jackbauer

Member
  • Content count

    1464
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

Everything posted by jackbauer

  1. Exomars 2016

    En clair et en français : https://www.ca-se-passe-la-haut.fr/ Le vert de l'oxygène observé dans l'atmosphère de Mars pour la première fois On savait que les martiens étaient verts de peau, on savait moins que la fine atmosphère de la planète rouge pouvait aussi arborer une belle couleur verte. C'est la sonde ExoMars Trace Gas Orbiter qui a détecté pour la première fois cette longueur d'onde caractéristique de l'émission de l'oxygène. Une étude parue dans Nature Astronomy.
  2. eVscope, Stellina

    https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/astronomie-futura-teste-evscope-unistellar-smart-telescope-observer-univers-81474/ "...Futura a testé l'eVscope d'Unistellar : un smart telescope pour observer l'univers..."
  3. Square Kilometer Array

    Le plus simple c'est d'utiliser Google
  4. Il y a encore mieux : https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/06/13/nikola-ou-quand-le-camion-a-hydrogene-enflamme-la-bourse_6042740_3234.html Nikola ou quand le camion à hydrogène enflamme la Bourse Cette start-up américaine, qui n’a encore produit aucun véhicule, vaut déjà autant que PSA, Renault et Fiat Chrysler réunis. ".... Sa capitalisation boursière a bondi, mardi 9 juin, atteignant les 34 milliards de dollars (31 milliards d’euros), soit autant que la valeur combinée de PSA, Fiat Chrysler Automobiles et Renault. Une valorisation d’autant plus sidérante que Nikola n’a jamais vendu ni même vraiment produit industriellement aucun véhicule, qu’il prévoit un chiffre d’affaires nul pour 2020, qu’il n’envisage pas de gagner son premier milliard de dollars avant 2023 et que sa propre usine d’assemblage en Arizona (le groupe a son siège à Phoenix, capitale de l’Etat) ne sera pas opérationnelle avant 2027..."
  5. Square Kilometer Array

    Il y avait déjà un fil sur le sujet : http://www.astrosurf.com/topic/18717-ska-square-kilometer-array/
  6. mars 2020 rover

    Puisqu'on est sur le registre des RTG, on peut évoquer les recherches des européens en la matière (Dieu sait si cela aboutira un jour sur un projet concret) L'originalité de la voie choisie vient du fait qu'il n'est pas question ici de plutonium 238 mais d'une substance moins connue, l'américium 241 Cet article date de quelques années mais est très intéressant : https://www.sfen.org/rgn/energie-nucleaire-vaisseaux-spatiaux-europeens-0 extrait : Quand le 238Pu a une demi-vie de 87,7 ans et une puissance thermique de 0,4 W/g, l’américium 241 a une demi-vie de 432 ans mais une puissance thermique de 0,1 W/g. La plus longue demi-vie signifie que la chaleur, et donc l’énergie qu’elle libère, diminue plus lentement que dans des systèmes de puissance égale. En outre, la pureté isotopique de l’241Am, supérieure à 99 %, compense partiellement la faible puissance thermique (W gr). L’efficacité globale du système radio-isotopique est abordée en exploitant les avantages de l’américium 241 (plus faible température de fonctionnement et longue demi-vie) et en prenant en considération la manière dont la répartition géométrique du combustible affecte le volume global du système. Actuellement, le programme européen met l’accent sur le développement de générateurs thermoélectriques à radio-isotopes (Radioisotope Thermoelectric Generator – RTG) évolutifs d’une puissance électrique de 10 à 50 W avec une puissance spécifique de l’ordre de 1 à 2 We/kg. Ce que l’on peut comparer à des RTG au 238Pu qui délivrent environ 120-130 W avec une puissance d’environ 3 W/kg. L’américium 241 est également bien adapté pour les unités de chauffage à radio-isotopes (Radioisotope Heater Unit – RHU). Dans ces systèmes, la faible densité de l’américium en fait une option attractive. Ces unités offrent également la possibilité de très petits RTG d’une puissance de moins d’1 We, où la production d’énergie par conversion thermoélectrique est une option intéressante pour les missions courtes ou à petit budget. De petites quantités d’énergie électrique combinées à des sources de chaleur pourraient ouvrir la voie à de nouveaux types de mission. Les batteries chimiques modernes, protégées du gel spatial par les sources de chaleur, suinteraient, alimentées par le RTG, fournissant une énergie utilisable pour de petits engins spatiaux comme des CubeSats (nano-satellites) ou des atterrisseurs (landers). La chaleur des déchets pourrait aussi être utilisée pour la gestion thermique.
  7. Et oui, 58 Starlink seulement.... Heureusement, un nouveau lancement Starlink est prévu pour le 22 juin !!
  8. aujourd'hui en Floride, à l'aube, une Falcon 9 envoyait une nouvelle fournée de Starlink en orbite. De superbes photos ont été prises :
  9. mars 2020 rover

    https://mars.nasa.gov/mars2020/spacecraft/rover/electrical-power/ 110 watts pour 4.8 kg de plutonium au début
  10. mars 2020 rover

