Wargentin

Member
  • Content count

    130
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Wargentin

  1. Dessin de Mars (pas de moi)

    Le niveau de détail est un peu supérieur à ce que j'ai pu voir (dans la même zone de Mars) au Restefond dans le T300 de David Vernet dans les conditions zéro turbulence en septembre 2003 (mon 1° Restefond, une grosse claque...) et Mars faisait 25" de diamètre apparent. ______________________________Je trouve ce renseignement très rassurant. Quand je pense à ce que m’a coûté mon matériel, en voyant certains dessins je me demande parfois si je suis aveugle ou si je me suis fait arnaquer…Bon, je modifie mon message, j'avais oublié l'inversion miroir ! Pour comparer, j'ai trouvé ceci : http://homepage2.nifty.com/~cmons/2007/071127/WFl27Nov07.jpg [Ce message a été modifié par Wargentin (Édité le 11-12-2007).]
  2. Tempete de sable sur Mars?

    .[Ce message a été modifié par Wargentin (Édité le 20-02-2009).]
  3. .[Ce message a été modifié par Wargentin (Édité le 20-02-2009).]
  4. J'ai refait mon dessin. La nouvelle version visible plus haut est plus proche de ce que j'ai vu. Il se peut que cette couronne extérieure ne soit qu'une simple illusion d'optique.
  5. .[Ce message a été modifié par Wargentin (Édité le 20-02-2009).]
  6. Sirius : oui, il y a un petit décalage avec les deux, mais pas dans le même sens. Maintenant, en orientant convenablement ces accessoires, il doit être possible de minimiser le décalage entre les deux, voire de l’annuler. Cela fera partie de mes prochains essais.G2D2 : le recul du PO dépend un peu des oculaires, mais il faut compter 40 bons millimètres.
  7. J’ai enfin pu tester le convertisseur FFC par faible turbulence sur mon télescope ouvert à F/4. Le premier constat est que le FFC placé devant la Mark V amplifie les grossissements par 3,6. J’ai refait plusieurs fois les mesures, et avec plusieurs oculaires, tellement j’étais surpris du résultat. Mais je tombe toujours entre 3.5 et 3.6x, et non 3x comme je m’y attendais.Sinon, mon appréciation est assez mitigée : - parmi les bons points, le FFC n’introduit quasiment aucun porte-à-faux supplémentaire. Par rapport au glasspath 1.7x, il faut juste reculer le porte-oculaire de 15 mm environ, ce qui est une bonne chose pour éviter les flexions ou une usure prématurée du PO. - Le FFC supprime complètement le petit chromatisme visible au star test avec le glasspath 1.7x. Les plages intra et extra-focales sont maintenant complètement blanches.- pour les mauvais points, le FFC devant la Mark V produit de l’aberration de sphéricité, bien visible au star test par faible turbulence. Cela annule plus ou moins le gain obtenu par la suppression du chromatisme. J’ai essayé de comparer sur étoile les combinaisons FFC+nagler13 et Glasspath+oculaire de 6 mm, qui donnent le même grossissement, mais je n’ai pas su les départager. Il faudra que je réessaie sur la lune ou les planètes. - Enfin, le système de fixation Baader par queue d’aronde introduit un décalage des axes, ce qui se traduit par une petite décollimation. Le passage du glasspath au FFC nécessite donc de refaire la collimation à chaque fois.Compte tenu du prix très élevé du FFC, je pense qu’il n’est pas à conseiller sur les télescopes très ouverts. Mieux vaut prendre deux oculaires haut de gamme, ou plusieurs paires d’oculaires moins chers pour avoir des grossissements élevés, et ce d’autant plus que le parallélisme des Mark V semble irréprochable. Le FFC est peut-être intéressant pour atteindre des grossissements extrêmes, du genre 2x le diamètre, mais je crois qu’il n’apporte rien pour les grossissements courants.
  8. Test du SkyVision 320 dans C&E

