jackbauer

Member
  • Content count

    1290
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

Everything posted by jackbauer

  1. bin en ce moment c'est surtout la collision des drones iraniens qui les préoccupent !!
  2. ça doit faire la 25è fois que tu poses la question... Le pentagone sera le 1er client de Starlink, par exemple pour faire communiquer les avions entre eux...
  3. Passage de 60 Starlink en vidéo le 31 décembre

    Je reposte ici ce que j'avais mis dans le fil "Falcon Heavy" (Astro générale) Traduction automatique de l'article : https://spacenews.com/spacex-working-on-fix-for-starlink-satellites-so-they-dont-disrupt-astronomy/ SpaceX travaille sur un correctif pour les satellites Starlink afin qu'ils ne perturbent pas l'astronomie Le président et chef de l'exploitation, Gwynne Shotwell, a déclaré que le problème de luminosité de Starlink avait surpris l'entreprise LOS ANGELES - L'un des satellites Starlink du prochain lot de 60 que SpaceX prévoit de lancer fin décembre sera traité avec un revêtement spécial conçu pour rendre le vaisseau spatial moins réfléchissant et moins susceptible d'interférer avec les observations spatiales, président et chef de l'exploitation de SpaceX L'officier Gwynne Shotwell a déclaré le 6 décembre. "Nous allons y arriver", a déclaré Shotwell lors d'une réunion avec des journalistes au siège de SpaceX à Hawthorne. SpaceX a déjà déployé 120 satellites qui diffusent Internet haute vitesse, et des milliers d'autres seront lancés au cours des prochaines années. Peu de temps après le premier lancement en mai, les astronomes ont noté que les satellites étaient extrêmement brillants, ce qui fait craindre que la constellation n'interfère avec la recherche scientifique et les vues du ciel nocturne. Shotwell a déclaré que le prochain lot a un satellite "où nous avons mis un revêtement sur le fond". Elle a noté que ce n'était qu'une expérience et ne pouvait pas prédire si cela fonctionnerait. «Nous faisons des essais et des erreurs pour trouver le meilleur moyen d'y parvenir», a déclaré Shotwell. Depuis que des rapports ont fait surface sur des satellites Starlink perturbant les astronomes, la société a pris le problème au sérieux, a insisté Shotwell. "Nous voulons nous assurer que nous faisons la bonne chose pour nous assurer que les petits enfants peuvent regarder à travers leur télescope", a-t-elle déclaré. "L'astronomie est l'une des rares choses qui passionnent les petits enfants à propos de l'espace." Lorsque les gens regardent à travers leurs télescopes, «c'est cool pour eux de voir un Starlink. Mais ils devraient regarder Saturne, la lune. .. et ne pas vouloir être interrompu. " Le revêtement appliqué à l'un des satellites du troisième lot de Starlinks n'est que la première étape vers la recherche d'une solution permanente à mesure que davantage de satellites sont déployés. Shotwell a déclaré que la société prévoyait de lancer des lots de 60 satellites toutes les deux à trois semaines au cours de la prochaine année pour construire la constellation qui, d'ici la mi 2020, sera prête à fournir une couverture mondiale. Shotwell a admis que personne dans l'entreprise n'avait anticipé le problème lors de la conception des satellites. "Personne n'y a pensé", a-t-elle dit. «Nous n'y avons pas pensé. La communauté de l'astronomie n'y a pas pensé. » Le revêtement expérimental qui rendrait le satellite moins réfléchissant pourrait affecter ses performances, c'est donc quelque chose qui sera examiné, a déclaré Shotwell. «Cela change définitivement les performances du satellite, thermiquement. Ce sera un essai et une erreur, mais nous le corrigerons. »
