den b

Member
  • Content count

    2684
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by den b

  1. Anniversaire ...

    Il y a quelques jours, en feuilletant quelques archives, j'ai remarqué que l'on approchait la date anniversaire de ma première, seule et unique mosaïque de Lune. Comme il se doit, à l'époque ce n'était pas un logiciel qui compilait les prises de vues mais on utilisait régle, cutter et ciseaux pour découper et assembler "artistiquement" de magnifiques vues sentant bon la chimie du labo photo Je vous présente donc cette magnifique œuvre présentant une partie de terminateur d'il y a ... bien longtemps. Et comme sur cette page figurait ma première prise de vue de Saturne qui ressemblait effectivement à Saturne et ne méritait pas de terminer dans un topic ovni de la rubrique à brac, je vous livre donc la totale. Certains diront que j'aurais pu attendre l'année prochaine pour un anniversaire encore plus grandiose, mais on ne sait pas de quoi demain sera fait et autant fêter celui-ci pendant que j'y pense. Cela me permettra en plus de vous présenter un autre petit évènement intéressant pour l'automne prochain dans un post à venir
  2. Anniversaire ...

    Et il y a encore pile 40 ans ce jour, je me lançais dans la photo de deux vedettes du moment : Orion et les pléiades. Et comme la météo ne devait pas être terrible en cette fin d'année 81, je m'occupais en redessinant les photos par projection à l'aide de l'agrandisseur sur un papier canson ce qui permettait d'avoir au final un peu plus de détails et nuances en modulant la lumière à l'aide du diaph de l'objectif. Orion, donc : et son pendant dessiné : les pléiades : Et je trouvais que j'avais été un peu brouillon sur les étoiles voisines d'Alcyone, mais au final non, il y a bien deux étoiles en plus de la secondaire d'Alcyone à voir par là :
  3. Barlow endommagée

    Une micro bestiole qui s'est promenée par là ? Quand on observe la nature de près, on trouve parfois des escargots ou limaces de l'ordre du millimètre. Sans compter les divers acariens baveurs ou prêts à tirer des fils partout. Tu as essayé l'acétone ?
  4. Différence entre un 350mm et un 400mm

