jackbauer

Member
  • Content count

    1464
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

Posts posted by jackbauer


  1. Il y a 4 heures, jackbauer a dit :
    Il y a 5 heures, Bill46 a dit :

    Je pense qu'il faut aussi (et surtout) remercier M Trevor Mahlmann, l'auteur de ces clichés.

     

    9_9

    T'as l'intention de me faire chier toute l'année 2021 comme ça ?

     

    Bon, j'ai réagit un peu vivement !! J'ai rappelé mon équipe de tueurs lancés à ses trousses ! xD

     

    Allons, un peu de musique !!

     

     

    mus.jpg

    • Like 1
    • Haha 4

  2. Un article étonnant sur le site de C&E (réservé aux abonnés)

    https://www.cieletespace.fr/actualites/la-sonde-new-horizons-decouvre-une-intrigante-lumiere-venue-de-tout-l-univers

     

    Tod Lauer et son équipe ont analysé et traité 195 images prises par LORRI entre 42 et 45 U.A, à l'abri de la lumière zodiacale. En soustrayant la lumière visible des étoiles, des galaxies, ect ils ont constaté qu'il restait encore autant de lumière visible que celle de  l'ensemble des galaxies connues !

    Reste plus qu'à trouver une explication : matière "ordinaire" non encore détectée, ou alors origine plus exotique ?...

    • Like 2
    • Thanks 1

  3. extrait de l'article :

    "...Il a précisé que le budget devrait couvrir l'enlèvement et l'élimination des gravats et la conception du nouveau radiotélescope..."

     

    Bref c'est pour faire place nette et commencer l'étude d'un éventuel nouveau radiotélecope... Pour en construire un nouveau il faudra des centaines de millions ! :S

    • Like 3

  4. Il y a 15 heures, vaufrègesI3 a dit :

    Sachant par ailleurs et pour ta gouverne que le dioxyde de plutonium émet TOUT son rayonnement sous forme de particules alpha, un type de rayonnement pouvant être stoppé par une simple feuille de papier. 

    Alors bon, je ne te conseillerais certes pas de poser ton postérieur pendant 3 jours sur cet isotope, surtout si tu aimes faire du vélo -_-..  

    Temporairement, tu aurais quelques rougeurs désagréables sur cette partie délicate de ton anatomie

     

    Mon cul !!!>:( Tu serais pas cousin avec Didier Raoult ??

     

    Je crois qu'il est temps d'informer le bon peuple !! 

     

    https://www.sortirdunucleaire.org/L-exploration-spatiale-nouvelle

     

    Le premier robot propulsé au plutonium s’est posé sur Mars lundi 6 août 2012. Il y a eu beaucoup de réjouissance et d’enthousiasme dans les grands médias, mais aucune mention de l’énorme danger que l’appareil, nommé "Curiosity" par la NASA, a fait courir aux gens et aux autres formes de vie sur Terre avant d’arriver sur Mars.

    Dans sa déclaration sur l’impact environnemental (Environmental Impact Statement, EIS) de Curiosity, la NASA a dit que les chances étaient "globalement" de moins de 1 sur 220 pour que du plutonium soit dispersé durant sa mission. Si la fusée qui l’a porté depuis la Floride avait explosé au lancement (or une fusée sur 100 est détruite au lancement) ceci aurait dispersé du plutonium jusqu’à une centaine de kilomètres à la ronde, soit jusqu’à Orlando, dit la déclaration. Si la fusée n’avait pas réussi à vaincre la gravitation et à amener Curiosity sur Mars, mais qu’elle était retombée dans l’atmosphère, se désintégrant dans sa chute, c’est une grande partie de la Terre qui aurait été touchée par le plutonium.
    (...)
    Plutonium-238 : encore plus radioactif

    Le plutonium est considéré depuis longtemps comme la substance radioactive la plus dangereuse. Or l’isotope du plutonium utilisé dans le programme nucléaire spatial, et dans le robot Curiosity, est beaucoup plus radioactif que le plutonium-239 utilisé dans les armes nucléaires ou produit comme déchet dans les réacteurs nucléaires. Il s’agit ici de plutonium 238, qui a une demi-vie de 87,8 ans, soit beaucoup plus courte que celle du plutonium-239, qui est de 24 500 ans (la demi-vie d’une substance radioactive est la période durant laquelle cette substance perd la moitié de sa radioactivité).