  4. Astrosurfiens, astrosurfiennes J'ai décidé de replonger pour 10 ans de plus avec vous. Dix années de découvertes, inattendues ou pas, toujours passionnantes et enrichissantes. J'en veux pour preuve le petit résumé des dix dernières années dressé ici ; Ce ne sont que les faits qui m'ont le plus marqué, à vous de compléter si d'autres sont aussi, ou plus importants à vos yeux. Commençons par l'exploration du système solaire, désormais achevée, du moins en ce qui concerne les principaux corps, même par un simple survol. La mission CASSINI s'est achevée en 2017 par un suicide programmé, mais les données et les extraordinaires images seront exploitées pendant de nombreuses années encore. Deux fabuleuses missions ont crevé nos écrans : NEW HORIZONS a révélé le stupéfiant système Pluton-Charon, avant d'aller survoler un objet aux confins du syst. solaire (Ultima Thulé, rebaptisé Arrokoth) ; ROSETTA a exploré en profondeur une comète, 67P Churyumov-Gerasimenko, d'une beauté plastique que l'on croirait tirée du film Alien On ne compte plus les missions vers Mars, devenue destination préférée de la NASA. Mais à quoi bon envoyer d'extraordinaires robots (CURIOSITY) pour les faire tourner en rond sans jamais leur faire atteindre leur objectif ? (oui je sais il parait qu'il est finalement arrivé à l'endroit prévu) Les planètes ayant été plus ou moins explorées, c'est maintenant les petits corps qui sont examinées : les missions DAWN (Vesta, Cérès) HAYABUSA-2 (Ryugu) OSIRIS-REX (Bennu) sont de belles réussites. MESSENGER autour de Mercure et JUNO pour Jupiter n'ont pas soulevé l'enthousiasme, hormis chez leur concepteurs Du côté des exoplanètes, deux instruments ont dominé l'actualité : le satellite KEPLER et le spectrographe HARPS. A ce jour plus de 4.000 planètes sont confirmées, et les astronomes s'emploient désormais à dénicher des exoplanètes pas trop lointaines pour pouvoir être étudiées par les futurs télescopes géants et observatoires spatiaux. Les européens lancent peu de missions mais souvent avec inspiration : PLANCK a fourni la carte la plus précise à ce jour de l'univers primordial pour les cosmologistes ; GAIA au fil des publications de ses catalogues fait progresser les connaissances dans tous les domaines de l'astronomie, et cela pour de nombreuses années encore... Le réseau ALMA au Chili frappe notre imagination avec ses images de disques protoplanétaires et est devenu un des observatoire les plus demandé, au même titre que HUBBLE ou le VLT ( dont les nouveaux instruments SPHERE, MUSE, GRAVITY, ect, font merveille) Deux découvertes inattendues, permises par les relevés méthodiques : celles de 1I/Oumuamua et 2I/Borissov premiers objets extrasolaires traversant notre système solaire Le fait le plus important sans doute de ces dix dernières années : la détection directe des ondes gravitationnelles, prodige technologique validant ce que l'esprit humain est capable de concevoir à son summum... Un autre événement historique : la publication de la toute première image d'un trou noir géant, celui de M87 Enfin, pour conclure, un mot sur l'astronautique : le dernier vol de la navette spatiale a laissé place à quelque chose d'hallucinant pour les "plus trop jeunes". La NASA obligée de louer des places à bord des Soyouz pour rejoindre l'ISS !!! Heureusement un héro d'origine sud africaine surgit pour redonner de l'enthousiasme à l'exploration spatiale : Elon Musk, et une de ses société, SpaceX. En quelques années il va révolutionner tout le secteur du lancement spatial avec la récupération d'une partie des ses fusées. Et créer une menace pour le ciel des astronomes avec son projet de constellation géante STARLINK... Photos pour illustrer le résumé : 1. Pluton (New Horizons) 2. 67P Churyumov-Gerasimenko (Rosetta) 3. Cérès (DAWN) 4. Ryugu (Hayabusa-2) 5. Daphné (Cassini) 6. Curiosity (himself) 7. Carte de l'univers (PLANCK) 8. Gaia 9. Kepler 10. Courbe de lumière (HARPS) 11. Disque protoplanétaire (ALMA) 12. 1ère détection d'OG (LIGO) 13. Trou noir de M87 14. Roadster Tesla (1er tir d'une Falcon Heavy)
  5. bye bye les années 2010 : place aux 2020 !

