il y a aussi Astrosnap, soft antédiluvien dont la version gratuite permet la méthode de king, en général nettement plus précise que la drift/bigourdan pour autant que l'on ait disons une heure devant soi. A l'obs de Saint-Véran je procède régulièrement aux MES du T620 et des T500 avec la méthode de King, la précision de MES tourne autour de 10-20 secondes d'arc quand le seeing est correct. C'est pratiquement impossible à atteindre avec Bigourdan/Drift. Les problèmes: 1) fonctionne sous XP, pas certain que ça soit le cas sur W7/8/10, et puis les caméras gérées sont peu nombreuses. J'ai pu le faire fonctionner avec une toucam et une vesta pro, mais rien d'autre. La méthode de King existe aussi sur des soft payant style Prism. 2) Apparemment le site d'astrosnap n'existe plus, donc faut trouver qqun qui a l'exécutable d'installation... Vraiment dommage que cette methode de MES ne soit pas dans PhD2!!!!!
  14. Polémique de vacances

    Question CP il faudrait pouvoir comparer des pommes avec des pommes, i.e. tester la même cible avec une bonne CCD et un bon CMOS, le même setup optique, sous le même ciel, etc... L'avantage énorme des acquisition CMOS à courtes poses unitaires c'est de faire gagner en résolution et confort d'utilisation (plus besoin d'autoguidage), mais à côté de cela il faut un F/D un peu court, sans quoi les poses de 1 sec n'iront pas très loins en mag. Pi stacker un To de données (disons 20000images de 4656p ×3520p fois 16bits) faut aussi de la puissance de calcul, du stockage,... La à mon avis ou les CCD ont encore de beau jours devant elles c'est pour les objets vraiment faiblards. Avec un instrument amateur, je ne suis pas certain que d'aller taper dans des magnitudes au delà de 23 ou 24 avec un CMOS est pour tout de suite (à cause des poses unitaires trop courtes), alors qu'avec n'împorte quelle CCD et un petit instrument c'est sans soucis, du fait qu'on peut aller taper des 15 ou 20 minutes de poses. Donc au final je me demande si tout cela n'est pas un faux débat (pas lu le sujet sur le forum d'en face), simplement parce que les "forces" respectives des CMOS et CCD se situent dans des champs d'application potentiellement assez différents.