Tournesol

Member
  • Content count

    3844
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6
  • Country

    France

Tournesol last won the day on January 14

Tournesol had the most liked content!

Community Reputation

2047 Excellent

1 Follower

About Tournesol

  • Rank
    Very active member

Personal Information

  • Instruments
    114/900 EQ2

Recent Profile Visitors

2405 profile views
  1. Je ne pense pas qu'on puisse certifier qu'elle les explore toutes. L'évolution, c'est la qualification ou la disqualification de changements opérés par le hasard. Tu as un espace des configurations, explorés au gré du hasard. Si tu laisses suffisamment de temps au système, il explorera "suffisamment" de configurations possibles. Un automate laissé dans une pièce avec une marche aléatoire finira par l'explorer en totalité.
  2. Non, cf ma remarque sur la sauvegarde de nos acquis essentiels liée à l'économie, et donc au coût, et donc à la disponibilité de l'énergie. Plus nos compétences scientifiques et technologiques sont avancées, plus elles sont complexes, multifactorielles, et interdisciplinaires, et plus elles demandent de personnes pour être maîtrisées et pérennisées, et plus cela a un coût économique et énergétique. Par exemple, en médecine, certains progrès se font au prix d'une débauche cumulée de compétences allant de l'électronique, à l'informatique et aux mathématiques, en passant par la chimie, la physique, la science des matériaux, la biologie cellulaire, la biochimie, et bien entendu la médecine. Il suffit de voir par exemple les recherches en cours pour le développement des imprimantes 3D capables d'imprimer des organes ! On ne peut pas reculer en terme d'énergie. Au mieux, on peut repousser l'échéance en interdisant tout ce qui est consommateur d'énergie à des fins récréatifs ou tout ce qui est gaspillage d'énergie. Après, tu as raison, on a toujours le choix, et on peut parfaitement faire l'impasse sur une espérance de vie à 80 ans, et reculer jusqu'à revenir à une espérance de vie à 60 ou 50 ans. Mais cela aura d'autres répercussions ! On peut effectivement toujours faire le choix de la barbarie ! Avant cela, il y a des choix à faire, plus pragmatiques ! Comme le fait de savoir si cela a un sens de continuer à autoriser les jeux en ligne, qui consomment autant que des états ! Aujourd'hui, il faut se garder de tout discours simpliste, les gens ayant oublié que derrière l'apparente évidence de tout ce dont on dispose, il y a un ensemble considérable de compétences coûteuses à plus d'un titre.
  3. On s'éteint ! Alain donne aussi le sens de mon propos : Exactement, c'est là qu'il y a un saut conceptuel à atteindre dans notre civilisation ! Curieusement, les scientifiques (dont ceux qui tirent la sonnette d'alarme sur ce que nous sommes en train d'infliger à la planète et donc à nous-mêmes) sont aussi les seuls, en tant que sous culture ou diaspora humaine, à avoir ériger la collaboration en fondement culturel, au-delà de la seule compétition, ayant souvent un rôle d'émulation. Cependant, dans mon propos, il n'est pas seulement question de prendre la théorie de la reine rouge au pied de la lettre ! Ce que je voulais souligner, c'est que nous ne pouvons nier les apports significatifs des sciences et de la technologie dans notre confort de vie, et pas uniquement de manière "légère" ou "superficielle" ! Je pense notamment à un thème qui m'est cher : la santé ! Or, le maintient des compétences scientifiques et techniques ne peut reposer sur la seule existence de bibliothèques ou de bases de données ! Il faut des gens pour pouvoir comprendre ces connaissances, et surtout, des gens pour faire vivre les savoir-faire ! Pour revenir sur la santé, un excellent chirurgien du genou ou de la thyroïde, ne pourra le devenir en se plongeant dans des livres ou en lisant une rubrique Wikipedia ! Or, pour former ces gens, il faut des enseignants, des chercheurs, dont la pratique quotidienne leur donne leur maîtrise, maîtrise qu'ils peuvent transmettre. Or, pour donner à ces chercheurs, enseignants, le moyen d'exercer leur art, il faut des moyens financiers. Les moyens financiers sont indexés sur la santé économique. La santé économique est indexée sur le coût de l'énergie. Dit autrement, nous avons une société scientifiquement avancée, qui tire humainement des avantages à cette avance, mais maintenir cette avance a un coût, notamment énergétique. Evidemment, je prends beaucoup de raccourcis. Mais cela peut vouloir dire aussi qu'il va falloir faire des choix sur ce que nous estimons essentiel à conserver comme étant important ou pas dans notre civilisation pour la rendre pérenne, sans pour autant nuire aux réels avantages de notre civilisation.
