hamilton

Member
  • Content count

    2109
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    4
  • Country

    France

Everything posted by hamilton

  1. Plus j'y pense,plus c'est le procédé que je trouve malhonnête:utiliser sa notoriété(pour ne pas dire légitimité)pour régler un vieux compte,c'est pas "fair play".Quand un gars(de valeur certes)comme Mr Brunier interpelle les astrams et finissant sur une tonalité faussement ingénue et "vous,qu'en pensez-vous?" relativement à une position presque indéfendable,que croyez-vous qu'il en attende?De la part d'un journaliste professionnel,c'est vraiment un peu coquin non?
  2. et bé,tu le vis encore.Bon c'est clair,tu n'auras pas le Quai d'Orsay...Non,non,n'insiste pas!Bien,reprenons nos esprits aprés cette rafale toute de douceur.Au moins,ton récit confirme que la "bricolette" était une doctrine en vogue(je me souviens avec émotion de "Tout l'univers" indiquant comment construire une télescope,ça marque tout de même).Donc,les propos de Pierre Bourge s'inscrivait bien dans cette mouvance,c'est ce que je voulais rappeler pour éclairer les propos que tu lâchais en pâture.J'ose croire que tu as capté que ma perception de ce qu'est un astronome amateur n'a rien à voir avec la nécessité de faire des infinis sur un morceau de pyrex(ce qui est par ailleurs repectable nan?).Tu ouvrais le débat sur l'astronome amateur:qu'est-ce?Je m'inscrits en faux contre toute démarche sectaire,celle que tu dénonces,je veux le rappeler encore.Admettons l'homme dans ses faiblesses.Je me demande si Pierre Bourge mérite ce traitement de défaveur auprés de nos plus jeunes camarades.Mettons le sur le compte de la connerie certes,mais aussi d'une passion difficilement contrôlable. Je ne dis pas cela pour te plaire(parce que ça,je m'en bats l'oeil et dieu sait que c'est un organe important pour un astram)mais pour être certain d'avoir été compris. Au fait,c'est quoi un astronome amateur?
  3. Pierre Bourge,figure emblématique des "seventies",est à mon sens assez représentatif d'un état de l'astronomie amateur et d'un certain état d'esprit.Ses propos relèvent effectivement d'un grand élan mystico-lyrique(il cite des astronomes-bénédictins qui effectuaient des travaux dignes de professionnels dont Mr Walbaum qui publia je crois). Ne pas contextualiser lesdits propos me semble cependant un peu malhonnête intellectuellement.Convenons que l'offre de matériel ne permettait pas si aisément de s'équiper au delà d'un "200 mm" sans tirelire sérieusement vider.Les revues de l'époque foisonnaient de photos de réalisations d'amateurs(la légion se situant des 115 au 200mm). Aussi,le label d'astronome amateur(sous entendu "sérieux")se payait plus facilement au prix de la réalisation individuelle d'un instrument(majoritairement un téléscope).D'ailleurs,combien de ces astronomes en herbe ont-ils laissé tomber faute de franchir cette étape?L'astronomie amateur était donc indéniablement le fait d'une grande majorité d'OBSERVATEURS,d'éclaireurs du ciel("à l'affût des étoiles...). L'offre d'informations étaient de même et indéniablement plus restrictive que celle d'aujourd'hui.Je crois même que pour un temps,l'astronautique et le programme Apollo a créé une confusion entre les deux sciences dans l'esprit des consommateurs d'informations télévisuelles.Internet,le numérique,les chinoiseries fluoritisantes ou dobsonifiantes ont trés nettement élargi le spectre d'action de l'astronome amateur moderne!Le viatique n'est plus le bricolage forcené,la photographie est plus facilement abordable y compris pour un observateur occasionnel(cf les trés beaux rapprochements planétaires de la galerie d'images)qui n'est forcément oeil rivé à l'oculaire.La culture livresque/internet des différentes branches de l'astronomie est davantage reconnue(cosmologie,astrophysique,philosophie même).Mr Bourge est donc le reflet,d'une époque qui concernait une certaine idée de l'astronomie dans un contexte précis.A-t-il complétement tort?Est-il injurieux que de définir un atronome amateur comme celui qui, observe?J'en veux pour preuve la réaction de notre ami qui reproche à Roger le 15ème de n'avoir posté ni "crop" ni photographie et qui osait se définir comme astronome amateur! On risque de flirter ensuite avec une dialectique subtile.Y'a-t-il une distinction à faire entre les astronomes amateurs et les amateurs d'astronomie?Que ce soit à des fins scientifiques ou purement contemplatives,je crois que l'observation reste un pilier de l'astronomie d'amateur,l'autre pilier peut être l'étude,la photographie.nb:Serge est tout sauf un amateur,il fait métier de journaliste scientifique,sans être certes astronome professionnel(au sens où il n'est pas "chargé d'études").Il est amateur au sens éthymologique du mot: "celui qui aime"....
  4. Plus d'image.......

