Gérard Coute

Member
  • Content count

    395
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Gérard Coute

  1. Les puys qui sont à quelques kilomètres de chez m'ont inspiré une visite de la chaine de puys lunaire. Le tout à bord d'un C11 et asi 290mm. Coté facile Les dômes d' Hortensius Toujours facile Kies Pi. On devine toutefois que certains dômes sont difficiles à voir. En réalité il y en a au moins quatre dans le coin à l'ouest et au sud de Kies Pi dont un mégadôme (par sa surface mais pas par sa hauteur) au sud de Kies Et maintenant du lourd avec Laplace L1. JP Brahic connait bien ce dôme "découvert" par Maximilian Teodorescu et étudié de près pas Raffaelo Lena. J'ai encore pas mal de progrès à faire pour arriver à le révéler correctement. Pour plus de facilité je l'ai encadré.
  2. Protu du 4 juillet

    Ciel laiteux et Lunt 60 en fin de parcours; si vous avez une adresse pas trop chère pour lui donner une nouvelle jeunesse je suis preneur). Beaucoup de difficultés à faire un peu de contraste. Les spécialistes pourront peut-être (certainement) expliquer la double arche dans la protu la plus au nord; onde choc? 12h27 UT Lunt 60 sur EQ3. Camera asi 290mm. 200 images sur 3 000 traitées Autostakkert 3, Registax 6 et Gimp
  3. Nuit planétaire du 24 /06

    Merci pour ta réponse. Perso je suis en poste fixe avec un C11. Normalement ça ne bouge pas beaucoup mais comme j'image beaucoup la Lune je suis assez tatillon pour la colim. Je procède à la caméra mais ce n'est pas toujours facile avec la turbu. C'est pourquoi je cherche des expériences à partager avec un Schmidt Cassegrain Bon ciel.
  4. Soirée a 2655m...

    Vraiment superbe et en même temps "p'tin de pollution". Pour moi un "plus" pour la dernière avec les filaments nuageux au dessus du Scorpion. Merci pour ce voyage en altitude qui me ramène en ... 1974.
  5. Nuit planétaire du 24 /06

    Superbes ces images. J'aimerai bien faire la même chose avec mon C11. J'ai aussi des problèmes de colim bien qu'étant en poste fixe... Peux-tu préciser quelle(s) méthode(s) de colim tu utilises. Merci. Gérard
  6. 10s avant l'occultation de Venus par...

    Superbe !!! j'ai pu suivre aux jumelles (8x55) pendant 20 minutes (9h05 à 9h25) et les nuages sont arrivés. Cela reste un excellent souvenir, très esthétique. Ces images, la première en particulier , permettront de le conserver. Merci.
  7. J'utilise les mêmes en lunaire (AS, R6 et Sharpcap). Sur R6 les ondelettes liées sont intéressantes sinon comme toi 1er curseur, un chouia sur le deuxième et parfois le sixième. Au même moment j'étais aussi sur Gassendi et compagnie; je vais essayer de trouver un peu de temps pour traiter. On attend la suite (vue la météo va falloir patienter). Gérard
  8. Très sympa ces images; traitemnt soft et agréable. Question : quel(s) logiciel(s) de traitement? Comme on a le même setup (C 11 et 290 mm) il serait intéressant d'échanger sur les réglages de la 290mm et des logiciels. Dans certains cas cela reste un peu mystérieux (pour moi)
  9. la magnitude de Vénus

    Le 22 février la portion éclairée de Vénus est de 66% et sa magnitude -3.74; le 22 mai elle est de 5% et la magnitude de -3.67 soit à peine 2% de différence. Beaucoup sont étonnés de cette constance dans la luminosité. La distance donc le diamètre apparent jouent certainement un rôle; j'ai trituré les calculs dans tous les sens mais ils conduisent à des écarts de luminosité bien supérieurs. J'ai consulté le Meeus mais rien trouvé. J'aimerai en savoir plus. Si vous avez une piste, merci Bon ciel
  10. Les fractures de la Lune

