AlSvartr

Member
  • Content count

    3559
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by AlSvartr

  1. Bonjour, Tout est dans le titre, je cherche à savoir si il y a une option dans Ekos qui permet de mesurer le profil selon un axe particulier (par exemple horizontal) afin d'aider à la focalisation sur des raies d'émission ou d'absorption. J'ai bien sûr l'aide à la focalisation sur une étoile, mais rien qui puisse s'appliquer facilement à la focalisation d'un spectro. Merci Simon
  2. Je plussoie, j'ai pu voir ce cassegrain en vrai, c'est vraiment un très très bel instrument! Ah si j'avais eu les sous...
  3. La protu du 30 mars à la TOA 150

    Très belle protu, Christian !
  4. Arf dommage j’en ai une pas mal de Platon mais elle date de 2016! belles images en tout cas!
  5. Retour avec une Lune au C8... HR ?

    Elle est superbe!!!
  6. Offre dobson artisans

    Stellarzac c'est très très bon! En revanche il faut être patient, aux dernières nouvelles il y a pas loin de 3 ans d'attente.
  7. Spectres infrarouges

    Ce type de résultat est juste incroyable et pose sérieusement la question de l'utilisation d'un capteur InGaAs pour augmenter le SNR au delà de 600nm et repousser la limite en longueur d'onde vers 1.7um. D'un point de vue pratique, la pollution lumineuse au delà de 700 ou 800nm devenant presque nulle, et la sensibilité à la turbu atmosphérique étant plus faible, ça serait une spectro assez tolérante en fait (encore plus que la normale) aux conditions d'observation locales il me semble. Sans compter que la dispersion atmosphérique est également plus faible--> moins de soucis pour l'obtention de radiances, etc... Donc en effet ça ouvre d'autres horizons...
  8. Bonjour, Pour du pur thermique, il serait intéressant d'essayer avec les petites caméras FLIR, mais alors sans aucun élément de réfraction dans le trajet optique, le verre étant thermiquement assez isolant (C'est très clair en pointant une simple fenêtre avec une camera FLIR, rien ne passe). Bonne nouvelle que SONY se lance dans les capteurs SWIR, ça risque de bien concurrencer les solutions existantes (en InGaAs) par ex. chez raptor: https://www.raptorphotonics.com/product-type/swir/ . Simon
  9. Voilà j'ai créé un nouveau fil pour suivre les péripéties du LHC, le titre du précédent était un peu déprimant à la longue :-Da+Simon[Ce message a été modifié par AlSvartr (Édité le 20-03-2010).]
  10. Observation solaire par projection.

    Mais ça c’était dû a l’absorption du filtre qu’Alex avait mis devant le secondaire n’est-ce-pas?
  11. Observation solaire par projection.

    Oui c’est sûr, mais si les optiques sont suffisamment grandes pour laisser passer le soleil (cfr ma dernière remarque), l’évacuation des watts se fait à la sortie de l’oculaire, sur le panneau de projection, là où globalement Le risque de chauffe est à peu près nul si la distance est suffisante. Bon c’est sûr que l’exemple de la 435 est un peu extrême vu la taille du soleil au foyer...
  12. soleil du 26 mars

    C'est sûr que pour la protu tu as déjà sorti des trucs un poil plus contrastés et résolus Sur la première photo de la marguerite on dirait que tu as un flare... Simon
  13. Observation solaire par projection.

    Non le diamètre n'a aucune importance, ce qui compte c'est le F/D (cfr mon post à la première page). Un 250 à f/4 ou une 80 à f/4 vont toute les deux envoyer la même quantité d'énergie par unité de surface au foyer! Donc il vaut mieux travailler avec des F/D supérieur à 8 ou 9 (on est très nombreux à avoir fait cela sans cramer le moindre oculaire), que ce soit avec une petite lunette ou la 435 de Serge ne changera rien du point de vue chauffe au foyer. Et c'est aussi pour ça que ça fonctionne très bien avec des vieilles lunettes ouverts à 12 voire plus! Pour le reste, comme dit plus haut il vaut mieux que soit la mécanique des oculaires soit de bonne facture (pas de plastique) soit que l'optique soit plus grande que la taille du soleil au foyer.
  14. gros plans lunaires et bon seing

    Très chouette ! Arriver à tâtonner la HR avec un dob de 500 ouvert à 4 en nomade c’est assez incroyable: un diamètre pareil et un f/d aussi court ça ne pardonne pas. Reste à trouver un endroit avec un meilleur seeing et ton dob s’exprimera encore mieux, par exemple en automne quand la lune est en DQ et au plus haut dans les derrières heures de la nuit.
  15. La lune au Mewlon

    Absolument superbe !!!
  16. Observation solaire par projection.