  4. C'est la théorie de la reine rouge en biologie évolutionniste ! La reine rouge à laquelle il est fait allusion, c'est celle d'Alice au Pays des Merveilles. Lorsque Alice demande à la reine rouge : En théorie de l'évolution, la théorie de la reine rouge postule que : Ici, nous pourrions dire que nous n'avons pas le choix que d'évoluer en inventant le moyen d'exploiter de nouvelles ressources énergétiques, toujours plus abondantes. On ne peut pas s'arrêter, car s'arrêter, ce n'est pas stagner, c'est forcément reculer et s'éteindre !
  5. Ce qui signifie que si l'on continue, on va être copieusement dans la merde ! Cela ne signifie pas que l'on peut continuer à faire n'importe quoi et que tout va bien ! C'est pas difficile à comprendre ! La montée à 80 m, t'inquiètes, si on continue, on va se la prendre dans la tronche d'ici la fin du siècle ! Enfin nous... nos enfants et petits enfants ! Et ce n'est pas moi qui le dit ! Attention à l'énorme amalgame qui vous vaut un zéro pointé en physique nucléaire ! Vous être en train de confondre filière à plutonium avec filière thorium, qui ne reposent pas sur la même technologie ! Le sodium n'a rien à voir avec la filière thorium ! Quant au parti pris du gouvernement, les spécialistes de la filière thorium du LPSC à Grenoble apprécieront ! Donc là, ce que le gouvernement dit c'est en gros : "il vaut mieux un réacteur au plutonium et au sodium liquide (c'est SuperPhénix), cauchemar de la sécurité nucléaire (mais qui alimente nos bombinettes) qu'une centrale au thorium réputée sure" ! Une centrale à sel fondu ne présente pas de problèmes outre mesure de sécurité ! En revanche, dans 30 ans, les chinois vont nous la mettre profond quand on en sera réduit à leur acheter leurs centrales au thorium, vu que l'on est en train de perdre nos compétences en domaine de nucléaire par la faute d'énarques qui sont des burnes en sciences !
  6. Absolument pas ! Le thorium est rejeté sur l'autel de la dissuasion nucléaire. Pas de centrale à l'uranium = pas de dissuasion nucléaire. La filière au thorium est non proliférante. Le thorium est bien plus avantageux. Pire, il est bien moins coûteux que l'uranium !!! Il faudra expliquer alors pourquoi jusque dans les années 1970, des centrales au thorium étaient raccordées au réseau électrique aux USA notamment... Voir mon explications plus haut. D'ailleurs, ce n'est pas MON explication. Le choix de la filière uranium est un choix reposant sur le fait comme je l'ai dit, qu'il permet la conception d'armes nucléaires, mais aussi qu'il était plus intéressant pour la filière minière de vendre de l'uranium, plus cher à la vente que le thorium ! Aujourd'hui, l'argument du thorium = "ça coûte de l'argent", c'est aussi parce que le gouvernement veut faire durer un maximum les centrales tournant actuellement. Que l'on construise une centrale au thorium ou une nouvelle à l'uranium, ça coûte pareil.
  7. Non, dans les exemples que je donne il y a justement des cas d'effondrements liés à des modifications de l'environnement climatique, en l’occurrence aux époques que j'évoque, non provoquées par les humains mais par d'autres événements "catastrophiques". La civilisation de l'Indus il y a des milliers d'années, les civilisations d'Amérique du Sud, pas mal de civilisations d'Afrique (y compris en Egypte), Angkor, etc... ont fait les frais de changements climatiques ! En fait d'effondrement, ces peuples n'ont pas réellement disparus brutalement, ils ont en réalité migré vers des zones plus clémentes.
