Nebulium

Member
  • Content count

    9339
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 43358

Posts posted by Nebulium


  1. Bonjour à toutes et à tous :)

     

    "Bio" parce qu'ils me semblent ne pas faire appel à de l'intelligence artificielle, procédé évoqué il y a (déjà !) six ans ici :

     

     

    J'ai évoqué séparément ces deux algorithmes dans les fils :

     

    1. http://www.astrosurf.com/topic/130094-débruitage-par-lalgorithme-hovsd-essai-sur-une-vieille-m42-argentique/

    Selon :
    https://www.ipol.im/pub/art/2019/226/

     

    2. http://www.astrosurf.com/topic/166794-un-nouvel-algorithme-de-débruitage-à-essayer-facile-ça-se-fait-en-ligne/

    Selon :
    https://www.ipol.im/pub/art/2023/467/

     

    Les deux algos nécessitent la fourniture d'un certain nombre de paramètres à essayer en modifiant progressivement les valeurs proposées par défaut, le plus critique étant l'estimation de l'écart-type σ du bruit supposé gaussien.
    Pour une valeur de départ, on peut utiliser cette méthode :
    https://www.ipol.im/pub/art/2013/45/


    Il m'a paru intéressant d'évaluer cette valeur pour chaque couche R V B et donc de traiter séparément chaque couche puis re-synthétiser l'image finale.
    Dans mes essais, cette séparation s'est avérée utile pour l'algo 2 (avec des  σ  RVB respectifs = 7 10 7) mais sans effet sensible pour l'algo 1 avec σ =10 pour l'image RVB.

    Je présente ci-dessous des premiers résultats à partir de l'image argentique :
    http://www.astrosurf.com/uploads/monthly_2024_02/_orig.png.faae9bb90507fc7c18e0cfe8e2790dd9.png

     

    Donc, de gauche à droite :
        - L'image bruitée
        - L'algo 2
        - L'algo 1

     

    CompFinale.png.f2ae8a1337f2f33826641443baf9d25e.png


    Pour moi, yapafoto ! ;)

     

    A venir (peut-être ?), un essai sur l'image :

    http://www.astrosurf.com/uploads/monthly_2024_02/Stack_16bits_1745frames_436s.thumb.jpg.47f3cce9f90525114cde4b97d37d7ee5.jpg

    proposée par  @pleclech94 ici :

    http://www.astrosurf.com/topic/167056-centre-m42-en-lucky-imaging/

     

    Tous les commentaires sont bienvenus, merci :)

     

     

    • Like 4

  2. Hello :)

     

    @Bob Saint-Clar 

    Bob, je te suggère d'essayer de jouer avec FitsWork d'abord assez facile, je l'ai utilisé pour les essais ci-dessous :

    ****************************************************************

    Suite au test rapide du début de ce fil, j'ai testé le débruitage couche par couche, avec les sigma respectifs R V B  7 10 7 :

     

    Nc_RVB.png.cc1a8f18808427f1331ea5e148a0a2c1.png

     

    De gauche à droite :

    - L'image de départ

    - Le résultat du débruitage  RVB avec  σ = 8  c = 0,25

    - Le résultat du débruitage  couche par couche R V B avec  σ  respectifs 7  10  7   c = 0,25

     

    (cliquer dans l'image pour un affichage 100 %) :

     

    Comp1.png.f5e403155103ffabb18e3cb5e4fc3026.png

     

    Le débruitage couche par couche est intéressant, il n'y a pas de perte des étoiles faibles, les détails dans les parties sombres près du cœur de la nébuleuse sont respectés mais le rendu un peu "plastique" reproché parfois à certains logiciels de débruitage de jadis (nouveaux à tester ...) incite à pousser l'accentuation "c"

     

    Voici donc les résultats avec c = 0,50 :

     

    comp50.png.152c32e1254027dad650128287c9366d.png

     

    Et pour faire bonne mesure, de gauche à droite :

     

    - L'image de départ

    - Le résultat du débruitage couche par couche R V B avec  σ  respectifs 7  10  7   c = 0,25

    - Le résultat du débruitage  couche par couche R V B avec  σ  respectifs 7  10  7   c = 0,50

     

    c25_50.png.5885dab113378fba3ef36fcb7bedee5e.png

     

    Et pour conclure (provisoirement ?) tant que j'ai FitsWork ouvert, une nanocorrection pour régulariser la courbe  FFT :

     

    finale.png.4156404a9aaf0fc329ef1f7213c87815.png

     

    Tous les commentaires sont bienvenus, merci ! :)

     

     

    • Like 1
    • Thanks 1

  3. Bonsoir à toutes et à tous :)

     

    L'IPOL mérite une visite de temps en temps, voici une publication récente:


    Implementation of Image Denoising based on Backward Stochastic Differential Equations

    https://www.ipol.im/pub/art/2023/467/

     

    En 2019 j'avais essayé un autre algorithme :

     

     

     

    J'ai repris la même image (*) et lancé le traitement avec les paramètres :
    c = 0.2
    " σ "(sigma) = 8

     

    algo2023.png.e6ba9f7800192ba4a73d2c07abfa7e0c.png

     

    Pour le choix de " σ "(sigma),  on peut utiliser la démo ici :
    https://www.ipol.im/pub/art/2013/45/

     

    noise.png.3fd6164265abce05d848e0a86d954fe6.png

     

    [Edit]

    A savoir, pour un test de débruitage couche par couche, après un test individuel sur chaque couche R V B il s'avère qu'ici les courbes R et V sont croisées.

