Wargentin

Member
  • Content count

    130
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Wargentin

  1. Texereau dit que le seul défaut pratique des télescopes est l’agitation des images due aux remous de convection. Il conseille l’emploi d’une lame de fermeture à partir de 250 mm. ( http://astrosurf.com/texereau ) Robert F. Royce est du même avis : "tube currents are by and large the most serious problem effecting the reflector". Il preconise un ventilateur aspirant au dos du miroir. Il trouve le sien tres efficace sur son T250 ( http://www.rfroyce.com/optimum.htm ) SkyVision semble reprendre ce principe, et ajoute un ventilateur sur le côté pour gagner encore en efficacité ( http://www.skyvision.fr/4601/54601.html ). Anthony Wesley, un amateur australien, a découvert grâce à ses mesures que son miroir n’était presque jamais à la même température que l’air. Il a installé un module Peltier au dos du miroir, et les résultats sont excellents. Pourtant ce n’est là aussi qu’un 250 mm ( http://www.acquerra.com.au/astro/cooling/index.html ). On pourrait multiplier les exemples. D’après ces auteurs, le refroidissement et le maintien du miroir à la température de l’air semble être un problème sérieux.On pourrait penser que plus le miroir sera gros, plus le problème sera insoluble. Pourtant les gros Dobson se répandent, avec souvent un simple ventilateur soufflant au dos du miroir, voire pas de ventilateur du tout !Comment se fait-il que certains se voient contraints d’employer des solutions sophistiquées pour un T250, alors que les autres ne semblent pas génés avec leur énorme télescope ? Les utilisateurs de gros diamètres sont-ils moins exigeants que les possesseurs de petits instruments ? Observent-ils plus souvent à faible grossissement ? La résolution supérieure des grands diamètres compense-t-elle la dégradation due à ces remous de convection ? Il y a là quelque chose qui m’échappe…
  2. Bonjour, Dans son livre "La Lune" (Broquet) Michael T.Kitt recommande une lunette de 125 à 150 mm, ou un télescope de 200 à 250 mm ; il dit aussi que les gros télescopes doivent être diaphragmés entre 150 et 250 mm pour réduire la luminosité. J’ai trouvé sur Cloudynights une discussion sur les meilleurs télescopes lunaires. Les diamètres évoqués sont entre 5" et 10". Il semblerait donc que même un 300 mm soit surdimensionné pour l’observation lunaire. Qu’en pensez-vous ? Y a-t-il des personnes qui ont observé la Lune dans un grand télescope, par exemple 400 mm, et qui y ont trouvé un avantage par rapport à un 250 ou un 300, et ce par conditions courantes de turbulence ?
  3. Diamètre idéal pour observer la lune ?

    Mel Bartels a utilisé un miroir de 760 mm sans aluminure pour observer la lune. Son commentaire : "the unaluminized mirror was perfect for lunar viewing" : http://www.bbastrodesigns.com/tm.html Comme il n’a pas diaphragmé son télescope, il échappera à la guillotine [Ce message a été modifié par Wargentin (Édité le 29-03-2007).]
  4. Diamètre idéal pour observer la lune ?

    Ça alors ! Je ne m’attendais pas du tout à ce genre de réponses...Chinois02, je retiens cette idée de filtre à bande étroite pour limiter le chromatisme atmosphérique. Merci pour cette astuce. Il y a aussi la possibilité d’utiliser un filtre rouge, car la turbulence atmosphérique est moins importante dans les grandes longueurs d’ondes. Quelqu’un a-t-il essayé ?Houdini : "pour la lune, c'est comme pour tout le reste: plus grand le télescope est, mieux c'est. Même entre T406 et T635 il y a une différence appréciable." Pour les planètes on dit que la résolution est toujours limitée par la turbulence atmosphérique, mais qu’un surcroit de lumière permet à l’oeil de mieux voir les contrastes, ou les couleurs. Mais sur la lune où il y a déja plein de lumière, je ne voyais pas l’intérêt d’un grand diamètre, sauf nuit totalement exceptionnelle ou la turbulence est quasi nulle. Pourrais-tu développer un peu la différence sur la lune entre le 406 et le 635 ? Je suppose qu’elle dépend grandement de la turbulence quand même... Excellent, le télescope sans aluminure ! Cela dit, je ne pense pas aimer la lune au point de priver d’aluminure mon futur télescope Par contre je vois sur cette page quelque chose que j’ai déjà lu ailleurs, à savoir que les filtres neutres ou polarisants dégraderaient l’image. Encore une rumeur ?Kentaro : si je comprends bien, le nombre de nuits à faible turbulence utilisables pour la lune est plus élevé que pour les planètes. Pour ton 400, cela arrive assez régulierement de pouvoir l'exploiter à fond de cette manière ? [Ce message a été modifié par Wargentin (Édité le 27-03-2007).]