    Roudoudou, ne fais pas de fixation sur les miroirs français. Les procédures de contrôle mises en place par Skyvision garantissent que tous les instruments sont de qualité identique, quel que soit l’origine du miroir. Si jamais il y a un miroir un peu raté dans le lot, ce qui arrive, il est refusé et ne se retrouve pas dans un télescope Skyvision. Ensuite, Skyvision n’est marié avec personne, ils peuvent changer de fournisseur à tout moment, et même en avoir plusieurs en même temps. Les noms qui m’ont été cités sont Lightholder, Lecleire et Grière.
  9. Test du SkyVision 320 dans C&E

    Je confirme l’excellence des états de surface de Lightholder. Son problème est qu’il lui arrive de faire des miroirs astigmates, qui sont bien sûr rejetés par Skyvision après contrôle. Pour un particulier qui cherche un miroir, et qui ne peut pas le faire expertiser chez Amos, je crois qu’il vaut mieux s’adresser à un polisseur français.Pour revenir sur du concret, j’ai un Skyvision 400 depuis peu, et j’en suis très satisfait. Quand je vois l’influence énorme de la turbulence, de la mise en température, de la collimation, et d’autres petits détails extérieurs au miroir, je trouve la discussion "pour quelques lambdas de plus" un tantinet superflue.
  10. Test du SkyVision 320 dans C&E

    "Mais les miroirs de 400 mm parfait ça n'existe pas. Tu en auras un très bon, avec un bon état de surface, un Strehl supérieur à 0,95. Qu'est-ce que tu veux de plus ???"Skyvision ne garantit pas un strehl supérieur à 0.95, mais un miroir limité par la diffraction. J'ai eu la chance de consulter plusieurs rapports d'interféromètre fait pour skyvision, on est assez loin de la valeur que tu indiques. Mais il parait que si l'état de surface est bon, on ne voit pas la différence. Et un bon état de surface est garanti par skyvision.[Ce message a été modifié par Wargentin (Édité le 04-10-2007).]
  11. la MarkV sur un xt10 ?

    Oui, des haricots noirs si on est trop près, et un champ réduit si on est trop loin. Il y a une position optimale, mais ça se joue au mm. Mieux vaut être confortablement installé pour s'y maintenir.
  12. la MarkV sur un xt10 ?

    D’abord, disons 40 mm au strict minimum au lieu de 37 mm, car j’ai remarqué que cela dépendait des oculaires. Ensuite, je me suis peut-être mal exprimé, mais avec la tête bino il faut rentrer le porte-oculaire de 4 cm. Le porte-à-faux est donc réduit au minimum. Par contre j’utilise en effet une bague allonge quand je passe en mono. En fait cela dépend des télescopes et de la panoplie d’oculaires utilisés : la bague allonge n’est pas nécessaire si le foyer tombe au bon endroit.
  13. oculaires Nagler ?