    Heureux d'être reçu 5/5.nb:tes photos m'ont souvent laissé bouche bée(pourtant pas facile de me faire taire!) amicalement et veille à ce que le ciel ne te retombe pas sur la tête......Hamilton(pas celui de la F1,l'imposteur!!!!!)
  5. Plus d'image.......

    ...et auront acquitté"(hips,maudit Sancerre!)
  6. Plus d'image.......

    lire: "la lecture soit "proposée"(et non "lue").C'est l'émotion!
  7. Plus d'image.......

    la dernière lettre d'Alain Balagna à la communauté astro est tout simplement bouleversante.Alors qu'une partie des astrams a pris,pour cette fin de semaine,le maquis,ce contributeur majeur de la galerie d'images nous rappelle ces valeurs essentielles qui nous rassemblent.Modestie,opiniâtreté,passion,perfectionnisme,sacrifice de la vie de famille.Et c'est le coeur serré qu'il nous annonce qu'il va cesser son combat,renonçant ainsi à la pleine lumière d'une trop éphémère existence d'astrophotographe reconnu et aimé de tous! Que son attitude,sa dignité jusqu'au sacrifice ultime d'un matériel qui fut son compagnon de nuit,soit pour la communauté un exemple à suivre,telle une étoile guide.Aussi,je propose qu'à la prochaine rentrée,la lecture de sa lettre d'adieu à la galerie d'images soit lue dans tous les clubs d'astro,en particulier aux débutants(qui auront acquitter en temps et en heure,leurs cotisations).
  8. Documentaire Apollo11...

    Merci pour l'info!1)temps pourlingue=barbecue "on the water"=>repli sur canapé+tv2)retour vers ce futur improbable qui m'a fait rêvé.3)c'est le moment de prendre de la hauteur le jour de l'ascension.4)et pis surtout,si tout se passe de manière nominale,on pourrait peut'ête rallumer un p'tit feu autour du thème:"à quoi auront servi les missions Apollo?".....
  9. poëme "astronomiques"

    Les cieux,les ciels,nous renvoient souvent aux sentiments les plus passionnés,nos rêves,nos aspirations les plus intimes,nos craintes.Nous nous mettons quelquefois en scène au milieu des acteurs célestes...Pour illustrer,un extrait de "La vie est un songe"(Calderon de la Barca/1600-1681) SigismondJe découvre ma vie! Femme...Ce mot est le plus doux compliment dans la bouche d'un homme,qui es-tu? Sans te voir,je t'adore et,conquis par la foi que je mets en toi,je me persuade de t'avoir déjà vue! Qui es-tu,ô si belle? Rosaura(à part) Dissimulons.(Haut)Je suis malheureuse dame d'Estrella. Sigismond Ne parle pas ainsi! Dis plutôt:le soleil dont la flamme anime cette étoile, puisque de tes rayons elle reçoit son éclat. J'ai vu,au royaume des parfums, la divine rose gouverner les fleurs:sa beauté suprême lui en assurait l'empire. Sur toutes les pierres précieuses des mines, j'ai vu le diamant l'emporter: son éclat supérieur le faisait roi. J'ai vu, dans les cours éclatantes de l'inquiet royaume des étoiles, Vénus, reine des astres, tenir le premier rang. En de parfaites sphères, j'ai vu le soleil, premier oracle du jour,régner sur sa cour de planètes...Comment, alors, si la beauté assure la préséance parmi les étoiles, les pierres, les astres, les planètes, peux-tu servir une femme moins belle que toi? Toi qui es par la beauté soleil, Vénus, diamant, étoile et rose?
  10. poëme "astronomiques"