    Que nous réservent les 10 années qui viennent ? Du grandiose, de l'énorme si tous les projets en cours tiennent leurs promesses !! 2020 devrait voir le 1er vol d'Ariane 6 et celui du Starship (dont un prototype à été sujet à un désassemblement dynamique impromptu il y a peu de temps). Pas moins de 3 robots devraient partir vers Mars (américain, européen et chinois) La sonde européenne Solar Orbiter doit décoller en février 2021 verra t-il enfin le déploiement du JWST dans l'espace ? Si cela se réalise enfin c'est la promesse assurée pour des grandes découvertes dans tous les domaines... La mission LUCY (NASA) va partir explorer plusieurs astéroïdes troyens et DART part attaquer sauvagement Didymos, qui plus tard recevra la visite de l'européen HERA pour constater les dégâts... 2022 verra le départ de deux missions européennes importantes : EUCLID (énergie noire) et JUICE à destination de Jupiter (mais arrivée sur place dans les années 2030...) PSYCHE (NASA) partira explorer l'astéroïde métallique du même nom Le milieux des années 2020 doit voir le lancement de la mission EUROPA CLIPPER vers le satellite de Jupiter, MME (Japon) vers Phobos Une mission de la NASA avec de grosses retombées scientifiques : WFIRST 2026 : lancement de PLATO (ESA) un super chasseur d'exoplanètes 2026 : DRAGONFLY part pour Titan (arrivée 2034 !) 2028 : ARIEL (ESA) va sonder l'atmosphère des exoplanètes Les chinois doivent déployer une station spatiale à proximité de laquelle il vont placer l'équivalent de HUBBLE (sont malins !) Comme vous le savez la NASA va renvoyer des astronautes sur la Lune (programme ARTEMIS) en 2024, mais les doutes sont permis, pas seulement sur la date... Dans le domaine des observatoires au sol, des géants vont voir le jour : l'ELT de 39m, le TMT de 30m et le GMT de 25m mais rien n'est fixé pour les dates et les financements Les réseaux géants SKA (square kilometer array) et CTA (Cherenkov telescope array) vont venir s'ajouter à l'arsenal des scientifiques Le LSST doit commencer ses relevés en 2022 ....et bien d'autres choses : on a le temps d'en reparler !
  6. Happy 2020 à tous et à toutes !!! 1er post rigolo grâce à Elon pour bien commencer l'année :
  7. Archéoastronomie

    Et bien voila JM Bonnet Bidaud rhabillé pour l'hiver !!
  8. étoile ALF ORI variable chute baisse

    Un article de l'Observatoire de Paris sur Bételgeuse : https://www.obspm.fr/the-slow-rotation-of-the-red.html?lang=fr
  9. eVscope, Stellina

