roland

Member
  • Content count

    95
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Posts posted by roland


  1. Bonjour,

     

    Je possède aussi un lx200gps, il est en mode azimutal ?

    J'aurais tendance à penser au réglage d'heure été ou hiver qui n'est pas à jour.

    Sinon, déjà en 1er lieu faire un test de pointage sur une cible terrestre, afin de vérifier qu'il n'y a pas de soucis avec les encodeurs de position.

    Définir dans le menu une cible terrestre à l'infini, déplacer le tube dans la direction opposée avec la raquette en faisant des avant/arrière sur les 2 axes et lui demander de pointer la cible terrestre qui a été définie, s'il revient bien sur la cible le problème n'est pas dans le pointage.

     

    Si le test ci-dessus se passe bien, vérifier les dates, heures, latitude/longitude, offset été hiver.

     

    Après il nous faudrait plus d'informations afin de pouvoir conseiller quoi que ce soit.

    Cordialement,

     

    Roland


  2. Bonjour,

     

    J'avais démonté la lame de mon lx200 il y a quelques semaines (champignon à l'intérieur). Il y avait un repère. En remontant à l'identique, je n'ai quasiment pas eu de collimation à refaire.

    Donc avec la photo de la position des vis du secondaire (s'il n'a pas bougé), il doit rester 3 possibilités, essayes donc de trouver laquelle des 3 positions offre la meilleure collimation.

    Par contre je n'ai aucune idée de ce qu'on doit voir dans le cas où l'appairage est mauvais( l'aberration de sphéricité). Est-ce évident en observant ?

     

    Salutations.

     

    Roland


  3. Bonjour,

     

    J'ai démonté la lame hier et nettoyé, le champignon est parti sans soucis et pas de traces d'endommagement du coating ou autre.

    Effectivement le démontage n'est pas compliqué, j'appréhendais que les cales en liège qui permettent le calage radial ne se décollent et du coup perdre le centrage du secondaire et de la lame mais ça n'a pas été le cas.

    La lame est montée avec un peu de jeu radial. Le plus compliqué est de bien nettoyer l'intérieur sans laisser de traces, même en changeant de coton à nettoyer fréquemment c'est pas facile. Je me suis aperçu après remontage de quelques traces persistantes et je me suis dit que le mieux étant l'ennemi du bien j'ai laissé comme ça.

    Le soir vérification de la collimation, quelques retouches légères à faire mais avec la turbulence qu'il y avait j'ai pas trop poussé l'exercice.

     

    Mon stockage est peut être à revoir: dans un garage (au noir), le télescope est dans une caisse en bois dans laquelle je place du dissécant que je régénère de temps en temps. Le cache est toujours sur l'objectif. Par contre après une sortie je ne le rentre jamais directement dans la caisse, je laisse d'abord l'humidité s'évacuer naturellement soit dehors au soleil soit dsans la pièce pendant quelques heures.

     

    Salutations.

     

    Roland

     

     

     

    image.jpg

    • Like 2

  4. Bonjour,

     

    J'utilise une résistance chauffante autour de la lame, je ne la mets pas systématiquement en route, ceci dit j'ai toujours fait attention à attendre que la buée soit partie avant de ranger l'instrument . Il est stocké dans un garage depuis 13 ans, le garage est non chauffé certes mais je n'ai jamais eu de soucis d'humidité sur quoi que ce soit entreposé dans ce garage d'ailleurs.

    Je vais quand même tenter le démontage, d'autant qu'en inspectant de près la lame, j'ai vu d'autres tâches étranges à l'intérieur également, bien moins étendues que celle en photo mais je me demande s'il n'y a pas contamination.

    Merci pour l'article,.

     

    Salutations.


  5. Bonjour,

     

    J'ai constaté depuis quelque temps une tâche bizarre sur l'intérieur de la lame de fermeture de mon lx200. Ca  ressemble à un flocon du coup j'ai peur que ce soit un champignon. La tâche n'est  pas très étendue  (1 à 2mm de diamètre) mais que vaut il mieux faire à ce stade: rien tout en faisant attention  au stockage et à l'humidité ou nettoyer dès à présent pour  éviter toute extension ou contamination du miroir?

    Le démontage de la lame pour nettoyage à l'air très  délicat.

     

    Merci pour vos conseils.

     

    Salutations 

     

    Roland 

    image1.jpg

    image2.jpg


  6. Bonjour,

     

    Sur la documentation de la zwo asi120 caméra couleurs, il est indiqué qu'elle est équipée d'un ir cut avec une courbe de transmission entre 400 et 700 nm, quel est l'intérêt de rajouter un filtre? Les caméras couleurs ne sont elles pas toutes équipées de la sorte?