    CROA très bien fait. Lorsque des années plus tard on retombe dessus ça fait du bien. Alors à conserver précieusement. Le seul petit petit bémol est l'orientation des images; l'idéal est de suivre les préconisations de l'UAI, nord en haut et est à droite donc inversé.
  11. Croix lunaire du 01/06

    C'est le cratère Miller, un cratère de 75 km au nord ouest de Stofler. Ce n'est pas tout à fait une croix, le massif central est un peu plus complexe, plus une étoile qu'une croix. Je joins un crop d'une image de septembre 2019 Gérard
  12. Superbe image !!! j'étais un peu plus tard (21H35) sur le même site avec mon C11 et un Astronomik rouge, caméra 290MM, trois tuiles. La différence de qualité de l'image est flagrante lorsqu'on compare les détails dans Picard. Bon, je vais chipoter mais c'est comme ça qu'on progresse. J'ai beaucoup de soucis avec les rebonds. Sur l'image de Jean Pierre il y a de légers rebonds; est-ce dû au problème de collimation. Si c'est le cas j'aurai peut-être la solution à mes problèmes . Dans ce cas qu'elle méthode utilisez vous pour vérifier et corriger la collimation (masque à trois trous, centrage avec le disque de Airy ...) ? Merci pour les conseils. Gérard
  13. Le 27 les conditions étaient plutôt favorables pour une balade le long du terminateur. Une halte du coté de « X » pour un avi de 3 000 images afin de compléter ma collection. Au tirage rien d’exceptionnel lorsque mes yeux se portent sur un trait à peine visible que je prends pour un artefact de traitement (je me bats toujours avec les rebonds...). En y regardant de plus près puis après un petit tour sur LRO c’est bien une dépression rectiligne, une rima sans nom, qui se fond dans le chaos local ; 82, peut-être 115 km de long (la partie Est est très dégradée) pour 2 km de large. Un peu plus au nord on devine une deuxième faille, plus courte 32 km. Je pensai bien connaitre la Lune et c’est la première fois que j’observe cette formation. On pourrait la nommer « rima Parrot Donati » mais peut-être a-t-elle déjà un nom. Je joins l'image d'origine et une image commentée. Leonarcauvra et les autres top gun, vous en dites quoi ?
  14. Une vieille très vieille rima pour "moon adict"

    Merci pour votre passage. Sur le site de Great gig elle est visible comme un trait légèrement plus clair entre Donati C et Donati A, en direction de Donati B. Mais il faut s'accrocher...
  15. Jupiter, Saturne et Vénus

    Superbe Vénus. Bravo.
  16. la magnitude de Vénus

    Merci pour le passage de notre Maître Dessinateur et l'explication limpide de Nicolas. Je pense que nous disposons de tous les informations pour comprendre ce phénomène. Encore merci à tous et bon ciel. J'attends l'occultation de Vénus le 19 juin à 7 h 40 TU ça devrait être très sympa.
  17. Pas simple aujourd'hui : ciel laiteux, passage de nuages de beau temps mais nuages quand même. Avez vous remarqué que lorsqu'il y a un nuage dans le coin il est toujours pour vous... Bref beaucoup de turbulence. Un paquet d'avi à la poubelle. Je suis allé jusqu'au 807 pour obtenir un résultat on dira acceptable; ça vibre dans les cornes.... Avi à 14h06 UT. C11, Asi 290 MM au foyer, filtre IR Pro 807, 8 000 images, 200 traitées pour la première fois avec Astrosurface qui s'est révélé meilleur qu'AS 3 sur ce coup ( moins évident pour la Lune), Registax 6 et cosmétique avec Guimp (le APSh gratuit). Je vais maintenant faire un montage des phases à partir de février et attendre le 14 juin pour avoir la même mais Soleil à gauche. Bon ciel à tous.
  18. Vénus en plein jour

