Sylvestre

Member
  • Content count

    180
  • Joined

  • Last visited

  • Last Connexion

    Soon available - 44140

Posts posted by Sylvestre


  1. Salut,

    Pour le tissu, la meilleure solution est le lycra noir: solide, léger, extensible. Bémol cependant pour ce qui est de la couture, il vaut mieux avoir une machine à coudre sous la main, sinon c'est dur de coudre de manière régulière (on s'en sort quand même)

    Pour ce qui est du laser de collim, le tube pvc avec un laser à 3 euros centré c'est une solution tout à fait acceptable!

    S


  2. Salut

    avec un dob 250, je me suis équipé en hyperion 5 13 21. C'est une gamme intéressante. je trouvais qu'il me manquait un 8mm, et après mûre réflexion j'ai acheté un zoom hyperion 8-24. Eh bien franchement, il remplace sans pb le 13 et le 21, en me rajoutant le 8 qui me manquait. Je te conseille donc un Hyperion 5mm et un zoom hyperion 8-24. Ensuite, si tu veux mieux, tu n'auras pas de mal à les revendre pour acheter autre chose...

    S


  3. Hop!

    Allez, j'ai pris quelques photos.

    Le joystick et l'araignée:


    La fixation des tubes à la cage secondaire:

    Le rail de fixation des haches:

    Le barillet:

    Pour ce qui est du changement d'oculaire, la seule solution que j'aie trouvé est... un zoom Hyperion 8-24 ;o)

    Et voilà!
    A+
    S


  4. Ah la star party à Meudon! faut faire rapide parce que bientôt on ne pourra plus observer grand chose à part la Lune et Vénus... Et puis monter 10 kilos la haut à pied c'est déjà fatigant d'avance. On verra à la prochaine nuit des planètes!

    Le kit miroir, je l'ai acquis à l'atelier de la SAF. C'est d'ailleurs pour cela qu'il est si lourd, ce miroir, c'était le vieux stock d'il y a 2 ans. Depuis, on a commandé plus mince, mais bon le prochain miroir sera peut-être plus grand que 250mm! Pour info, la SAF commande ses disques chez VIO, et comme on en prend une certaine quantité à la fois, c'est peut-être un peu moins cher... Mais bon il y a sans doute de meilleurs plans pour acheter des disques en pyrex, notamment sur ebay, et puis le fait d'utiliser un outil céramique et non un disque en verre à vitre pour le polissage doit encore diminuer les coûts (ce que je n'ai pas fait à l'époque)

    S


  5. Salut

    Merci! je suis flatté! Ce lien que tu donne vers le strock bleu est extraordinaire, c'est du bel ouvrage. Mon modeste télescope n'est pas aussi astucieux qu'un véritable strock, et particulier les différents éléments ne s'emboitent pas dans les autres aussi bien qu'un vrai, je n'ai pas optimisé à ce point.

    Je vais essayer de répondre à tes questions sans photos, j'essaierai d'illustrer dans un prochain post, quand j'aurai le temps de les prendre.

    Le serrage des tubes est assuré en haut par une petite cale. On "écrase" les tubes en serrant avec une vis, il y a un ressort de rappel pour faciliter le montage. En bas, sur la boite primaire, on visse les tubes carbones (un filetage est inséré et collé à l'epoxy) dans des inserts solidement fixés à la boite primaire. Je n'avais pas confiance dans de simples trous maintenant les tiges par fronnement.

    Les élastiques (il a remarqué les élastiques!!!) servent à positionner les tubes 2 à 2 pour faciliter le montage. Comme ça ils sont en face des trous quand on approche la cage secondaire, et ç'est très simple à assembler. Ce sont des "chouchous" noirs (vendus par 10 à monoprix).

    Le barillet est un 6 points (le miroir fair 40mm d'épaisseur, on ne gagne pas grand chose à faire un 9 points). Une des bascules est fixe en hauteur, les deux autres sont mobiles avec deux molettes situées sur le haut de la boite primaire. le système de collimation retenu ressemble beaucoup à celui du strock, à savoir 2 bras articulés.