     

    Cordialement.

     

    Roland 


  7. Bonjour,

     

    Merci pour vos commentaires, j'y ai laissé  des plumes pour faire cette image. Ça faisait longtemps que j'avais pas photographié, j'utilise la william optics 80ED montée en parallèle sur le tube d'un meade lx200 GPS en azimutal, sauf que vu le poids de la lunette , j'ai du forcer sur le blocage de déclinaison du lx200 et j'ai du abimer le taraudage de l'axe, j'arrive plus à serrrer fermement.

    Va falloir que je prenne une monture dédiée pour la lunette et que je répare le lx200.

     

    Salutations.


  8. Bonjour,

    Comme tu sembles avoir lightroom, dans le module bibliothèque tu sélectionne la 1ère photo de la série puis dans le menu < métadonnées/copier les métadonnées >, la fenêtre de métadonnées s'ouvre, il faut décocher tous les champs (si on veut les laisser tels quels dans les photos) sauf ceux liés à la localisation ou il faut cocher à la fois contenu IPTC (veiller à ce que le champ GPS soit laissé vide avec la case cochée à droite) et images IPTC (idem, laisser les champs ville,région,pays vides et cochés à droite).
    S'il y a d'autres infos à supprimer (nom,copyright,...), même principe avec les champs correspondants.

    Il faut ensuite aller coller les métadonnées sur les autres photos de la série. De cette façon, seules les métadonnées qui auront été forcées sur vide (avec la coche sur la droite) seront collées sur les autres photos (les autres métadonnées resteront telles quelles).

    Si c'est pour envoyer des photos sur le net, tu peux aussi conserver les métadonnées telles quelles sur les photos d'origine (avec les infos de localisation) et exporter les jpeg (ou autre format) sans les infos d'emplacement. Dans ce cas dans <fichier/exporter> dans la fenêtre qui s'ouvre pour définir les options d'exportations, il faut cocher: supprimer les informations d'emplacement.
    Le champ juste au dessus permet aussi de limiter les autres infos exif que l'on ne souhaite pas inclure dans l'image exportée (type numéro de série de l'appareil photo,...)
    Cette seconde méthode présente l'avantage de laisser intact les infos métadonnées dans les fichiers d'origine.

    Roland


  9. Bonsoir,

    Dans le même état d'esprit, voici ce que j'obtiens avec un lx200 10'' (ouvert à 10 + Barlow *2) et une DFK21AU618, 1 min à 15 images/sec, environ 750 images de conservées sous REGISTAX6. Traitement ondelettes.
    Turbulence très faible à l'oculaire, télescope dehors depuis 3h environ (pas d'observatoire, il est sorti à chaque séance).

    Collimation pas vraiment au top (j'ai du mal à réaliser une bonne collimation et je ne la vérifie que quelques fois par an).

    [img]<iframe src="https://onedrive.live.com/embed?cid=968EB027D69CDFF8&resid=968EB027D69CDFF8%211309&authkey=AHBD01MCL37nSC4" width="320" height="240" frameborder="0" scrolling="no"></iframe>[/img]

    C'est à peu près ce que j'obtiens à chaque fois, guère mieux (pour cela d'ailleurs que je ne poste pas beaucoup d'images!).

    Roland


  10. Bonjour,

    Tout à fait d'accord avec astrotech, pour ma part je me contente de mon canon 1000D modifié baader en 2009 par astreos.
    Ca avait fait sauter la garantie mais peu importe, pas de soucis depuis.
    24*36 ? pas utile et trop cher.
    LE 1100 D est un bon rapport qualité/prix et pas trop cher si jamais l'APN devait tomber en panne hors garantie.

    En photo classique,
    par contre je me suis rendu compte assez tard que l'AF était un peu décalé avec la modif. C'est surtout visible sur des photos avec faible profondeur de champ.
    Attention donc à la modif de filtrage censée garder la mise au point AF, le 1000D et les canon à plus de 2 chiffres (XXXD et XXXXD) ne possèdent pas la fonction micro ajustement de l'AF qui pourrait permettre de régler ce problème.
    J'ai depuis acheté un autre boitier pour la photo classique.

    Roland


  11. Bonjour,

    Ca m'a l'air intéressant ce plan sur ebay, j'avais pas encore regardé.
    je recherche aussi la même chose pour mon 1000D, étant donné que
    magic lantern ne semble pas prévu pour fonctionner pour le 1000D,
    je vais me rabattre là dessus. Ca doit aussi fonctionner avec le
    nouveau 70D (de toute façon ça doit être la même connectique, c'est ça
    qui importe).
    Pas grave pour la notice, de toute façon c'est indiqué que c'est qu'en
    anglais.

