yves65

Member
  • Content count

    489
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by yves65

  1. Bonjour,J'ai pour ma part suivi les deux formations proposées par le CNED en astronomie et obtenu les deux diplomes, en 1999 pour la "formation de base" et en 2001 pour "l'approfondissement à propos de l'age de l'univers".Je conseille toujours aux passionnés d'astronomie de suivre ces formations si ils le souhaitent, car elles sont très enrichissantes. On aborde vraiment le coté scientifique de l'astronomie. Et il n'y a pas d'équivalent dans le cursus scolaire "normal". De plus ces formations comprennent des visites d'observatoires comme ceux de Paris, Meudon et Nancay. Les séances de planetariums au palais de la découverte n'ont rien à voir avec celles présentées au grand public. On aborde vraiment des thèmes que seuls des passionés peuvent apprecier. Ces cours m'ont d'ailleurs réconcilié avec les planetariums.Par contre il ne faut absolument pas croire que ces formations permettent de trouver un emploi. Les débouchés sont tout simplement inexistants. On passe ces diplomes uniquement par passion, pour sa culture personnelle. L'astronomie professionnelle est vraiment, exclusivement, réservée à ceux qui suivent le cursus scientifique normal jusqu'au DEA ou Master d'astrophysique (minimum bac+8 voire bac+10 avec post-doc)Quant aux metiers techniques liés à l'astronomie, comme la conception et la maintenance des telescopes et instruments, le recrutement se fait uniquement sur des comptances techniques (diplome d'ingenieur ou de technicien) En aucun cas le fait que l'on soit astronome amateur passionné ne rentre en ligne de compte.
  2. Bonsoir à tous,Joli dessin, c'est exactement ce que j'ai vu ce soir!La comète Swan était visible dans le meme champ que M13 aux jumelles 10x50.Je l'ai également observé avec un Newton T254 à Gr 45X mais une légère brume humide m'a empéché de percevoir la queue sur plus 0,5 degré.La comete monte un peu plus dans le ciel de l'ouest de soirs en soirs, mais la Lune va devenir génante les jours prochains. Je ne sais pas si l'on pourra refaire d'aussi belles observations de cette comète avant que son éclat ne décline. [Ce message a été modifié par yves65 (Édité le 27-10-2006).]
  3. Le soir du 14 octobre, première nuit à peu près potable depuis le début du mois (pas de nuages et pas de Lune) j’ai décidé de sortir mon scope. (Newton 254mm f/d 4.5)Avant d’attaquer le ciel profond, j’ai pointé Neptune dans l’espoir de voir Triton. Ce n’est pas la première fois que je pointais Neptune, mais d’habitude je me contentais de grossir un peu plus de 200x histoire de voir apparaître ce petit disque non stellaire vert bleuté.Cette fois ci, j’avais imprimé une carte de champ très précise autour de Neptune jusqu’à la magnitude 15 avec le logiciel Guide7 et sur laquelle figurait Triton.Et un scrutant l’oculaire à 356x BINGO ! Triton est là ! Magnitude 13.5 d’après le logiciel. C’est la première fois que j’identifie un objet aussi faible avec mon télescope.Dans le champ de l’oculaire en plus de Neptune et Triton je retrouve trois étoiles magnitude 8.4, 13.7 et 14,2. Sur ma carte, une autre de magnitude 15 est invisible. C’est donc également la première fois que je chiffre la magnitude limite de mon télescope située entre 14.2 et 15.Quant à voir Triton, cela équivaut à résoudre un étoiles double dont les composantes ont une forte différence de magnitude, donc pas très facile. (7.8 pour Neptune et 13.5 pou Triton)Même si on ne perçoit aucun détail, le simple fait de savoir que de la lumière émise par ce lointain satellite vienne frappée directement ma rétine, c’est l’émotion assurée.A tous les possesseurs de Newton 250 et qui ne l’auraient jamais fait, je leur dis, tentez Triton.Amicalement Yves
  4. Que sait on de la lune ?