    Pascal on vient de faire un échange très intéressant à ce sujet sur Astronomie générale Bon ciel
  19. la magnitude de Vénus

    Super. Je vois que ce petit post à permis à beaucoup de s'exprimer et à moi de mieux comprendre le phénomène. Merci à Alain pour son implication dans ces échanges.
  20. la magnitude de Vénus

    Merci à tous pour vos contributions. je vais en faire une synthèse dès que possible. Je vais également essayer de comprendre pourquoi la courbe de la magnitude passe par un minimum le 27 avril pour croître par la suite. Bon ciel à tous. Gérard
  21. la magnitude de Vénus

    J'ai repris les calculs cette nuit... Alain a proposé la bonne piste. Si j'applique sa proposition Le 22/2 distance Vénus Terre 0.94 UA Le 22/5 distance Vénus Terre 0.31 UA Rapport 3.03 soit trois fois plus proche. Pour une même magnitude on a besoin d'une surface émettrice trois fois plus petite. Surface émettrice le 22/2 : 18.25"2 Surface émettrice le 22/5 : 4.2 "2 Surface théorique pour une magnitude identique 18.25 / 3 = 6.08"2 Surface mesurée 18.25/4.2 = 4.3 "2 C'est pas tout à fait égal mais on se rapproche... Il y a peut-être une histoire de 1/D2 pour la la diminution de luminosité en fonction de la distance, il me semble avoir lu ça quelque part pour les étoiles, est-ce que ça s'applique ici ???... Normalement on devrait être aux RAP. Bon week end.
  22. la magnitude de Vénus

    OK Toutiet c'est ce que je croyais. Mais Le 22 février la magnitude de Vénus est - 3.74; le 22 mai elle est de -3.66 on peut dire kif kif. Or la portion émettrice que je calcule comme suit (rayon apparent au carré *3.14 * portion éclairée) est de 18.25 " 2 le 22/2 et de seulement 4.2 " 2 le 25 /5. Donc le fait que Vénus se rapproche de la Terre (0.941 UA à 0.310 UA) ne compense pas la diminution de la surface réfléchissant la lumière solaire. Je me plante peut-être - voire certainement- quelque part dans mon raisonnement. Autre phénomène intrigant : la baisse de magnitude (-3.74 à -4.23) jusqu'à une distance de 0.453 UA ce qui coïncide logiquement avec une diminution de la distance Vénus Terre puis une augmentation (-4.22 à - 3.66) qui combine un ralentissement du rapprochement avec la Terre et une diminution de la portion éclairée. Merci à Alain pour ses remarques et dossiers . De quoi occuper les prochaines heures…
  23. la magnitude de Vénus

    Alain, Effectivement il y a une relation mais ce n'est pas une relation de proportionnalité simple. Je vais suivre ton conseil et faire un relevé périodique magnitude, distance, portion éclairée et voir l'allure de la courbe. Demain des orages sont prévus sur l'Auvergne donc on restera confiné et j'ai coiffeur... Aujourd'hui c'est couvert et j'ai raté la phase à 5%. Dommage.
  24. la magnitude de Vénus

    Alain31 : effectivement c'est un élément qui est évident mais il y en a d'autres comme l'angle de phase donc la portion éclairée. Tout bêtement j'ai comparé la surface de la portion éclairée le 22 février et le 22 mai en faisant l'hypothèse que la magnitude variait en fonction de cette surface émettrice. Comme les magnitudes étaient très voisines je pensais que les surface émettrices l'étaient également. Et bien non et il y a une sacrée différence. Le lien d'Erwan est très instructif mais chaud chaud la trigo. A 72 bâtons je vais repartir en 1ère M... Si Jean Michel C. passe par là c'est lui rappellera notre "cher" Kinou... En tous cas merci à tous les deux d'avoir ris un peu de temps pour me répondre.