    Roland


  12. Bonjour,

    Très belle image, elle me conforte bien dans ce que j'ai pu observer (ou plutôt ne pas observer).
    J’ai tenté de la voir sans succès à 2 reprises, hier matin aux jumelles, j’avais soigneusement repéré auparavant sur starrynight la position par rapport à mars, visible dans le même champ de jumelles et je n’ai rien vu.
    Ce matin j’ai réessayé au télescope en pointant aux coordonnées et rien non plus. J’ai peut être un peu trop attendu et le jour commençait à se lever et de toute façon mon site n’est pas terrible (beaucoup de PL).

    J’ai l’impression qu’elle ne va pas être spectaculaire du tout cette comète.

    Roland


  13. Bonsoir,

    La 1ère 240s et la seconde 300s.
    Donc c'est à revoir si je comprends bien, pourtant la 1ère me paraissait pas mal, d'autant qu'il s'agit de la version 100%, et à 50% qui est le maxi que je pense exploiter, le bougé ne se voit pas.
    Qu'est-ce que ce serait avec un 70D avec 20Mpix qui sont plus petits...
    Plus les pixels sont petits , meilleur doit être le suivi puisque l'échantillonnage diminue.

    Roland


  14. Bonjour,

    Voici un extrait en 100% de 2 de mes photos prises la semaine dernière.
    Sur la 1ère
    La dérive correspondante mesurée sur l'acquisition de la courbe par IRIS donne 6.2'' an AD et 9.5'' en DEC.
    Sur la 2nde, la dérive est respectivement de 8.6'' et 14.2''
    J'estime qu'avec une dérive entre les 2, ça doit être correct (je rappelle qu'ici l'image est représentée à 100%) soit environ 12'' en DEC et 7'' en AD.

    [/URL" TARGET=_blank>

    Uploaded with ImageShack.us.us

    [/URL" TARGET=_blank>

    Uploaded with [URL=http://imageshack.us]ImageShack.us

    Je vais continuer à m'entrainer sur le longue pose même si par ici le ciel est pas terrible avec la pollution.
    Par contre pour le planétaire j'ai pas de coucis, je le pratique en altazimutal sans avoir besoin d'aller à la campagne.

    Roland


  15. Bonjour,

    Justement je veux éviter que chaque sortie en nomade soit l’expédition. Je conçois tout à fait l’intérêt et la préparation qu’une sortie (qui doit se faire sur plusieurs nuits/jours) style la Bonnette peut susciter, mais pour ma part je conçois l’imagerie nomade (comme je le faisais auparavant) comme étant une nuit à la campagne (2h de route de chez moi) décidée la veille (comme ça peut être adapté en fonction de la météo) et reste compatible avec la vie privée tout en pouvant être renouvelé 1 à 2 fois par mois.
    L’expédition telle que visible sur la photo ci-dessus relève de la préparation plusieurs semaines à l’avance, le genre de chose que l’on ne programme qu’une à 2 fois maxi pendant l’été, un déplacement sur plusieurs jours consécutifs et avec l’aléa météo qui peut tout gâcher. Effectivement je comprends que l’on veuille viser l’excellence dans ce cas.
    Pour revenir à la remarque de Christian, j’ai compilé mes mesures de dérives faites ces dernières semaines (acquisition de la courbe de dérive en AD et DEC sous IRIS et analyse avec PEAS) et j’obtiens ceci :
    14.7 5.0 28.2 15.1 2.3
    13.5 4.9 37.1 18.5 2.8
    15.5 5.4 20.5 20.5 0.7
    7.4 3.3 11.9 11.9 3.1
    15.5 5.8 19.3 13.3 2.3
    14.2 5.4 27.0 17.6 1
    14.8 5.1 27.7 19.7 3.1
    9.8 3.5 12.6 12.6 3.5
    12.2 4.1 20.2 17.2 2.1
    12.1 4.5 20.0 14 4.6
    10.7 4.5 19.8 15.5 6.7
    9.5 3.2 19.6 12.7 21.6
    8.5 2.8 14.3 11.4 23.7

    Dérive périodique AD totale (sur 24min)/Dérive périodique AD moy (sur 24min)/Dérive AD max (sur 24min)/Dérive AD max(sur 300s)/Dérive Dec max(sur 300s)

    A Chaque ligne représente une acquisition différente de 24 min de la courbe de dérive (13 relevés au total, PEC activé) faite sur plusieurs jours différents avec le télescope déplacé presque à chaque fois (non répétabilité de la MES).