    c'est pourtant vrai que notre coeur cogne dur à l'évocation du "là haut" et des "ailleurs"!Allez,histoire de poursuivre un peu le vagabondage entre les bras spiraux et d'oublier un temps les aigreurs du demain 20h.... "Dans un milliard d'années-lumières Notre amour sera-t-il éteint? luira-t-il une vie entière Brillera-t-il jusqu'au matin?Cette étoile que tu regardes Est déjà glacée aujourd'hui Ou tient-elle encore la garde Aux quatre temps de l'infini?Dans un milliard d'années-lumière Notre amour aura dévoré Tant de force et tant de matière Qui ne connaîtront plus d'aprésEt le sort disperse les masses Rougissant les bleus et les verts Balayant les corps qui se cassent Aux quatre vents de l'universDans un milliard d'années-lumière Sera-t-il question de toujours Comme au siècle où roulaient naguère Les météores de l'amour?Quelque part dans la galaxie Sont blottis les tièdes les nus Que pèsent nos souffles de vie Aux quatre vents de l'inconnu?" G.B.
  11. poëme "astronomiques"

    Qu'il me soit permis de m'associer à la vague d'enthousiasme déchaîné par ce post..."A travers la fenêtre de ma chambre,l'Etoile polaire brille d'une étrange lueur.Pendant les longues heures infernales des ténèbres,elle est là qui étincelle.Et en automne,lorsque les vents mugissent avec rage,lorque les arbres du marécage aux feuilles rougeâtres,bruissent dans le petit matin,alors que la corne lunaire pâlit,je m'assieds près de la croisée et contemple l'étoile. Tombant de la voûte céleste,l'éclat de la scintillante Cassiopée vacille au fil des minutes(...).Juste avant l'aurore,Arcturus clignote sur le cimetière et,au loin,la chevelure de Bérénice luit,étrange,dans l'est mystérieux. La Polaire,elle,darde ses rayons cendrés et froids sur la terre,clignant hideusement comme un oeil fou qui essaie de transmettre un message,mais qui a tout oublié,excepté qu'il avait un message à transmettre. Quelquefois,quand le ciel est nuageux,je réussis à dormir..." La suite,est à découvrir dans "DAGON" de H.P.Lovecraft(extrait de la nouvelle "Polaris").
  12. Et oui,ceux là même qui clamaient "élections,piège à cons" en mai 68 ont de nouveau planqué la plage sous de forts jolis pavés.C'est ainsi,avec le temps va ,tout s'en va...Ils sont parfois députés européens et appellent au vote sans réserve pour...Et ils ont raison nom de Dieu!J'écoutais hier une radio qui refaisait le monde(pas aussi bien que france Info)et j'approuve cette analyse:1)Arrêtons de réécrire l'Histoire sous prétexte de rénovation du jeu politique et de l'émergence d'un classe "bébé" post soixante-huitarde qui prétend mieux que quiconque avant elle faire son auto-critique.2)Assez de ces séances de mortification collective et parfois nationale qui sont censées régler la dette d'un passé peu glorieux(souvent colonial). Admettons:la mauvaise conscience est également partagée par les honnêtes gens de droite et le peuple de gauche .ps:merci Washington pour la trés belle photo du "CHE" allongé tel le Christ aprés la passion et merci La Havane qui a implicitement donné son feu vert pour que la chute de l'ange(de la mort pour ses opposants)soit inévitable. Vous voyez,quand on y met de la bonne volonté,on peut s'entrendre,les clivages n'existent plus et le monde,l'espace nous appartient!La conquête spatiale s'inscrit-elle dans le sens de l'histoire,est-elle autre chose qu'un mal nécessaire?
  13. ExoTerre en vue !!