    Puisque ce fil semble se disperser vers d'autres sujets novateurs, j'en profite pour évoquer ce qui va, peut-être, selon certains, révolutionner tout ce qui touche à l'optique, appareils photos, smartphones, télescopes... C'est en lisant un nouveau topic sur Webastro que mon attention s'est portée sur les "meta-lens" ou "meta-lentilles" https://www.europe1.fr/technologies/grace-aux-meta-lens-les-teleobjectifs-des-appareils-photo-deviennent-ultraplats-3939706 Grâce aux "méta-lens", les téléobjectifs des appareils photo deviennent ultraplats ( 26 décembre 2019 ) Dans sa chronique innovation de jeudi, Anicet Mbida annonce une révolution dans le monde de la photographie. Symbole des paparazzi, souvent affublés de cet objet, les objectifs bazooka vivent leurs dernières heures. Grâce aux "méta-lens", il est désormais possible de créer des téléobjectifs ultraplats. Imaginez des jumelles qui font l’épaisseur des verres de lunettes ou encore un télescope qui tiendrait dans la main. C’est ce que promettent les "méta-lens", des téléobjectifs ultraplats qui ne font que deux millimètres d’épaisseur, mais ayant les mêmes propriétés optiques que les objectifs classiques. Cela fait plusieurs années que l'on annonce leur arrivée, mais cette fois, les premiers modèles commencent à sortir des laboratoires. Le prix d'un petit processeur Pour cela, il a fallu révolutionner la façon de fabriquer des optiques. Jusqu’ici, on devait empiler parfois des dizaines de lentilles concaves ou convexes pour créer un objectif. C’est pour cette raison qu’ils sont aussi encombrants. Désormais, on grave un motif microscopique sur une plaque de verre, motif qui va guider la lumière et la faire converger ou diverger, exactement comme des lentilles traditionnelles. Pendant longtemps, la technologie ne fonctionnait qu’avec des images en noir et blanc, donc uniquement pour l’astronomie et les microscopes. Mais on a réussi à l’adapter à des images en couleur et à la très basse lumière. Ce qui lui ouvre le chemin de la photographie. Et bonne nouvelle, son prix devrait être abordable car on utilise la même technologie que les semi-conducteurs. Donc cela coûtera le prix d’un petit processeur : une dizaine d’euros, pas plus. C’est pourquoi il y a autant d’intérêt. Cela va permettre de fabriquer des objectifs beaucoup moins chers. Donc retenez ce nom : les "méta lens". On va en réentendre parler. Par Anicet Mbida Un autre article plus technique (en anglais) : https://phys.org/news/2018-10-revolutionary-ultra-thin-meta-lens-enables-full-color.amp extrait : "The beauty of our flat lens is that by using meta-atoms of complex shapes, it not only provides the correct distribution of delay for a single color of light but also for a continuous spectrum of light," Yu says. "And because they are so thin, they have the potential to drastically reduce the size and weight of any optical instrument or device used for imaging, such as cameras, microscopes, telescopes, and even our eyeglasses. Think of a pair of eyeglasses with a thickness thinner than a sheet of paper, smartphone cameras that do not bulge out, thin patches of imaging and sensing systems for driverless cars and drones, and miniaturized tools for medical imaging applications."
  10. Eclipse saoudienne

    Magnifique ! Quel dommage que tu sois resté si peu de temps ; Vu le l'endroit où tu trouvais j'imagine la qualité du ciel nocturne...
  11. eVscope, Stellina

    jfleouf on attend ton reportage photo complet de l'éclipse et de ce que tu as vu en Arabie S. EDIT : je viens juste de voir que tu avais créé un fil : j'y fonce ! Concernant l'astrophotographie avec un smartphone, un sujet existe déjà sur le forum : Anecdote perso : j'ai voyagé il y a peu avec un utilisateur de Samsung (je ne sais plus quel model) ; Il y a une fonction qui permet de photographier directement le ciel étoilé : le résultat est très sympa !
  12. Quelques superbes images glanées par Futura-sciences : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/eclipse-soleil-retour-images-eclipse-annulaire-soleil-26-decembre-78968/
  13. Exoplanètes : dernières découvertes

    Le dernier n° de The Messenger, la revue de l'ESO, comporte un article sur les résultats de l'instrument NEAR installé sur un 8m du VLT (pages 5 à 9) les 100 heures d'observations ont été réalisées au cours de 20 nuits, du 23 mai au 11 juin 2019. Malgré les problèmes de météo, l'instrument a obtenu la sensibilité escomptée. Résutats : pas de planètes de taille égale ou supérieure à celle de Neptune dans la ZH d'Alpha Cen A et B. Ce qui peut être interprété comme une bonne nouvelle : cela autorise l'existence de planètes de taille terrestre dans cette zone !! Réponse bientôt avec ESPRESSO ???? https://www.eso.org/public/archives/messengers/pdfsm/messenger_0178.pdf extrait : No planet candidate of the size of Neptune or larger was found in the data so far. While we were obviously hoping for a detection, the result can also be seen as good news for the existence of rocky planets, which may therefore still exist in the habitable zone of a Centauri in a stable orbit. There is also a roughly 35% chance that an existing planet would have been hidden by the star as the result of an unfavourable projected orbital position during our single-epoch observation.
  14. TROIS ROVERS SUR MARS EN 2020