    La 1ère colonne représente pour chaque période de 24 min la dérive périodique en AD donnée par PEAS (il s’agit de la sommation en valeur absolue de EP+ maxi et EP – mini).

    La 2ème colonne représente pour chaque période de 24 min la dérive périodique en AD donnée par PEAS (il s’agit de la sommation en valeur absolue de Avg PE+ et Avg PE –).

    Ces 2 colonnes donnent donc l’indication de l’erreur périodique seule de la monture (LX200GPS), PEC activé.

    La 3ième est tout simplement le max de la dérive en AD moins le min de la dérive en AD (max-min de la courbe). Il s’agit donc du déplacement extrème de l’étoile guide sur une période de 24 min et inclus l’erreur périodique, la vitesse de suivi, l’erreur de MES, les flexions de la monture,… bref ce qu’on verra au final sur la photo en dérive AD (dans le cas d’une pose de 24 min).

    La 4ième colonne représente la même chose mais sur une période de 300s prise en continu sur une même courbe de 24 min (une période « glissante » de 300s en quelque sorte à l’intérieur d’une période de relevé de 24 min. Période de 300s choisie comme donnant le maxi de dérive).

    La 5ième représente la dérive en DEC (l’équivalent de la 4ième colonne en DEC) pour une période « glissante » de 300s (en fait la dérive en DEC sur une période de 24 min est une droite, aux « bruits » d’enregistrement près :vent, turbulence,..).
    Sur les 2 derniers relevés la MES devait être particulièrement mauvaise (dérive en DEC importante).

    Au vu de ce que j’ai mis plus haut dans un de mes posts précédents ( avec ma config :échantillonnage de 2.7’’/pix, j’avais constaté sur les photo un bougé acceptable en dessous de 12’’ de dérive soit 4x l’échantillonnage ), j’en conclus que sur chaque pose unitaire de 300s il n’y aurait pas de guidage nécessaire en DEC (sauf dans la situation des 2 dernières lignes ou la MES devait être mauvaise ), par contre il faudrait un parfois guidage en AD (car la dérive max AD sur 300s est parfois supérieure à 12’’). Par contre un guidage sommaire pourrait peut être suffire car les dérives constatées maxi sont quand même assez lentes (sur mes courbes de dérive enregistrées il n’y a pas de variations trop brusques).
    Un recentrage de l’étoile guide en Dec serait nécessaire toutes les 3 à 4 prises (d’une durée de 300s) de vue afin de ne pas être décelable sur la photo.
    Maintenant il ne me reste plus qu’à faire des essais réels, j’ai fait tous ces relevés sur une étoile proche de l’équateur céleste et du méridien. Ca doit être différent suivant la région du ciel visée.

    Roland


  16. En fait l’autoguidage en itinérant, ça fait du matériel supplémentaire à emmener : PC, alim pour le PC à acheter.
    Si je peux me contenter de l’oculaire réticulé avec une correction de temps en temps, c’est pas trop contraignant quand on est itinérant. Pour le reste le PC n’est pas indispensable (à condition d’avoir une carte SD musclée, batteries APN supplémentaires et mise au point possible à l’écran de l’APN).
    Quand je fais une séance photo en itinérant c’est une expédition : le trajet en voiture, le télescope, la lunette, l’APN, les objectifs, la table, chaise,…

  17. Bonjour,

    J’imageais pas mal en argentique pour le ciel profond et il est vrai que le numérique est nettement moins tolérant en suivi.
    J’arrivais à l’époque à faire du suivi à 1.2 m de focale pendant 1h30 et pas de bougé perceptible sur la photo.
    J'ai passé pas mal de temps à peaufiner la correction d’erreur périodique et mes 2 derniers relevés sur 2 périodes de 24 minutes donnent (via le soft PEAS) une EP maxi à +/- 4.5’’, ce qui est honorable pour le type de monture que j’ai (MEADE LX200GPS).
    Maintenant j’essaye de m’attaquer à la dérive en DEC.
    J’ai fait quelques images d’uranus avant-hier en grand champ (au foyer de la WILLIAMS OPTICS) sans guidage ni rattrapage pendant ni entre les images. Le décalage en déclinaison est visible à l’écran entre la 1ère et la dernière et au compositage IRIS a bien corrigé (mais l'ensemble de la série de poses n'a duré que 10 min). D'ou ma question, à quoi bon recentrer l'étoile guide ?
    Lorsqu’il fera beau je referai un essai avec des poses unitaires plus longues mais pas trop longues pour ne pas avoir de dérive visible en déclinaison sur chaque image unitaire.
    J’essayerai ensuite une série en compositant sous iris sans aucun rattrapage entre les poses.
    Donc encore pas mal d’essais en perspective.

    Roland