    sacré Kubrick!Ceci dit,le propos me parait un peu paradoxal.J'avais comme l'impression,que les postulats essentiels de "2001" se résument en 2 idées fortes:1)l'espace n'est pas notre prochaine frontière,on ne le maîtrise pas vraiment.2)l'évolution humaine a été guidée par un démiurge ou des entités supérieurs. Est-ce un univers indifférent qui offre une "résurrection" à David Bowman?.....
  14. ExoTerre en vue !!

    On avance,on avance...obscurantisme scientifique,l'incommunicabilité évidente entre civilisations potentielles,dans cet univers incommensurable,l'indéniable complexité croissante(et convergente?)de la Vie...Et même la soupe aux choux...Mes réflexions me portent à croire que les frénétiques,voire virulantes réactions suscitées par la découverte d'une possible exo-terre,une autre Terre,sont révélatrices du positionnement malaisé de la science devant une définition qui pourrait paraître simple: la Vie.J'ose croire que la Science n'est pas totalitaire au point de réduire la vie à un bouillon de culture(et oui,la fameuse soupe aux choux!)et d'en réduire sa dimension spirituelle(où va la vie?)au silence!Je cite:"Si le merveilleux a sa source dans l'ignorance où nous sommes des causes[Aristote]",il ne cesse pas quand nous avons découvert les causes efficientes des phénomènes" Je recite:"Tout être vivant,tout organisme est psychisme"[Nietzsche]. Je salue bien bas:"Loin de dériver biologiquement par individualisme déchaîné,vers un état de granulation croissante,ou encore de s'orienter(au moyen de l'astro-nautique)vers une échappée à la mort par expansion sidérale,ou tout simplement,de décliner vers une catastrophe ou la sénescence,le groupe humain se dirige en réalité,par arrangement et convergence planétaire de toutes les réflexions élémentaires terrestres vers un deuxième point critique de réflexion,collectif et supérieur" [Teilhard de Chardin].Collusion objective entre Teilhard et Brunier!(ou plutôt collision car j'ai l'honnêteté de reconnaître que chez Goldofulgur,le rejet de l'expansion sidérale a des ressorts dirons-nous plus techniques et financières). Je conclue par des questions,mes questions:La spiritualité qui exprime l'espoir du succés final de l'entreprise humaine est-elle nécessairement un obstacle au changement,au dynamisme,aux inventions et créations?Sommes-nous engoncés dans un déterminisme physico-chimique?
  15. ExoTerre en vue !!