    Comme dit par José, cela dépend de ton cahier des charges. Le mien étant entre autre que j'étais satisfait de mes vues au 250mm f4,8, avec mes oculaires de moyenne gamme, je désirais conserver le même f/d de 4,8. Je voulais de plus pouvoir pointer au zénith sans avoir besoin d'un escabeau ou autre et pouvoir observer assis à ce même zénith. c'est ainsi que je me suis retrouvé avec un 350 plutôt qu'avec un 400(ou plus)
  5. Quand on voit la multiplication des concours de zigounettes entre différents bien tristes acteurs, relayés chaque jour aux infos, pas étonnant que cela s'étende à l'espace. On va finir par la regretter la zigounette spatiale, la vraie, de trente mètres de long qui ne s'est malheureusement (ou heureusement )jamais déployée
  6. Trois fois plus de luminosité ne servent plus à grand chose quand ce qu'on observe se trémousse ou tremble en tous sens . Et l'agrément d'observation est tel avec les stabilisées, que l'on finit par les utiliser bien plus que si on observait avec des jumelles classiques et donc voir plus de choses Mais je n'oblige personne non plus et je n'ai pas d'actions chez canon, je trouvais juste dommage de ne pas signaler cette alternative dans les tarifs précités. EboO pourra se faire une petite idée en lisant le topic où on ne trouve pas beaucoup de déçus par ces jumelles.
  7. On trouve encore pour pour un peu plus cher (entre 500 et 560€) des canon 10x30 IS II qui sont certes un peu limitées en diamètre, mais la stabilisation associée au grossissement de 10x t'en montreront certainement autant que des 10x42 ou 10x50 classiques utilisées à main levée en astro et bien plus de jour sur la nature. Un topic consacré aux 10x42 IS chez les voisins et ou je fais un comparatif avec les 10x30 que j'ai la chance de posséder aussi même si elles squattent plus souvent chez les enfants que chez moi (je me garde quand même les 10x42 pour mon usage exclusif ) : https://www.webastro.net/forums/topic/9932-jumelles-stabilisées-canon-10-x-42-is-ed/
  8. Ah, les russes viennent de produire une constellation de débris en conduisant un test anti-satellite : https://twitter.com/LeoLabs_Space/status/1460295107152949256?s=20 Les occupants de l'ISS se sont mis à l'abri dans leur vaisseaux respectifs : https://spaceflightnow.com/2021/11/15/expedition-66-mission-status-center/ Ça va pas aller en s'arrangeant, tout ça
  9. Dans les diverses catégories d'observations astro, une que j'aime bien, est l'observation diurne et pour deux raisons : cela se pratique en général au soleil et la pollution lumineuse de ma ville est moins pénalisante Ceux qui suivent mes posts ici ou sur WA savent que j'observe régulièrement pas mal de planètes, Vénus en tête mais aussi Mercure, Jupiter ou Mars. Saturne me résiste encore. La station spatiale est aussi une cible de choix. Et à partir de ces observations, j'ai dérivé vers celles des étoiles, les plus lumineuses d'abord puis vers d'autres de magnitude de plus en plus faible en m'aidant de leur positions relatives aux plus brillantes ou bien aux planètes. Et je progresse donc doucement en magnitude en cherchant des doubles dont la primaire est assez lumineuse (j'arrive maintenant à trouver assez aisément des étoiles isolées de mag 3) et dont il faut observer ensuite la secondaire. J'ai ainsi pu observer par exemple les deux composantes de Castor, Algieba, Albiréo entre autres. Et voici ma dernière observation relatée en deux épisodes .... Et ce jour vers 16h20, je me suis cherché un autre petit challenge et parmi les étoile doubles assez hautes et disposant dune primaire d'environ mag 3, j'ai trouvé delta du cygne aussi nommée Al Fawaris de mag 2,91 et accompagnée d'une secondaire de mag 6,27 à 2,8" de séparation. A 15° de Véga qui m'a servi pour la première mise au point, la primaire se repérait facilement à 50 x. En grossissant à 170 x, rien de très flagrant et je passais à 300x, mais la turbulence était trop importante et je revenais à 170x et après quelques temps mon œil se faisant doucement à la vue, je soupçonnais un faible point d'aiguille par intermittence et de mieux en mieux après avoir cette première vue, le point était au sud et précédait légèrement la principale et après l'avoir vu et revu quelques fois, je cherchais l'orientation sur Skysafari et bingo, 216° donc au SSE ce qui correspondait parfaitement. Mais cela restait quand même bien faible et fugitif et je ne l'ai pas retrouvé en réessayant ensuite à 300x où la turbulence faisait vraiment danser violemment la principale. On y retournera donc un jour où l'atmosphère sera moins remuante pour l'homologation officielle Eh bien, je n'ai pas eu très longtemps à attendre... Le ciel était bien attirant cet AM et vers 16h je suis donc retourné voir cette jolie double (delta cygni 2,91 et 6,27 à 2,8" de séparation). Retrouvée facilement dans le 24 mm et atmosphère beaucoup plus calme aidant, la secondaire se montre par intermittence dès le passage au 7 mm (170X) puis ensuite vision pratiquement en continu dans le 4 mm ainsi que dans le 2,5mm. Très jolie vision de cette tête d'épingle juste à l'extérieur de la figure d'airy, on y retournera Assez bluffant aussi de réaliser qu'avec l'aide d'un télescope et d'un bon jalon quand même, on peut voir en plein jour des étoiles de magnitude que j'aurais souvent du mal à voir à l'oeil nu en pleine nuit depuis mon ciel de ville. Et vous, regardez vous de temps en temps les étoiles en plein jour ?
  10. Cela faisait pas mal de temps que je me cantonnais aux objet bien lumineux (ISS et étoiles majeures) en observation diurnes et puis cet AM le beau temps au dessus de Rennes m'a tenté et au 250mm après être passé par Vega pour la mise en forme, j'ai pointé Albiréo pour voir, et je l'ai assez facilement trouvé à 50x de grossissement. Mais je n'avais que la belle orange à ce grossissement. Je suis donc passé à l'oculaire de 7 mm et 170x mais les changements d'oculaire sur les cibles diurnes demandent de s'appliquer. Il m'a donc fallu affiner les repères de mise au point et le pointage avant de retrouver la primaire à 170 x et là, la secondaire se trouvait aisément et bien bleue comme il se doit. Dommage qu'il n'y en ait pas beaucoup plus dans ces contrastes de couleurs et avec des magnitudes suffisantes
  11. Problème Filezilla

