yves65

Member
  • Content count

    620
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by yves65

  1. question sur la colimation d'un Newton

    Je vois d'après les réponses ci-dessus que ceux qui ont vu une figure d'Airy dans un Newton l'on vue à un grossissement de 2 à 2,5 fois le diamètre. Je n'ai pas d'oculaire me permettant un tel grossissement sur mon 254. c'est sans doute pour cela que je ne l'ai jamais vu.Cela veut-il dire que pour collimater un telescope, il faut en plus d'un outil de collimation, se procurer un oculaire de tres courte focale qui du coup ne servirait presque exclusivement que à la collimation. Par exemple un LV 2.5mm de Vixen, qui vu le grossissement extreme qu'il apporte ne doit pas pouvoir servir à grand chose d'autre, sauf sous un ciel exeptionnel.Cela augmente le coût du matériel de collimation.
  2. question sur la colimation d'un Newton

    En résumé, et pour répondre à la question initiale de Nicolas, oui, il faut un outil de collimation lorsque l'on utilise un Newton. Surtout si le F/D est faible. Cela vient du fait que le système optique des Newton à tendance à se déregler en permanence. A moins de serrer fortement le miroir dans son barillet, mais là on voit apparaitre rapidement un defaut énorme de Trefoil (étoile en forme de triangle). Donc le miroir doit etre laissé libre (2 dixieme de jeu environ dans son barillet) et du coup il peut bougé un peu de temps en temps, y compris en cours de nuit, entre une position au zenith et une position basse sur l'horizon.Maintenant pour ce qui est du choix de l'outil de collimation il vaut mieux en choisir un qui peut etre facilement mis en oeuvre la nuit.Le laser est très pratique mais cher et passablement dangereux. (Pour repondre à Zuf, un laser est un laser. Ne jamais regarder directement le faisceau sous peine de graves dommages pour l'oeil).L'oeilleton "boite de peloche" d'un coût nul est très pratique aussi. Avec une lampe frontale alumée qui l'illumine pendant que je regarde dedans, je verifie ou je refais une collimation de nuit en moins de trente secondes, ce qui me permet de le faire pratiquement à chaque changement d'objet.Le Chessire (je ne sais plus si c'est comme ça que ça s'ecrit) est un oeilleton qui possède en plus un reticule permettant de centrer également le miroir secondaire. C'est pratique mais le réglage du secondaire est délicat de nuit. Et de toute façon il a tendance à moins bouger que le primaire car il est mieux fixé (serrage des vis)Pour ce qui est de fignoler le réglage sur une etoile grace à la tache d'Airy, (Cette figure que l'on voit dans les livres et sur les bancs de TP d'optique), il semblerait que la turbulence atmospherique empêche presque à tous les coups, en pratique de la faire avec un Newton. J'en profite pour lancer un appel ici. Est ce que quelqu'un à déjà vu réellement une figure d'Airy sur une étoile avec un Newton. Si oui dans quelles conditions. Turbulence, ouverture, grossissement etc... A moins que seuls, les heureux possesseurs de lunette APO grand diametre y arrivent. Et encore...Merci Yves
  3. question sur la colimation d'un Newton

    Ah tu me rassures Bartoumire. C'est sans doute la turbulence qui empêche l'observation aisé de la figure d'Airy. Est-il plus facile d'obtenir une tache d'Airy avec une bille d'acier qui reflete le soleil? Je n'ai jamais essayé. Il parait que ça marche. Il devrait y avoir moins de turbulence vu que la distance de la bille au télescope est faible.
  4. question sur la colimation d'un Newton

    Pour le fignolage sur une étoile, quel grossissement minimum faut-il ,par rapport au diamètre, pour obtenir une figure d'Airy. Je possède un Newton 254mm F/D 4.5 que je collimate avec une oeilleton "boite de pellicule améliorée" et ça marche très bien. Cependant je ne parviens pas à voir de figure d'Airy sur une étoile. Mon oculaire de plus courte focale est un Plossl de 6.4mm qui avec une Barlow 2x me donne un grossissement de 356x. Est ce suffisant comme grossiement? Merci.
  5. Etudes taches solaires

    Il me semble qu'en ce moment, on est pile au minimum du cycle solaire de 11 ans. Alors des taches, il ne doit pas y en avoir beaucoup.
  6. formation astro

