den b

Member
  • Content count

    2509
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Community Reputation

848 Excellent

About den b

  • Rank
    Very active member

Personal Information

  • Hobbies
    observation nature Site AIR ET EAU
  • Adress
    Rennes
  • Personal website
  • Instruments
    jumelles canon 10x42 IS, lunette nikon 70/300, meade SC 102 sur monture perso.
    250 mm split ring et assimilés.

Recent Profile Visitors

5486 profile views
  1. Le 21/12 Il y aura donc cette jolie conjonction Jupiter/Saturne à moins de 10' d'arc. De mon domicile, avec les constructions alentours et mon cerisier, je n'aurai qu'environ une heure un peu après le passage au méridien des deux géantes pour les observer bien serrées. Ça tombe bien, c'est là qu'elle seront au plus haut et donc le moins dégradées par l'atmosphère. Et ça tombe mal aussi parce que avec ce passage au méridien vers 15h15, il fera encore bien jour et le soleil se trouvant alors à 30° de là, ce sera tout sauf aisé à observer pour ne pas dire impossible. Alors, je m'entraine quand le temps le permet, comme hier et encore cet après-midi. Les géantes sont encore à 45° du soleil et avec 2,5° de séparation, elle tiennent maintenant toutes deux dans le champ du chercheur. Mais malheureusement Saturne est terriblement faible dans le chercheur à ces heures et c'est difficile de profiter de la paire. Par contre Jupiter sort pas mal et se trouve facilement en diurne et on peu passer ensuite de l'une à l'autre à l'oculaire du télescope une foi repéré leur positions respectives. Hier avec un ciel bien transparent on avait une très belle vue des bandes de jupiter, de la GTR et de trois satellites, Callisto restant caché dans le fond de ciel. Saturne montre bien ses anneaux et à 300X, on est très proche de deviner la division de cassini Aujourd'hui les conditions étaient bien moins clémentes, pas de satellites autour de Jupi, Saturne invisible au chercheur et bien faible à l'oculaire et donc ce sera comme d'habitude l'état des cieux qui décidera de ce que je verrai le 21. Deux petites prises baclées de ce jour au smartphone à la même exposition pour montrer les différences entre les deux belles (derrière oculaire de 7 mm/newton de 250mm soit 180X): Bon, comme vous le voyez, c'est loin d'être gagné pour le 21
  2. Nettoyage C9, qui peut faire cela ?

    Et si vous ne l'emmenez pas vous même, attention au transport. Il est difficile de sécuriser un SC dans un colis du fait du poids du secondaire qui va briser la lame si le colis se prend un choc dans le mauvais sens. On en a vu passer pas mal sur les forums des lames cassées par les transporteurs.
  3. Sur tous mes télescope équatoriaux 250 et 350 mm, les tubes pivotent dans leur support, super confort d'avoir toujours le PO en bonne place en deux secondes et d'observer toujours assis. Mais je n'ai jamais envisagé la photo, ni même de les motoriser et on en trouve pas ce genre de monture chez le marchand du coin http://www.reto.fr/modif/imagepages/image35.html L'entrainement "à la ficelle" permet aussi de suivre confortablement à fort grossissement même s'il est loin d'être indispensable : https://www.webastro.net/forums/topic/151053-entrainement-quotà-la-ficellequot/?do=findComment&comment=2536053 Sinon pour tourner le tube dans ses colliers, il suffit de placer un collier antiglisse au dessus d'un des colliers comme sur le télescope du lien ci dessus, mais c'est plus difficile à gérer si on veut pouvoir glisser le tube longitudinalement pour l'équilibrage.
  4. 250mm - Grossissement Max Utile