    Je souscris entièrement aux propos de MatP en ce qui concerne le jaunissement des oculaires Televue.Pour tester la dominante de transmission des oculaires, je les retourne et je regarde une feuille blanche uniformément éclairée. Mes nagler 13 sont aussi neutres que possible. J’ai fait ce test aussi sur des nagler 9, et je les ai trouvés aussi très neutres. En revanche, un nagler 31 neuf montrait un jaunissement, léger mais indiscutable. En comparaison, mes pano 24 ont une infime dominante vert/bleue. Ce test est très sensible. Le glasspath de la tête bino Mark V par exemple a une dominante orange. Examiné dans le bons sans ( et sans oculaires), le côté gauche de la tête bino apparaît légèrement rosé, et le côté droit légèrement verdâtre. Mes jumelles Fujinon FMT SXII ont une dominante jaunâtre, etc… De tous mes accessoires optiques, mes naglers sont les plus neutres.Je suis convaincu qu’une marque comme Televue a considérablement amélioré ses traitements anti-reflets ces dernières années. Si on ne précise pas de quelle année datent les oculaires, je crois qu’on aura toujours des avis divergents. En ce qui me concerne, mes oculaires ont été achetés cette année.
  14. Comme le glasspath grossit 1.7x, un télescope à F/D 4.7 devient un instrument à F/D 8 pour les oculaires. Autant dire que tous les oculaires doivent fonctionner avec cette tête bino. ( tes mauvais résultats avec les orthos sont bizarres )Dans la catégorie de luxe, moi j’utilise des nagler 13 T6 sur mon télescope à F/4. Le champ est encore plus grand que les pano, mais le confort d’observation n’est pas au même niveau : le dégagement oculaire est plus petit, et le positionnement de l’œil est plus critique. Mais ils fonctionnent bien, pas de problème . Pour obtenir des grossissements élevés, je vais essayer la FFC de Baader. J’en saurais plus dans quelques jours, mais je sais que plusieurs possesseurs de la Mark V l’utilisent. Elle grossit environ 3x devant la tête bino. Ce n’est pas une solution économique, car elle coûte autant que deux oculaires haut de gamme. [Ce message a été modifié par Wargentin (Édité le 17-09-2007).]
  15. Autant pour moi, tu as sûrement raison. J'ai la Baader Mark V, qui a 28 mm d'ouverture. Evidemment ce n'est pas le cas de toutes les têtes bino .
  16. "arf le meilleur... nagler 13mm type 6...mais y'a trop de champ pour jouer sur une bino." __________________________Tu as essayé ? Parce que moi je les utilise sur ma tête bino, et je ne trouve pas qu’ils ont trop de champ . Je les trouve très bien comme ils sont .Puisqu’il a été question de lectures sur Cloudynights, j’ai cherché des avis sur leur forum et j’en ai retenu que les différences de contraste entre bons oculaires sont très faibles (nagler, pentax XW, certains orthos, etc). Les observateurs expérimentés parlent de toutes petites différences visibles uniquement par très bonnes conditions. Par contre il y a d’autres différences bien plus marquées, comme la courbure de champ. Les Nagler sont très bien corrigés de la courbure de champ, c’est à dire que la mise au point est la même au centre et sur les bords, et je trouve que c’est très agréable avec une tête bino lorsqu’on observe la lune ou le ciel profond.Pour le planétaire, j’ai compris qu’il valait mieux investir dans un tête binoculaire plutôt que rechercher LE meilleur oculaire.
  17. Nécéssité d'un Paracor sur un T400 ?

    T400 et F/D de 4 : la coma commence à être visible avec un pano 24, à tel point que l’image ne me plait pas trop. C’est mieux avec un nagler 13.
  18. la MarkV sur un xt10 ?

    Houlà… faut pas trop m’en demander, car je débute avec mon télescope Sinon les premiers objets du ciel profond observés au 400 montrent que parfois c’est mieux avec les panoptic 24, parfois c’est mieux avec les nagler 13. Avec 1600 mm de focale et le correcteur 1.7x, ces nagler me donnent un grossissement de 209x, donc je compte bien les utiliser aussi en planétaire.Pour les différences entre pano 24 et nagler 13, à part le grossissement, le nagler a un champ apparent plus grand, et regarder M13 en bino dans deux nagler, c’est quelque chose ! Par contre le dégagement oculaire est plus petit, et ils ne sont pas utilisables avec des lunettes contrairement aux pano. Leur confort d’observation est moindre également, surtout sur la lune. Un nagler 13 peut être utilisé seul en mono, sans paracorr. Une autre alternative sont les nagler 16 type 5 … que je ne connais pas.Les pano 24 sont incontournables en ciel profond : ils donnent une pupille de sortie assez grande, un grand champ de 68°, et une image nette d’un bord à l’autre grâce au correcteur de coma de la tête bino. Se promener dans l’Ecu de Sobieski ou dans M24 avec cette configuration, c’est à tomber.
  19. la MarkV sur un xt10 ?

    Le principal problème vient du dégagement du foyer. Par rapport à un oculaire seul, cette tête bino demande un recul supplémentaire de 37 mm au strict minimum. Mais il faut avoir un peu de marge, par exemple mes Nagler 13 type 6 ont un coulant d’une longueur 32 mm, et on ne peut les introduire que de 30 mm dans la tête bino. A toi de faire tes mesures en fonction de ton matériel. Il faut voir aussi pour l’équilibrage, car elle pèse un bon kg.Il te faudra prendre impérativement le correcteur pour Newton 1.7x qui fait office de correcteur de coma. Sinon, elle se marie très bien avec les Panoptics de 24. Je les recommande vivement pour cette tête bino.
  20. ou acheter un Sky-commander ?

