jackbauer

Member
  • Content count

    1130
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

Everything posted by jackbauer

  1. LSST (Large Synoptic Survey Telescope)

    Pas de date annoncée, surtout que la construction est interrompue actuellement à cause de la Covid 19 (tous les observatoires au Chili sont impactés...) https://project.lsst.org/coronavirus-update
  2. Finalement le lancement de cette nuit a quand même eu lieu. Comme d'habitude c'était le grand spectacle avec le retour du 1er étage :
  3. Pour le 1er lancement (celui de 16h12 avec 60 Starlink) c'est reporté à cause de la météo Celui de cette nuit à 01h18 n'a que 40% de probabilité d'avoir une météo favorable... Espérons que du côté de Boca Chica on ait plus de chance avec le SN6...
  4. Et bin ce mois ci j'ai été bosser deux dimanche en heures sup ! Faut gagner des sous !! Donc grosse journée pour SpaceX je disais plus haut, en particulier avec un saut de 150m du SN6 La fenêtre s'étend de 15h00 aujourd'hui à 03h00 cette nuit :
  5. Enorme actu pour SpaceX dans les heures qui viennent (si la météo le permet et si tout va bien...)
  6. Après le SN 5 qui avait décollé de 150m il y quelques jours, c'est au tour du SN 6 d'être soumis aux essais. En attendant de faire un petit tour en l'air, un static fire vient d'être réalisé :
  7. la méteo du moment

    La météo c'est important. Moi je ne rate jamais les prévisions de Tatiana Silva sur TF1. Jamais !!
  8. Nouvelle comète ! C/2020 F3

    https://www.nasa.gov/feature/goddard/2020/hubble-snaps-close-up-of-celebrity-comet-neowise "..Cette image au sol de la comète C / 2020 F3 (NEOWISE) a été prise de l'hémisphère nord le 16 juillet 2020. L'image en médaillon, prise par le télescope spatial Hubble le 8 août 2020, révèle un gros plan de la comète après son passage au plus près du Soleil. L'image de Hubble se concentre sur le noyau de la comète, qui est trop petit pour être vu. On estime qu'il ne mesure pas plus de 4,8 kilomètres de diamètre. Au lieu de cela, l'image montre une partie du coma de la comète, la lueur floue, qui mesure environ 18 000 kilomètres de diamètre sur cette image. La comète NEOWISE ne traversera pas le système solaire interne avant près de 7 000 ans..."
  9. Elon est aussi philosophe...
  10. Un échange intéressant sur Twitter (capture)
  11. Comment attraper un poisson volant avec un chalutier
  12. Une superbe photo de la récupération :
  13. Nouveau lancement de 58 Starlink aujourd'hui (c'était le sixième tir le 1er étage) et au moins une des deux demi-coiffes a été récupérée dans le filet :
  14. 58 Starlink de plus lancés aujourd'hui...
  15. étoile ALF ORI variable chute baisse

    "...Bételgeuse, Bételgeuse, Bételgeuse! Les observations de Hubble montrent que la gradation inattendue de l'étoile supergéante Bételgeuse a probablement été causée par une immense quantité de matière chaude éjectée dans l'espace..." https://go.nasa.gov/3iDa5zz
  16. Lancement de OSIRIS-REx le 9 septembre

    La répétition pour la collecte d'échantillons en octobre prochain s'est bien déroulée : "...Cette série d'images a été prise sur une durée de 13 minutes - elle commence à environ 128 m au-dessus de Bennu et traverse la brûlure Matchpoint, la dernière image étant prise à environ 44 m au-dessus de la surface..."
  17. Thomas Pesquet 2021 sur Crew Dragon