    Oups! Voilà une question qui tue.Déjà, à mon avis, on est loing de tout savoir sur la Lune. Et d'abord ça veut dire quoi tout savoir? Je ne crois pas qu'il y ai beaucoup de sujets sur lesquels on puisse se vanter de tout connaitre.Et quand bien même, en recherche, si on arretait de s'interesser aux domaines déjà un peu connus, on irait jamais bien loing dans la connaissance.En, fait ce genre de question dénote un manque d'interet. C'est vrai qu'il y en a qui s'interessent plus à leur nombril qu'a la Lune.
  5. La collection est complète

    Les 5 principaux satellites d'Uranus (Oberon, Ariel, Umbriel, Titania et Miranda) ont une magnitude de l'ordre de 14. Le plus brillant étant Umbriel avec une magnitude pouvant descendre à 13.5 lors des opositions. Il m'a semblé deja l'apercevoir avec mon 254 mm mais je n'en ai pas la certitude (c'était peut etre une étoile en arriere plan) Avec un telescope plus gros, ils doivent etre facilement accessibles en visuel.Quant à Neptune, son satellite Triton a une magnitude de 12.7 il me semble. Mais je ne l'ai jamais observé.
  6. Ils sont "chouette" ces dessins. La nébuleuse du Croissant en visuel!. C'est "chouette" un 400mm. J'aime bien aussi les deux galaxies. Je ne les ai jamais pointées, ces deux là; je crois que je vais le faire dans les nuits prochaines.[Ce message a été modifié par yves65 (Édité le 29-09-2006).]
  7. CROA matinale et dessins