    C’est drôle on est vraiment bcp à avoir été formatés au mêmes sources, c’est exactement cette image qui m’est revenue en tête en lisant le premier post 😂 ceci dit ton ironie est malheureusement proche de la réalité aussi en astro: des profs qui interdisent aux gamins de sortir lors d’une éclipse de soleil il y en a...
  17. Observation solaire par projection.

    Ça ira très bien avec ce setup! Aucune inquiétude à avoir pour le matos. Quand j’étais gamin je faisais ça avec un newton plus ouvert que ça, des oculaires de tout types et comme je ne savais pas qu’utiliser des oculaires fragiles n’était pas recommandé, je n’ai jamais eu de soucis 😂 . Plus sérieusement le seul truc auquel il faut faire attention avec les gamins c’est qu’ils n’aillent pas mettre leur tête entre l’écran et l’oculaire pour “voir”.
  18. Observation solaire par projection.

    Pas d’accord la projection oculaire ne doit surtout pas être basée sur un astrosolar sans quoi on ne voit plus rien, la lumière ambiante étant élevée. L’oculaire étant transparent, le risque de chauffe est faible, en revanche il vaut peut-être mieux travailler avec un f/d pas trop petit. Une lunette à f/d de 8 ou 9 conviendra très bien.
  19. Observation du Soleil: d2 ou d5 ?

    Tout à fait raison, j'ai parlé d'atténuation alors qu'évidemment c'est le coeff de transmission, la DO étant l'absorbance... Merci pour le correctif!
  20. Observation du Soleil: d2 ou d5 ?

    Pour info, l’atténuation A de calcule comme suit: A=10^(-d) avec d la densité optique.
  21. Diminution du nombre de soirs clairs

    Ce sont des petits nombre donc avec des fluctuations statistique très conséquentes. Il suffit de fitter ces données par diverses fonctions plus ou moins vraisemblables (par ex. polynomiales de degré 0,1,2) pour se convaincre que bcp d’hypothèses sont équivalentes . Ou pour le dire autrement, les différences entre tes données et les différents modèles utilisés seront probablement proches. Ce qui encore autrement veut dire que l’indice de confiance accordé à tel ou tel modèle, excluant les autres, sera faible.
  22. Oculaires Orthoscopiques

    Pour info, une petite série d’ortho Perl-vixen a vendre sur lbc: https://www.leboncoin.fr/sports_hobbies/1933829535.htm?ac=206978287
  23. Bonjour, Suite à son remplacement par un kit FS2, je vend la motorisation et raquette d'origine d'une EM200b. Elle tourne, mais je ne l'ai jamais testée sur le ciel. Prix 50 eur + fdp. Simon
  24. Bonjour, Une petite réflexion qui me taraude depuis il y a un an et demi, lorsque j'avais pu faire de superbes observations de Jupiter et Saturne à la 130 avec ADC et Pano de 24 avec une bino. Et en particulier lors de l'acquisition du superbe XW5. Sous nos latitudes, les planètes ne montent pas à plus de ~65-70° de hauteur, ce qui dans la plupart des cas avec des instruments destinés à l'observation planétaire et lunaire (donc avec un peu de diamètre) va se solder par une dégradation visible de l'image due à la dispersion atmosphérique. Le graphe ci dessous résume bien le problème, même en filtrant, l'effet de la dispersion est important jusqu' à des élévations importantes. Il est clair que la vision n'est pas sensible de la même manière au bleu, vert et rouge, et que donc l'effet est plus subtil qu'il n'y parait dans le graphe ci-dessus, mais cela ne change pas vraiment le fond du problème je pense. Ma réflexion concernant les oculaires à courte focale est la suivante: un ADC demande un F/D élevé pour bien fonctionner (sans produire trop d'astig), en général supérieur à 15 ou 20. A moins d'être sous un ciel exceptionnellement calme et d'avoir une optique "parfaite" qui autorise des grossissements indécents, les oculaires à trop courtes focales sont donc...inutiles en observation planétaire! Exemple: un instrument de 200, très bon optiquement, pourrait autoriser disons 3xD (600) en grossissement. A F/D=20 (à l'aide d'une barlow ou powermate par ex.) on a donc 4m de focale. Une focale de 7mm apparait donc comme un minimum utile (et probablement assez optimiste). En pratique, peut-être qu'une focale de 10 à 15mm sera mieux adaptée, suivant le tube, la turbu etc... Bref j'aurais voulu avoir vos retours/impressions/objections/commentaires à ce propos. a+ Simon