    Il faut bien trouver une utilité à la NASA (du moins en ce qui concerne les vols habités). Et puis cette nouvelle aventure est née du désidérata de D.Trump qui veut marquer son (double ?) mandat d'un acte de prestige... p.s Quand je pense qu'un jour un Porte-avions aura le nom de cet abruti...
  18. Encore une bonne nouvelle pour SpaceX : https://www.cnbc.com/2020/08/07/spacex-and-ula-win-2022-pentagon-rocket-launch-contracts.html SpaceX et ULA remportent des milliards de contrats de fusée au Pentagone, battant Blue Origin et Northrop Grumman L’US Air Force a attribué vendredi aux constructeurs de fusées United Launch Alliance et SpaceX des contrats d’une valeur de plusieurs milliards pour lancer des missions de sécurité nationale pendant cinq ans à compter de 2022. Les prix représentent la deuxième phase du programme de lancement spatial de la sécurité nationale de l’armée, qui est organisé par le Space and Missile Systems Center de l’armée de l’air à Los Angeles, en Californie. Quatre entreprises - SpaceX d’ Elon Musk , ULA, Northrop Grumman et Blue Origin de Jeff Bezos - ont soumissionné pour les contrats, l’armée étant prête à dépenser environ 1 milliard de dollars par an en lancements. Les prix NSSL représentent près de trois douzaines de lancements, prévus entre 2022 et 2026. ULA a remporté 60% des lancements et SpaceX a remporté les 40% restants. ULA, une coentreprise de Boeing et Lockheed Martin, et SpaceX sont les principaux fournisseurs de lancement pour les missions de sécurité nationale, ayant lancé des dizaines de charges utiles pour l’armée au cours de la dernière décennie. Les missions de sécurité nationale sont les plus lucratives dans le secteur des fusées, avec beaucoup plus de 100 millions de dollars par lancement. L’armée américaine a attribué à ULA et SpaceX plus de 12 milliards de dollars de contrats de lancement entre 2012 et 2019. Il y a deux ans, l’armée de l’air a accordé des contrats de développement à ULA, Northrop Grumman et Blue Origin d’ une valeur de 967 millions de dollars, 792 millions de dollars et 500 millions de dollars, respectivement. Le processus a été très compétitif, SpaceX poursuivant l’armée de l’air après n’avoir pas remporté de prix de développement et Blue Origin protestant contre les critères utilisés par le Pentagone pour les contrats de lancement. Chacune des entreprises a développé des fusées de nouvelle génération, les contrats NSSL étant une priorité absolue. SpaceX possède une flotte de fusées Falcon 9 et Falcon Heavy et teste actuellement son énorme fusée Starship. ULA construit sa fusée Vulcan pour remplacer sa flotte vieillissante de fusées Atlas et Delta ainsi que pour mettre fin à sa dépendance vis-à-vis des moteurs de fusée de fabrication russe. La fusée Atlas V d’ULA est propulsée par des moteurs RD-180, achetés en Russie. Northrop Grumman a développé sa fusée OmegA et s’est principalement concentré sur l’obtention des contrats de l’armée de l’air. Alors que la société a déclaré qu’elle s’attendait à ce qu’OmegA puisse desservir des marchés autres que l’armée, le fait de perdre les récompenses remet en question la poursuite du développement de Northrop Grumman. Blue Origin continuera probablement à construire sa fusée New Glenn malgré la perte du prix, compte tenu des autres projets sur lesquels la société Bezos travaille. New Glenn est conçu pour être réutilisable d’une manière similaire à la façon dont SpaceX fait atterrir ses fusées, le booster revenant après chaque mission. L’ année dernière, le PDG de Blue Origin , Bob Smith, a déclaré à CNBC que la société continuerait le développement de New Glenn, qu’elle obtienne ou non des contrats de lancement de NSSL.
  19. 120 par mois (ou si vous préférez 4 par jour) : c'est le nombre de satellites Starlink fabriqués à la chaîne par SpaceX !!
  20. Hola, un peu de sérieux les amis ! Revenons à nos moutons : Elon est un patron généreux ! Si ! la preuve : (traduction automatique de 2 articles) https://www.cnbc.com/2020/08/07/elon-musk-gives-spacex-employees-a-day-off-after-historic-week.html Elon Musk offre aux employés de SpaceX un jour de congé après une semaine de missions réussie Les employés de SpaceX ont eu une journée de congé vendredi, a appris CNBC, en récompense d’une semaine historique qui a vu la société spatiale d’ Elon Musk franchir avec succès un trio d’étapes. Officiellement intitulé «Crew Mission Holiday» selon des personnes qui se sont entretenues avec CNBC, SpaceX a donné du temps à ses employés après que la capsule Crew Dragon de la société ait terminé dimanche la mission historique de la NASA Demo-2. Le vol d’essai de deux mois a marqué la première fois que SpaceX a transporté des personnes dans l’espace, alors que la capsule transportait les astronautes de la NASA Bob Behnken et Doug Hurley vers et depuis la Station spatiale internationale. De plus, le prototype de la fusée SpaceX Starship SN5 a effectué son premier vol mardi, puis la société a terminé la semaine avec son dernier lancement de satellites Internet Starlink tôt vendredi matin. (...) SpaceX a terminé la semaine avec le dixième lancement de ses satellites Internet Starlink. La fusée Falcon 9 de la société a décollé du centre spatial Kennedy de la NASA en Floride juste après 1 heure du matin (HE) vendredi, transportant 57 satellites Starlink ainsi que 2 satellites d’imagerie