    Il y a aussi le CNED (Centre National d'Etudes à Distance) qui propose un Diplome Universitaire en deux ans. "Formation de base en astronomie" la première année et "approfondissement à propos de l'age de l'univers" la deuxième année. Les cours et les exercices se font par correspondance. Il y a d'inclus quelques visites d'observatoires (Meudon, Paris et Nancay). Et c'est validé par deux examens (épreuve écrite de 3h) à chaque fin d'année. Je ne sais pas si ça permet beaucoup de débouchés. C'est plutot lorsqu'on est passionné que l'on suit cette formation. Mais il parait que pour animer des planetariums c'est parfois demandé. Personnelement j'ai suivi cette formation, et maintenant, mon job, c'est de piloter un 2 mètres. Alors comme quoi, ça peut parfois servir à quelque chose.
  7. Sauver (ou pas) un télescope

    On peut noter, tout de même, que tous les exemples cités ci-dessus, correspondent à des anciens observatoires situés au centre ,ou proche de grandes villes (Paris, Toulouse). Ce qui fait que leur qualité de ciel, fortement dégradée par la polution lumineuse ne convient plus à la recherche astronomique. Par consequent, leur utilisation éventuelle se trouve très limitée par cette dégradation du ciel, et seules des actions pedagogiques auprès de grand public ou auprès d'étudiants peuvent restés pertinantes. Du reste, c'est en general l'objectif des ces programmes de sauvegarde.
  8. Sauver (ou pas) un télescope

    En fait je ne pense pas qu'il s'agisse d'une association vu que c'est l'état qui prend en charge le cout de la rénovation. La grande lunette de Meudon est classée monument historique. Voir: http://www.obspm.fr/~unicom/grandelunette/lunette.htm Je pense q'il y a eu la même chose pour les anciens instruments de l'oservatoire de Paris, que l'on peut visiter sur demande en tant que musée. Pour le cas du site de Jolimont de Toulouse, c'est effectivement parce que la SAPT s'y est installé que les anciens instruments ont pu être sauvés. En fait il n'y a pas de regle génerale mais uniquement des cas particuliers.
  9. Sauver (ou pas) un télescope

    En France, grace à la volonté de quelques personnes, la grande lunette de Meudon semble aujourd'hui sauvée, alors qu'elle était abandonnée à la rouille et aux pigeons depuis une dizaine d'année. Voir le site suivant: http://www.eclipsia.org/sos-meudon/ Voir également l'article d'Audouin Dollfus dans la revue L'Astronomie (SAF) de mars et avril 2006.[Ce message a été modifié par yves65 (Édité le 22-05-2006).][Ce message a été modifié par yves65 (Édité le 22-05-2006).]
  10. Franchement, vous y croyez au retour des americains sur la Lune? Moi pas. C'est juste un peu de bluff. Histoire d'essayer de montrer une autre Amérique que celle qui est en guerre en Irak. Les Etats-Unis n'ont plus les moyens de leur ambitions spatiales. C'est juste un dernier sursaut d'un géant agonisant. Pour ce qui est de la Chine c'est different. Ce pays, super-puissance en gestation, est le seul candidat serieux pour pretendre détroner un jour les US de leur supprématie mondiale. Dans quelques années, il faudra bien qu'on s'habitue à dire que la première puissace economique mondiale est la Chine. Et quelques pas de taïkonautes sur la Lune pourraient nous y aider.
  11. Astronaute, Spationaute, Cosmonaute ???

    Les cochons dans l'espace space space space space .... Ce titre me resonne encore dans les oreilles. Vous vous souvenez, quand on etait petit? Il y avait les Muppet Show et la belle Peggy. En souvenir des ces pionniers, on pourrait rebaptiser les bonhommes de l'espace actuels, les "cochonautes".
  12. astronomie en faire son métier

    Il n'y a pas que le métier d'astronome pour celui qui veut travailler dans le domaine de l'astronomie. Les observatoires modernes regorgent d'ingenieurs et de techniciens qui conçoivent, fabriquent et mettent en oeuvre les télescopes et les instruments. L'ESO qui est chargé de la construction et l'exploitation du VLT emploi plus d'ingenieurs que de chercheurs. Pour ma part, j'ai un DUT génie mécanique et j'exerce le métier de mes rêves en tant qu'astronome amateur. Je pilote le telescope de 2m du Pic du Midi la nuit, et j'assure la maintenance mécanique le jour. Bien qu'ayant suivi la formation du CNED en astronomie, car c'est un domaine qui me passionne, ce n'est pas pour ça que j'ai été embauché ici, mais uniquement grace à mon bagage technique. En plus niveau salaire, c'est pas trop mal, car comme on travaille la nuit, on touche des primes. Quand je vois la situation des chercheurs que je rencontre ici, et la difficulté qu'ils ont pour obtenir un poste stable, je me dit parfois que j'ai bien de la chance.
  13. Grosse animation de la comète P73

    Félicitations!!. C'est génial, j'avais jamais vu un truc pareil.
  14. Alerte C'est pas Sorcier spécial astro !!!