    Essaie La Clef des Etoiles : http://laclefdesetoiles.com/contact.php Ils sont eux aussi revendeurs Skyvision, ils doivent pouvoir fournir le Skycommander.
  21. Construction dobson 600 F/D 3.3

    Je partage l’avis de Robert Houdini sur ce sujet. Pour être à hauteur d’oculaire avec un grand télescope, il faut soit un escabeau (et non une échelle ), soit une chaise à hauteur variable. Dans tous les cas il faut un accessoire en plus, qu’il faut déplacer quand on change de région du ciel. Entre monter deux ou trois marches, et m’asseoir et me lever en permanence, je préfère la première solution. C’est une question très personnelle. Tout dépend aussi si on veut dessiner, s’il y a un suivi automatique, etc… En tous cas sur mon prochain télescope, j’ai bien pris garde à ne pas avoir besoin de chaise pour observer. Et si j’envisageais un 600, un F/D de 4 serait un très bon compromis. [Ce message a été modifié par Wargentin (Édité le 08-05-2007).]
  22. Je m’interesse à l’astronomie depuis longtemps, mais faute de disponibilité, ou tout simplement de volonté, je me suis contenté d’une lunette achromatique de 70/700 et de jumelles Fujinon 16x70. J’ai aujourd’hui la possibilité d’acheter un gros telescope. La limitation viendra surtout de considérations pratiques. J’ai un jardin et mon site est à peu près correct, mais je compte bien faire quelques kilomètres de temps en temps pour avoir un ciel plus noir. La manipulation devra être facile pour une personne seule. Seul le visuel m’intéresse, avec a priori une préférence pour la lune et les planètes. Selon ces critères un Dobson Serrurier de 500 mm pourrait convenir.Mais j’ai quand même un doute. Sur le sujet "la vérité sur les grands diamètres", il y a un grand nombre de réponses du genre "au fond, il y a quelque chose de vrai dans tout ça", alors qu’au départ ce n’était censé être qu’une vaste plaisanterie. Est-ce que je dois réellement foncer vers le plus gros télescope possible ? Ne serait-il pas plus raisonnable de prendre avant un diamètre intermédiaire, disons 250/300 mm ? Cela me permettrait de mieux savoir ce que je veux ensuite, et aussi d’avoir un instrument rapidement mis en œuvre qui me servirait toujours plus tard. Qu’en pensez-vous ?Est-ce que ceux qui ont franchi plusieurs étapes (250 à 400, 300 à 500…) observent toujours avec l’ancien télescope, ou est ce que le fait d’avoir un 500 mm fait que les instruments plus petits restent soigneusement rangés, ou sont revendus ?
  23. "Comme je dis souvent : Il vaut mieux faire et échouer que regretter toute sa vie de ne pas avoir essayer. Et puis à force d'attendre, la vision baisse, un accident peut arriver, etc. et on en aura pas profité." Tu as touché un point sensible CATLUC, en repoussant toujours tout à plus tard je fais finir par mourir idiot."D'ailleurs je n'ai pas vu sur le site de mirro-sphère de télescope complet ??? il est vraiment cirtuel ou existe il une photo quelque part?s" http://www.mirro-sphere.com/cv.htm Celui-là n’est pas virtuel du tout, mais les prochains seront différents : encore plus épurés, encore plus légers, ils n’auront plus de caisse pour le primaire. Le poids du 500 est estimé à 45 kg. Mais cette nouvelle version n’a pas été construite à ce jour.
  24. Merci pour vos réponses. Je vois que le conseil d’avoir un plus petit instrument fait l’unanimité, qu’il soit acquis avant ou après le gros. Il est vrai que je n’ai aucune expérience sur ces instruments, et que l’idée d’être obligé de sortir le télescope à l’avance me dérange un peu. En effet j’ai souvent remarqué que la nuit la couverture nuageuse se dissipait, et ça m’embêterait de me priver de ces nuits là simplement parce que je n’aurais pas programmé à l’avance de sortir. Il me faudra donc un petit instrument vite mis en œuvre.D’un autre côté, ma situation est quand-même bien privilégiée, et je souhaiterais en profiter. Je vais reprendre des éléments du message de Bruno Salque pour détailler un peu :« Est-ce que tu es sûr de pouvoir porter chaque élément ? Moi, je n'y arrive qu'à l'aide d'un diable ou bien sur une très courte distance, mais je sais que je ne suis pas particulièrement costaud. » Si c’est pour sortir dans mon jardin, il n’y aura aucun problème, grâce à un système de brouette qui permet de déplacer le télescope tout monté.