    L'araignée à 4 branches est minimale. Les branches ne sont pas centrées, 2 réglets passnt par un carré d'alu, maintenus par des rivets pop. La collimation est assurée par une rotule qu'on règle comme un "joystick". C'est très simple, rapide, et ça tient bien, en tout cas entre deux sessions d'observation. La cage secondaire fait 65mm d'épaisseur, le système araigné + miroir tient tout juste, le joystick dépassant du dessus.

    Les rails sur les haches servent à assurer le maintien et un positionnement rapide et sans jeu, avec une seule vis papillon à serrer par hache (et non pas deux ou trois). Une photo sera plus parlante.

    A+
    S


  6. Je me suis amusé à calculer le coût de ce télescope hors outillage (une scie sauteuse, ue perceuse/visseuse, un dremel) et j'arrive à environ 350 euros pour la structure, en comptant large (le pot de vernis à 30 euros est encore aux 3/4 plein, il me reste assez de vis et de ruban de teflon pour faire 3 ou 4 télescopes, j'ai plein de chutes de bois et de morceaux de profilés alu, etc.) dont 75 euros pour le porte-oculaire kineoptics, et environ 250 euros pour l'optique (disque pyrex de 250mm, abrasifs, secondaire de 45mm).

    Pour ce qui est du temps de fabrication, je l'avais commencé à l'automne 2006, il y a eu pas mal d'interruptions, et en fait comme pour mes précédents télescopes, j'ai réalisé les différentes parties les unes après les autres, cage secondaire par-ci, rocker par là, en passant par l'araignée et la boite primaire.

    L'optique est celle de mon précédent télescope, un dobson plus "classique" style obsession que le trouvais un peu encombrant à transporter. Je l'ai reprise en septembre car il y avait quelques défauts de surface génants (sortes de "vagues" en forme de cible) dus à mon inexpérience à l'époque où je l'avais taillée. Bien m'en a pris, car le primaire est maintenant à L/24 sur 2 axes, et L/21 sur un troisième, ce qui est tout à fait satisfaisant.

    Donc on dira 700€ pour fabriquer ce télescope, et 1 an de travail qu'on doit pouvoir condenser en 1 mois si on est assidu et ambitieux ;o)

    Pour ce qui est d'une fabrication industrielle, je suis sûr qu'il y a un vrai marché...

    A+
    S


  7. Merci!

    Houdini: non, 1415mm. C'est un miroir maison ;o)
    jacques: franchement je ne connais pas le prix d'un tel instrument. C'est surtout en temps qu'il faut compter. En fait c'est au fil des mois et des idées qu'on fabrique un truc comme ça.
    Albireo_chris: merci, je ne sais pas quand je pourrai l'amener à l'atelier, les prochains samedis sont compromis et le mardi soir ce n'est pas simple de l'apporter.
    Toutiet: c'est pas un dobson, c'est un strock! Le précédent était un "red dob".


  8. Salut,

    J'ai profité de cet après-midi pour terminer mon télescope en cours: un pseudo-strock de 250. Le voici en 3 étapes:

    1/ plié:

    2/ déballé:

    3/ monté:

    La première lumière a été faite sur Vénus avec succès!

    Ah oui, il pèse 10 kilos, dont 5 kilos de verre ;o)

    A+
    S


  9. Salut,

    Je suis d'accord, tout est dans le poids de la cage du secondaire. Pour ma part, j'ai opté pour un sandwich de contreplaqué 3mm (!) et de polystyrène, avec un kineoptics. On est surpris de sa légèreté quand on la soulève... Du coup, la boite primaire est également assez légère (une boite à miroir avec un barillet...) et l'ensemble du "tube optique", hors miroirs, pèse moins de 2,5kg. C'est le poids des miroirs (et de l'oculaire) qui impose la détermination du centre de gravité. Pour ma part, il se situe à 22cm de la face arrière de la boîte primaire, ce qui est impeccable pour des tourillons d'environ 40cm de diamètre.