    Pas mal, ce dessin de M31. C'est fou la taille qu'elle peut faire aux jumelles. En fait, je trouve que c'est avec cet instrument qu'elle est la plus jolie. Dans un telescope le champ est toujours trop petit et en géneral on ne voit que le noyau. Aux jumelles, on prend vraiment la pleine mesure de sa dimension angulaire. 3 degrès tout de même!! 6 fois la taille de la pleine Lune, c'est pas rien.Sinon M33 à l'oeil nu! Le ciel devait vraiment être "cristal".
  8. C'est vrai que ngc 288 est très peu concentré. C'etait la première fois que je le pointais. On a l'impression que l'on peut voir a travers, même au centre. C'est pas courant pour un amas globulaire. Je connaissais déjà M 11 un amas ouvert qui ressemble à un amas globulaire. Maintenant je connais ngc 288 un amas globulaire qui ressemble à un amas ouvert.Quant aux cirus, ils sont vraiment mechants car ils m'ont refait le coup hier soir. Obligé de tout plier à minuit après avoir pointé seulement cinq objets.
  9. Bonjour à tous Voici un CROA de la nuit du 27 au 28 septembre 2006 sous le ciel de mon jardin à Visker (500 m d’altitude) dans les Hautes Pyrénées au pied du Pic du Midi. Matériel : Newton Meade Starfinder 254 mm F/D 4.5 Monture équatoriale motorisée en mouvement alpha. Oculaires : plössl série 3000 de 25 mm et série 4000 de 15 mm, 9.7 mm, 6.4 mm + barlow 2x Collimation avec un œilleton « boites de péloche » améliorée. Après le coucher de Lune, histoire de me promener une dernière fois dans le triangle d’été avant de me tourner définitivement vers les constellations d’automne, je pointe quelques nébuleuses planétaires décrites dans Ciel et Espace de ce mois ci :En premier NGC 6826 dans le Cygne appelée nébuleuse clignotante. L’étoile centrale de magnitude 10,5 est bien visible à 178x. L’effet clignotant marche bien à ce grossissement lorsque l’on passe alternativement de la vision décalée à la vision directe. Cette nébuleuse supporte les forts grossissements ce qui me permet de monter à 356x et d’obtenir toujours une belle image. Par contre le filtre OIII ne permet pas de voir plus de détails sur cette nébuleuse.Ensuite je pointe NGC 6781, nébuleuse planétaire dans l’Aigle. Je la trouve facilement à 46x grâce au filtre OIII qui la fait bien ressortir. Elle à un diamètre 4 fois plus grand que la précédente. Je remarque que l’anneau externe est légèrement plus brillant sur le coté sud-est. Un grossissement de 152x me montre une belle image, cependant je ne distingue aucune étoile à l’intérieur de la nébuleuse.Ensuite j’observe NGC 6905 le Flash Bleu dans le Dauphin. Cette nébuleuse est assez difficile à trouver car le champs stellaire alentour est très riche. Un « blinking » avec le filtre OIII (je passe le filtre alternativement entre mon œil et l’oculaire afin de voir l’ « étoile » dont l’éclat ne faiblit pas) me permets de la trouver. Elle est bien ronde et cerclée par quatre étoiles. Le centre est légèrement plus brillant à 235x. Par contre je ne remarque pas d’éclat bleuté.Avant de me diriger vers une autre région du ciel, je me fait une petite nébuleuse America (NGC 7000) avec le filtre OIII. En visuel, elle est très ténue. Je n’en vois qu’ une petite partie à la fois dans mon oculaire qui me donne un champ de 1°. La partie la plus évidente est celle du « Mexique ». Le reste est beaucoup plus faible mais elle est bien là, je la vois. Je me décale même légèrement vers la nébuleuse du Pélican. Là par contre, même avec un filtre OIII, il faut s’accrocher pour voir quelque chose.Je quitte le triangle d’été et pointe Uranus. Je l’avais pointée la semaine dernière et je remarque un léger déplacement depuis par rapport aux étoiles environnantes. Je m’aide de la carte de champ d’Astro Mag. de ce mois ci. Uranus est bien ronde et bien verte. J’essaie sans grand espoir de voir les satellites mais je n’en vois aucun. La magnitude limite de mon 254 et en théorie 14, ce qui correspond à peu près à la magnitude des 4 satellites principaux d’Uranus, donc ce n’est pas très surprenant si je ne les distinguent pas.Comme je suis dans le coin, je pointe M30, amas globulaire dans le Capricorne. Il est rigolo cet amas, on dirait qu’il est monté sur deux jambes. Il est petit mais assez bien résolu à 178x. Le centre est peu dense.Ensuite, direction la Baleine avec NGC 246 nébuleuse planétaire très étendue. Elle n’est tout de même pas aussi grande qu’Helix mais elle est encore plus ténue. Elle est quasiment invisible sans filtre OIII. Avec le filtre elle est bien ronde. On distingue trois étoiles à l’intérieur.Après je plonge plein sud dans le Sculpteur direction NGC 253, deuxième galaxie plus brillante du ciel après Andromède. Je ne suis pas déçu, à 76x la galaxie remplie tout le champ. Elle est légèrement sur la tranche. Je distingue le noyau plus brillant et même légèrement les bras spiraux en vision décalée.Tout proche de NGC 253 se trouve l’amas globulaire NGC 288. Cet amas indique la direction du pôle galactique sud. Vertige cosmique, je pointe pile a la perpendiculaire de la Voie Lactée. Sous nos pieds en quelque sorte, si on considère la Voie Lactée comme un immense vaisseau se déplaçant dans l’univers. Cet amas globulaire est assez grand et peu dense. Le noyau est assez bien résolu mais est très peu brillant. Il n’y a pas d’aspect diffus. Ensuite j’aurais bien observé quelques autres cibles mais de méchants cirrus en ont décidé autrement. Il est 1h00 du matin et je range mon matériel. Je suis tout de même satisfait de ma nuit.Amicalement, bon ciel,Yves
  10. New Horizons

    Allons allons, soyez un peu compatissant avec les responsables de le sonde New Horizon. Les pauvres, ils croyaient qu'ils allaient photographier une planète et entre temps on leur a dit que Pluton n'était plus une planète. Alors ils se rabatent sur Jupiter. Ca au moins c'est de la grosse planète.
  11. Bonjour,D'après ce que j'ai pu comprendre concernant les filtres interférenciels, théoriquement le meilleur est le OIII car très selectif sur la lumière émise par les nébuleuses.Cependant, comme justement il est très selectif il n'est pas conseillé pour les les diamètres inferieurs 200mm car ils absorbe trop de lumière. Dans ce cas on preferera l'UHC qui à une bande passante un peu plus large.Quant au deep sky, son usage est reservé pour éliminer la pollution lumineuse. Donc son interet se situe pour ceux qui observent près des grandes villes. C'est aussi le seul qui peut avoir un interet pour l'observation des galaxies.Donc pour résumer:En ville : Deep sky pour tout le ciel profond (galaxies et nébuleuses)A la campagne : UHC si D inferieur à 200mm, OIII si D supérieur à 200mm (uniquement les nébuleuses. Il n'existe pas de filtre pour les galaxies si le ciel est bien noir)
  12. Nébuleuse obscure Barnard 86 et M31