    Mes biens chers frères,qu'il me soit permis de m'immiscer dans ce débat,ne serait-ce que pour faire entendre une vision du phénomène de la vie(pour ne pas dire "humain"),sinon un peu différente,à tout le moins complémentaire.je soumets à votre réflexion quelques parcelles de textes issus d'un cahier d'études."Renoncer,au nom de la Science,à une réflexion qui conduirait au delà des phénomènes,c'est nécessairement se fier aux calculs statistiques et à la probablité; dès lors, la logique entraîne l'esprit dans une systématisation irréfutable en apparence mais qui poussée à l'extrême devient erreur de méthode.Le recours à la sélection pour contrebalancer les fantaisies du hasard n' changera rien;tout au plus donnera -t-il l'illusion d'éviter l'absurde. Dans les rencontres moléculaires,le hasard tient une place que nul ne songe à lui ravir.L'erreur n'est pas là;elle tient dans les abus des extrapolations et dans les illusions de l'analyse.lorsque l'on cherche dans les constituants primordiaux l'explicayion de l'être vivant,il faut le désintégrer et le réduire à des éléments qui,séparés,n'ont plus de significations réelles:c'est la dispersion dans la pluralité.Ainsi détruit-on l'objectivité de la connaissance qu'à tout prix l'on voulait sauvegarder. Quand l'homme de science refuse toute interprétation des phénomènes en termes de causes finales,il est dans son droit si,pour lui,causes finales se confondent avec causes extra-cosmiques.La science ne peut tolérer le coup de pouce d'une providence libératrice quand elle a des difficultés d'interprétation.Toute science authentique se doit de trouver une explication naturelle,ce qui ne lui donne pas carte blanche pour réduire tout ce que nous connaissons à ses méthodes. "Dire qu'il nest pas de problème qui ne relève de la science,et ne soit justifiable devant elle,c'est appauvrir l'homme en le mutilant de dimensions essentielles.La création artistique,ou même le simple goût artistique relève de la science? Et ce choix fondamental de l'homme:la foi qui n'est pas adhésion à telle ou telle proposition intellectuelle sur le comment des choses mais décision volontaire de donner un sens à notre propre vie et à notre histoire? Comment expliquer l'imagination dont sont sortis tant de formes et de coloris,tant d'ajustement et d'harmonie? S'il l'homme de science ne perçoit que les arragements moléculaires,prétend-il n'avoir plus rien à chercher?La dialectique de la vie est en opposition avec le prévisible...."A suivre(le devoir m'apelle à la maison!!!)
  16. Faites de beaux rêves...

    Un trés beau crépuscule "des Deux"...Les lampadaires semblent en porter le deuil depuis leur chute derrière l'horizon,en cette nuit impersonnelle,inhumaine.
  17. mes constellations

    Petite rêverie de début de vacances...Mes constellations.Elles sont de celles que l’on ne doit effleurer que du bout des doigts et qu’un souffle trop impatient peut voiler sur l’instant.Elles ne se donnent qu’en des noms inspirés et que seul le soupirant doit murmurer.« Pégase si tu m’emportes .»« Orion si je deviens chasseur .»« La Lyre quand une musique céleste nous drape, tous deux .»D’étoiles en étoiles leurs lignes imaginaires m’entraînent et se recomposent sans cesse en des figures frémissantes. Il n’y a que le regard qui compte d’abord ; seule la contemplation entrouvre les portes des merveilles. Le chemin de l’élu reste à tracer au gré de cette immensité.Les planètes que je croise, les astres doubles, la vie bouillonnante que je devine, c’est là tout l’Univers de mes constellations.La nuit demeure l’éternelle complice mais elles ne redoutent pas un soleil brûlant, quand l’été nous jette dans l’océan originel. Parfois même, dans la pénombre d’un après-midi, elles se devinent sous une rosée un peu salée.Mes constellations peuplent un ciel par moi seul connu, et je suis au supplice quand à leur appel je dois résister.Et je deviens Ulysse, lorsque ces sirènes m’implorent de renoncer au voyage sous le ciel des légendes, celui dont les chemins sont écrits et tracés. Elles ne connaissent ni saisons, niHémisphères, ni dieux. Comment me partager ,quand l’autre ciel déploie ses attraits et me plonge dans les secrets des origines ?Hercule et sa massue protectrice qui abrite de délicates pelotes d’étoiles, et plus haut, le Cygne aux deux pierres précieuses, et Andromède la captive, qui cache à peine le miroir de notre Voir lactée. Et Saturne, le dieu féroce , prés du Lion, qui réclame une dévotion de tous les instants et se prétend l’unique merveille ! La nuit des temps, le temps d’une nuit, et tant de constellations que toute une vie ne suffira pas à explorer. Mon regard restera à jamais impatient de vous parcourir, comme à chaque première fois.Sur ton corps, tous ces grains de beauté dessinent comme une tendre carte du ciel, mes constellations. Hamilton.
  18. Dans ce débat de haute tenue, que chacun prenne conscience que nul n'est prophéte en son pays et que la vérité peut se révéler tardivement.Seul contre tous!Bravo,Serge de "supporter des dures luttes sur le tard"
  19. Marathon de l'espace