« Est-ce que le Dobson rentrera facilement dans la voiture ? Normalement oui, quitte à démonter la banquette arrière, mais un gros inconvénient peut être un coffre avec un rebord (comme dans la majorité des voitures). » J’ai longtemps pensé que ce rebord du coffre était rédhibitoire pour transporter un gros diamètre. Mais je peux très bien fabriquer avec quelques planches un support de 20 cm de haut, ce qui reviendrait à avoir un coffre plat. Sur les télescopes que j’envisage il me resterait une charge de près de 30 kg à soulever et à poser au sol, et ce serait en fait la principale difficulté. « Est-ce qu'il y aura de la place à la maison ? » Oui, même pour le télescope tout monté.« Je ne suis pas d'accord avec ceux qui pensent qu'il faut d'abord maîtriser la collimation, tout ça. » En effet, ce n’est pas un bon argument. Je suis du genre pinailleur, et quoi qu’il arrive mon télescope sera collimaté. De plus sur les modèles auxquels je pense, la collimation est hyper facile et extrêmement stable.« cela dit, avec un gros diamètre tu vas peut-être t'intéresser au ciel profond » Ce n’est pas totalement exclu « il me semble qu'une question se pose : vaut-il mieux un "bon" 500 mm ou un "très bon" 400 mm ? » La question que je me pose est de choisir entre deux « excellents » télescopes de même poids, même prix et même qualité optique : Skyvision 400 : a déjà fait ses preuves (au moins en version 300 ), prévu d’emblée pour la tête binoculaire, la motorisation, système de refroidissement performant. J’ai une petite préférence pour lui. Mirro-sphère 500 : 500 mm , très compact un fois démonté, collimation l’œil à l’oculaire, dégivrage du secondaire. Mais c’est un télescope à moitié virtuel à l’heure actuelle, ses caractéristiques précises ne sont pas arrêtées et dépendent notamment des souhaits du client. A ce stade, je continue à me renseigner pour savoir ce qui me conviendrait le mieux. [Ce message a été modifié par Wargentin (Édité le 07-04-2007).]
  25. Z80 : "La mauvaise mise en température d'un miroir est surtout rédhibitoire pour l'observation des planètes à fort grossissement." "De toutes façons, il n'est pas vraiment commode de grossir démesurément avec un dobson de par sa nature : le guidage à la main, ça reste possible jusqu'à un certain grossissement et après ça devient chiant."Voila une bonne réponse. Mais je me situe dans le cas de celui qui veut grossir sur les planètes, et qui a un suivi motorisé. Ma question concernait en effet non seulement le délai de mise en température, mais aussi le fait que la mise en température parfaite d’un gros miroir est illusoire, à cause de la baisse continuelle de la température au cours de la nuit.Houdini, merci pour ces remarques. Il est vrai que beaucoup de gros Dobson ont un miroir de 50 mm d’épaisseur voire 40 mm, dans le but de gagner du poids, et là on est visiblement dans un domaine qui reste gérable.Finalement, je viens de trouver un article qui résume bien les diverses interventions : http://www.fpi-protostar.com/bgreer/miscpages/fanselect.htm J’en retiens que les problèmes thermiques dépendent de l’épaisseur du miroir et du taux de décroissance de la température de l’air durant la nuit. Il semble clair que ceux qui habitent près de la mer sont favorisés pour la haute résolution, car l’amplitude jour/nuit y est souvent limitée.