    Ou une restauration à une date antérieure si tu n'as plus le fichier précédent ?
  12. Et tu t'es trompé de navire, c'est depuis le Monge Poursuivre l'ISS de jour c'est facile, je le fais régulièrement dès la météo me le permet. Il faut juste attendre qu'elle repasse de jour (vers le début décembre). L'éclairer avec un miroir comme tu le proposais, c'est moins facile, mais cela peut se faire. Le plus dur sera de savoir si cela à fonctionné
  13. Un joli passage de l'ISS à 80° de hauteur depuis mon jardin il y a dix minutes. Pour faire simple, je me suis contenté de la petite lunette 75mm f4 et 17x de grossissement, pointage aux coordonnées altaz du point culminant et une vue splendide et une ISS bien dessinée malgré le faible grossissement. Y pas, quand elle est pas loin et sous le bon éclairage, c'est magnifique, je vous recommande la manip
  14. Oui, toujours se méfier des choses qui pondent des oeufs quand on voit ce qui peut en sortir parfois : https://www.webastro.net/forums/topic/163793-ornitho-scatologie-et-séquences-gores/?do=findComment&comment=2711794 Ne montre pas ça à ta fille, elle va faire des cauchemars
  15. Joli petit spectacle en ce moment même, la Lune et Vénus dans le même champ à 3° l'une de l'autre. on peut ainsi facilement retrouver Vénus au sud-est de la Lune aux jumelles, au chercheur 10x50 ou autre instrument grand champ. et cela dure jusqu'à leur coucher où elles ne seront plus qu'à 2°
  16. Si tu es matinal, tu peux essayer dès maintenant un peu avant que le soleil se lève http://www.astrosurf.com/topic/123016-quelle-magnitude-détoile-en-observation-diurne/?do=findComment&comment=1648890 Et en ce moment, Sirius passe au méridien un peu avant le lever du soleil Mais avec 130mm, je ne garantirais pas le résultat...
  17. Double transit devant le Soleil ...

    Jolis transits ! Je parierais, sans trop de risques je pense, sur un héron pour le transit bio
  18. La lampe frontale idéale

    Porteur de lunette, je m'étais fait un petit montage combiné lampe/loupe qui fonctionne encore, bien que peu utilisé depuis que j'ai mes cartes sur le smartphone . https://www.webastro.net/forums/topic/35430-lampe-loupe-pour-bigleux/
  19. altitude sur Terre

    Mesure Lidar ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Lidar
  20. L'Atlas Taki revisité

    Ouh, c'est tout jeune, ça En 2006, je l'utilisais pas mal et j'avais même fait une carte index, mais elle était peut-être fournie dans des versions plus récentes : Mais maintenant j'avoue que cela fait un bout de temps que je n'ai plus utilisé de carte papier, Skysafari sur mon petit smartphone qui tient dans la main et dans la poche me fournissant toutes les étoiles du ciel jusque mag 15 et les éphémérides du système solaire en plus. Il faut juste installer l'appli screendim en plus pour régler les problèmes de luminosité et la rendre compatible avec l'observation du ciel profond.
  21. Thomas, 22 avril ! Oups, 23 avril !