    M'sieur Moreau,votre propos est subtilement distillé mais ce traître d'imbecillité prend deux "l".Est-ce le prix à payer pour prendre de la hauteur?Taisez-vous m'sieur Serge,cette occurrence aimerait aussi se coltiner deux "r".j'vous l'dit,on nous rroule dans la farine!(accent du sud ouest)....
  20. Que faire avec 800 milliards $

    Salut Vaufréges!Trés beau texte,la pluralité des mondes se décline si bien avec la spirale des mots qui forment des galaxies harmonieuses.Qui mieux qu'un poéte pour passer de l'autre côté du miroir?Bonne nuit l'ami.
  21. Que faire avec 800 milliards $

    "Ils atteignirent le canal.Il était long,frais et rectiligne.Il miroitait dans la nuit."J'ai toujours voulu voir un Martien,dit Michaël. -Où sont-ils,papa? Tu m'avais promis. -Les voilà" dit papa.Il souleva Michaël sur son épaule et pointa du doigt vers le bas.Les martiens étaient là-dans le canal-réfléchis dans l'eau:Timothy,Michaël,Robert,maman et papa.Pendant un long,long moment de silence,à leurs pieds,les martiens soutinrent leurs regards,dans la moire ondulante de l'eau..."Ce pique-nique d'un million d'années,tel que nous le décrit Ray Bradbury,est peut-être une éclatante réponse à certaines de nos questions. Les martiens ne sont-ils pas tous ces astrams qui interrogent les cieux,quelles que soient leurs convictions ou leur Foi?Amusant de penser qu'un télescope peut agir comme un effet miroir!Pour conclure,je laisse la parole à Pierre Teilhard de Chardin:"L'Univers,il y'a longtemps que nos pensées et nos expériences humaines avaient reconnu les étranges propriétés qui le font si pareil à une Chair... Comme la Chair,il nous attire par le charme qui flotte dans le mystère de ses plis et la profondeur de ses yeux... Ce mélange troublant de proximité et de distance,nous le sentons tous,..."
  22. oculaires

    Surtout pas trop de zèle avec les oculaires!Pour ne pas abîmer les traitements multi-couches.L'idéal est un petit coup de soufflette(du type pinceau de photographe)pour la poussière.Si c'est moins amusant,et qu'un alizé même zèlé ne suffit pas à faire disparaître les salissures,c'est sûr,un procédé plus radical peut s'appliquer aux oculaires.Chiffon trés doux qui ne peluche pas(type mouchoir trés usé)imbibé d'une solution caressante pour l'optique:alcool à brûler(10 à 20%)+eau minérale.Cette solution m'a été soufflé par un artisan fabricant de tubes renommés(de couleur jaune)pour nettoyer un objectif de lunette.Pour résumer:un z'oculaire un peu sale vaut mieux qu'un z'oculaire décapé
  23. Que faire avec 800 milliards $

    Si j'ai bien compris,tout commence par un jeu de LEGO,pi ça se dégrade inexorablement.Ta construction est plus belle que la mienne,t'as plus de LEGO qu'moi...Et beng,la dèche!Se battre pour des LEGO,nazes ces terriens!
  24. Il est arrivé : l'AStrombinoscope !

    Bravo,maintenant,la "colline" a des yeux!Trés jolie mosaïque et merci pour le temps consacré à créer du lien au delà des pseudos...
  25. bougriotluk et les autres(dont un certain brunier qui a ouvert le bal): Par pitié pour la langue de Pedro Calderon de la Barca et si vous prétendez "tener cojones",respectez cette orthographe à l'avenir."corones" n'a d'autre existence que phonétique et dans la bouche(si j'ose dire!)des touriste gaulois en vadrouille en Ibérie de l'est sur la côte Brave.Que je vous y reprenne,bande de "franchoutes"!!ps:à la rigueur "corona"(couronne,voire breuvage au houblon).