  8. Parce qu'en dépit de l'effondrement de la civilisation de l'Indus, de la civilisation de l'île de Pâques, de la civilisation Inca, de la civilisation romaine, etc etc... la Terre est peuplée de nouvelles civilisations qui ont su rebondir et sont même plus avancées que celles qui ont disparues. A lire certains, j'ai l'impression de voir des gens à qui on a annoncé l’imminence d'une péritonite, et qui répondent : "ah quoi bon lutter et aller aux urgences, au Moyen Age, on en crevait de ce truc là !". Autant il ne faut pas tomber dans la "positive attitude" béate, autant sombrer dans le "on est tous foutus" n'est guère plus constructif ! En fait, ce qui est incroyable, c'est que lorsque les scientifiques disent : "Attention, on est au bord du gouffre et de l'effondrement, mais il y a des solutions, les voici...", on voit souvent deux attitudes : - Ceux qui disent : "C'est de la connerie, tout va bien !" - Ceux qui disent : "On est foutu, il n'y a plus d'espoir !" Heureusement que tout le monde ne réagit pas ainsi ! Bien entendu que cela ne se fera pas sans heurts, mais ça, ça sera de la faute des deux autres groupes précédents. Certaines régions du globe, et même de France, sont tellement urbanisées qu'elles ne sont pas autonomes énergétiquement et en terme de ressources alimentaires. Dans d'autres régions certains ont calculé qu'au prix d'une sobriété de consommation, ces mêmes régions pourraient être autonomes en ressources énergétiques et en nourriture ! Comme ces mêmes régions sont également (faible population oblige) des sites militaires, il n'est pas difficile de comprendre que se sont les grandes métropoles qui ont du souci à se faire. Sinon, la rupture d'approvisionnement pétrolier ne se ferait, et ne se fera pas du jour au lendemain. Donc pas d'effondrement de ce coté là. Embargo planétaire ??? Quoi ? Les ETs ? Le problème du changement climatique, le nord peut s'en sortir et a les moyens de s'adapter, y compris en passant par des régimes politiques forts. Dans certaines régions, certains ont déjà calculé le bénéfice apporté par ce changement ! Le problème du changement climatique, il va être dans le clivage nord/sud et dans ce que cela va entraîner, qui effectivement va révéler les humains dans ce qu'ils n'ont pas de joli-joli !
  9. Dit ainsi, ça n'a pas beaucoup de sens. Ce qui a du sens, c'est la disponibilité de l'énergie par rapport à des échelles de temps données. Par exemple, je parlais du thorium. La disponibilité du thorium, même dans l'hypothèse que j'évoquais (totalité de l'énergie primaire d'origine nucléaire), court sur quelques milliers d'années dans l'hypothèse d'une consommation énergétique globale constante ! Alors qu'actuellement, en l'état actuel de sa consommation, l'uranium ne doit représenter que quelques décennies. A titre de remarque, il y a en France assez de stocks de thorium déjà extrait pour alimenter le pays sur plus d'un siècle ! D'où provient ce thorium déjà extrait me direz-vous ? Des anciennes mines de terres rares qui étaient exploitées en France, et dont le thorium était un sous produit ! En cas de passage à la fusion nucléaire, les ressources en deutérium terrestre fixent l'échelle de disponibilité (à consommation globale constante) à l'ordre du million d'années, ce qui correspond en gros à la valeur basse de la durée d'une espèce. Quant au Soleil... Donc, à l'échelle de notre espèce, il n'y a pas de pénurie d'énergie primaire. Toute l'histoire de l'humanité peut se retracer en terme de passages de sources d'énergie primaires à d'autres.
  10. Et pour cause, nos déchets électroniques finissent dans des décharges à ciel ouvert en Afrique, où des gamins brûlent sans protections ces déchets pour récupérer des "matières premières" à revendre ! En l’occurrence, ça pollue à crever !
  11. Faux problème avec le thorium. 30 fois moins de déchets en masse. Si demain, la totalité de l'énergie consommée par l'humanité était d'origine nucléaire (y compris pour remplacer le pétrole), il faudrait pour atteindre cet objectif, multiplier le nombre de centrales dans le monde par 15. Paradoxalement, si toutes les centrales étaient au thorium, on produirait 2 fois moins de déchets que ce que l'on produit aujourd'hui à l'échelle globale ! Non, mais le silicium, il faut le doper au phosphore et au bore ! Les cellules ne sont pas faites de Si pur, sinon, ça ne marcherait pas ! Quant à la fabrication du silicium de qualité électronique... question pollution...
  12. Le nucléaire ? Qui appartient au passé ? On n'est jamais sorti de l'ère des énergies fossiles ! Par ailleurs, cf les remarques d'Alain Moreau !
  13. Oooohhhh les beaux nuages de dioxyde d'azote !
  14. Pareil, et j'ai COMODO !