    [/Edit]

     

    (*)l'image originale :

     

    http://www.astrosurf.com/uploads/monthly_2024_02/_orig.png.faae9bb90507fc7c18e0cfe8e2790dd9.png

     

     

     

    • Like 2
    • Thanks 6

  4. Il y a 7 heures, christian viladrich a dit :

    Il y avait un monde entre les photos (NB ou couleurs) hyper et non hyper. L'hypersensibilisation a vraiment été une révolution en imagerie argentique.

     

    Oui, en effet j'ai beaucoup pratiqué jadis cette technique avec le kit Lumicon, sur le TP2415 évidemment mais aussi sur les négatives couleurs Ektar 25 (oui, 25 ASA !) et la  Fujicolor 400 célèbre en son temps pour sa sensibilité au Halpha.

     

    A tout hasard, j'indique ici quelques préconisations:

     

    1. Après traitement, découper le film en sections d'une longueur comportant les amorces et le double du nombre de vues prévues pour une session et mettre les cartouches au congélateur, enveloppées dans du film plastique. 

    2. Il faut savoir qu'au moment des prises l'hypersensibilisation est dégradée très vite par l'humidité de l'air ambiant.
    Un remède : Pendant les prises, injecter dans le dos de l'appareil de l'air sec. J'utilisais un pulvérisateur de jardin gonflé à l'air ambiant alimentant à travers un détendeur de butane un bocal de silicagel connecté à une aiguille de seringue.
    Cette technique évite aussi le gonflement progressif des pellicules négatives (le TP 2415 émulsionné sur ses deux faces n'avait pas ce problème) pendant les poses conduisant à une dégradation de la mise au point.

    3. Après chaque prise, avancer de deux vues, car malgré l'air plus ou moins desséché, la demi-vue non exposée déjà sortie de la cartouche peut avoir perdu une partie de son hypersensibilisation.


    Et bien sûr quand on part pour des demi-heures de pose, en guidant à la raquette, l'œil rivé sur le réticule :

     

    - Utiliser un déclencheur pose B électrique

    - Si possible, motoriser l'appareil.
    - S'assurer du bon état des piles de l'appareil (noter les temps d'utilisation...)
    - Soigner le chargement de la cartouche

    - Caler la mise au point par foucaultage (bricolage d'un outil basé sur la bague de l'appareil utilisant comme couteau  un prisme de jumelle en partie noirci).

    Avec un C8, toujours terminer la mise au point en poussant le miroir, c'est à dire, si mes souvenirs sont exacts, en tournant le bouton dans le sens des aiguilles d'une montre.
    - Après chaque déclenchement, vérifier que le viseur est noir  ;)

    - etc...

     

    Et au chapitre des disparus :

    http://www.astrosurf.com/luxorion/Documents/kodak-tp2415-p255.pdf

    Outre son intérêt pour les prises du CP, ce film  permettait de tirer des positifs à projeter sur grand écran et aussi, traité au HC 110, la confection de masques divers pour le tirage des négatifs N&B et couleur.

     

    Bon courage ! :)

     

    PS  : une M42 argentique ici :

     

     

     


  5. Bonsoir à toutes et à tous :) 

    Avec mes meilleurs voeux !

     

    Merci Anne, DeepImpact, Paul, et Alain pour votre visite et votre appréciation :)

     

    Le 01/01/2024 à 16:45, ALAING a dit :

    Faut quand même beaucoup d'imagination

     

    Certes, en matière de paréidolie, le visage sur Mars est plus évident :

     

    Face-on-mars.jpg

    Extrait d'un  cliché pris par Viking 1 en 1976

    • Like 1

  6. Bonne année à toutes et à tous ! :)

    Depuis plusieurs siècles, dans certaines conditions d'éclairage (aux 10ème et 24ème jour du cycle lunaire, selon cette source) les observateurs lunaires voient en ce promontoire (en orientation sud vers le haut) une tête de femme. 

    Il y a peu, dans ce fil :

     

     J-L D a publié cette image de la région du Golfe des Iris:

     

    2023-11-25-1934_1-G'-Jupiter_Saturn-M SQR_lapl3_ap7995.jpg

     

    dont j'extrais ( directement en 100%, sans retouche) la "Tête de femme" officielle :

     

    TF1_JLD.png.9f5c938f5d63659495691857b812e95a.png

     

    Curieusement, une rotation de 40° dans le sens des aiguilles d'une montre ferait apparaitre un profil de Cyrano de Bergerac :

     

    TC1.png.01b65a55e8df22b17153a069c1b64c80.png

     

     

     

    • Like 7

  7. Hello 🙂

    J'étais part pour te dire, Martin, que je trouvais ton premier coup de pouce un peu modeste.

    Mais celui-ci me plaît bien car les transitions y sont visibles  comme sur la M42 du site HST :)

    Alors, tu nous montres la nébuleuse en entier, maintenant  avec une dynamique pétante mais conservant les transitions ? ;)

    Et quid d'une petite déconvolution ou d'un peu d'érosion pour séparer les 6 étoiles du Trapèze ? :)

     

     

    • Like 1