    Le coeur palpitant de Perseverance a été livré ! Traduction automatique : https://www.energy.gov/ne/articles/nuclear-power-system-delivered-florida-nasa-s-perseverance-rover Un système d'énergie nucléaire livré en Floride pour le rover Perseverance Le département américain de l'Énergie a livré avec succès son dernier système nucléaire au Kennedy Space Center en Floride - le site du lancement de Mars 2020 par la NASA plus tard cet été. Le générateur thermoélectrique à radio-isotopes multi-missions (MMRTG) a été alimenté, construit et testé par les laboratoires nationaux du DOE pour alimenter le rover Persévérance de la mission . Alimenter l'exploration spatiale Perseverance sera le premier rover à utiliser du plutonium créé par le Oak Ridge National Laboratory (ORNL). Le laboratoire, avec les laboratoires nationaux de l'Idaho et de Los Alamos, aide la NASA à renforcer son approvisionnement en carburant pour le plutonium-238, un isotope utilisé pour les missions dans l'espace lointain. ORNL a récemment automatisé une partie du processus de production permettant au laboratoire de produire jusqu'à 400 grammes de Pu-238 chaque année, se rapprochant ainsi de l'objectif de la NASA de 1,5 kilogramme par an d'ici 2025. Avantages du MMRTG Les systèmes d'alimentation par radio-isotopes (RPS) convertissent la chaleur générée par la désintégration naturelle du Pu-238 en énergie électrique. Le MMRTG fournira de l'électricité pour les opérations de base du rover Perseverance et maintiendra les outils et les systèmes du rover à des températures optimales. Le système électrique a une durée de vie opérationnelle de 14 ans qui dépasse les besoins énergétiques du voyage d'un an du rover vers la planète rouge et de son exploration. Infrastructure du système d'alimentation radio-isotopique Le DOE maintient l' infrastructure essentielle pour alimenter, construire et tester chaque système d'alimentation. ORNL fournit les matériaux et le matériel de la source de chaleur pour les missions de la NASA. Los Alamos National Laboratory purifie et encapsule le plutonium-238. L'Idaho National Laboratory assemble, teste et assure la livraison finale du RPS. "...Le MMRTG, F-2, est le dernier système d'alimentation fourni à la NASA par DOE dans une relation à long terme pour accomplir de grandes choses dans l'exploration spatiale..." (STEPHEN JOHNSON, DIRECTEUR DE L'ÉNERGIE NUCLÉAIRE SPATIALE ET DES TECHNOLOGIES ISOTOPIQUES AU LABORATOIRE NATIONAL DE L'IDAHO) La livraison et l'installation du MMRTG achèvent la phase de production RPS de ce projet. Une vérification d'ajustement à chaud a été effectuée pour tester le système du rover lorsqu'il était alimenté par le MMRTG. Une petite équipe d'INL surveillera le système d'alimentation 24h / 24 jusqu'à son lancement prévu le 17 juillet 2020. Prochaines étapes Le DOE continuera de soutenir son solide partenariat avec la NASA. Son prochain MMRTG est destiné à propulser la mission de Dragonfly pour explorer la plus grande lune de Saturne, Titan. Étant donné que l'énergie solaire n'est pas une option viable dans l'atmosphère brumeuse de Titan, le MMRTG jouera un rôle majeur dans l'alimentation en énergie du vaisseau spatial. Dragonfly devrait être lancé en 2026.
  11. C'est un beau résumé de la conquête spatiale depuis les années 50, mais aussi bâtir des pyramides, grimper au sommet de l'Everest, explorer les fonds sous-marins, ect, L'homme n'est pas un animal rationnel, et ça ne changera pas.
  12. New Horizons - Pluton, nous voilà !