    Franchement, l'aluminium et l'acide hum... faut peut être pas pousser le vice jusqu'à vouloir gagner 50 grammes sur l'ensemble des tiges du serrurier avec des moyens barbares... Même en aluminium, je doute qu'elles influent beaucoup sur la position du CdG (perso j'ai choisi des tiges en carbone 6mm)... Ah sinon le miroir fait 250mm de diamètre, c'est une sorte de strock quoi.

    S


  10. Le seul pb du kineoptics, c'est qu'il est rotatif, ce qui peut engendrer un très léger pb de collim si l'oculaire n'est pas parfaitement centrè/aligné avec le tube du porte-oculaire. Cependant, vu les tolérance et la stabilité du kineoptics, c'est minime. D'autre part, entre 300g et 75g, je choisis 75g!!! C'est vraiment très très léger et hyper "low-profile", et 2 fois moins cher en plus...

    Pour moi, le choix du moonlite s'imposerait si je faisais de la photo, ce qui n'est pas le cas alors c'est tout vu.

    S


  11. Oui, avec la cornière ça me semble mieux. Pour ce qui est de mon disque qui tourne au bout de la perceuse, il ne tourne pas vite (on peut l'arrêter à la main). C'est vrai que ma remarque peut paraître un peu exagérée, mais je connais deux personnes qui se sont fait sauter des doigts en bricolant dans la bonne humeur avec des machines qui tournent, alors je fais attention...

    S


  12. Juste un mot sur le système utilisé par chinois02... il me semble très dangereux et absolument pas sécurisé. Je ne sais pas ce qu'en pensent les bricoleurs chevronnés du forum, mais ce type de système s'apparente à une "toupie" et c'est le meilleur moyen de perdre 4 doigts d'une main en 5 dixièmes de secondes (sans compter qu'il faudra aller récupérer ses doigts au 4 coins de la pièce).

    A bon entendeur
    S


  13. Ma solution pour les triangles, que je dois à JC Amacher de la SAF: une noisette de joint silicone à aquarium sur le pivot de chaque triangle. On aligne bien les triangles sur leur pivots, on attend une nuit, et hop le tour est joué, ça tient bien en place sans perdre les degrés de liberté.

    S


  14. Personnellement j'utilise une autre méthode: je découpe le cercle à la scie sauteuse, le plus soigneusement possible (on arrive vite à une bonne précision avec un peu de maîtrise et d'expérience). Ensuite, je perce au centre un trou de 5 mm. j'y introduit une vis de 5, avec rondelles et écrous. Je serre bien. Je place la queue de la vis dans le mandrin de ma perceuse chinoise à 20€, je prends une cale à poncer munie de papier de verre 40, puis 80, puis 120. je fais tourner le disque avec la perceuse, pas trop rapidement mais suffisamment quand même, et j'applique la cale à poncer sur le bord. C'est réglé en 5 minutes, bien circulaire et bien net. Ensuite, je découpe en deux, et je cintre sur chaque demi-lune ainsi obtenue une latte d'aluminium, que je polis à la paille de fer 000.

    Le tour est joué,

    Sylvestre


  15. Salut,

    je refourgue la page décrivant mon ancien dobson, qui me donne grande satisfaction et dont le montage et la collim se font très rapidement. Pour ce qui est des attaches "basses", tubes alu/boite primaire, j'ai opté pour des "pinces à linge". Pour attacher les tubes à la cage secondaire, j'ai aplati les tubes, et j'ai mis une cornière, comme décrit précédemment. Très stable,, facile à monter, rien à dire.
    http://arsaperta.org/dobson/

    Je suis en train de finaliser un pseudo-Strock en ce moment, j'ai donc expérimenté d'autres choix pour la fixation des tubes, mieux adaptés à un télescope "minimaliste" et à des tubes en fibres de carbone. C'est une autre histoire.

    A+

    Sylvestre