    Et les jours de tempête il suffit de monter le trépied sur le billard
  22. Ah, j'aurais du mal à me passer d'un chercheur coudé redressé (et aussi de mon pointeur coudé redressé ). https://www.webastro.net/forums/topic/121940-strock-quickfinder-ou-6x30/?tab=comments#comment-1779936 Avec une lunette de tir, le dégagement de l'oeil n'est pas trop pénible pour l'astro ? Il est en général assez important pour éviter de taper dans l'oeil avec la lunette lors du tir.
  23. Thomas, 22 avril ! Oups, 23 avril !

    Ah, je leur fais la même chose pour moins cher
  24. le ciel breton s'illumine hier soir

    J'en ai eu une vue très brève depuis Rennes, mais il n'a de toute façon pas duré bien longtemps. La dernière seconde entrevue entre les arbres des voisins était impressionnante, un magnifique halo vert encadrant un "noyau" orange intense.
  25. Les petits plaisirs de l'observation diurne ... Lorsque l'on se met à l’oculaire pour observer de jour planètes ou étoiles ou même l'ISS, il faut aussi s'attendre à voir défiler par mal d'autres choses. S'il ne m'est jamais arrivé d'observer accidentellement de satellites ou même l'ISS, il ne manque pas d'avion pour venir vous faire un clin d'oeil. Les oiseaux en tout genre aussi défilent parfois à de bonnes cadences ainsi que de nombreux insectes et papillons. j'ai parfois pu identifier quelques papillons et voit aussi souvent passer les longs fils de la vierge illuminés plus ou moins longuement par le soleil. Les végétaux sont aussi bien représentés avec toutes sorte de boules de pollen ou de graines volantes. Plus rares sont les météores, j'en ai juste vu un seul passer rapidement un jour dans mon chercheur, mais vision inoubliable. Pour se voir aisément, on peut juste se dire que de nuit, il aurait produit un impressionnant spectacle. Il y a peu, après avoir confirmé ma mise au point sur vénus, je pointais le télescope aux coordonnées vers l'endroit ou devrait passer l'ISS dans quelques minutes et machinalement un fois le télescope pointé, je mets l'oeil à l'oculaire et là, bien stable en assiette et direction et totalement nette, laissant supposer une hauteur conséquente, c'est une petite plume avec du duvet sur la moitié de sa longueur qui traverse tranquillement le champ. d'après la couleur et la forme, c'était manifestement une plumette des nombreuses tourterelles que l'on a par ici qui avait du monter dans une ascendance thermique. Cet après midi, voulant calibrer la mise au point d'un oculaire, je pointe vers vénus et raté, elle est encore en train de camper dans mon noisetier. Pas grave, je bouge la monture en ascension droite jusqu'à pointer hors du noisetier, remarque que ce sera bon dans une demi heure et vais donc m’occuper à autre chose. En revenant un peu plus tard, je balaye en ascension droite pour trouver la belle au chercheur et au lieu de Vénus, je tombe sur un vol d'oiseaux en formation assez relâchée, sur le moment je pense aux goéland peuplant le secteur, mais le vol et les couleurs sont inhabituels et en passant à l'oculaire du télescope je reconnais facilement un groupe de cigognes. Elles sont dix, et voguent sur les ascendances avec quelques battement d'ailes suivis de bonnes périodes de vol plané, mais en gardant cap au Sud. Tout ça donc pour vous dire que la migration des cigognes a commencé, en espérant qu'elles repartent vers leur lieu d'hibernation ancestral plutôt que vers les décharges d'ordure à ciel ouvert d’Espagne ou autre où bon nombre d'entre elles finissent maintenant par s'arrêter, comme je l'ai appris en faisant quelques recherches après en avoir vu remonter deux vers le Nord au printemps 2019