BlackSky. La société a maintenant lancé près de 600 satellites Starlink en orbite alors qu’elle continue de se rapprocher de son objectif d’un réseau Internet spatial. Le plan ambitieux de la société est de placer environ 12 000 petits satellites en orbite, afin de transmettre Internet à haut débit n’importe où dans le monde. SpaceX entame cet été un test bêta privé du service Starlink, qui, selon lui, sera «suivi d’un test bêta public». La société de Musk a déclaré à la FCC que Starlink «commencera à offrir un service commercial dans le nord des États-Unis et le sud du Canada» avant la fin de cette année, «puis s’étendra rapidement à une couverture quasi mondiale du monde peuplé en 2021.» SpaceX a déclaré la semaine dernière que jusqu’à présent, plus de 700000 personnes ont exprimé leur intérêt à s’inscrire au service Starlink. Article concernant le réseau Starlink (lien donné dans le 1er article) SpaceX dit que Starlink Internet a une `` demande extraordinaire ″, avec près de 700000 intéressés par le service SpaceX a déclaré que Starlink, son service Internet par satellite naissant, avait déjà constaté une «demande extraordinaire» de la part de clients potentiels, avec «près de 700 000 personnes» à travers les États-Unis indiquant qu’elles étaient intéressées par le service à venir de l’entreprise. En raison de l’intérêt plus grand que prévu, SpaceX a déposé vendredi une demande auprès de la Federal Communications Commission - demandant d’augmenter le nombre de terminaux d’utilisateurs autorisés à 5 millions de 1 million. Les terminaux utilisateurs sont les appareils que les consommateurs utiliseraient pour se connecter au réseau Internet par satellite de l’entreprise. La demande intervient environ un mois et demi après que SpaceX ait mis à jour son site Web Starlink pour permettre aux clients potentiels «d’obtenir des mises à jour sur les actualités Starlink et la disponibilité des services dans votre région». Enregistrer son intérêt pour le service Starlink signifiait simplement soumettre une adresse e-mail et une adresse postale, sans frais pour recevoir les mises à jour. Starlink est le plan ambitieux de la société visant à construire un réseau interconnecté d’environ 12 000 petits satellites, pour diffuser Internet à haut débit partout dans le monde. À ce jour, SpaceX a lancé plus de 500 satellites Starlink. En plus de mettre les satellites en orbite, SpaceX devra construire un vaste système de stations au sol et des terminaux d’utilisateurs abordables s’il veut connecter les consommateurs directement à son réseau. SpaceX entame cet été un test bêta privé du service Starlink, qui, selon lui, sera «suivi d’un test bêta public». La société d’ Elon Musk a déclaré à la FCC que Starlink commencerait à offrir des services commerciaux dans le nord des États-Unis et le sud du Canada “avant la fin de cette année ”, puis s’étendra rapidement à une couverture quasi mondiale du monde peuplé en 2021. ” Musk a vanté la vitesse d’Internet de Starlink comme rivalisant avec les services terrestres existants, affirmant en mars que le réseau aurait une «latence inférieure à 20 millisecondes, de sorte que quelqu’un pourrait jouer à un jeu vidéo à réponse rapide à un niveau compétitif.» Le réseau satellite est une entreprise ambitieuse. Comme l’a déjà dit le président de SpaceX, Gwynne Shotwell, «il en coûtera à l’entreprise environ 10 milliards de dollars ou plus» pour construire le réseau Starlink. La société a régulièrement levé des fonds auprès d’investisseurs privés au cours des dernières années, évaluant récemment SpaceX à 44 milliards de dollars . Si Starlink réussit, cependant, SpaceX a déclaré aux investisseurs que l’activité Internet par satellite cible un marché adressable total de 1 trillion de dollars. Morgan Stanley a récemment déclaré que si Starlink réussissait mieux que prévu, la valorisation de SpaceX pourrait atteindre 175 milliards de dollars dans le scénario le plus optimiste du «cas haussier».
  21. Les résultats de Planck, c'est pas fini ! C&E, sur son site propose un podcast en deux parties (27 et 44 minutes) avec François Bouchet, et c'est passionnant ! J'espère que vous êtes tous abonnés comme moi, c'est pas cher et ça vaut le coup. Si F.B ne livre pas le détail des nouveaux papiers, on sent qu'il est encore renforcé dans la justesse des mesures de Planck, par rapport à la crise actuelle dans la cosmologie (évoquée ici sur un autre fil) Et la fin du podcast donne l'eau à la bouche quand il évoque les projets futurs ou en cours qui prendront la relève de Planck... https://www.cieletespace.fr/actualites/podcast-univers-planck-francois-bouchet Présentation : Après des années de travail acharné, l'équipe du satellite de cosmologie Planck s'apprête à publier les ultimes résultats de la mission. François Bouchet, responsable de l'exploitation des données de l'instrument HFI, les dévoile au micro de Ciel & Espace. Lancé il y a plus de dix ans par l’agence spatiale européenne, le satellite de cosmologie Planck continue à faire parler de lui. Les ultimes résultats de la mission – son héritage scientifique en quelque sorte – sont en effet sur le point d’être officiellement publiés. Ce sera à la rentrée dans la revue professionnelle Astronomy & Astrophysics. J'en profite aussi pour signaler la parution d'un H.S de C&E, déjà disponible en ligne et en kiosque à la rentrée :