    L'expérience est un succès ! Communiqué de la NASA : https://www.nasa.gov/feature/nasa-s-new-horizons-conducts-the-first-interstellar-parallax-experiment C'est du jamais vu : Proxima Cen photographié depuis la Terre et depuis la position de NH et Wolf 359 :
  13. https://www.nasa.gov/press-release/nasa-selects-astrobotic-to-fly-water-hunting-rover-to-the-moon Volatiles Investigating Polar Exploration Rover (VIPER) : c'est le nom d'un petit rover qui sera envoyé sur la Lune (pôle sud) en 2023 La NASA envisage d'établir une base permanente sur notre satellite, à plus ou moins long terme. Elle devrait être habitée en permanence par des humains, qui auront besoin de beaucoup de choses, comme de l'eau... Il y a très très peu d'eau sur la surface lunaire, sous forme de glace dans l'ombre éternelle des cratères au pôle Sud. Qu'à cela ne tienne elle sera exploitée à mort, on ne se refait pas... Encore faut-il la trouver et évaluer les ressources, c'est la mission attribuée à une société privée, Astrobotic extrait : Le vol de VIPER vers la Lune fait partie de l' initiative Commercial Lunar Payload Services (CLPS) de la NASA , qui exploite les capacités des partenaires de l'industrie pour fournir rapidement des instruments scientifiques et des démonstrations technologiques sur la Lune. Dans le cadre de son prix, Astrobotic est responsable des services de bout en bout pour la livraison de VIPER, y compris l'intégration avec son atterrisseur Griffin, le lancement depuis la Terre et l'atterrissage sur la Lune. Au cours de sa mission de 100 jours terrestres, le rover VIPER d'environ 1000 livres parcourra plusieurs kilomètres et utilisera ses quatre instruments scientifiques pour échantillonner divers environnements du sol
  14. Personne ne dit ça. Mais c'est la première fois qu'une société privée assure le lancement d'astronautes dans l'espace ; Et une société de quelques milliers de salariés tout au plus, pas la puissante NASA ou autres agences spatiales. Pour le reste tu sembles découvrir l'eau chaude : et oui, les jeunes générations n'ont pas connu l'époque pionnière de la conquête spatiale, certains doutent même qu'on soit allé sur la Lune ; C'est magnifique et salutaire qu'un type comme Musk génère un peu d'intérêt et d'enthousiasme dans un secteur qui en avait bien besoin...
  15. Lancement de OSIRIS-REx le 9 septembre

    https://www.cieletespace.fr/actualites/le-soleil-fait-fissurer-l-asteroide-bennu Le Soleil fait fissurer l’astéroïde Bennu ! (C&E)
  16. Lancement repoussé à 11h21 samedi prochain :
  17. Mauvaises nouvelles du Webb space telescope

    "Je suis très optimiste quant à ce que cette chose sorte de la rampe de lancement en 2021", a déclaré Zurbuchen. "Bien sûr, il reste encore beaucoup de montagne à gravir." Bon, on est plus à deux mois près maintenant ; Encore qu'on est pas à l'abri d' un report à 2022...
  18. Trois ch'tites vidéos sympas La première nous montre la séquence filmée par une caméra fixée dans la coiffe d'une Falcon 9 : on voit la charge utile (un paquet de Starlink) continuer sa route propulsée par le 2ème étage La deuxième vidéo est un survol des installations SpaceX à Boca Chica : pas encore Cap Canaveral mais ça devient quelque chose... La troisième nous montre le déploiement d'un paquet de Starlink
  19. Finalement, quand on fait les comptes...

    Faudrait déjà que tu donnes un lien pour comprendre exactement de quoi parle l'article... Ensuite pour comparer il faut prendre des exemples précis. En voici un : la NASA va envoyer une sonde vers Europe, le satellite de Jupiter, dans 3/5 ans, mais la question demeure concernant la fusée employée... Option 1 le futur lanceur SLS de la NASA, toujours en développement, dont on annonce un coût unitaire extravagant de deux milliards de dollars par lancement () Option 2 la Falcon Heavy de SpaceX pour un coût inférieur à 200 millions de dollars. Soit 10 fois moins cher que le SLS !! Seul avantage du SLS, plus puissant : un gain de temps de 18 mois pendant le trajet D'un autre côté il n'a toujours pas fait son 1er vol et n' a donc pas fait ses preuves pour cette mission importante
  20. Toi et les autres vous ne comprenez décidément rien à la méthode SpaceX... On verra votre tête quand bientôt le Starship ira explorer les confins du système solaire !!
  21. Prochain lancement Starlink vendredi prochain 12 juin
  22. Sacré Vauffy ! A peine reviendu, tu mets le boxon dans mon beau topic consacré à Elon avec cette photo de l'autre andouille de Marseille... Bon maintenant au boulot ! Une bonne mise à jour de Curiosity avant le lancement des deux nouveaux rovers américains et chinois !
  23. https://www.cnbc.com/2020/06/07/elon-musk-email-to-spacex-employees-starship-is-the-top-priority.html Branle-bas de combat ! Elon a envoyé un mail aux 8.000 employés de SpaceX pour signifier que le programme Starship était désormais la priorité absolue "L’équipe Boca Chica de l’entreprise travaille déjà presque 24 heures sur 24, mais Musk en veut plus, exhortant les employés de SpaceX à aider le développement de Starship à progresser encore plus rapidement."