    Pas trop mal, cette émission. Ils ont pas trop dit de bétises. La présence de deux chercheurs de l'obs de Paris dont J-P Luminet apportait un plus de crédibilté. J'ai bien aimé l'animation des étoiles qui tournent autour du trou noir centrale de la voie lactée. Ce qu'il faudrait, c'est que en 6ème ou en 5ème, on enseigne le contenu de cette émission. Mais l'astronomie à l'école, c'est un autre débat.
  15. Oculaires chouchous pour Newton court

    Je pense que tu fais bien de t'orienter vers une focale de 25mm plutot que 30mm car avec un F/D 4,5 tu es en limite de tolérence de pupille de sortie. Le diametre de pupille de l'oeil est variable d'un individu à l'autre. J'ai moi même un newton F/D 4,5 et mon oculaire à plus grande focale est un plössl 26mm. Mais quand je l'utilise avant la nuit pour faire une mise en station par exemple, parfois je n'arrive pas à voir d'image car ma pupille n'est pas assez dilatée. Par contre en pleine nuit lorsque l'oeil est bien habitué à l'obscurité, il n'y à pas de problème.
  16. Justement, pour moi ce type de photos aurait plutot tendance à me prouver que Hubble ne sert à rien. Ok pour le coté esthétique, cette photo est magnifique. Mais il suffit d'aller jeter un coup d'oeil dans la rubrique "galerie d'images" de ce forum pour s'apercevoir que l'on à pas besoin d'un telescope spatial pour faire des images époustouflantes des objets de Messier. Quand on pense qu'une seule mission de la navette pour la maintenance du HST coute 10 fois le prix du VLT, ça me fout les boules. Construisons 10 VLT et demandons à David Malin de photographier M82 avec son telescope perso. Ce sera plus utile à l'astrophysique.
  17. aide pour le ciel profond

    Le mieux pour trouver un objet, c'est encore les cercles de coordonnées de la monture. Avec un occulaire qui donne un champs d'à peu près 1 degré, ça marche à tous les coups. En plus pour les objets de Messier qui sont quand même assez brillants, il ne peu pas y avoir d'ambiguité. Bien sur, il faut que le téléscope soit munit d'une monture équatoriale à peu près en station. Personnellement je ne me sert de mon chercheur que pour pointer les étoiles qui me servent à mettre en station mon telescope. Et éventuellement pour pointer les planètes, la lune ou les très grands amas ouverts style pleiades ou la crèche.
  18. Anniversaire

    Ce sera forcemment celle que l'on attend le moins qui explosera. Cette nuit peut-être? Tiens, je vais aller jeter un coup d'oeil par la fenêtre.
  19. une belle histoire du temps

    La renommée de Stephen Hawking étant ce qu'elle est, le livre "une brève histoire du temps" a été un énorme succès commercial. Cependant il semblerait que la majeure partie des acheteurs du livre ne l'ont en fait pas lu, ou tout du moins pas fini, car trop compliqué pour le commun des mortels. On a là un exemple typique de comportement d'achat, qui accorde plus d'importance au charisme et à la fascination que l'on éprouve pour l'auteur plutot que pour le contenu du livre. C'est en partie pour remédier à ça, que Hawking à écrit "Une belle histoire du temps" qui s'adresse à un public beaucoup plus large. Cependant pour tout ceux qui comme moi ont lu et apprécié "une breve histoire du temps", on risque de trouver cette nouvelle version un peu plate.
  20. Tout de même, je trouve curieux que le soit-disant fleuron de l'astronomie spatiale, censé observer les confins de l'univers, en soit reduit de plus en plus souvent ces derniers temps, à photographier les objets du catalogue Messier accessible avec n'importe quel telescope d'amateur. Peut-on m'expliquer en quoi cette photo nous renseigne plus que la multitude deja obtenues précedemment de M82. La Nasa n'essaie-t-elle pas plutot, une nouvelle fois, de lancer une grande campagne spectaculaire auprès du grand public afin de convaincre les autorités de maintenir la derniere mission de maintenance du HST prévue par la navette.