    Quelques avis sur les forts grossissements par là : https://www.webastro.net/forums/topic/125638-es-47-mm-82°/?do=findComment&comment=1852942 Et quand on a l'habitude d'observer à forts grossissements, on trouve bien plus d'occasions de les utiliser que ne le pensent ceux qui ne les utilisent pas souvent
  5. Dans skysafari 5, c'est en tapant sur les données de champ en haut à droite de la carte, tu fais apparaitre un menu qui permet d'avoir les diverses inversions, ainsi que quelques champs prédéterminés(de 1 à 180°) et aussi des mires 1, 2 et 5° au choix ou ensemble.
  6. Et réduire l'encombrement du tube ne sert pas à grand chose si on conserve la monture d'origine qui est très volumineuse
  7. L'atterrissage est différent, mais la rentrée peut être semblable
  8. Petit test d'ergonomie, car on sait bien que le meilleur des télescope est celui qui sort souvent et que celui qui sort souvent est le plus rapide à mettre en place Avant hier en fin d'AM, avec un beau ciel bleu, j'ai donc chronométré une petite mise en place du splitring 250mm : Sortie de la maison, direction l'atelier à 25 m de là où j’attrape le télescope, direction de son emplacement devant l'atelier et pose au sol dans les cales qui assurent la mise en station, enlèvement des caches, mise en place de la chaise qui se trouve à trois mètres de là sous l'auvent voisin, récupération de l'angle horaire et de la déclinaison de Véga avec skysfari sur le smartphone, affichage de ces coordonnées sur les cercles de la monture, coup d'oeil dans l'oculaire : Véga est bien là dans l'oculaire bien pétante sur le ciel bleu. Arrêt du chrono : 2' 35" Qui fera mieux pour une Véga en mode diurne (et si on part direct de l'atelier on peut enlever 30") Et comme Véga me semblait bien calme, je me suis dirigé vers zeta lyrae, mag 4,3 et elles apparaissent toutes deux au centre du champ du 24m, zeta 2 de mag 5,7 bien présente alors que je n'y comptais pas forcément. Et dans l'élan, je me suis dirigé vers la double double, trouvée sans problème et c'est là que le calme du ciel s'est vraiment révélé, car la paire la plus écartée( epsilon2 5,21/5,38 à 2,4") s'est retrouvée séparée à 50x de grossissement, la seconde paire (5,01/6,1 à 2,2")étant bien allongé mais restant en dessous de la limite de la séparation sans doute du à sa séparation un poil plus faible, mais aussi peut-être plus à la magnitude d'écart entre les deux composantes. Quoi qu'il en soit la vue de epsilon2 était magnifique. En séparation, cela me rappelait un peu la vue que l'on a de la double 100 d'hercule dans mes jumelles 10x42 mais avec des étoiles bien plus fines encore du fait que je n'ai observé cette dernière que de nuit. J'avais déjà observé de jour la double double et avait été surpris de la séparer à des grossissements plus faibles que la nuit, et là j'avais séparé les deux ensemble mais à 85x : https://www.webastro.net/forums/topic/132050-keskifovoir-ce-soir-ciel-profond/?do=findComment&comment=2573172
  9. Rayon crépusculaire unique ?

    Un très chouette site qui recense et explique tous ces phénomènes atmosphériques : https://www.atoptics.co.uk/halo/pillar.htm
  10. Peut-être quelques débris de plus cette nuit ... Ah, si vous êtes en vacances pour bronzer sur les plages de l’antarctique, peut-être une opportunité(certainement très faible) d'observer une collision frontale de deux objets de tailles conséquentes. Ce sera cette prochaine nuit à 00h56 TU et à 1000km de hauteur, si cela se produisait, ça générerait profusion de débris sur une orbite déjà bien encombrée. https://heavens-above.com/CloseEncounterDetails.aspx?satid1=19826&satid2=36123&mjd=59138.0393568287 Les derniers éléments standards les placent à 430 m de distance pendant le croisement, donc ils peuvent se rater facilement
  11. Avec ça, on doit pouvoir se faire deux petites lunettes 100mm coudées redressées semi apo à revendre 500 euros pièce. Que du bénef
  12. filtre polarisant variable

    Le filtre polarisant variable sert à diminuer la luminosité de la lune donc pas grand intérêt en plein jour, ni de nuit d'ailleurs. Il vaut mieux laisser l'oel s'accoutumer à cette luminosité (ou ne pas le laisser s'accoutumer à l'obscurité avant d'observer)et profiter de cette luminosité pour grossir plus et chasser tous les petits détails sympas. Un polarisant simple permet de foncer le fond de ciel en l'orientant correctement mais je ne suis pas sûr que cela permette d'améliorer la vue sur la lune (qui doit aussi être placée à 90° du soleil pour profiter de cette polarisation)? Étant fan d'observation diurnes, j'avais fait quelques essais en modifiant mon polarisant variable pour l'utiliser en polarisant simple pour faciliter le repérage d'étoiles sur le ciel bleu. Voir par là et les quelques posts à suivre avec une tite vidéo et deux photos. Mais je ne l'ai pas utilisé beaucoup plus depuis (il faut aussi que la cible soit bien placée par rapport au soleil ).
  13. Anniversaire ...

    La météo d'hier ne m'a pas permis d'observer les deux comparses au plus près. Je m'y suis donc remis ce midi, j'ai pu attraper Vénus facilement à la petite lunette, mais pas Régulus comme je m'y attendais et au télescope, j'ai pu observer les deux actrices, mais pas dans le même champ, car elles étaient déjà un peu trop éloignées l'une de l'autre. Ca m'aura quand même permis de les saluer. Rendez vous dans 8 ans, si le ciel le veut bien ...
  14. Ah, j'ai la même de 1980, mais avec la lune au lieu de Régulus, qui est présente dans le champ, mais pas sur la photo. Et je n'ai pas non plus pu faire la photo du quarantième anniversaire
  15. Quel grossissement ?...

    Oui, après quelques mesures, cela reste cohérent du point de vue de la taille , quand à la qualité, eh bien il faut aussi penser que depuis l'Australie, saturne peut passer chez eux tout proche du zénith. Mais là, elle n'était apparemment qu'à 48° Depuis Sydney, simulation skysafari. les deux satellites visible sur la photo sont Dioné à gauche et Thétis à droite. Rhéa en bas à droite sur la simu est hors champ sur la photo.