    Magnifique dessin!! C'est la premiere fois que j'en vois un d'une nébuleuse obscure. Ca ne doit pas être facile à rendre le noir sur noir. Chapeau!! En plus avec l'amas stellaire représenté à coté, ça permet de bien situer le champ pour une éventuelle observation future. Je le pointerai pour voir car c'est un objet que je n'ai jamais observé. Merci beaucoup pour ces dessins qui nous aident.
  13. La collection est complète

    Eh Oui. Ce mois ci les planètes se font plutot rares dans le ciel. Alors on se rabat sur les deux plus faibles Uranus et Neptune, qui elles sont très bien placées. (Je ne parle plus de Pluton bien placé aussi mais qui n'est plus une planéte.)J'ai également pointé Uranus et Neptune la semaine dernière avec mon Newton 254mm.Pour Uranus pas de problème. Magnitude 5.8, diametre 4", bien ronde de couleur verte. Impossible de la confondre.Pour Neptune, c'est plus mitigé. Magnitude 7.9, diamètre 2" c'est plus difficile de l'identifier parmis les étoiles environantes. Je pense tout de même l'avoir vue car il ma semblé voir sa forme ronde à 235x. Mais je n'en ai pas la certitude à 100%.On attend le retour prochain de Saturne dans le ciel du matin.
  14. Mini CROA Helix

    Helix est un de mes objets préférés du ciel . C’est extrêmement troublant de voir à l’oculaire ce disque immense (la moitié de la pleine Lune) mais presque invisible. On le distingue mieux en vision décalée. En comparaison avec la plupart des nébuleuses planétaires, que l’on confond avec les étoiles, ça fait un choc. Avec un filtre OIII, alors là c’est époustouflant. Cette nébuleuse (et les Dentelles du Cygne aussi) justifirait presque à elle seule l’achat de ce filtre. Je l’ai encore observée hier soir avec mon Newton 254mm. J’habite au sud de la France à coté de Tarbes, ce qui fait qu’elle est assez haute dans le ciel. Une merveille.
  15. CROA montagnard....

    J'ai également observé cette nuit là. Mais je n'avais pas la chance d'avoir un 406mm. Uniquement mon newton 254mm. Effectivement c'était une nuit suberbe avec en plus la Lune qui se couchait assez tot. Les dentelles du cygnes, je n'ai pas reussi à les distinguer au telescope. A peine au jumelles 10x50 et encore, c'est parce que je sais ou elles se trouvent. Mais dans un 406 mm,ça doit donner. J'aiemrais bien voir ça. Mon meilleurs souvenir de cette nuit là, c'est NGC 891, une galaxie vue par la tranche dans la constellation d'Andromède. J'ai très bien pu distinguer la bande de poussières dans le plan de la galaxie.
  16. couronne

    La couronne solaire s'observe avec un coronographe (d'ou son nom) qui reproduit une eclipse artificielle. Ou alors on l'observe pendant une eclipse totale de soleil. Je ne crois pas qu'il y aie de filtre spécifique, si ce n'est le H-Aplha qui permet de voir les protuberances sur le bord du soleil.
  17. Problème de colimation ou non ?

    Oui, pour le nebuleuse North America, un filtre serait utile. Toutes les nébuleuses ne faisant pas partie du catalogue Messier sont extremement faibles en visuel. Par contre pour les galaxies et les nebuleuses planetaires, il en existe de très nombreuses hors catalogue Messier visible sans filtre. La galaxie ngc 4565, la nebuleuse planetaire Helix ou nebuleuse planetaire Saturne en sont des exemples les plus connus. Mais un conseil, regales toi d'abord avec les objets du catalogue Messier avant d'attaquer des objets plus faibles. As tu pointé M27, M20, M17, M57, M51, M81 et M82. Impossible d'etre dessus avec ces objets. Et encore je ne t'ai pas sité d'amas globulaire: M13 et M22 par exemple.
  18. Problème de colimation ou non ?