    Arjun Makhijani, physicien nucléaire et président de l’institut pour l’énergie et la recherche environnementale, explique que "le plutonium-238 est environ 270 fois plus radioactif que le plutonium-239 par unité de poids". Ceci veut dire que la radioactivité des 4,8 kg de plutonium-238 dont est équipé Curiosity est équivalente à celle de 1287,9 kg de plutonium-239. À titre de comparaison, la bombe atomique larguée sur Nagasaki comportait 6,75 kg de plutonium-239.

    La demie-vie du plutonium-238, beaucoup plus courte que celle du plutonium-239, rend le plutonium-238 extrêmement chaud. C’est cette chaleur qui est convertie en électricité par un générateur thermoélectrique à radio-isotope.

    Le plus grand danger du plutonium pour la santé consiste dans la respiration de particules conduisant au cancer du poumon. Un microgramme (millionième de gramme) de plutonium peut être fatal. Pour Curiosity, l’EIS parle de particules qui pourraient être "transportées dans la trachée, les bronches, ou des zones profondes des poumons, et rester dans ces organes". Les particules "irradieraient le tissu pulmonaire en permanence". Des accidents nucléaires spatiaux ont déjà eu lieu

    Il n’y a pas eu d’accident lors de la mission de Curiosity, mais l’EIS reconnaît qu’il y a eu des soucis auparavant, dans cette roulette russe du nucléaire interstellaire : sur 26 précédentes missions spatiales étatsuniennes utilisant du plutonium, trois ont connu des accidents, reconnaît le rapport. Le pire accident a eu lieu en 1964, lorsqu’un satellite embarquant le SNAP-9A, un engin au plutonium, n’a pas pu se mettre en orbite et est retombé vers la Terre, se désintégrant au cours de sa chute. Le kilogramme de plutonium à bord a été largement dispersé sur Terre. John Gofman, professeur de physique médicale à l’université de Berkeley, Californie, a depuis longtemps lié cet accident à une augmentation planétaire du cancer du poumon. Après cet accident du SNAP-9A, la NASA est passée à l’énergie solaire pour les satellites. Actuellement tous les satellites, ainsi que la station orbitale, fonctionnent à l’énergie solaire.

    • Like 2

  5. Il y a 11 heures, Alain MOREAU a dit :

    Pour des vœux de Noël - qui sont d’abord des vœux de paix et de bonheur - un vrai fil d’astro et de science, donc, qui se passionne pour l’étude pacifique et non destructrice de la Nature en respectant sa souveraineté intemporelle, et non celui d’une furieuse utopie qui prétend la soumettre à nos folies conquérantes en la terraformant "à coups de bombes atomiques" :o

     

     

    quelle jolie tirade... pour les neuneus !

    Qui est-ce qui est en train de transformer la surface de Mars en poubelle à plutonium ? Musk ou la NASA avec ses robots Curiosity, Perseverance ? -_-

    • Haha 1

  6. Il y a 2 heures, Alain MOREAU a dit :

    Sur l’approche, bien qu’elle paraisse déroutante, j’avoue adhérer largement : nombre de projets industriels gagneraient énormément à être conduits de cette façon, afin de stimuler l’innovation sans engendrer en cas d’échec un gouffre financier parfois fatal à l’entrepreneur. Musk se sert de tous les moyens existants pour arriver à ses fins, sans s’occuper de savoir s’ils semblent académiques ou pas au reste de la profession.

     suis d'accord avec tout ce que tu as dis sur Musk mais il faut surtout ajouter que SpaceX n'est pas qu'un simple assembleur de fusées : il fabrique le coeur du système c'est à dire les moteurs ; Pour Starlink les satellites sont fabriqués à la chaine dans sa propre usine. Pour les voitures Tesla, ce qui est le plus important ce sont les batteries : elles sont fabriquées dans des usines Tesla. ect... C'est une stratégie qui devient rare dans l'industrie !

    • Like 7