    Nouveau tir de la fusée chinoise CZ-5 dans les heures qui viennent. Un nouvel échec sonnerait le glas (probablement) pour le rover martien en 2020...
  15. Xavier Jubier, le grand spécialiste des éclipses était sur place en Arabie S. et nous fait partager de superbes photos de l'éclipse :
  16. Mauna Kea pour le TMT

    https://www.nytimes.com/2019/12/23/science/telescopes-magellan-hawaii-astronomy.html Un article du New-York Times qui exprime la crainte (exagérée semble t-il) des américains de perdre leur leadership dans la recherche astronomique. En cause les problèmes du TMT au Mauna Kea mais aussi ceux du financement. Comme l'ELT européen, les deux projets américains (TMT et GMT) sont loin d'avoir bouclé leur budget...
  17. Le Starliner est la 1ère capsule américaine a revenir se poser sur la terre ferme et pourtant il va être rebaptisé du nom d'un célèbre navire. Allez comprendre... https://www.nasa.gov/press-release/nasa-boeing-complete-successful-landing-of-starliner-flight-test extrait : Le Starliner qui a atterri aujourd'hui sera remis à neuf pour la première mission opérationnelle en équipage de Boeing, après le Crew Flight Test. L'astronaute de la NASA Suni Williams, qui effectuera cette mission, a baptisé le vaisseau spatial «Calypso» d'après le navire du célèbre explorateur Jacques Cousteau.
  18. https://spaceflightnow.com/2019/12/20/spacex-poised-to-accelerate-launch-cadence-with-series-of-starlink-missions/ Après avoir effectué 18 lancements en 2017, 21 en 2018, SpaceX termine 2019 avec seulement 13 tirs. (marché des sats de telecom en berne) Mais la direction prévoit une année 2020 record avec 35 à 38 lancements, une majorité étant consacrée à déployer la constellation Starlink. Seule une dizaine de 1ers étages seront construits, ceux récupérés seront réutilisés. Par contre il vont devoir accélérer la cadence de production pour les 2èmes étages... Déploiement de Starlink, 1ers vols habités de Crew Dragon, dévellopement du Starship, ect : en 2020 SpaceX va continuer d'assurer le show... et d'énerver pas mal de monde : youpi !!!
  19. Retour sur Terre de la capsule de Boeing prévu demain à 13h57 (heure française)
  20. la noblesse tu veux dire... En effet la dernière fois que l'Angleterre a été envahie, c'était par Guillaume le Conquérant, Duc de Normandie en 1066 ; Couronné roi d' Angleterre le français y est devenu langue officielle (pour une période assez courte) Mais dis-nous Roul, es-tu français ou anglais ? Ton langage semble hésiter entre les deux...
  21. Un article sur le site du Monde : https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/12/20/la-capsule-starliner-de-boeing-rate-son-vol-d-essai-et-doit-rentrer-sur-terre_6023668_1650684.html?xtor=EPR-32280629-[a-la-une]-20191221-[zone_edito_2_titre_11] extrait : L’anomalie s’est produite dans le compteur embarqué de « temps écoulé » dans la mission. Ayant un horaire erroné, Starliner n’a pas effectué la poussée au moment où elle devait la déclencher, peu après s’être détachée de la fusée. Quand les salles de contrôle de Boeing et de la NASA ont tenté de corriger le problème manuellement, la capsule ne pouvait pas recevoir la commande directement car elle se trouvait en transition entre deux satellites de communication. Quand elles ont repris le contrôle, les équipes ont jugé qu’il ne restait plus assez de carburant pour continuer la mission et tenter l’amarrage avec l’ISS, qui était prévu samedi
  22. https://blogs.nasa.gov/commercialcrew/category/boeing/ C'est aujourd'hui pour la 1ère fois que la capsule Starliner de Boeing doit être lancée par une Atlas V à Cap Canaveral (tir prévu à 12h36 chez nous)
  23. ExoMars Rover (ESA) 2020

    http://www.esa.int/Science_Exploration/Human_and_Robotic_Exploration/Exploration/ExoMars/Promising_progress_for_ExoMars_parachutes Des progrès prometteurs pour les parachutes d' ExoMars Une série de tests au sol conçus pour vérifier l'extraction des parachutes de la mission ExoMars 2020 de leurs sacs ont commencé avec succès avec des résultats prometteurs pour garder la mission sur la bonne voie pour un lancement l'année prochaine. N.B : la vidéo vaut le détour...
  24. mars 2020 rover

    ça roule !!!