    A quel endroit observais-tu. En ville? A la campagne? De quelles nébuleuses s'agit-il. Si c'est M17 (nebuleuse omega) c'est pas normal, elle est très brillante. Si c'est la nébuleuse North América ou même M16 la nébuleuse de l'aigle. C'est plus normal. Ces nébuleuses sont très faibles en visible. Avais tu déja observé dans un télescope auparavant. Sais tu qu'en vision nocturne, l'oeil humain ne discerne pas les couleurs. Ne t'attends surtout pas à voir dans ton telescope en visuel les images que tu vois dans les magazines et qui correspondent à des photos à temps de pose très long. En visuel, pour percevoir plus de détails il faut souvent avoir recours à la vision décalée. Et il faut bien-sur avoir un oeil parfaitement habitué à l'obscurité.
  19. Problème de colimation ou non ?

    Je confirme. Bonne collimation. Le reflet du diametre exterieur du secondaire est le seul à devoir etre decentré. Cela est du au fait que chaque bord du secondaire n'intercepte pas le faisceau du primaire à la meme distance de celui ci.(normal le secondaire est incliné a 45 degrés) Ci dessous un schéma d'une colimation parfaite: http://www2.globetrotter.net/faaq/bibliotheque/instruments/filjf105.gif
  20. Les galaxies ne sont pas reparties uniformément dans l'univers. Elles sont groupées en amas et super-amas qui semblent former des filaments enserrant des immenses espaces vides (des centaines de millions d'anneés-lumières avec aucune galaxie à l'interieur). Ce sont ces espaces qui se dilatent et entrainent l'univers dans sont expansion. Ceci dit ces espaces ne sont peut-etre pas si vide que ça vu qu'on s'accorde à dire que 90 pourcents de matière noire et 70 pourcent d'energie sombre manque à l'appel dans l'univers. Ca commence à faire beaucoup d'inconnu.
  21. Je ne suis pas sur que dans le cadre du modele standard, ce soit l'espace à l'interieur de ces "bulles" qui se dilate, mais plutot l'espace immense situé entre ces "bulles" galactiques. L'interieur d'un halo galactique reste sous l'influence de la gravité. Les galaxies ne gonflent pas. Par contre elle s'eloignent les unes des autres.
  22. Concernant les frères Bogdanov, c'est vrai que je ne suis franchement pas certain que ce soit eux, les meilleures références en matière de cosmologie.Pour ce qui est de l'avant Big Bang, j'avais cru comprendre que cela n'avait pas de sens, vu que le big bang est le commencement de tout, y compris du temps. Si le temps (et l'espace)n'existe pas, comment peut on parler d'avant. Le big bang est une limite au sens mathématique du terme. C'est comme une asymptote vers laquelle on peut s'approcher infiniment sans jamais pouvoir la franchir.Se demander ce qu'il y a avant le big bang, c'est comme se demander ce qu'il y a au sud du pôle sud. Au pôle sud, la notion de sud, nord, est et ouest n'a évidemment plus aucun sens. Quelque soit la direction que l'on prenne on se dirige vers le nord.Le big bang c'est pareil. Quelque soit la direction que l'on prenne, on se dirige vers le futur.[Ce message a été modifié par yves65 (Édité le 28-08-2006).]
  23. Devoirs de vacances 2006

    Quel festival!! Incroyable une telle production de dessins. Fellicitation! Ca nous permet de constituer une bonne base de donnée pour savoir quoi voir, lorsqu'on observe un objet en visuel. (Même si on n'a pas tous un 500mm disponible sous la main) Bon ciel Yves
  24. Bravo, belle percéverence.En tout cas tu n'as pas du dormir beaucoup pendant cette semaine. Les resultats de tes observations sont tout de même importants.En esperant que l'on aie un bel été indien en septembre et octobre pour compenser ce mois d'aout décevent. Bon cielYves
  25. Pardon pour cette réponse tardive, mais je reviens de 4 semaines de vacances (sans internet). Effectivement NGC 6543 à une couleur verdatre. Mais étant légèrement daltonien, j'ai tendance à etre un peu faché avec les couleurs. Sauf si elles sont vraiment évidentes. pour l'etoile centrale, c'est vrai qu'avec une magnitude 9.5, je ne comprend pas pourquoi je ne l'ai pas vue. A retenter sous un ciel meilleur peut etre.